• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Luis Alejandro Avila Gomez : « les dernières sanctions américaines risquent (...)

Luis Alejandro Avila Gomez : « les dernières sanctions américaines risquent d’aggraver la situation »

Entretien du 8/3/2019 avec Luis Alejandro Avila Gomez, responsable du programme Amérique latine à l'IPSE. Il réagit sur le plateau de RT France à la situation au Venezuela et livre son analyse sur cette crise.

 

Tags : France Etats-Unis Prospective et futur International Russie Liberté d’expression Venezuela Diplomatie




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 10 mars 19:39

    Au sujet de la panne de courant.

    Je réside en Amérique latine, les gens sont très résilients face aux coupures. Inférieur à la semaine ça passe.

    En 77 aux USA il n’a fallu que 36h de panne pour avoir des émeutes.

    Se projeter coté impact en se basant sur du local, si les USA sont derrière il ont tout faux.

    Gare au retour de baton, le réseau US est obsolète et très fragile. Il date de l’après guerre et les transfos ont un âge moyen de 42 ans.

    Au niveau sûreté réseau coté conception c’est vraiment pas fameux.

    On a de la pièce de rechange pour 2-3 transfos, les réparations prennent la semaine.

    Plus de transfo HS, il faut refabriquer, c’est en mois la coupure, pas loin de l’année.

    Il y a 17,6% de latinos aux USA, dans le lot il ne faut que 20 personnes avec un budget de 20-30.000$ pour renvoyer les USA au XIXème siècle.


    • vote
      louis 12 mars 07:17

      @sls0
      Il y a bien quelques très bons hackers qui vont se dévouer pour donner la réponse du berger a la bergère a la puissance 10 , là les Américains vont comprendre ce que cela donne quand on se mêle des affaires des autres en les asphyxiants pour s’emparer de leur biens .


    • vote
      sls0 sls0 14 mars 00:42

      @louis
      Des hackers, des hackers, ça fait bien à Hollywood.
      Il suffit de shunter les relais des disjonteurs/sectionneurs et plus de protections.
      Ensuite un trou dans un transfo ou circuit de refroidissement d’huile c’est comme vous voulez, plus d’huile comme diélectrique et pour refroidir, ça crâme.
      Les américains en Serbie ont employé des bombes à la poudre de graphite c’est pas mal aussi. De la poudre de graphite sous le vent c’est faisable aussi.

      Les réseaux ont très bien joué leur rôle sans informatique, l’informatique permet de se passer de l’humain, un coût en moins.
      Un humain verrait venir un nuage de graphite, si le sectionneur ne fonctionne pas il se poserait des questions au sujet du relais. Un programme sortira error 042 et basta.
      Avec de la commande à distance il est facile de donner le signal que la personne ou l’ordinateur attend. S’il attend le signal sectionneur ouvert il aura le signal, sauf que le sectionneur sera fermé et foutra le feu au transfo.

      Si sur votre voiture je mets le fils de plaquette à la masse votre ordinateur dira de passer au garage pour changer les plaquettes. Si je coupe le fil vous n’aurez jamais ce message et vous finirez métal/métal.
      Avant cette sécurité on regardait de temps en temps la gueule des plaquettes.
      L’informatique et l’automatisation sont une aide, ne les rendons pas plus puissants qu’ils sont.

      Les américains font de grandes annonces sur la sécurisation de l’informatique de leur réseau. Il est bancale leur réseau, mal conçu, rapiécé avec du matériel d’après-guerre.
      On peut mettre un calculateur sur une Juva quatre, pas sûr que ça améliore ses performances.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès