• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le sabotage d’un pays
#66 des Tendances

Le sabotage d’un pays

Cette semaine à l'émission :

  • Comment la France et la CIA ont saboté Haïti
  • Caraïbes Soft Power : la force de l'influence
  • International

Tags : France Politique Etats-Unis




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Étirév 21 juillet 10:59

    « Comment la France et la CIA ont saboté Haïti  »
    Rectification : Comment la France du CRIF et la CIA de l’AIPAC ont saboté Haïti
    Hitler ou Juda ? Le second « Nuremberg »


    • vote
      sls0 sls0 21 juillet 12:33

      Haïti a remboursé la France jusque dans les années 50. Son système économique pyramidal était conçu pour remboursé de la dette.

      C’est toujours ce système qui fonctionne avec tout ses intermédiaires. Comme exemple de l’efficacité du système je prendrai l’exemple de la banane plantain l’aliment de base en Haïti et en RD. Elle coute deux fois moins chère en RD ou le taux horaire est bien plus élevé qu’en Haïti.

      Toute la chaine économique est polluée par des intermédiaires.

      Les Clinton se sont fait un fric monstre avec leur ONG en Haïti, il ont récupéré de l’argent pour reconstruire des villages, seules 2-3 maisons témoins existe.

      L’argent récolté à servit à construire des usines qui n’apportent rien aux haïtiens à part des salaires de misère.

      Une vie de prince dans l’ONG de Clinton, j’ai vu personnellement une note de restaurant, 7300$. Des 4x4 de luxe. Pour une soiré de fête de cette ONG, on électrifie un village.

      Tout ces magouilles ne peuvent exister que dans le chaos et non dans une démocratie.

      J’ai un pote qui connait très bien le pays, c’est lui qui m’a montré la facture m’a dit je pars et tu ferais bien de l’éviter un moment. Il y a trop de critiques et de témoignages d’ONG, on va leur faire peur. Effectivement par la suite il y a eu des assassinats faient par des bandes et les ONG qui n’ont pas le bon profil quittent le pays.

      Un système mafieux au pouvoir de mèche avec les pilleurs étrangers du pays. Il ne peut survivre qu’avec le chaos.

      Les bandes sont des outils des mafieux qui ont les moyens de laisser pourrir la situation.

      Dans la vidéo ont parle de certaines personnes du commado qui on essayé d’aller vers l’ambassade de Taiwan, il faut savoir que Taiwan est fortement impliqué dans la "renconstruction" du pays.

      Pour qu’une des relations d’Hillary puisse se faire du fric au Soudan la miss n’hésite pas à pousser à la guerre, tout est bon pour se faire du fric.

      D’un point de vue écologique le pays est mort, il faudrait reboiser les sommets et surtout ne plus déboiser. Faire comme à Madagascar, pousser au passage au butane. Là on se prend la pyramide ou la filière du charbon de bois dans les dents.

      Ils sont sympas les haïtiens mais la France et les USA leur ont fait payer très cher d’avoir été le premier pays noir à être indépendant, surtout des esclaves.

      Pour ce qui est du soft power français avec les coupes budgétaires pour les lycées français, alliances françaises et tout ce qui est culturel français à l’étranger, j’ai bien peur que ce soit le début de la fin.

      Si les enfants de l’élite d’un pays n’ont plus les bases de la culture française, ils iront voir coté anglo-saxon et auront une influence anglo-saxonne.

      Quand on voit des français obligés d’envoyer leurs enfants dans des lycées américains parce que les lycées français n’ont plus les moyens de leurs ambitions on peut se poser des questions.


      • vote
        juanyves 21 juillet 17:47

        L’histoire d’Haiti ça vient de Napoléon.

        150 millions de francs or

        pour l’indépendance (17 milliards d’euros

        ) plus ce qu’ont du payer les esclaves pour recouvrer leur liberté à leurs maîtres.

        Le paiement s’est fait grâce à des emprunts réalisés en France à des taux à faire palir d’envie un banquier. Les intérêts finissent d’être payés sous menaces au millieu du XX.

        Jean Bertrand Aristide arrive au pouvoir et prétend demander à la France le remboursement de cet argent par l’intermédaire du tribunal de La Haye (22 milliards demandés 17 + les intérêts = pas beaucoup pour le préjudice).

        La France prend peur et les US aussi. Si les anciens esclaves se mettent à réclamer les arriérés de salaire, où va-t-on ?

        Deux personnes sont envoyées par Sarko en Haiti pour "convaincre" JBA d’arrêter les frais et de démissionner. Il s’agissait de Regis Debay et de Véronique Albanel.

        Regis Debray c’est le sinistre gauchiste de salon qui, après 2 baffes, a vendu El Che Guevara aux Américains pour être liquidé. Quelques temps plus tard je suis passé par Camiri en Bolivie où il était enfermé et je sais de quoi je parle. Il n’y est pas resté très longtemps, Michèle Mitterand est venu le chercher discrètement (grosse famille bourgeoise a des relations). Véronique Albanel, c’est la soeur de Dominique Villepin, celui qui aurait aimé s’appeler Napoléon IV et épouse d’un haut général de l’armée française en charge de certains services secrets.


        • vote
          juanyves 21 juillet 23:47

          @juanyves

          Deux personnes sont envoyées par Sarko en Haiti

          Le pauvre Sarko n’y est pour rien, c’est Villepin, celui que Regis Debray voyait sacré Naoléon IV

        • vote
          juanyves 21 juillet 23:49

          @juanyves

          Deux personnes sont envoyées par Sarko en Haiti

          Le pauvre Sarko chargé de tous les meaux. Non c’était Villepin celui que Regis Debray aurait bien voulu voir sacrer Napoléon IV


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès