• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Compteurs Linky : 15 voitures d’ENEDIS (ex-ERDF) ont été brûlées à Limoges le (...)
#56 des Tendances

Compteurs Linky : 15 voitures d’ENEDIS (ex-ERDF) ont été brûlées à Limoges le 24 octobre

15 voitures d’ENEDIS (ex-ERDF) ont été brûlées à Limoges dans la nuit du 23 au 24 octobre. En cause, le nouveau compteur communicant Linky qu’elle veut installer en France. Pose forcée, dégâts, ondes, surveillance : politiques et associations fustigent l'appareil.

Une nouvelle série d'incendies de véhicules à eu lieu à Limoges, dans la nuit de lundi à mardi. Cette fois, ce sont des voitures de l'entreprise d'Enedis, filiale du groupe EDF qui en ont été la cible. 

Des inscriptions sur les portes ("Linky degage") ont été retrouvées. 

"Il s'agit de toute évidence d'un incendie volontaire." Vers 1h30 du matin, quinze véhicules ont été volontairement brûlés sur le parking de la société, rue de la Croix verte. Des inscriptions sur les portes ("Linky degage") ont été retrouvées, selon des sources proches de l'enquête. L'incendie, qui a détruit ou endommagé 19 véhicules selon la police, 21 selon l'entreprise, a été rapidement maîtrisé. "Il s'agit de toute évidence d'un incendie volontaire. Il n'y a aucun doute là-dessus, d'autant que ce site est une propriété privée, dont l'accès est protégé", a précisé une source policière. L'enquête a été confiée au SRPJ de Limoges.

Le Linky, c'est un petit appareil électrique d’apparence anodine qui déchaîne à ce point les passions : ENEDIS, alors nommé ERDF, s'était mis en demeure de répondre à la directive européenne no 2009/72 qui impose aux pays de l'Union européenne d'installer des compteurs électriques intelligents chez au moins 80 % des consommateurs du marché intérieur. ERDF a alors inventé Linky, un compteur connecté par réseau avec le fournisseur d'électricité qui stocke les données de consommations. La compagnie en a posé 7 millions depuis 2015, et a déclenché une opposition inédite.

 

La fronde nationale anti-Linky

Car les consommateurs ne décolèrent pas. En cause : la création selon eux d'une nouvelle pollution électromagnétique et les données de consommation, susceptibles d'être utilisées par ENEDIS. Et aussi le coût de 5 milliards d'euros d'investissements qui sera un jour reporté sur la facture des abonnés. Des collectifs régionaux ou des associations s'engagent dans le combat anti-Linky, comme Robin des toits ou Next-up, ainsi qu'une nuée de "complotistes". En tout 360 communes anti-Linky sur 36 734 se sont opposés à sa mise en place. D’autres maires signalent que sur leur commune, les administrés sont libres de refuser la pose. Nicolas Dupont-Aignant a aussi pris position publiquement contre ce compteur.

Harcèlement pour la pose ?

Les problèmes ont démarré dès les opérations de pose fin 2015 par les prestataires d’ENEDIS, qui, payés à la prestation, sont accusés par les opposants à Linky de faire du zèle, voire même du harcèlement. « Parfois ils posent les compteurs malgré l'avis des gens, on leur dit de les influencer pour qu’ils acceptent », explique Etienne Cendrier, porte-parole de l'association Robin des Toits, qui milite contre Linky, interrogé par RT France. « On est tombé sur des documents comportant des conseils pour les poseurs de compteurs, qui disent qu’il ne faut pas qu’ils se laissent intimider par les consommateurs. » On pourrait imaginer que le militant exagère, mais ce papier existe bel et bien. Le maire d’Yerres Olivier Clondong, qui détient ce document interne d’ENEDIS rédigé à l’intention des prestataires, l’avait montré dans un reportage de BFM TV. « Ne pas tenir compte des affiches, casser le cadenas si besoin » faisaient partie des instructions données au prestataire. De vraies méthodes de délinquants, que la société a cessé de préconiser depuis, selon BFM TV. 

© @capture d'écran BFM TV
Le maire d'Yerres présentant un document attribué à ENEDIS , donnant des consignes aux prestataires qui installent Linky.

Par ailleurs, pour les habitants qui en acceptent la pose, celles-ci ne se ferait pas sans son lot de problèmes.

Une enquête de UFC Que Choisir auprès des ménages équipés révèle que 69 % des usagers jugent leur compteur Linky « inutile et générateur de dysfonctionnements ». Sur 2000 personnes possédant ce nouveau compteur, 26% se plaignant d'au moins un dysfonctionnement.

En outre, sur 300 000 poses, huit incendies se sont déclenchés à la suite de la pose des compteurs.

Sur les réseaux sociaux, on trouve ainsi de nombreux témoignages de mauvaises expériences des consommateurs. 

L’un d’eux se plaint que des pannes dans le système de chauffage.

D'après un autre, les prestataires se lanceraient parfois dans des installations intempestives sans accord du client.

Quant au service client, il serait aux abonnés absents selon certains.

 

Rayonnement électromagnétique

Un aspect qui fâche les consommateurs sensibles à la question des ondes est le rayonnement électromagnétique qui serait provoqué par le compteur. En effet il utilise le courant porteur en ligne (CPL) qui fait transiter localement des données numériques par l'intermédiaire du réseau électrique. « Les fils électriques reliés au compteur Linky ne sont pas prévu pour ça, alors ça bave. Les fils en cuivre rayonnent un peu, dès qu’on le fait marcher en CPL, toute la journée » assure Etienne Cendrier. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé ces ondes des radiofréquences dans la catégorie « cancérogène possible ».

Toutefois l'association n'a jamais mesuré ce rayonnement. Mais Gladys Laroche, la chargée des relations extérieure d'ENEDIS avait affirmé sur un reportage du 13h de France 2 le 21 avril 2016 que le compteur était un des appareils qui produisait le moins de rayonnement électromagnétique « moins qu’une télévision, qu’une ampoule ».

Mais c’est plutôt le futur développement lié à Linky qui inquiète. « A terme on nous mettra un émetteur radio Linky optionnel sur les compteurs qui dialoguera avec différents éléments de nos habitats : chauffe eau, réfrigérateur (…) tout va se mettre à rayonner, ce sont des endroits extrêmement exposés, des pièges à ondes », s'inquiète Etienne Cendrier.

Autre argument avancé par le militant, le compteur Linky aurait rendu « des appartements invivables » à certaines personnes électro-sensibles.

 

Big Linky is watching you 

Linky est un compteur dit intelligent. Il dispose d’une technologie permettant de connaître sa consommation en temps réel, la « charge électrique », selon ENEDIS afin de faire des économies. Les données permettent de savoir combien de personnes sont présentes dans le logement, les horaires d'absence, de réveil : une mine d'informations sur la vie privée.

Source

Tags : Santé EDF Linky




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 7 votes
    vesjem vesjem 25 octobre 14:58
    le principal argument contre ce compteur linky, outre la probable nocivité de ses ondes sur le corps humain, son espionnage des citoyens, et les risques pour les appareils électroniques domestiques branchés au circuit électrique de l’habitation, c’est sa totale inutilité quant aux économies d’énergies ;
    vraiment un scandale !
    dans la foulée de l’installation de ce type de compteur, il faut savoir que les réseaux d’eau et de gaz seront également équipés de ce type de surveillance par compteur similaire, à moyen terme

    • 1 vote
      files_walQer files_walQer 27 octobre 08:01

      Il n’est pas né celui qui va installer chez moi cette saloperie de linky et s’il est né, il va avoir de gros problèmes.


    • 5 votes
      anomail 25 octobre 15:41

      Beaucoup de propagande moisie d’un coté comme de l’autre.

      Perso je suis contre la méthode et l’immense potentiel intrusif de ce compteur.

      Par contre je comprends parfaitement l’intérêt de faire de la balance de charge en temps réel.

      Quand aux ondes... La plupart de ceux qui en parlent n’y connaissent rien.

      Si on a peur (à tort ou à raison, peu importe) de ce genre de rayonnements, il conviendrait d’abord de s’attaquer à d’autres sources théoriquement bien plus dangereuses (puissance, fréquence) mais dont curieusement la présence ne nous offusque pas, comme les téléphones mobiles et les ampoules/tubes fluo.

      Mettre cet argument en avant c’est disqualifier automatiquement le mouvement anti-linky, surtout avec des méthodes expérimentales aussi fantaisistes que partisanes : on adapte l’expérience au résultat qu’on souhaite obtenir, un classique (je ne cite personne).


      • 6 votes
        Alren Alren 25 octobre 17:01

        @anomail

        Les ondes se propagent dans le fils de cuivre des chambres notamment des enfants et comme ils alimentent les lumières auprès du lit, elles sont proches de leur tête.

        Or les fils émettent toute la nuit, nuit après nuit  ! Ce qui n’est pas le cas des portables dont ceux qui craignent leur rayonnement peuvent se passer.

        Les ondes radiofréquence Linky sont imposées, elles !

        La vraie raison de ce viol brutal des volontés des citoyens est d’imposer à terme une intermédiaire privé entre EDF et les consommateurs ; intermédiaire qui ne fera rien (même pas relever les compteurs) que prélever une marge pour les actionnaires, un impôt mais privé qui renchérira grandement le prix de l’électricité.


      • 2 votes
        anomail 25 octobre 18:57

        @Alren

        Vous êtes parti dans l’émotionnel avec vos "ondes qui se propagent près de la tête des enfants".

        Dès lors, plus de réflexion possible, il ne reste plus que la peur et la propagande qui s’alimentent mutuellement.

        Je vous invite à essayer l’autre mode de pensée :

        https://www.youtube.com/watch?v=eLLIm-GpJh4


      • vote
        anomail 25 octobre 19:13

        @Alren

        D’après vos autre commentaires, vous savez faire marcher votre tête pourtant.

        Quelle ampoule dans la lumière près du lit ? Pas une fuocompacte j’espère smiley

        Par contre pour le reste, je vous suis.

        Il y a certainement une arnaque financière à la clé.

        Un lien aurait été le bienvenu.


      • 5 votes
        Djam Djam 25 octobre 22:01

        @anomail
        Vous écrivez sans savoir.... ceux qui ont lancé l’alerte sur cette saloperie ne sont pas des ignares, loin de là. Si vous aviez suivi sérieusement et réellement le dossier vous auriez constaté que les gens qui rejettent cet appareil l’ont fait testé des centaines de fois. Ils ont également pris contact avec les mêmes groupes de rejet canadiens, pays où cet merde à été également imposée sans concertation et sans explications avec les concernés.

        Les accidents liés à la pose de ce compteur sont plus nombreux que ce que rapporte la presse... ça, personne ne s’en étonnera. Les mêmes personnes luttent également contre les portables figurez-vous et se préoccupent aussi des effets ennuyeux des nouvelles ampoules "basse conso". Oui, l’accumulation des ondes de basses tensions est un véritable problème de santé publique. Vous devriez tout simplement rejoindre les lanceurs d’alerte, dont Annie Lobé, celle qui, en France à ouvert le dossier et qui passe le plus clair de son temps à informer et éveiller. Allez donc lui poser quelques questions techniques sur Linky ou Gazpar, vous verrez si elle y connaît rien !


      • 2 votes
        pegase pegase 26 octobre 00:21

        @anomail

        Quelle ampoule dans la lumière près du lit ? Pas une fuocompacte j’espère


        Ça n’a aucune sorte d’importance puisque l’émission de ces ampoules ne durent que le temps qu’elles sont allumées, par contre les câbles qui passent partout, alimentant le réveil ou d’autres appareils électriques rayonneront en PERMANENCE .....

        Mais s’il n’y avait que ça ce serait un moindre mal, on coupe le compteur au tableau et le tour est joué ..... mais non, il y a encore le flicage que la technique du CPL permet, et ça ce n’est pas du tout acceptable !

        En ce qui me concerne, s’ils installent un linky en mon absence, je le fracasserai à coup de masse et je leur enverrai par la poste, leur expliquant que maintenant il fonctionnera moins bien smiley 

        face caméra.. hein ... histoire de bien faire le buzz sur les réseaux sociaux puisque c’est dans l’air du temps !


      • vote
        pegase pegase 26 octobre 00:29

        @anomail

        Un lien aurait été le bienvenu.


        En voilà ... il faut un bon manche en plastique pour l’isolation, et des lunettes de protection smiley

        http://www.le-besson.com/shop/prod/fromcat/0000252/id/0002237/Merlin_masse_3_kg_avec _manche_plastique.html

        Celle ci, 6,35 kg, c’est un bon choix ...

        https://www.manomano.fr/masse-et-massette/masse-avec-manche-en-fibre-63-kg-128606


      • 2 votes
        Pyrathome Pyrathome 26 octobre 14:19

        @pegase

         #balancetonlinky

         smiley


      • 1 vote
        Et Hop ! 26 octobre 20:31

        @anomail : pour relever la consommation électrique et permettre la facturation, ce compteur devrait se limiter à relever et transmettre la consommation générale une fois par mois.

        Tout le reste c’est du flicage et la violation d’informations de la vie privée, l’enregistrement en permanence de l’utilisation de chaque appareil, de chaque prise, de chaque point d’éclairage.

        Il n’y a pas besoin d’un enregistrement systématique, EdF sait très bien faire des statistiques avec des échantillons.


      • vote
        Et Hop ! 26 octobre 20:36

        @Alren : Sans parler de l’exploitation commerciale (et fiscale et évidemment aussi antiterroriste) des informations permettant le profilage de chaque consommateur, la reconstitution de son emploi du temps, la connaissance des appareils qu’il utilise, leur marque, leur âge, etc.


      • vote
        pemile pemile 26 octobre 20:54

        @Alren "Or les fils émettent toute la nuit "

        La transmission, via le CPL, des indices de consommation se fait bien chaque nuit, mais ne dure que quelques secondes !


      • vote
        pegase pegase 27 octobre 13:44

        @pemile

        C’est faux, la technique CPL est utilisée en PERMANENCE pour permettre d’analyser quel type d’appareil ménager est en fonctionnement, c’est du flicage, comme les banques aujourd’hui font du flicage, même votre imprimante fait du flicage ...

        https://www.les-crises.fr/decouvrez-comment-votre-imprimante-vous-espionne-et-peut-vous-denoncer/# !prettyPhoto

        Vous confondez avec les émissions du compteur vers la borne de réception ... ça c’est un moindre mal ...


      • vote
        pemile pemile 28 octobre 19:48

        @pegase "Vous confondez avec les émissions du compteur vers la borne de réception ... ça c’est un moindre mal ..."

        Ben non, la puce cpl g1 ou g3 n’est utilisée que pour ça. 

        "la technique CPL est utilisée en PERMANENCE pour permettre d’analyser quel type d’appareil ménager est en fonctionnement"

        Non ! La puce d’analyse n’utilise pas de cpl (protocole de transmission de donnée bas débit et longue distance)


      • vote
        vesjem vesjem 31 octobre 21:56

        @anomail

        faire de la balance de charge en temps réel.

        Quand aux ondes... La plupart de ceux qui en parlent n’y connaissent rien.

        on sent que toi tu en connais un rayon ; explique nous alors scientifiquement tes théories savantes, toi qui prends les autres pour des incultes


      • 2 votes
        pegase pegase 26 octobre 00:33

        #fracassetonlinkyàcoupdemasse

        On va rigoler !


        • vote
          sarcastelle 26 octobre 19:31

          Pas d’affolement : il existe à vendre en ligne des slips anti-ondes. 


          • 2 votes
            Djam Djam 26 octobre 21:25

            @sarcastelle
            On sait que vous en portez ! Ça se sent dans vos commentaires smiley


          • 2 votes
            jjwaDal 26 octobre 21:59

            Linky est une opération qui s’inscrit dans le cadre du développement durable de notre gaspillage et notre montagne de déchets.
            Car enfin il ne faut pas être asthmatique pour balancer 35 millions de compteurs fonctionnels et commander pour 4,5 à 5 milliards d’€ un bidule jaune fluo dont l’espérance de vie prévisible n’égalera sûrement pas les modèles électromécaniques actuels. Et c’est connu ces gadgets électroniques se démodent tellement vite...
            Qu’on ne se trompe pas, c’est de la vente forcée car les clients n’ont rien demandé et vont le payer. L’utilité avancé pour placer ce futur déchet dans nos maisons ne supporte pas un examen sommaire. Une large portion de nos factures est constitué de frais fixes et de taxes, au point que diminuer sa consommation n’entraine que des gains marginaux au demeurant déjà engrangés pour ceux que le montant de la facture d’électricité intéresse.
            Passé la curiosité initiale, la plupart des "implantés" l’oublieront. La surveillance de réseau se faisait très correctement sans eux au point qu’on n’a pas connu de "black-out" d’ampleur en France depuis bien longtemps. Les consommations moyennes dans le temps et l’espace étant bien modélisés depuis belle lurette, alors avoir une précision sur le deuxième chiffre après la virgule (j’imagine...) ne peux justifier une telle opération .
            Ce qui importe pour le réseau est de savoir combien consomme le 85 ou le 93 pas de savoir ce que consomme un soir particulier Mme Michu ou M. Tartempion. Un progrès ?
            Le fait qu’ils ont beaucoup de mal à le faire donne une réponse simple : ils vont en tirer un bénéfice dont ils préfèrent ne pas parler. Déjà tout ces contrôleurs qui passaient relever les compteurs iront pointer comme nos caissières de supermarché bientôt. Est-ce notre souhait de cautionner du "dégraissage" au profit des actionnaires ?
            J’ai reçu il y a quelque jours leur courrier. Ils devront défoncer la porte du garage en mon absence pour installer leur gadget. Enfin, il va se passer quelque chose dans le quartier...


            • vote
              sarcastelle 15 novembre 14:05
              J’interviens souvent sans mollesse lorsqu’il y a un article et des commentaires qui délirent sur le nucléaire. 
              .
              Sous des articles comme celui-ci j’interviens très peu dans le domaine technique des zondes qui nous tuent, parce que.... accrochez-vous tellement le motif est inhabituel... parce que je n’y connais presque rien. Je pense que leurs auteurs se foutent probablement de nous, mais comme ce domaine m’ennuie je manque d’étude et d’arguments, alors je ne dis à peu rien... Incroyable ! Jamais un humain normal ne se comporte ainsi ! 
              .
              J’exprime au passage mon admiration sans borne pour les intervenants qui ont une vision claire de tous les domaines. 

              • vote
                sarcastelle 15 novembre 14:09

                @sarcastelle

                .

                Rectificatif : l’auteur ne se fout pas de nous ; il cherche à être factuel. Ce sont les hystériques qu’il évoque, qui se foutent probablement de nous. 


              • vote
                sarcastelle 15 novembre 14:07

                A propos, quelle est l’opinion de l’auteur sur l’acte de brigandage qu’il évoque en titre ? 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès