• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Violations du cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine : Kiev et les rebelles se (...)

Violations du cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine : Kiev et les rebelles se jettent la pierre

Les autorités ukrainiennes et les rebelles de l'est du pays s'accusent mutuellement de bombardements, alors que la situation sur la ligne de contact se dégrade. Washington accuse par ailleurs Moscou, qui appelle à une désescalade.

Tags : Précarité Russie Guerre Ukraine




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 18 février 10:23

    Les russes se retirent, il fallait s’y attendre.

    Selon Popular Science, malgré le fait que les unités russes ont commencé à s’éloigner de la frontière ukrainienne, il existe actuellement un grand nombre de systèmes de guerre électronique Krasukha-2 et Krasukha-4 dans la région, ce qui peut perturber le fonctionnement de la plupart des types d’armes des forces armées ukrainiennes, bloquent les communications, etc.

    Si ces systèmes peuvent bloquer les israéliens, nul doute que ce sera pareil avec les ukrainiens.

    Les russes ont démontré qu’ils peuvent redéployer rapidement leurs troupes, si les ukrainiens bougeraient de trop les russes bougeraient.

    L’armée ukrainienne pourrait battre les milices, la guerre électronique ré-équilibre les forces du moins assez longtemps pour que la Russie intervienne.

    Le Kremlin vient de faire savoir que lié par les accords de Minsk il ne peut pas reconnaître les deux républiques du Donbass mais toujours en se basant sur les accords de Minsk la Russie pourrait foutre une pâtée monumentale à l’armée ukrainienne et ce sans que les occidentaux puissent dire quelque-choses.

    Poutine est un joueur d’échecs. Les services secrets occidentaux prédisent une invasion russe de l’Ukraine le 16 février, il retire ses troupes, discrédité le discours occidental.

    En retirant ses troupes il donne l’impression à l’Ukraine qu’elle a les mains libres mais les systèmes Krasukha empêcheront l’armée ukrainienne d’être efficace, d’employer ses avantages technologiques.

    Les accords de Minsk, la seule décision légale reconnue par l’ONU, Poutine n’en sortira pas mais ce n’est pas pour cela qu’il a les mains liées.

    Il n’y a que l’Ukraine qui peut décider de l’avenir, de son avenir. Elle s’en tient aux accords de Minsk ou elle se suicide.

    L’Europe dans tout cela ?

    Les pays les plus anti-russes ont des armées d’opérette, le deux armées à peu près conséquentes sont les armées française et Allemande qui sont liées par les accords de Minsk.

    Les USA dans tout cela ?

    Leur peur c’est une entente économique entre L’Europe et la Russie qui sonnerait le glas de son hégémonie. En ce moment ça marche pas mal, mais ça m’étonnerait qu’ils envoient leurs boys se faire tuer en Europe pour l’Ukraine.

    En écrivant ces lignes je me suis demandé qui s’inquiète franchement des ukrainiens ?

    Pour les américains c’est du consommable, du jetable.

    Pour les européens, ils viennent après le plombier polonais.

    Peut-être les russes qui ont un passé commun.


    • vote
      microf 18 février 13:37

      Cette attaque Ukrainienne en pleine tension serait une bonne occasion pour la Russie de sortir des Accords de Minks.

      L´Occident ne tient pas compte des Accords de Minsk, l´Ukraine non seulement n´en tient pas compte depuis des années, mais bombarde régulièrement les deux régions.

      Le Parlement Russe a demandé au Président Poutine de reconnaitre l´indépendance des Républiques de Donetsk et de Lougansk, c´est une bonne occasion pour la Russie de sortir aussi des Accords de Minks et de protêger les habitants de ces deux régions.


      • vote
        sls0 sls0 18 février 16:38

        @microf
        Là Russie au même titre que l’Allemagne et la France est garante des accords de Minsk. Elle ne fait pas partie des belligérants.
        Si l’Ukraine ou les deux républiques du Donbass sortent des accords de Minsk, en tant que garante elle est en droit de distribuer les baffes envers le fautif.
        Il ne faut pas oublier qu’il y a un paquet de personnes dans le Donbass avec un passeport russe, elle est aussi en droit de défendre ses ressortissants.
        Il joue sur du velours le Poutine surtout qu’il a retiré ses troupes en partie le soi-disant jour de l’invasion russe de l’Ukraine.
        Pour ce qui est du parlement russe, je crois que c’est pour démontrer l’attachement russe au Donbass mais ce n’est pas dans l’intérêt de la politique russe. Poutine a 30 jours pour valider et je crois qu’il répondra que ça s’oppose aux accords de Minsk dont la Russie est garante.
        Si les accords de Minsk sont enfin pris en compte, le Donbass sera dans la sphère économique de la Russie avec une frontière style UE.
        Si les accords de Minsk ne sont pas pris en compte, le Donbass sera dans la sphère économique de la Russie avec une frontière style UE.
        Oui, ça ne change pas grand chose à part une tension différente. Si l’Ukraine applique les accords tant mieux, si elle ne les applique pas elle agonisera et si elle attaque c’est du suicide.


      • vote
        juanyves juanyves 19 février 11:32

        @microf
        Derrière cette histoire il y a les groupes nazis qui ont infiltrés l’armée ukrainienne. Ils ont la bénédiction (ou sont sous les ordres) des américains pour déclancher l’invasion du Donbass et sa récupération par l’Ukraine et ainsi provoquer la réaction des russes pour pouvoir imposer les sanctions économiques. Cad couper le cordon énergétique russe, récupérer le marché énergétique européen et tomber la dédollarisation de la Russie.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès