• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Entretien avec Philippe Murer

Entretien avec Philippe Murer

Avant-Garde Economique a réalisé cet entretien avec Philippe Murer, professeur de finance vacataire à la sorbonne.

 

De nombreux sujets économiques abordés, le tout en lien avec les applications sociétales des orientations actuelles.

 

Tags : Société Finance




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 4 votes
    QaviQeQuarQo davideduardo 18 décembre 2013 18:26

    30 octobre, je l avais deja vu,


    tres bonnes ces emmissions d avant garde économique

    • 5 votes
      vesjem vesjem 18 décembre 2013 19:47

      Très intéressant , car clair , modéré et plutôt optimiste


      • 5 votes
        Pierre 18 décembre 2013 22:14

        Je suis resté attentif à cette interview pendant 50 minutes et je ne le regrette pas. Philippe Murer nous donne une juste explication de la situation économique dans le monde, une vision de ce qui va arriver et il propose des solutions réalistes. C’est rassurant d’entendre un économiste dire qu’il y a des solutions. Merci bergerlotois.


        • vote
          bergerlotois 19 décembre 2013 07:05

          Avec plaisir ; et comme le dit @davidedouardo, allez sur le site d’avant-garde économique.


        • 2 votes
          Stof Stof 19 décembre 2013 10:08

          Ce qu’il ne semble pas comprendre dans le terme de "décroissance" (qui est inapproprié, d’ailleurs), c’est qu’il s’agit de vivre mieux avec moins. Mais moins pour les riches et autant pour les pauvres, bien entendu. Il ne s’agit pas d’enlever quoi que ce soit aux plus pauvres.
          Bon, alors c’est sûr que si l’objectif des pauvres est de rouler en BMW, ils seront déçus. Mais ça, même dans une politique de croissance impossible.
          Par contre, surtaxer l’essence et/ou l’automobile pour financer des transports en commun nombreux et gratuits, les plus pauvres y gagnent.
          On ne peut pas dire aux jeunes : "trouvez donc un autre modèle !" puis balancer " c’est des conneries, gardons l’ancien système".

          Dernier point : je le trouve un peu naïf quant à la capacité du système à passer aux énergies renouvelables. "oui, je vais peut être écrire un bouquin là dessus"... on sent l’expert en tout qui ne sait pas grand chose au bout du compte.
          Lui même a des blocages quand il s’agit de changer de paradigme, alors penser qu’on va abandonner le moteur à explosion et le nucléaire comme ça, sans résistance de l’oligarchie, c’est de la grande naïveté.


          • vote
            bergerlotois 19 décembre 2013 10:55

            Je ne serais pas si cassant, les idées avancées vont dans le sens de quelque chose de globalement différent, ce qui est déjà bien.

            Concernant les énergies renouvelables, la plupart ne me paraissent pas de nature à révolutionner la donne énergétique ; en revanche, il n’y aura pas de blocage de la part de l’oligarchie car c’est elle qui investit dans le solaire, et surtout l’éolien. Il n’y a qu’une opposition de façade consistant à faire croire que le renouvelable fait chier le système.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès