• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Gilets Jaunes, Démocratie et Monnaie

Gilets Jaunes, Démocratie et Monnaie

Avec les gilets jaunes, merci à Jessica, Thomas, Karim de la chaîne "Rimek94" et auteur du livre '200 000 milliards", Komrad de la chaîne "Komrad", Gérard Foucher de la chaîne "Gérard Foucher" et auteur du livre "Les secrets de la monnaie", Le Débrancheur de la chaîne "Wat ari", Mathieu D. de la chaîne "Martouf le Synthéticien", Jordan Dimitri S. de la chaîne "Jordanix", Nino P. de la chaîne "Aldreius", Gabriel L., PI (3.14), Aurélie Lou de l'Agence Info Libre, Marjorie A., Jean L. B., Sylvain Baron de la chaîne "BARON Sylvain" "Les Décrocheurs" "chanteur révolutionnaire", Merci à Bastien notre agent de terrain !

http://jacquescheminade.fr/Loi-de-1973-Jacques-Cheminade-repond-aux-decodeurs-du-journal-Le-Monde

https://rutube.ru/video/e87613119ad64351e85e75861ccb64ce

 

Tags : Précarité Travail Monnaie Banques Dette Finance Gilets jaunes




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    joeblow 3 janvier 23:17

    Bravo Mat-Hac,

    Tu vois quand tu veux...

    T’es meilleure dans le réel que dans la science-fiction bull shit de la Nasa.


    • vote
      ged252 4 janvier 12:53

      Vidéo de grand n’importe quoi

      .

      Les banques prêtent de l’argent en le créant, rien de nouveau, c’est la Neme vidéo sur la création monétaire.

      .

      Le système actuel a été mis en place suite à la fin de l’étalon Or, la fin de la convertibilité du dollar en Or en 1973, a cause des USA, pas à cause de Rothchild

      .

      Parce que quand il y avait l’Or, on ne pouvait pas augmenter la masse d’Or comme on le fait aujourd’hui avec la masse monétaire, et ça limitait les possibilités de croissance de l’économie.

      .

      Bref vidéo qui n’explique rien.

      .


      • 1 vote
        sasapame 11 janvier 09:15

        Je prétends qu’à deux rares exceptions près, tout ce qui est dit dans cette vidéo effectivement propre à bien faire rire jaune… est factuellement et rigoureusement exact.

        Maintenant, bien sûr, comme presque toujours, les principaux défauts de l’objet sont surtout chercher, non pas dans ce qu’il dit mais dans tout ce qu’il n’ajoute pas.

        Quant à ces deux seules erreurs, l’une « factuelle », l’autre plutôt par omission, ou plutôt quant à cette double erreur sur laquelle je vais d’abord revenir en détails et d’un strict point de vue technique, elles ne sont néanmoins pas sans importance elles-mêmes, très loin de là. Mais il me faut immédiatement souligner que ce défaut ne tient pas tant à ceci qu’elles donnent a priori une vision à 80 voire 90% distordue de l’identité des bénéficiaires de la souveraine rapine (et de la concentration des destinations des parts dudit butin) qu’au fait qu’un tel propos pour les besoin bien compréhensibles d’un exposé conçu comme « principalement technique », objet du reste nécessairement très limité dans ses ambitions en focalisant typiquement, d’une part sur les montants et les proportions et, d’autre part, sur des destinations de retour, laisse surtout oublier que :

         - au-delà de la question du volume du pillage et de la répartition directe de l’infâme butin 100 milliards en 2007 à l’échelle de la France, en première analyse, mais encore beaucoup plus en réalité (j’y reviendrai posément)  le plus important, dans le pouvoir de création monétaire, est le pouvoir d’orienter les productions, les investissements, les répartitions de temps de travail,… et au final toute la politique de la Cité ;

         - d’une manière générale – et pourtant, là encore, c’est le plus souvent la dernière chosent que les gens voient ou dont ils s’inquiètent ! – l’aspect le plus décisif, donc le plus important, dans un régime politique quel qu’il soit, et tout particulièrement dans une démocratie qui serait digne de ce nom, se résume à peu près à cette question : qui a le pouvoir d’initiative ?

        Avant de passer à ce commentaire dans le cadre d’un volet dédié (2/3) puis de donner de la hauteur et de la perspective au sujet du pouvoir de création monétaire (3/3), je présente ici un premier volet (1/3) qui décrit le tableau d’ensemble du régime monétaire actuel.

        Je précise que j’aurais moi-même préféré poster ailleurs cette intervention, notamment sur ce fil bien sûr, mais que, tandis que j’avais besoin, pour le diffuser, d’un espace suffisamment étendu, non interrompu, et équipé du reste (liens sociocliquables, etc.) - bref, d’un bout d’espace-temps décemment visible et transmissible - il y a aussi que les bonnes idées appartiennent à tout le monde, et que chacun est évidement libre de signaler ou reproduire où il/elle le voudra ce message - en tout ou partie (quoique je me méfie souvent au plus haut point de l’isolation des parties…) - avec le souci de respecter l’esprit voire même la lettre du texte (bien plus que la personne, le nom, de son auteur qui n’a bien sûr rien inventé).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès