• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’arnaque de la dette

L’arnaque de la dette

Toujours le même mensonge du remboursement de la dette. La dette d'un état c'est à la fois l'investissement utile aux citoyens mais aussi la création de la monnaie dont à besoin le Pays. Il suffit de lire le traité de Maastricht pour voir que c'est absolument normal. Avant 1973, il y avait aussi de l'investissement mais sans dette parce qu'on ne passait pas par les banques privées pour investir mais par la banque de France ! La loi de 1973 donne le contrôle de la monnaie aux banques et donc le pouvoir de décider à notre place du développement de notre pays. Les grandes banques utilisent ce pouvoir pour accaparer toute création de richesse. Elles détournent la richesse produite par l'économie réelle grâce à l'évasion fiscale avec la complicité des états. Les grandes banques sont responsables de la crise économique de 2008. Elles ont été sauvées par les états qui appliquent une politique d'austérité et bradent les biens publics pour combler le trou. Encore une fois, les États et l'Europe, dirigés par des financiers, sont complices. En contrepartie, les banques accordent des prêts aux états même lorsque la gestion publique est mauvaise et ne favorise que l'enrichissement des plus riches. Il est nécessaire de reprendre le contrôle de notre monnaie. C'est un bien public qui doit être géré par une institution publique, la BCE si l'Europe accepte de redevenir raisonnable ou la banque de France sinon.

Comprendre en quelques minutes pourquoi le discours ambiant sur la dette n'est qu'une vaste arnaque visant à nous culpabiliser pour nous dépouiller.

Tags : Arnaque ? Monnaie Banques Dette




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • vote
    ged252 13 novembre 12:23

    Bonne vidéo, le type ne dit pas de sottises, c’est tellement rare, que c’est à marquer d’une pierre blanche.
    .
    Je n’ai pas tout compris, quand même.
    .
    Pour la loi de 1973, je pense qu’il doit y avoir un lien avec la fin de la convertibilité du dollar en or, en 1971.
    .
    Mais quand le gouvernement pouvait emprunter à 0% à la banque de France, ça voulait dire que l’Etat pouvait s’endetter presque à l’infini, puisque il n’y avait pas d’intérêt à payer, l’argent était gratuit.
     ...Ce n’était pas possible ..... l’argent ne peut pas être gratuit.
    .
    C’est pour cette raison que le système à changer à mon avis, et parce que les banquiers n’ont aucune confiance dans les hommes politiques, voir l’opinion de Draghi à ce sujet.

    Les politiques veulent être élu c’est tout, ce sont (presque) tous des démagogues. Une fois élu ils se moquent de leurs promesses et de l’intérêt des Français.


    • vote
      borowic borowic 13 novembre 14:27

      @ged252

      Cette vidéo est un tissus de conneries, mais je suis trop las de répéter tout le temps la même chose alors démerdez vous tout seuls.


    • 3 votes
      pierre247 pierre247 13 novembre 15:50

      @borowic
      Bonjour,

      merci de préciser votre pensée, je suis toujours ravi d’apprendre de nouvelles choses. Pourriez-vous souligner précisément un endroit où je dis une connerie ?


    • vote
      alchimie 13 novembre 17:54

      @ged252

      C’est juste que l’auteur véhicule un canular qui tourne depuis des années : avant 1973 l’Etat empruntait rarement à taux 0.

      c’est facile à vérifier mais bien sûr ça casse le discours de l’Arnaque de la Dette, alors on continue à user le canular jusqu’à la corde.


    • 2 votes
      pierre247 pierre247 13 novembre 18:08

      @alchimie

      Jusqu’en 1972, la banque pouvait prêter à l’État 10,5 milliards de francs (10 milliards d’euros en équivalent 2015) à taux 0 chaque année. Ensuite la banque de France pouvait encore prêter 10 milliards supplémentaire à taux quasi nul.

      Au-delà seulement de ces 20 milliards, l’État empruntait su le marché privé.

      Où est le canular ?


    • vote
      Lancelot3 13 novembre 19:11

      @borowic
      Le tissu de conneries c’est plutôt dans ton cerveau formaté par cette société d’aliéné !


    • vote
      ged252 13 novembre 19:59

      @alchimie

      Pouvez ce que vous dîtes, si ce n’est pas difficile, allez-y !


    • 1 vote
      pegase pegase 13 novembre 20:30

      @ged252

      Tout le monde sait ça ..... pfff ça ne vaut même pas le coup de chercher des liens ...

      Pour rappel, en 65 (je ne suis pas tout à fait sûr de la date précise), la France ne devait plus rien, zéro dette vis à vis des marchés privés .... concernant la dette auprès de la BDF je ne sais pas ...

      Alors c’est sûr que ça pouvait en énerver certains d’outre Manche et d’outre Atlantique, puis on a vu => Mai 68, et plus tard la loi 73 ..... Voilà !


    • 1 vote
      pegase pegase 13 novembre 20:32

      @borowic

      Je vais regarder, et si je trouve la moindre bêtise, je la rapporterai ici ...

      Mais au FN, concernant l’économie, la création monétaire, vous n’êtes vraiment pas des lumières smiley


    • vote
      alchimie 13 novembre 21:00

      @pierre247
      Et bien qu’au-delà de 20 milliards (sachant qu’aujourd’hui on emprunte 100 fois plus) l’Etat empruntait sur le marché privé

      Si c’est pas une belle arnaque de votre part smiley

      A titre emblématique : les 2 emprunts Pinay des années 50, juste avant le lancement du Nouveau Franc sur les ruines d’une monnaie de singe populaire !


    • vote
      alchimie 13 novembre 21:01

      @ged252
      Euhhhhhhh, vous avez vu que l’auteur lui-même le confirme ??!


    • 2 votes
      pierre247 pierre247 13 novembre 22:44

      @alchimie
      Les emprunts Pinay dont vous parlez étaient contractés auprès des français eux-mêmes !!! Vous ne pouvez pas comparer ça avec de l’emprunt auprès de banques privées ! Je ne dis pas être spécialement favorable au premier mais c’est une autre discussion.


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 13 novembre 23:44

      @pegaz

      "Je vais regarder, et si je trouve la moindre bêtise, je la rapporterai ici ..."

      Pas besoin de chercher loin, voila un gisement inépuisable... smiley

      https://www.agoravox.tv/auteur/pegase


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 02:37

      @pierre247

      Globalement c’est assez positif , quelques remarques tout de même ..

      1 / La masse monétaire peut être augmentée ou réduite à souhait, par exemple pour améliorer la compétitivité à l’export en dévaluant (la Suisse réajuste fréquemment sa monnaie, qui sans cela serait trop forte, ce qui grèverait leur compétitivité)

      2/ Les accords de bretton woods ne sont pas terminés, loin de là, le dollars est toujours une monnaie d’échange, et gare à vous si vous tentez de vous en affranchir ...

      3/ La loi dite "Pompidou - Rothschild" est un sobriquet donné par les communistes (l’extrême droite selon wiki, mais c’est une connerie), elle s’appelle en réalité Loi no 73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France (loi ordinaire votée au parlement) ... 

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France

      4 / Les banques privées ne sont pas les gendarmes de la monnaie, en France c’est toujours la banque de France qui émet nos euros, il s’agit d’une monnaie conventionnée à taux de change fixe et paritaire entre les états membres ...

      5 / Les trous dues aux intérêts rentrent dans le budget global, ils peuvent être comblés par les devises des produits vendus à l’export (oui je sais, on est déficitaires depuis pas mal d’années) ...

      6 / "Il n’y a plus de BDF pour créer la monnaie"  => Faux, la BDF est toujours là, chaque euro émis est un créance sur la BDF convertible en euro allemand qui devient alors une créance sur la Bundesbank (c’est l’origine des problèmes concernant le solde de balance des paiements target 2) ... https://www.banque-france.fr/stabilite-financiere/infrastructures-de-marche-et-systemes-de-paiement/target2-banque-de-france

      7 / "Intérêts qu’on ne peut pas rembourser en faisant un nouvel emprunt" => Faux, ces intérêts peuvent être remboursés par des devises acquises par le commerce à l’export ...

      8 / Les fuites fiscales : nos banques sont archi surveillées, non seulement par le fisc, mais aussi par les américains => même pas en rêve elles sortent un seul centime vers les iles caïmans sans le consentement de Bercy ....

      Le réseau Swift est particulièrement surveillé ...

      L’accord Swift est un traité international entré en vigueur le 1er août 2010 entre l’Union européenne et les États-Unis. Il donne aux autorités américaines l’accès aux données bancaires européennes stockées sur le réseau de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT), dans le but de lutter contre le terrorisme, sous certaines conditions de protection de la vie privée des citoyens (mon œil).

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Swift

      9 / Crise de 2008 => financement occulte des guerres illégales (aux yeux de l’ONU), d’abord en Libye, puis en Syrie (c’est juste une hypothèse) ...


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 02:38

      Concernant le point 1 : évidemment plus dans le cadre de la zone euro ...


    • vote
      borowic borowic 14 novembre 03:32

      @borowic
      l auteur confond le bilan de la banque de France et la Dette publique, si c est pas une connerie avec un grand K c est quoi ?

      A l en croire il n y aurait pas de masse monétaire dans les Etats sans dette.

      Avant 1973 l Etat se refinancait en ayant recours a l emprunt aupres des particuliers, emprunts pinay, giscard,...etc. les avances de la Banque de France a taux zero sont des facilites de caisse a durée extrêmement courte 1 jour 1 semaine pour passer les creux de trésorerie [paiement des salaires des fonctionnaires par exemple]


    • 1 vote
      pierre247 pierre247 14 novembre 08:36

      @borowic

      Pourriez-vous me dire à quel moment je fais cette confusion ?

      Il n’y a pas d’ajout de masse monétaire sans dette en effet.

      Comme vous dites avant 1973 il y avait des emprunts auprès de particuliers, ça reste une dette. Ajoutons que chaque citoyen ou entreprise augmente la masse monétaire à chaque attribution de crédit auprès d’une banque.

      Quel autre moyen que le crédit voyez-vous pour augmenter la masse monétaire ? Vous comptez sur les faux monnayeurs ?


    • vote
      ged252 14 novembre 10:04

      @pegase

      Oui la dette était peut-être inexistante en 65, mais le Franc était dévalué sans arrêt.

      On peut très bien emprunter à zero à la banque de France, les conséquences ne sont pas alors sur une dette qui grossit, mais sur une monnaie qui se dévalue, qui perd de la valeur, parce qu’elle perd de la confiance de la part des marchés car ce sont eux qui font les prix.

      .

      Et j’ai même trouvé un lien wiki  smiley

      .

      " Certaines dévaluations ont également pour origine l’endettement du pays et la perte de confiance des investisseurs financiers internationaux dans le franc comme monnaie refuge.

      Au cours du XXe siècle, le franc français a connu dix-sept dévaluations2, dont la plupart au cours des années 1950. La dernière eut lieu en 1986.""


    • vote
      alchimie 14 novembre 11:36

      @pierre247
      Mais ça ne change rien au fait que l’Etat n’empruntait pas à taux zero avant 1973 et qu’il avait recours au financement privé ; sinon il n’y aurait pas eu d’emprunt Pinay.

      Je ne sais pas pourquoi vous relayez cette intox : maladresse ou désinformation volontaires ?


    • vote
      pierre247 pierre247 14 novembre 12:13

      @alchimie
      Il ne me semble pas nier l’existence des emprunts Pinay, ça n’a par contre rien à voir avec le reste.

      Il s’agit d’emprunts ponctuels réalisés par un certain gouvernement à un certain moment pour un enjeu précis. Ce n’est pas du tout le fonctionnement courant de l’État contrairement à ce qui se passe maintenant sur le marché des banques privées.

      On peut parler du livret A aussi si vous voulez... Au final ça s’approche plus de votre sujet puisqu’il s’agit d’un emprunt à la population mais sous une forme plus souple et dans un cadre de financement très précis.


    • vote
      pierre247 pierre247 14 novembre 12:23

      @ged252
      Vous avez raison sur la dévaluation. On peut par contre débattre sur les bienfaits et méfaits de la dévaluation.

      Si vous êtes libéral, considérant que la monnaie est neutre, peut vous importe que le cours de la monnaie soit à un certain niveau ou à un autre puisque les prix s’adaptent automatiquement à la quantité de monnaie.

      Si vous êtes capitaliste c’est une autre histoire... Les seuls vrais défavorisés de l’inflation (pas de l’hyper inflation c’est autre chose) sont les gros détenteurs de capitaux qui voient fondre leur capital par rapport au prix des biens.

      Bref, la seule question à se poser est : le capital monétaire correspond-il à un réel "mérite" ou une "chance" pour la société qu’il faudrait préserver ?

      Les technocrates bruxellois et de la BCE répondent "OUI (puisque c’est nous et nos copains)" en réussissant le tour de force de faire tourner la planche à billets sans faire d’inflation ! (En arrosant les plus riches qui conservent cette monnaie sur les marchés sans la faire circuler)

      À nous citoyens de mendier suffisamment pour que ces gentils mécène deviennent un jour propriétaire de ce que nous avons et le partage avec nous...


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 13:07

      @borowic

      l auteur confond le bilan de la banque de France et la Dette publique, si c est pas une connerie avec un grand K c est quoi ?


      ça m’a échappé ... je vais ré-écouter


      Avant 1973 l Etat se refinancait en ayant recours a l emprunt aupres des particuliers, emprunts pinay, giscard,...etc. les avances de la Banque de France a taux zero sont des facilites de caisse a durée extrêmement courte 1 jour 1 semaine pour passer les creux de trésorerie [paiement des salaires des fonctionnaires par exemple]


      Oui mais la situation était sous contrôle et n’avait strictement rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd’hui avec l’article 123 du TFUE (ex loi 73) ...

      Au fait, l’auteur n’en a pas parlé de l’article 123 ..

      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/traite-de-lisbonne-article-123-le-75113


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 13:11

      @ged252

      Oui la dette était peut-être inexistante en 65, mais le Franc était dévalué sans arrêt.


      C’était pour rendre les entreprises plus compétitives à l’export ... Aujourd’hui nous n’avons plus cette possibilité et nos entreprises foutent le camp ou sont condamnées à mourir ! 

      Alors effectivement ; quelque part c’était une spoliation des épargnants ou des grandes fortunes => mais le fric il faut le faire circuler pour faire rentrer de la TVA ... 

      Aujourd’hui on souffre du phénomène inverse !


    • vote
      ged252 14 novembre 13:23

      @pierre247

       ;

      Je ne dis pas que " les prix s’adaptent automatiquement à la quantité de monnaie."

      Je ne sais pas très bien ce que ça voudrait dire, je dis que ce sont les marchés qui décident, qui fixent les prix, les prix des monnaies ici, par exemple le niveau de EURUSD est déterminé par le marché, par les gros investisseurs, les zinzins, et ça ne peut pas marcher autrement.

      .

      La dernière fois il y a eut le PEG, EURCHF, un niveau fixé arbitrairement à 1.2 par la banque suisse, et qui finit par être abandonner, intenable.

      .

      "le capital monétaire correspond-il à un réel "mérite" ou une "chance" pour la société qu’il faudrait préserver ?

      .

      Je ne comprend pas exactement le sens de cette question mais voilà quand même une réponse :

      .

      Tout le monde s’indigne parce que la BCE a décidé de mettre en place une saisie d’une partie des comptes bancaires, en cas de crise systémique.

      Mais c’est fait dans l’intérêt des gens, si on laisse une crise systémique se dévellopper, comme ça c’est fait aux USA en 1929, sans sauver les banques, alors la crise est pire, beaucoup pire, avec des files de chomeurs supplémentaires et des gens ruinés par millions.

      .

      Et ça pose la question : A qui appartient vraiment notre argent sur notre compte bancaire ? 

      Ou si on préfère : pourquoi les gens en Afrique doivent-ils travailler 12 heures par jour pour avoir une salaire de environ 100 à 200 euros, alors qu’un européen ne travaille que 9 heures par jour pour 1500 à 2500 euros ?

      .

      Ca vient de ce que l’économie est bien gérer par les banques centrales, et nous autres, on y est pour rien, la monnaie est forte, l’économie fonctionne bien et on en bénéficie. L’argent dans nos poches appartient presque, ou on pourrait dire appartient un petit peu, à la banque centrale.

      Puisque c’est son mérite à elle qui fait la valeur de notre argent.

      .

      Je ne suis ni capitaliste,ni libéral, ni monétariste, puisque chacun emploie ces mots en leur donnant un sens différent.


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 13:28

      @pierre247

      Ajoutons que chaque citoyen ou entreprise augmente la masse monétaire à chaque attribution de crédit auprès d’une banque.


      Pas la masse monétaire de l’argent central (les liquidités), les emprunts ne se font que par une écriture comptable, de l’argent virtuel, et cet argent est détruit au fur et à mesure du remboursement de l’emprunt,  il n’y a donc pas de rajout de masse monétaire à terme ... il n’y a pas non plus de création de monnaie à proprement parler, cet argent ne représente que les biens hypothéqués, garanties saisissables à tout moments ... La vraie masse monétaire est l’argent émis par la banque centrale qui est toujours la banque de France ...

      Nos euros sont en réalité des francs estampillés €uros qui sont des titres de créances de la BDF, complètement sous contrôle de la BDF, tout comme les €uros allemands sont des titres de créance de la Bundesbank ...


    • vote
      pierre247 pierre247 14 novembre 13:29

      @pegase
      En effet je ne parle pas de l’article 123. C’est la continuité de la loi de 1973 et de l’article 104 du traité de Maastricht. Je parle un peu de ce dernier car c’est là qu’on été fixées les règles du 3% et 60% du PIB (sous conseil de la France).

      Je ne voulais pas faire toute l’histoire (j’ai divisé par deux environ mon écrit original pour aboutir à cette version) juste essayer d’avoir une explication qui tienne la route pour comprendre la situation actuelle.

      Certains commentaires amènent des arguments et des compléments très intéressants, je ne regrette pas de l’avoir partagé.


    • vote
      pierre247 pierre247 14 novembre 13:36

      @pegase
      En effet l’argent est détruit lors des remboursements quel que soit l’emprunt. État ou particulier c’est pareil.

      Vous admettez donc que la masse en circulation augmente au moment de l’emprunt. Continuons le raisonnement. Il y a en permanence des emprunts privés de particuliers et d’entreprises. Donc en permanence des emprunts (crédits pour utiliser le bon terme) augmentent la masse monétaire.

      Si la masse monétaire de crédits accordés ne fait qu’augmenter (les nouveaux emprunts sont plus nombreux que les remboursements) alors la masse monétaire augmente bien sans arrêt sous l’impulsion de citoyens et d’entreprises.

      Pour aller un peu plus loin dans les concepts c’est même ce qui fait qu’on peut constater de la croissance (une augmentation de la valeur ajoutée vendue sur une année)


    • vote
      ged252 14 novembre 13:36

      @pierre247

      ha ça y est j’ai compris, les capitalistes sont les personnes qui achétent les TBONDS par exemple

      .

      Tout cela est caché, et on n’a pas les informations concernant ces gens, ni les chiffres (le capital monétaire), tout est anonyme, donc ..... ??? 


    • vote
      gaijin gaijin 14 novembre 13:52

      @ged252

      " voir l’opinion de Draghi à ce sujet."

      ce mario draghi là :

      Mario Draghi, né le 3 septembre 1947 à Rome, est un économiste, banquier et ancien haut fonctionnaire italien. Vice-président pour l’Europe de Goldman Sachs entre 2002 et 20051,2, puis gouverneur de la Banque d’Italie entre 2006 et 2011, il est président de la Banque centrale européenne (BCE) depuis le 1er novembre 2011.

      un mec qui bosse pour goldman sachs ( dans le système des revolving door ) la banque qui a crée la crise de 2008 en fourguant des actifs pourrit a ses clients ? qui a fait 13 milliards de bénef cette année là ..... ?

      ben c’est sur de son point de vue les états de ne sont pas fiables c’est un avis d’expert .....


    • vote
      ged252 14 novembre 14:02

      @gaijin

      .

      Le Mario Draghi qui dit ça :

      .

      In the 1970s governments attempted to maximise social welfare, in the form of low unemployment and inflation, by trying to exploit the short-run trade-off between the two. They engineered surprise booms “just once” before promising to revert to a policy of low inflation in future, especially when motivated by the electoral cycle. The insights of a number of Nobel laureates showed how these policies were bound to fail and why they were time inconsistent.[2] The same incentive to renege remains in the future, and promises to do otherwise lack credibility. Rational wage and price setters will not believe in a policy that policymakers will find it optimal to renege on, making it difficult for policymakers to achieve price stability without a recession.


    • vote
      ged252 14 novembre 14:26

      @pegase

      Tu tourne en rond avec ce lien, les prêts à taux zero ne peuvent pas exister.

      Si quelqu’un prête à taux zero à l’Etat Français, mettons 100 euro, lorsque cet argent est remboursé 5 ans plus tard, avec une inflation à 2%, l’argent remboursé : les 100 € ne valent plus 100 € mais quelque chose comme 87 €.

      .

      le reste est mangé par l’inflation

      La différence est payé par le préteur


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 15:11

      @pierre247

      Vous admettez donc que la masse en circulation augmente au moment de l’emprunt.


      Non, pas l’argent central (émis par la banque centrale), seul la masse d’argent scriptural augmente, mais elle est détruite au fur et à mesure du remboursement des emprunts .... Ce sont des règles édictées en accord avec le FMI qui ont été établies à mon sens pour doper économiquement l’occident vis à vis d’autres pays ou empires totalitaires comme par exemple l’ex URSS ....

      Ensuite vous faites un dangereux amalgame entre la dette des ménages et des entreprises (monnaie scripturale) VS => la dette des états qui se fait en devises (argent central) émises par les banques centrales ... ou éventuellement devises or et argent ...


      Si la masse monétaire de crédits accordés ne fait qu’augmenter (les nouveaux emprunts sont plus nombreux que les remboursements) alors la masse monétaire augmente bien sans arrêt sous l’impulsion de citoyens et d’entreprises.


      Non parce que c’est régulé par Bercy, les banques doivent posséder 10% en monnaie centrale de la masse d’argent scripturale qu’elles émettent .... alors aujourd’hui c’est peut être 8%, je ne sais pas, il faut fouiller la toile, mais Attention, ne vous imaginez surtout pas que nos banques françaises peuvent faire n’importe quoi, elles sont ultra surveillées ...


      Pour aller un peu plus loin dans les concepts c’est même ce qui fait qu’on peut constater de la croissance (une augmentation de la valeur ajoutée vendue sur une année)

      La croissance se fait surtout par les ventes à l’export, il faut fabriquer quelque chose et le vendre ...... et comme en ce moment faute aux traités européens, notamment l’article 63 du traité de Lisbonne, notre situation est très difficile, nous avons une croissance en berne et pour très longtemps => il faudrait rabaisser le smic à 500 euros pour sortir le tête de l’eau, et encore ce serait tout juste suffisant, c’est ce que cherche à faire Bruxelles avec son envoyé spécial Macron ... L’autre solution est bien sûr le Frexit par l’article 50 comme les anglais ...

      Voici l’article 63 du TFUE si vous ne connaissez pas, c’est très important à savoir .. écoutez bien et réfléchissez sur ses implications concernant notre industrie et donc nos emplois ...

      https://www.youtube.com/watch?v=IqwO9k4pyyE


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 15:19

      @ged252

      La différence est payé par le préteur


      Alors là il faut poser la question soit à Vincent Brousseau ou carrément à Asselineau, c’était son boulot puisqu’il était inspecteur général des finances ...

      Prenez votre cape et votre chapeau et allez à l’université UPR (c’est ce we), posez la question directement à Asselineau , il vous répondra, il est très accessible ... contrairement à ce qu’il peut laisser croire c’est un homme très simple ...

      https://www.upr.fr/actualite/luniversite-4e-congres-de-lupr-se-tiendront-18-19-novembre-2017-a-valleres-indre-loire


    • vote
      ged252 14 novembre 17:43

      @pegase

      La différence est payé par le préteur.

      .

      ça veut dire que si vraiment il y avait des prêts à taux zero, c’est la banque centrale qui payait l’inflation. => les contribuables.

      .

      C’était invisible


    • vote
      pegase pegase 14 novembre 19:39

      @ged252

      Les contribuables à coup sûr, la BDF elle a des actionnaires qui ne peuvent pas payer l’addition ... donc c’était forcément plus ou moins calculé et budgété à l’avance et payé par les contribuables ...


    • vote
      ged252 16 novembre 11:41

      @pegase

      Oui la dette était peut-être inexistante en 65, mais le Franc était dévalué sans arrêt.

      .

      C’était pour rendre les entreprises plus compétitives à l’export ...
      .
      C’est faux, le franc était dévalué parce qu’il était trop cher, et non parce que ça rendait le entreprise plus compétitives
      .
      "rendre les entreprises plus compétitives à l’export" était la conséquence de la dévaluation du franc et non la cause.
      .
      Bon je chipote smiley


    • vote
      ged252 13 novembre 12:26

      Sur cette page on a le "French Trade Balance" qui est à -4.7 milliards, alors qu’il était positif avant 2004, pourquoi ?
      .
      Et le "
      French Gov Budget Balance" à -76 Milliards



        • 6 votes
          joeblow 13 novembre 12:34

          Bonne vidéo pour une introduction à la dette.

          Ça finit très mal, avec “votez Melenchon“. Melenchon est une marionnette de la franc maçonnerie et on ne fait pas de la politique derrière des portes fermées. Derrière des porte fermées on complote !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès