• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > « L’économie orientée » nationale et sociale contre le capitalisme

« L’économie orientée » nationale et sociale contre le capitalisme

Sommaire :
1:05 Analyser la production économique d’une société.
10:02 Utilité de l’économie orientée nationale et sociale.
38:38 Rôle réel de l’État dans l’application des développements.
48:06 Comment user de ce système à l’international-universel.
57:56 Des différents modèles économiques...
1:05:21 Miracles économiques de la première période du Troisième Empire.

Le XVIème entretien-vidéo pour janvier 2018 de la revue Militant en présence de son rédacteur en chef André Gandillon, interrogé par Florian Rouanet et la jeune Blandine.

« L'État supervise l'ensemble et apporte les incitations nécessaires. » « Principe cardinal de tout réalisme économique : ce qui est matériellement réalisable dans l'intérêt national doit l'être financièrement. (…) La question n'est pas de savoir si l'on dispose préalablement d'assez d'argent, des signes monétaires en réserve, mais si l'on dispose des facteurs de production nécessaires. Les signes monétaires doivent s'adapter aux réalités physiques et non l'inverse. »
Militant N°661.

Tags : Economie Capitalisme




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Joe Chip Joe Chip 3 février 23:56

    Génial, un article signé par un militant pétainiste et "nationaliste contre- révolutionnaire" qui passe comme une lettre à la poste moyennant une subtile modification du titre :


    "L’économie nationale-socialiste" du titre original (c’est clair au moins) devient ainsi "l’économie nationale et sociale", joli euphémisme soralien gauchedutravail/droitedesvaleurs agoragogo-compatible. 

    Beau travail de modération, surtout quand un commentateur évoque un article censuré sur Che Guevara :


    Ben oui, ici, la propagande nazillonne, iranienne ou nord-corénne, ça passe, par contre pas touche au Che et à Asselineau le Messie de l’article 50 smiley

    Et vive la liberté d’expression et le "journalisme citoyen" smiley 

    • 2 votes
      Florian 4 février 00:37

      @Joe Chip
      Quelques soient les mots usités le fond ne change pas et c’est celui-ci qui importe. Tout le monde peut s’inspirer d’une doctrine économique si elle fonctionne dans un contexte donné et même, quelque soit le régime. Intéressez-vous au sujet au lieu de vous arrêter à des blocages mentaux sur des détails.


    • vote
      jimontheair jimontheair 4 février 10:27

      @Florian

      Avec votre doctrine soit disant économique arrive toute collée une doctrine politique.
      Derrière le mot "Etat" on retrouve alors soit une organisation de type monarchique & royaliste soit une organisation de type dictature "éclairée". 
      Sans moi, ce qui a eu son temps a eu son temps d’une part et ce qui est d’essence foncièrement anti démocratique et oppressive n’est pas acceptable d’autre part ! 

      Cela dit, contrairement à Joe Chip je ne souhaite pas l’interdiction faite à vous de parler de vos "idées", même si je les trouve déplorables par bien des aspects, et ce que je trouve encore plus déplorable avancent masquées. 


    • 3 votes
      Florian 4 février 11:49

      @jimontheair

      L’État a toujours une doctrine d’État, ce serait un mensonge de dire le contraire, car la politique ne se fait jamais sans philosophie.


      Les choses font leur temps certes. Mais la 1re République a eu son temps et pourtant la Ve République sous laquelle nous vivons encore est inspirée des mêmes (faux) principes égalitaires que la première. Pourquoi nier la notion d’héritage et d’expérience politique ?


      Les mêmes situations appellent les mêmes remèdes. Et M.Gandillon précise bien que ce type de système économique peut même être usité par des régimes d’inspirations très différentes. Vous n’écoutez pas et jugez sans les éléments nécessaires... Un classique !


      C’est notre période moderne qui demande d’avancer prudemment parce que nos contemporains sont des petites saintes-nitouches. Autrement nous montrons qui nous sommes et ce que nous pensons.


    • vote
      jimontheair jimontheair 4 février 12:24

      @Florian

      "des mêmes (faux) principes égalitaires que la première"

      -> Oui oui, je connais la rengaine, la haine des principes égalitaires. Des sujets et non des citoyens VS de superbes élus divins ou pas, des dictateurs éclairés VS une masse d’ignares, des untermenschen VS la race des seigneurs même parfois... smiley 
      Un classique ! 

      "Vous n’écoutez pas et jugez sans les éléments nécessaires... Un classique !"

      -> Ceci est un grand classique chez les idéologisés obtus, ceux qui ne veulent pas de leur idéologie de merde sont des gens qui n’ont pas compris à quel point elle est belle ! 

      "C’est notre période moderne qui demande d’avancer prudemment parce que nos contemporains sont des petites saintes-nitouches."

      -> Des hommes des vrais contre tous les autres qui ne sont que des saintes nitouches, des sous hommes timorés. 
      Ceci est un grand classique aussi ! 

      Restons en là, j’ai dis ce que j’avais à dire plus haut concernant vos idées économiques et surtout politiques, et votre manière d’avancer masqué aussi !



    • vote
      Joe Chip Joe Chip 4 février 13:55

      @Florian
      @jimontheair

      Cela dit, contrairement à Joe Chip je ne souhaite pas l’interdiction faite à vous de parler de vos "idées", même si je les trouve déplorables par bien des aspects, et ce que je trouve encore plus déplorable avancent masquées. 

      Tu peux citer mes propos où j’appelle à "interdire" ou à censurer ? C’est vraiment pénible ici cette manie qu’ont certains de reformuler les propos des gens pour leur faire dire des choses qu’ils n’ont même pas insinué. 

      En l’occurrence, je ne parlais pas du fond et je n’ai pas protesté contre la publication de cet article (j’aurais cliqué le lien prévu à cet effet "signaler cet article" le cas échéant) mais contre la mauvaise foi manifeste de l’auteur et la dissimulation de ses idées. Mais ce n’est pas de sa responsabilité, c’est à la modération du site de veiller a minima à la sincérité des publications et à vérifier la fiabilité des informations.  

      L’autre critique visait le "deux poids deux mesures" que semblent appliquer les "modérateurs" dans l’application des critères de sélection des articles. Toujours ce problème de ligne éditoriale inexistante ou non assumée, mais j’ai assez prêché dans le vide à ce sujet. 

      Sur le fond à présent, personne n’est tenu d’écouter ou de débattre des idées qu’il trouve déplaisantes. L’auteur est un militant "nationaliste contre-révolutionnaire" (remarquable contradiction interne au passage) donc je sais par avance que toute tentative de dialogue serait vouée à l’échec. Liberté d’expression, liberté de conscience. J’enjoins d’ailleurs l’auteur à s’occuper de ses propres "blocages mentaux", les miens vont très bien, merci.

      Cela fait des mois sinon des années que je vois des brailleurs s’ériger ici en défenseurs de la "liberté d’expression" face à la contradiction (que j’ai renoncé depuis belle lurette à leur apporter, pas que ça à foutre non plus) ou que l’on refuse d’entrer dans leur stratégie de victimisation. Ce fétichisme de la liberté d’expression a moins à voir avec la liberté d’expression en tant que telle qu’avec une tentative de privatisation - réussie - du site au profit d’une poignée d’utilisateurs qui ont réussi l’exploit de faire fuir des centaines de commentateurs et des dizaines de rédacteurs tout en se dissimulant hypocritement derrière une soi-disant défense de la "liberté d’expression". Et je passe sur les insultes et le trolling généralisé.  

      Aujourd’hui, le site est en état de mort clinique et ne sert plus que de hall d’exposition peu regardant à des "auteurs" au pedigree passionnant (nationalisme ultra, royalisme, fanatisme religieux, obsédés du complot...) qui abreuvent les lecteurs restants de leur propagande ou de leurs marottes pseudo-scientifiques sans aucun d’intérêt.

      Et dès que l’on dit quelque chose : atteinte à la liberté d’expression, velléité d’interdiction smiley  


    • vote
      jimontheair jimontheair 4 février 14:16

      @Joe Chip

       smiley 

      Bon, très bien si vous ne voulez pas interdire ces malades élitistes à 2 balles bouffis de suffisance (qui plus est avec un fumet politique national-socialiste ou monarcho on ne sait trop quoi tout ceci vendu au travers de la merveilleuse économie d’Etat ça a l’air neutre comme ça),
      et vous vous contentez de les mettre à poil quand ils essaient d’avancer masqués ce que vous avez très bien fait de faire. 

      Quant à la modération des articles ici, je ne la connais pas assez pour en parler. Je viens ici comme on venait chez barnum et parfois, je vois des trucs pas inintéressants, parfois. 

      Quant aux gens qui insultent sur les forums, ce sont des monstres, il n’y a pas d’autre mot...  smiley 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Florian


Voir ses articles







Palmarès