• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pour Donald Trump : Haïti et les nations africaines sont des "pays de (...)

Pour Donald Trump : Haïti et les nations africaines sont des "pays de merde"

Donald Trump nous rappelle les propos, tenus en France, par l'ancien joueur vedette, le suédois du QSG -PSG- ibrahimovitch, meilleur footballeur opérant alors dans le championnat français, qui avait traité la France de "pays de merde"... 

Qu'en pensez-vous ?

Merci

la vidéo :

Donald Trump qualifie Haïti et des nations africaines de "pays de merde"

Ajoutée le 11 janv. 2018

 

Pendant une réunion sur l'immigration, Donald Trump a qualifié Haïti, le Salvador et plusieurs pays d'Afrique de "pays de merde". "Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?", a demandé le président américain lors des discussions. La Maison Blanche n'a pas démenti ces propos.

 

Tags : Afrique Etats-Unis Information et Médias Société Racisme Immigration International Haïti Donald Trump




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • 8 votes
    Belenos Belenos 12 janvier 13:37

    L’Inquisition du politiquement correct, voilà le vrai tas de merde. 


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 12 janvier 15:26

      Exactement si vous croyez encore les fakes news des télés d’Etat comme BFM, vous devez impérativement consulter. Avec un tel niveau de bêtise, vous devenez une curiosité scientifique à étudier. Le guinness n’est pas loin pour vous.


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 13 janvier 06:58

      @Belenos
      Le véritable tas de merde c’est le mauvais coté en toi qui s’exprime sur Agoravox. Si tu avais une conscience un peu plus élevée, tu saurais que l’Afrique et Haïti ont été violées par l’occident. Napoléon a fait + d’un génocide en Haïti et a réclamé tous les grands arbres d’Haïti avant de quitter "son" île. Résultat, Haïti est encore aujourd’hui une île désertique sur le plan végétal !


    • 1 vote
      le celte le celte 13 janvier 08:41

      @DJL 93VIDEO
      Il y a aussi des sociétés plombées par leur histoire et utilisent ce concept pour tendre la main.


    • 4 votes
      Belenos Belenos 13 janvier 11:02

      @DJL 93VIDEO
      "Haïti est encore aujourd’hui une île désertique sur le plan végétal !"

      Quel est le rapport avec mon message sur le "politiquement correct" ?


    • 1 vote
      Djam Djam 14 janvier 11:35

      @DJL 93VIDEO
      Stop à la pleurniche systématique !

      Tous les pays du monde, tous, ont eu leur terrible période d’exploitation par d’autres. C’est inhérent à la nature humaine basée sur la prédation, les pilleurs, les profiteurs, les esprits violents. Rien n’a changé depuis le début de ce qu’on appelle, sans rire, les "civilisations".

      Penchez-vous sur l’Histoire du monde et vous apprendrez que les pays qui aujourd’hui exploitent et détruisent d’autres, ont eu aussi leur moment de misère. La France, pour ne citer qu’elle, a près de 2000 ans d’histoire avec des événements dont la misère, l’horreur et la violence qui lui furent faites par d’autres pourraient relativiser celle des pays pour lesquels vous sortez vos mouchoirs.

      Vous voulez moins de violence dans le monde ? Comme suggérait pertinemment Ghandi : commencez par éteindre celle qui est en vous.


    • 4 votes
      Simple citoyenne Simple citoyenne 12 janvier 13:55

      Je pense que c’est de la désinformation, je doute de tous ce que l’on lui fait dire, je n’apprécie pas le personnage, mais là, on nous prend réellement pour des billes, voilà ce que j’en pense !


      • 6 votes
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 12 janvier 13:57

        L’humanité est peinée d’avoir un président américain aussi merdique ! smiley


        • 1 vote
          Djam Djam 14 janvier 11:36

          @DJL 93VIDEO
          Non. VOUS êtes peiné et c’est votre droit, mais de grâce, n’étendez pas vos opinions personnelle au monde entier...


        • 9 votes
          jimontheair jimontheair 12 janvier 14:16

          Sacré Trump ! A dit, a pas dit ? Fakenews ? 


          Reste le plaisir citoyen de voir le ramassis de merdes minables corrompues et prétentieuses qu’on trouve chez les journaleux faire une descente d’organe  smiley 


          • 5 votes
            Emma Joritaire 12 janvier 14:21

            J’ai vu déjà lu beaucoup de réactions suite à ces propos qui prennent déjà - c’était peut-être le but - la place du bouquin de Wolff, mais parmi ceux qui les condamnent, posément ou véhémentement, il ne se trouve personne pour affirmer que les pays visés sont, en réalité, des pays comme les autres. Comme la Norvège, par exemple.

            C’est indéniablement le symptôme d’un malaise : ce n’est pas le constat qui est condamné, c’est le fait de l’avoir exprimé à voix haute.


            • 5 votes
              berry 12 janvier 15:18

              Nous sommes tellement envahis par le politiquement correct socialo-marxiste que ça pique les oreilles.

              Trump a simplement rappelé quelques évidences. Il a utilisé sa liberté d’expression et ses adversaires fulminent, ils voudraient l’envoyer en hôpital psychiatrique comme au bon vieux temps de l’URSS.

               

              Chacun peut constater les effets de l’immigration.

              Voilà ce que veut cacher la propagande mondialiste :

              http://breizatao.com/2018/01/12/trump-ne-veut-plus-dimmigres-provenant-de-pays-de-merde-comme-haiti-et-prefere-des-immigres-deurope/


            • 2 votes
              Emma Joritaire 12 janvier 17:26

              @berry

              « Trump a simplement rappelé quelques évidences. »

              Ce qu’on lui reproche, c’est justement l’impossibilité de prouver que ce qu’il a dit est faux.

              Je tombe sur un article qui révèle qu’en 2013, même le Brésil de Dilma Rousseff et ses voisins prenaient des mesures contre l’invasion de clandestins haïtiens.


            • vote
              CoolDude 13 janvier 01:22

              @berry

              Les Socialo-Marxistes t’emmerdent du con !

              Quand vous voterez autrement que pour des merdes comme on l’on les a a l’heures actuelles, peut être que ça fonctionnerait autrement...

              Je n’y crois pas...

              Les cons ont voté... Et ils ne sont pas contents ! Mais on vous avez dit !

              Trump, c’est de la merde.

              Macron aussi !

              Probs...

              Les autre aussi !

              C’est super bien fait leurs trucs, on l’a dans le Q à tous les coups.


            • vote
              CoolDude 13 janvier 01:30

              @berry

              Qu’est ce que tu as fait pour a société du cons... Mais ça m’énerve ça... !

              Sale branleur de ta nouille de mes deux...

              Des gens comme toi, on n’en veut pas...

              "L’entr’aide"... que de la merde ! Connard !!!


            • 1 vote
              Djam Djam 14 janvier 11:40

              @berry
              Bien rappelé Berry... mais allez donc expliquer ça à ceux dont le réflexe est de se positionner systématiquement du côté des "gentils exploités"... ça leur donne l’impression d’être des bons et des justes... ils sont nombreux et souvent marxo-trotskistes mâtinés de mélenchonisme. Ils ont cependant besoin pour ça d’avoir un bouc émissaire, un objet de haine... pour eux et pour le moment c’est Trump.


            • 4 votes
              Tom France Tom France 12 janvier 15:01

              Il n’a pas tort, comment expliquer en dehors des histoires de l’exploitation par l’occident de certaines richesses c’est vrai, le fait qu’après tout ces millénaires, ils soient encore incapables de se développer convenablement et de se prendre en main ? Il y a quelque chose qui cloche quand même ! 


              • 1 vote
                yao_1989 12 janvier 15:55

                @Tom France

                Je dois dire que ça vole haut votre analyse .. vous pansez vraiment. En plus vous avez des adeptes .. il est temps de sortir un livre. 


              • 7 votes
                maQiavel maQiavel 12 janvier 16:05

                @Tom France

                Se prendre en main depuis des millénaires ???? Les nations africaines ne sont indépendantes que depuis 60 ans en moyenne et Haïti n’est plus sous occupation américaine que depuis à peu près 85 ans. 


              • 3 votes
                Emma Joritaire 12 janvier 17:28

                @maQiavel

                « Se prendre en main depuis des millénaires ???? »

                Il y a quand même eu des milliers d’années avant que ne sévisse l’esclavagisme arabo-musulman, puis, plus près de nous dans le temps, européen.

                « Les nations africaines ne sont indépendantes que depuis 60 ans en moyenne et Haïti n’est plus sous occupation américaine que depuis à peu près 85 ans. »

                Certes, certes. Mais il y a une soixantaine d’années, la Corée du Sud sortait anéantie par deux invasions nord-coréennes et chinoises, et deux contre-offensives américaines, or, aujourd’hui son PIB la place aux environs du 12e rang mondial, alors qu’elle n’est que 109e pour la superficie et 28e pour la population


              • 1 vote
                pegase pegase 12 janvier 17:37

                @Tom France

                ils soient encore incapables de se développer convenablement


                 ... euh ... je connais des camerounais, alors sa femme est dans l’import export, et lui il a créé une banque d’affaire en Suisse ...

                Ils roulent en Porsche Cayenne ... font les les AR Suisse <=> pays africains très souvent, et sont certainement mieux sapés que vous et moi .....

                En outre ils ne sont pas complètement cons à venir se faire plumer en France, ils ont choisis la Suisse ...


              • 1 vote
                Emma Joritaire 12 janvier 17:52

                @pegase

                "...... je connais des camerounais..."

                Et moi je connais un couple de Suisses... Ils sont tous les deux sdf, mais je n’en tire aucune conclusion.


              • vote
                maQiavel maQiavel 12 janvier 18:29

                @Emma Joritaire

                Il y a quand même eu des milliers d’années avant que ne sévisse l’esclavagisme arabo-musulman, puis, plus près de nous dans le temps, européen.

                ------> Oui, et ? Qui prenait la main des africains ? A moins d’assimiler le fait de se prendre en main à la mise en place d’un système capitaliste, je ne vois pas comment on pourrait dire que les africains ne se prennent pas en main depuis des millénaires.

                 -Mais il y a une soixantaine d’années, la Corée du Sud sortait anéantie par deux invasions nord-coréennes et chinoises, et deux contre-offensives américaines, or, aujourd’hui son PIB la place aux environs du 12e rang mondial, alors qu’elle n’est que 109e pour la superficie et 28e pour la population

                ------> Oui. Et ? Ca ne change rien à ce que j’ai dit. 


              • vote
                Emma Joritaire 12 janvier 19:30

                @maQiavel

                "Et ?"

                Et bien, je pense qu’il y a des peuples plus proactifs et d’autres qui sont plus fatalistes, et que chambouler les mentalités des seconds n’est pas chose facile...


              • 2 votes
                maQiavel maQiavel 12 janvier 19:34

                @Emma Joritaire

                On peut penser ce qu’on veut par rapport à sa propre idéologie, ça s’appelle une opinion. Mais dire que les africains ne se prennent pas en main depuis des millénaires n’a juste pas de sens. 


              • 1 vote
                Emma Joritaire 13 janvier 00:36

                @maQiavel

                "Mais dire que les africains ne se prennent pas en main depuis des millénaires n’a juste pas de sens. "

                Admettons que ça n’aie pas de sens, mais est-ce que vous l’avez l’impression que l’Afrique noire a enregistré des progrès au cours des quatorze premiers siècles de l’ère chrétienne, vu l’état dans lequel les explorateurs l’ont trouvée et décrite ?


              • 4 votes
                maQiavel maQiavel 13 janvier 08:11

                @Emma Joritaire

                « L’état » dans lequel les explorateurs occidentaux (spécifiquement les Portugais qui étaient les premiers) ont trouvé l’Afrique n’était pas homogène, si on en croit les récits des flibustiers et des négociants on retrouvait sur les cotes un monde qui pratiquait l’exploitation minière , possédait une industrie et entretenait depuis des siècles des relations commerciales avec des pays éloignés , mais aussi à l’intérieur des terres des sociétés paysannes constituées de multitude de groupes juxtaposés, parfois de très petite taille vivant d’une économie domestique dite de subsistance et meme des chasseurs ceuilleurs vivant dans suivant un mode pré-néolithique. Les généralisations sur ce sujet sont hasardeuses.

                Mais pour répondre à votre question, encore faudrait-il déconstruire la notion de « progrès ». C’est une construction idéologique … non, je dirai même pseudo-religieuse. C’est le culte moderne de la croissance et du mouvement mobilisant les énergies humaines dans une guerre de substitution contre la nature par la maitrise croissante de la technique. Un messianisme qui ne dit pas son nom et qui postule que l’humanité fabriquera d’elle-même le millénaire d’or par la techno science et le développement quantitatif infini. Un paradigme matérialiste qui réduit le bonheur et la paix à la prospérité économique.

                Cette religion du progrès dénote d’un univers mental infantile reposant sur l’agitation permanente, la volonté d’obtenir toujours plus, l’obsession de la nouveauté et le sentiment de puissance, autant de caprices que l’éducation doit permettre de réguler en imposant des limites à l’enfant ; le progrès repose sur cette psychologie infantile débarrassée de toute entrave éducatrice. Perçue négativement, la stabilité devient synonyme d’immobilisme et de stérilité. Les individus et les peuples ne doivent plus poursuivre que des intérêts économiques, les seules fonctions utiles relevant de la production techno-industrielle et de la spéculation financière, toutes les autres étant perçue comme les restes d’un passé qui devrait avoir déjà disparu. Devant le spectacle de la modernité, les sociétés sont hiérarchisées en fonction de la capacité à activer les leviers technoscientifiques. Ainsi, les êtres confinés à l’abondance naturelle et ignorant l’industrie ne peuvent être qu’un mauvais exemple : ils sont « merdiques ». Le progrès ne s’offre qu’à ceux qui l’exécutent par la destruction de la nature, non dans un but d’intérêt général mais pour la satisfaction d’intérêts particuliers. L’artificiel tue le naturel. Terre dévastée et ravagée hier, conchita wurst aujourd’hui et transhumanisme demain. C’est l’exécution du tout artificiel établit sous le nom de « progrès ».

                Pour vous donner une réponse sur l’enregistrement de « progrès », cette notion idéologico-religieuse n’a à mes yeux aucun sens, c’est un paradigme absurde et grotesque qui néanmoins structure notre monde et auquel on est forcé de s’adapter pour survivre. Par contre, si on prend le terme progrès dans son acception la plus simpliste qu’il soit, c’est à dire comprise comme des améliorations de l’existant ou d’actions et des résultats de cette action, des progrès il y’en a toujours eu et partout. Des régressions aussi. Mais encore faut-il comprendre que l’amélioration de l’existant est généralement (mais pas toujours) une notion subjective qui s’articule sur des systèmes de valeurs. Diogène ne percevait- il pas le fait de vivre dans un tonneau comme une amélioration de son existence ?


              • 2 votes
                Belenos Belenos 13 janvier 11:14

                @maQiavel
                Voilà une réponse argumentée à l’hypothétique petite phrase trumpienne, mais d’un niveau trop complexe pour le monde journalistique et les habituels donneurs de leçons qui se contenteront d’adopter la posture outrée convenue devant tant de méchanceté. 


              • vote
                Emma Joritaire 13 janvier 12:11

                @maQiavel

                Lorsque je parle progrès, c’est, bien entendu, dans le sens que cela revêt pour une société primitive et dans une zone déterminée. De ce point de vue, dans son sens le plus large, le passage de l’âge de bronze à l’âge du fer, est un progrès.

                Dans le cas que j’évoque, le progrès ressortit au perfectionnement des objets (outils, armes, récipients) et à l’amélioration des techniques, des transports et de l’habitat. Il y a deux mille ans, l’Afrique noire évidait des troncs d’arbre pour fabriquer des pirogues,aujourd’hui, elle évide des troncs d’arbre pour fabriquer des pirogues.

                Alors, on peut se demander : pourquoi changer du moment que l’objet remplit la fonction pour laquelle il a été créé ? La question est sans doute judicieuse, mais elle pourrait bien être l’une des causes du non-développement endogène de l’Afrique.

                "le terme progrès dans son acception la plus simpliste qu’il soit, c’est à dire comprise comme des améliorations de l’existant ou d’actions et des résultats de cette action, des progrès il y’en a toujours eu et partout."

                L’exemple de la pirogue montre que si progrès il y a eu, l’objet reste extrêmement sommaire, et cela vaut pour tout ce qui est d’usage courant. La perpétuation de l’utilisation de l’araire en est une autre illustration.


              • vote
                erQar erQar 13 janvier 13:45

                @maQiavel

                -

                A mon avis ce "commentaire/texte" est digne de marx.....hmmm, comment montrer la réalité via le miroir capitaliste. En tous cas ce tu as écrit précédemment, j’adhère complétement (+1000)..........Quant à l’exemple sud coréen, ils ont eu la chance d’avoir le japon à côté et surtout pas de pétrole.

                -

                A propos, j’ai une question pour toi...... le capitalisme n’aurait pas pour finalité l’avènement de l’IA ou la singularité ?

                D’ailleurs, je suis tombé sur ce site qui me parait intriguant :

                https://iatranshumanisme.com/



              • vote
                Djam Djam 14 janvier 11:48

                @Tom France
                Bonne question !

                Réponse vraisemblable :

                Parce que la plupart de ces pays n’a pas notre culture du tout. Or, notre culture est basée sur un modèle particulier : économisme, individualisme, violence institutionnelle, industrialisation délirante basée sur l’exploitation sans limite, prédation etc...

                Nous avons osé appeler ça : démocratie. Et nous savons tous qu’il n’y a pas plus de démocratie que de beurre en broche, mais... au nom de la "liberté démocratique" (oui, les cons ça osent tout !), on est allé imposer ce modèle à des pays dont l’histoire ne prenait pas du tout cette option. Une greffe ne tient jamais par elle-même, il faut intoxiquer l’organisme avec de la chimie anti-rejet pour qu’elle tienne et en général le Sujet qui porte la greffe vit assez peu longtemps car il meurt précocement de l’empoisonnement des multiples chimies anti-rejet. C’est pareil pour tous les pays auxquels l’occident des "modernes" ont greffé leur modèle et leur culture... ça ne tient pas et ne peut pas tenir. L’occident euroricain pratique le viol systématique de toutes les cultures qui ne l’imite pas. C’est là le véritable Mal.


              • vote
                maQiavel maQiavel 14 janvier 14:10

                @Emma Joritaire

                C’est bien ce dont je parlais. Ce que vous appelez « progrès » n’a à mes yeux aucun sens. Et cette notion n’est pas étrangère à la crise du sens que nous traversons …

                @erQar @Belenos

                Merci pour les lien. De mon coté, j’avais découvert ce site qui explore la question du point de vue du transhumanisme , en lisant ces textes , on explore en profondeur l’univers mental de ceux qui le prônent. 


              • 1 vote
                erQar erQar 14 janvier 14:59

                @maQiavel

                -

                Salut maQ,

                -

                En te lisant, tu a confirmé mon intuition et je suis arrivé à la conclusion que les tranhumanistes souhaitent devenir des dieux en s’émancipant de la condition humaine, mais au final c’est la "singularité" qui va absorber ces pseudo dieux en les rendant (désespéramment) dépendant. matrix est une bonne métaphore.

                https://www.youtube.com/watch?v=uxat0lJqdCc

                -

                La question que je me pose ici (ce n’est pas le fil malheureusement) si c’est la conscience du capital qui va jaillir de la singularité (l’IA)...dans ce cas cet extrait est une prophétie :

                https://www.youtube.com/watch?v=cgKspcEbmuA

                -

                Je crois qu’un article de ta part serait plus que salutaire sur le sujet. smiley

                -

                PS : il faudrait aussi définir la notion d’IA qui me paraît galvaudé. Je pense que la notion de conscience est impératif pour dire que c’est un IA, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.


              • 1 vote
                bob14 bob14 12 janvier 15:48
                Haïti et pour certaines nations africaines ce sont des "pays de merde"...sous dictatures en effet !...ou est le problème ?..c’est vrai que votre président défend les dictatures africaines avec votre armée !

                • vote
                  Djam Djam 14 janvier 11:50

                  @bob14
                  Pourquoi "votre" ? Vous vivez dans un pays formidable ? Dites-nous tout de suite lequel !



                  • vote
                    nephis 12 janvier 20:22

                    Encore une polémique en carton…
                    Détendons l’atmosphère :
                    Vous mettez des blancs sur une île, ça donne l’Angleterre !
                    Vous mettez des asiats sur une île, ça donne le Japon !
                    Vous mettez des noirs sur une île, ça donne Haïti !
                    À bon entendeur ! smiley


                    • 1 vote
                      Goldust 13 janvier 01:10

                      @nephis
                      Pour un ressortissant de pays ayant été rendu riche par des insulaires grace aux trafiques d’être humain, au vol et à la déportation des noirs ...

                      D’ailleurs quand comptez vous rembourser Haïti de tout l’argent que vous leur devez, les taux d’intérêt depuis 200 ans c’est plus que les montages bidons que les occidentaux réalisent avec le papier qui leur sert de monaie.

                      Là on parle de Francs OR !!!

                      A bon entendeur ..


                    • vote
                      nephis 13 janvier 09:54

                      @Goldust

                      On ne leur doit rien du tout. Déjà pour la simple raison que l’essentiel des Européens actuels ne sont pas responsables des « crimes » de leurs aïeux (ce n’est pas un atavisme), sachant qu’en plus l’essentiel de leurs ancêtres n’ont pas participé à l’aventure coloniale.

                      […] à la déportation des noirs.

                      J’admets volontiers que la croisière s’amuse en classe éco de l’époque n’était pas de tout repos. Néanmoins, le billet était offert et sans cette « déportation », Haïti, comme bon nombre de contrées dans le secteur, ne serait pas un pays composé essentiellement d’africains. Pour les mal-comprenants, résumons : sans déportation, pas de noirs présents en Amérique et donc exit tout les avantages (car il y en a) qui vont avec.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès