• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Enfant sauvé par Mamoudou Gassama : André Bercoff est-il complotiste (...)

Enfant sauvé par Mamoudou Gassama : André Bercoff est-il complotiste ?

Mercredi matin, sur CNEWS, dans son émission « L’heure des pros », Pascal Praud a notamment évoqué avec ses invités Mamoudou Gassama, l’homme qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d’un immeuble. Autour de la table, les propos tenus par André Bercoff ont quelque peu surpris les autres invités ainsi que de nombreux téléspectateurs. Le CSA a ouvert une instruction après avoir reçu des plaintes de téléspectateurs.

Hier matin, André Bercoff était l’invité de Jean-Marc Morandini dans « Morandini Live » sur CNews et Non Stop People. Le journaliste a réagi à la polémique et il s’est expliqué. « Je n’en sais rien [s’il y a un complot dans cette histoire]. Je sais qu’il y a des questions. Je dis qu’il y a des dysfonctionnements dans cette histoire. J’ai parlé à des scientifiques, des spécialistes du parapente. Il y a des questions qui se posent et qui sont troublantes. Si poser des questions, c’est être complotiste… ».

Quelles questions se pose donc Bercoff ?

"Comment un gosse de 4 ans peut chuter du 6e ou 4e étage et se ramasser comme ça ? Je dis qu'il y a une question. Je veux dire qu'on n'a pas à gober toutes les vérités révélées qu'on nous donne. Je veux la vérité. Je veux qu'on me démontre - je serai le premier à venir chez vous pour dire mea-culpa - que véritablement un enfant de trois ans 1/2 peut chuter du 6e étage ou 4e étage sans pratiquement une égratignure".

Le journaliste refuse d'être qualifié de "complotiste" et promet les résultats d'une enquête dans cette affaire d'ici quelques semaines :

"J'estime qu'en tant que citoyen, j'ai le droit de poser des questions sans me faire traiter de complotiste, parce que je hais les théories du complot. Il y a des gens qui sont en train d'enquêter. D'ici quelques jours ou quelques semaines, vous aurez des réponses. Je ne les connais pas. Avant d'écarter quelqu'un qui questionne, on se renseigne. Et moi je demande une enquête. En ce moment, j'ai des journalistes qui enquêtent (...) Des milliers de gens se posent des questions".

Concernant l'ouverture d'une instruction par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, Bercoff déclare :

"Franchement, le CSA a d'autres choses à faire. Enfin, s'il a envie de le faire, c'est son problème et son boulot. Je trouve lamentable que le CSA ouvre une enquête là-dessus. Je vais vous dire ce que c'est ça : c'est la Corée du Nord. On n'a pas le droit de poser des questions".

Morandini

Tags : Journalisme Liberté d’expression Conspirationnisme




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • 19 votes
    Clocel Clocel 2 juin 2018 18:56

    Un journaliste, ça suce ou ça ferme sa gueule, ce bon Bercoff est bien placé pour le savoir depuis le temps qu’il baigne dans le panier de crabes, il ne va pas nous faire le coup de la grâce révélée et des vertus tardives !? Si ?


    • 27 votes
      La mouche du coche 2 juin 2018 20:16

      Puisque le bac approche, il faudrait poser à nos propagandistes la question suivante : connaissant le poids de l’enfant, la hauteur d’un étage de 2,50 et de la gravité newtonnienne de 9.98, combien pèse l’enfant après avoir chuté de disons 2 étages ? smiley
      C’est compliqué de faire des fake-news avec internet. Il y a toujours quelque part un clampin qui réfléchi et qui pose des questions qui dérangent.


    • 7 votes
      gorguetto gorguetto 2 juin 2018 22:11

      @ZardoZ

      Laurent Obertone a écrit un roman sur l’accident de l’Airbus A320 vol 4U6525 de la Germanwings, il a complètement épousé la thèse officielle. Dans son roman, il ne fait pas du tout allusion à l’intervention du FBI dans cette enquête. Or que venait faire les Américains dans l’enquête sur ce crash alors qu’en France nous avons le BEA pour effectuer ce travail. Les résultats de l’enquête étaient connus dans le New York Time en deux jours avant même que les autorités françaises ne soient au courant. Obertone a donc suivi très servilement, sans se poser lui-même le minimum de question. Est-ce qu’un journaliste qui se veut d’investigation ne fait que recopier une enquête officielle, d’origine étrangère à la base ?


    • 4 votes
      Sutter Kane Sutter Kane 2 juin 2018 22:46

      @ZardoZ
      Laurent Obertone défend la thèse officielle dans l’affaire de l’enfant sauvé. Il dénonce les théories du complot "délirantes", "farfelues", imaginant une mise en scène qui impliquerait, selon lui, une "prise de risque complètement absurde".


    • 12 votes
      gorguetto gorguetto 3 juin 2018 05:21

      @ZardoZ
      On parle d’adeptes de la théories du complot, les iconoclastes qui osent se poser des question sur le déroulement de cette opération. Bercoff risque de très gros ennuis parce que la vidéo laisse soupçonner que l’enfant était suspendu à un fil. Il est interdit de soupçonner ! On doit accepter la thèse officielle sans broncher, or l’enfant est à un moment sans appui ni des mains ni des pieds !? Mais il ne faut pas voir cela, il faut accepter. L’idée qu’on aurait pu faire prendre des risques à l’enfant pour une opération de manipulation est insupportable. Mais dans cette « acrobatie » il est parfaitement assuré. On se rend compte qu’il est équipé d’un harnais autour de la poitrine, harnais servant de point d’ancrage au filin qui le maintenait en suspension. Maintenant, est-ce que moralement on a le droit d’employer un enfant pour une opération de psy-op ? Était-il juridiquement assuré ? Et Mamoudou aussi aurait pu se tuer dans cette escalade, d’autant plus qu’il n’avait aucune sécurité, aucun filet, et aucune assurance non plus. Il a eu une belle récompense, méritée.

      Bercoff a osé se poser des questions en scrutant les vidéos. C’est interdit semble-t-il parce que cette inquiétude fait de lui un « complotiste ». Le CSA va examiner de près le problème Bercoff, et Bercoff risque de perdre son métier parce qu’il a été trop curieux.

      Moralité, il faut toujours très passivement accepter que dans la fiole c’était bien de l’anthrax, que les Iraquiens avaient jeté les prénataux pour voler les couveuses etc.. etc.. passez, foutez le camp y a rien a voir.


    • vote
      gorguetto gorguetto 3 juin 2018 10:09

      @ZardoZ

      Obertone ne conteste pas les faits tels que rapportés dans le média. Il accepte la thèse officiel. Par contre il "accuse" le média dans ce cas avantageux pour les immigrés, de faire et d’appuyer sur l’amalgame. D’ailleurs voilà ce qu’il dit dans la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=fprWEJB-jQY
      Journaliste Élise Blaise
      — Pour vous, quel rôle ont joué les médias dans cette affaire ?
      Laurent Obertone
      —Ben, le même rôle que d’habitude ! C’est à dire qu’à chaque fois le média va saisir une opportunité ou un fait de... de... de construire, d’étayer une idéologie. Donc, euh.. là, l’amalgame est autorisé, acceptable et même... euh... particulièrement encouragé.... donc... euh... l’affaire Mamoudou est très symptomatique. Y en a..... y en a d’autres... mais celle-là, je pense, est vraiment parfaite dans le timing médiatique. Euh... justement à ce point parfaite que... justement certains la suspectent... euh... d’être totalement montée de toute pièce, je ne crois pas que ce soit le cas du tout...mais... mais... euh, le média utilise de manière remarquable ce fait, ce fait divers, de la même manière qu’il n’utilise pas tous les autres faits divers, et fait ce tri de l’information et va hiérarchiser ses priorités, de manière à donner... euh... à l’opinion, l’image qu’il a envie de lui donner de la France actuelle.

      Donc il prend les faits tel que rapportés dans le média (il dit "Le média"), mais souligne que le média dans ce cas fait l’amalgame qu’il s’interdit dans les faits délictueux avec les immigrés.


    • vote
      gorguetto gorguetto 3 juin 2018 10:16

      @Sutter Kane

      Sur le fond vous avez raison. Obertone défend la thèse officielle. Mais il essaye de se rattraper sur la question de l’amalgame qui ne l’engagera pas dans sa responsabilité. Sur cet aspect, le média (j’entends l’autorité du média) ne lui en voudra pas.


    • 9 votes
      imago imago 4 juin 2018 23:06

      @La mouche du coche

      je cite le commentaire suivant :

      « Je suis docteur en physique et je voulais vous informer que je peux démontrer par le calcul mathématique que toute cette histoire avec Mamoudou n’est qu’une vaste fumisterie. Voici la démonstration : quelle est la vitesse d’un corps en chute libre à une hauteur H donnée ? Mettons H = 6 m, soit grosso modo la hauteur de deux étages. L’objet a donc un mouvement rectiligne uniformément accéléré par la gravité, la formule qui permet d’obtenir sa vitesse est donc v = racine carrée de (2*g*h) Avec g = 9.81 et h = 6 m (c’est la distance parcourue lors de la chute, soit deux étages = 6 m) On obtient donc une vitesse de 10.85 m/s, soit encore v = 39.06 km/h La chute d’un corps de 6 m de haut équivaut donc à projeter ce même corps à près de 40 km/h contre un mur en béton.
      Mon ami Didier Long, aussi titulaire d’un doctorat de physique vient appuyer mes calculs, je le cite : «  Lorsque l’on tombe de trois mètres et que l’on s’accroche à une barre, située donc trois mètres plus bas que le départ de la chute, l’énergie doit être encaissée par le travail mécanique exercé par les bras. Si le dépliement des bras au cours de l’arrêt se fait sur une longueur de 1 m, les bras doivent supporter quatre fois le poids du corps. Si ce dépliement se fait sur une longueur de 50 cm, les bras au cours de l’arrêt de la chute sept fois le poids du corps. Le tout sans que les mains glissent. C’est un peu ce que font les gymnastes aux barres fixes. Si la chute est d’une hauteur de 6 mètres, et selon l’amplitude du dépliement des bras au cours de l’arrêt, 1 mètre ou 0.5 mètre, la force encaissée par les bras est de 7 fois le poids du corps, ou 13 fois le poids du corps. » Conclusion : la version officielle est donc scientifiquement impossible. L’enfant ne peut en aucun cas être tombé d’une hauteur de 6 m ni de 3 m et s’être rattrapé à la rambarde, c’est mathématiquement et physiquement impossible, ses bras et ses mains n’auraient pas survécu à l’impact. Macaron tient donc son Théo. Florence Vivès. »

      je rajoute que l’enfant complètement inconscient et surpris de basculer dans le vide dispose de 1.10 seconde pour comprendre ce qui lui arrive et repérer la prise à saisir si la chute est de 6 mètres et de 0.8 seconde si la chute est de 3 mètres ! oublier tout le reste. tout ça en dis long sur le niveau d’étude en physique de nos journalistes grassement payés et subventionnés qui relaient une info niveau terre plate !
      vous trouverez facilement auprès d’un physicien (professeur) ou après une heure de recherche sur internet toutes les formules pour calculer les vitesses de chutes, la quantité d’énergie cinétique du corps en mouvement (le petit garçon) à dissiper lors de l’arrêt par celui ci, etc... et n’oubliez pas de prendre votre pilule rouge. pour les mougeons, un suppositoire et au lit !

      Equation de la trajectoire (h) en fonction du temps (t) :
      h = 1/2 g t2
      La hauteur de chute ne dépend pas ni de la masse, ni de la forme, ni du matériau, mais seulement du temps.

    • 9 votes
      PumTchak PumTchak 2 juin 2018 19:49

      Je n’ai pas les conclusions aussi hâtives que Zardoz, mais je constate comme Bercoff le problème : la moindre des politesse (ou le minimum syndical) d’un journaliste est de vérifier. L’information est surtout que les médias n’en ont plus rien à foutre des faits qu’ils rapportent et qu’ils méprisent le simple bon sens des français.


      Après, il y a peut-être des histoires à la con, je n’en sais rien, du genre que le père nique la voisine du 4ème et avant de partir en courses, lui a laissé son gamin qu’elle n’a pas surveillé, ou qu’elle a laissé seul à son tour.
      Mais tout le monde bien sait que quand on fait une chute, on ne se raccroche pas. La moindre des politesse est de constater cela et de chercher à comprendre, ou au moins laisser la question en suspens.

      Que ce soit volontaire ou non, de la part médias, insulter la simple vraisemblance n’apporte évidemment que de la confusion, de l’abêtissement et du complotisme. Et cela ne date pas d’aujourd’hui, malheureusement.

      • 4 votes
        PumTchak PumTchak 2 juin 2018 20:30

        @ZardoZ

        Je ne donne pas de conclusion, je dis simplement que l’on nous prend pour des jambons

        Oui, le vrai problème est là. A la limite, peut-être que tout ça est un coup monté, je suis capable d’entendre cela aussi : ma génération est celle de la fiole à Powell. Par contre, je ne suis pas obligé d’avoir un avis sur tout ce qui se passe, ni compétence à décider en tout fait ce qui est vrai ou faux. C’est cette façon de nous pousser à donner opinion sur tout et n’importe quoi qui n’est pas sain. On a aussi le droit de nous laisser dire "je ne sais pas" sans qu’on nous empêche de dormir.

        Pour ma part, je suis contre l’immigration, car le pays n’arrive déjà plus à se gérer. Mais ce Mamoudou est peut-être un brave type, courageux et de bonne moralité. Avec ce genre de délire médiatique à la con, je suis poussé à renoncer à mon opinion contre l’immigration, ou à l’inverse à dire que Mamoudou est un nègre, qu’il pue et que c’est un sauvage. Marre de ce médias qui nous salissent le cerveau.


      • 4 votes
        Norman Bates Norman Bates 3 juin 2018 01:39

        @pegaz la tremblote

        "...on nous prend vraiment pour des idiots ! "

        En ce qui te concerne c’est un traitement digne de ton rang...


      • 3 votes
        Norman Bates Norman Bates 3 juin 2018 14:54

        @pegaz la tremblote

        "... il y a eu un décès dans ma famille..."

        Nous le savons...je t’ai présenté mes condoléances, et bonne chance dans ta quête d’un nouvel oligarque à chérir...


      • 4 votes
        Et Hop ! 4 juin 2018 15:55

        @PumTchak

        L’enfant ne risquait rien, si Mamadou n’était pas arrivé, il se serait rattrapé au balcon deux étages plus bas, et ainsi de suite jusqu’à la rue.


      • vote
        Eric_F 4 juin 2018 21:42

        @PumTchak

        "...la voisine du 4ème et avant de partir en courses, lui a laissé son gamin..." l’appartement du 4ème est en effet une des clés de l’affaire : en effet, dans une interview le sauveteur a déclaré "J’ai eu peur quand j’ai sauvé l’enfant et puis on est allé dans le salon..."  cela signifie donc que la porte fenêtre de l’appartement donnant sur le balcon était ouverte, il se peut que l’enfant siit sorti par là, et a escaladé le grillage de la balustrade de cet étage pour se retrouver de l’autre côté de la balustrade, où il a été récupéré.


      • 3 votes
        Pierre Régnier 4 juin 2018 23:48

        @Eric_F

        On a fait remarquer qu’aucune table ou chaise qui aurait permis à l’enfant d’atteindre le bord du balcon du 4e n’était visible sur ce balcon. A-t-on remarqué une table, une chaise ou un autre objet sur les balcons du 5e ou du 6e étage qui aurait permis à l’enfant d’atteindre le bord du balcon de l’un de ces étages ?


      • 3 votes
        Sutter Kane Sutter Kane 2 juin 2018 20:16
        Le commentaire de Conspiracy Watch (qui rejoint celui de Laurent Obertone) :

        André Bercoff a tout à fait le droit de ne pas croire ce qu’il lit dans les journaux. Mais en tant que journaliste, sa responsabilité est plus grande que celle d’un internaute lambda. (...)

        ... la thèse de la manipulation est très peu crédible. Car cette thèse a un coût. Elle suppose par exemple :

        1. qu’« on » (qui ?) aurait monté de toutes pièces cette affaire en risquant réellement la vie d’un enfant (à moins qu’il ne s’agisse d’un mannequin, mais alors ce n’est pas seulement Mamoudou Gassama qui ment, ce sont aussi les voisins qui ont tenté de le retenir depuis le balcon d’à côté et même, pourquoi pas, les témoins assistant à la scène depuis le trottoir, en bas) ;

        2. que, d’une manière ou d’une autre, le père de l’enfant est complice d’une affaire dans laquelle il encourt pourtant une peine de deux ans de prison pour s’être soustrait à ses obligations légales de parent (dans quel but ?) ;

        3. que Mamoudou Gassama a risqué sa vie en escaladant la façade d’un immeuble à mains nues, non pas pour sauver un enfant, mais pour prendre part à un obscur complot qui viserait à rendre les sans-papiers sympathiques ;

        4. que les journalistes, les représentants de la police, de la justice et d’autres services publics qui sont intervenus à un degré ou à un autre dans cette affaire sont incompétents au point de n’avoir rien remarqué de suspect (à moins qu’ils soient complices eux aussi ?).

        La thèse du coup monté insiste sur l’invraisemblance supposée d’une chute d’un enfant du 6ème étage se rattrapant à l’étage d’en-dessous (et non, comme on a pu le croire, deux étages plus bas). Une telle circonstance paraît statistiquement faible, mais est-elle à ce point inconcevable ?

        Le 2 novembre 1976, l’explosion d’une charge de dynamite détruit le domicile parisien de Jean-Marie Le Pen, dans le 15ème arrondissement. L’immeuble est éventré sur plusieurs étages. Par chance, on ne dénombre aucun mort. Commentant l’attentat, le président du Front national rapporte qu’un bébé qui occupait une pièce du 5ème étage a été projeté… jusqu’au rez-de-chaussée de l’immeuble puis retrouvé indemne. Cela paraît miraculeux. Et pourtant cela a bien eu lieu. Qu’en pense André Bercoff ?


        • 9 votes
          howakhan howakhan 2 juin 2018 20:23

          @Sutter Kane

          ceci ne change rien du tout aux questions posées sur le cas de spider-man...


        • 4 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 2 juin 2018 23:03

          @ZardoZ
          C’est pas bien de mentir : je ne me suis jamais exprimé sur l’affaire Théo...


        • 7 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 3 juin 2018 01:19

          @Hieronymus
          Primo, ce serait bien de me donner un exemple où j’aurais déformé les propos d’autrui (lien à l’appui si possible). Sinon, c’est une accusation gratuite, de la pure rhétorique.

          Deuxio, vous répondez au commentaire de Conspiracy Watch, que je n’ai fait que citer pour le débat (ce n’est pas ma prose).

          Si un dispositif de sécurité était prévu au sol, vous imaginez donc que la foule entière (en plein Paris) était complice ? Car elle l’aurait forcément vu.

          Si vous aviez réellement lu la presse (et certains liens que j’ai indiqués), vous sauriez que des articles ont répondu aux théories du complot (il y a donc eu un minimum d’enquête).

          Concernant le père, il n’est pas inconnu, ce n’est pas un fantôme, lisez la presse. Présenté dimanche 27 mai au parquet, il a été convoqué pour une audience au mois de septembre prochain, et remis en liberté en attendant. Vous voulez quoi en plus ? Qu’on montre sa gueule à la télé ? Qu’on vous donne son nom ? Cela vous apportera quoi ?

          Dans la vidéo que vous mentionnez en lien, il y a une première erreur : l’enfant n’est pas tombé de deux étages, mais d’un seul : du 6e au 5e. Parcourez donc ce fil sur Twitter...

          Il y a une deuxième erreur : l’enfant n’a jamais les deux pieds dans le vide. Il a toujours au moins un pied pris dans le grillage de la balustrade.

          Il est délirant d’imaginer que le voisin est là pour détacher le harnais fantôme... Il est faux de dire qu’il pouvait se saisir de l’enfant facilement ; c’est oublier la séparation haute entre les deux balcons et le fait que l’enfant, au début de la séquence, est encore loin de lui (il se rapproche petit à petit).

          Et puis d’où sort cette intox selon laquelle le voisin ferait partie d’une association militante pour la défense des sans-papiers ? Quelle est la source ? Bien entendu, il n’y en a aucune, comme d’habitude... C’est de la pure calomnie, dont les conspis sont si souvent coutumiers.

          Toutes ces théories du complot ont quelque chose d’abject, en jetant la suspicion (car bien sûr, comme le dit votre vidéo nauséeuse, on n’affirme rien...) sur des gens qui se sont comportés de manière admirable, d’une manière dont vous n’auriez sans doute pas été capable.


        • 5 votes
          Vraidrapo 3 juin 2018 09:17

          @Sutter Kane
          Ne mettez pas tous les "Conspis" dans le même sac.

          Je maintiens que le 911 était une saloperie inédite de la CIA (on n’arrête pas le progrès), il fallait en remettre une sacrée couche pour repartir sur de "bonnes" bases après l’implosion de l’URSS.

          Plus je pense à la mort de Bérégovoy, plus je me dis que les bonnes questions n’ont pas été posées, suicide ou assassinat ?

          D’après ce que je sais des séries-TV, sans appartenir au corps des techniciens de la police :

          Lorsqu’on tire avec une arme, des gaz chauds et de petites particules sont produits lors de l’explosion de l’amorce et de la poudre de la cartouche. Ce sont ces particules formées par la condensation de certains des gaz chauds qui se déposent sur les mains et les vêtements de l’auteur du coup de feu ainsi que sur d’autres objets se trouvant dans l’environnement proche de l’arme.

          Alors pourquoi les producteurs TV qui font des docu sur la mort de Béré ne se contentent-ils pas de nous lire le Rapport d’autopsie. Ça permettait aussi de couper le sifflet à la Mitte qui proclame "on a jeté aux chiens etc, etc...".

          Et que dire de ce Mélenchon qui ne tarit pas d’éloges sur la Mitte... ?

          On est bien barré pour 2022 ! Ca va faire encore du Bulletin Blanc...


        • 2 votes
          hase hase 3 juin 2018 17:48

          @ZardoZ
          On tombe tête la première non, quand on ne décide pas de tomber ?

          Donc pirouette cacahouète, du cinquième au quatrième on se redresse, on ne s’est pas éloigné de la verticale, et on se rattrape. Enfantin. C’est pourquoi un enfant l’a fait.


        • 2 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 3 juin 2018 18:02

          @Hieronymus
          On est d’accord : on voudrait tous que l’intégralité de la séquence (chute de l’enfant + escalade de Mamoudou) ait été filmée en entier. Mais comme on n’est pas au cinéma, mais dans la vraie vie, des amateurs n’ont commencé à filmer avec leurs téléphones qu’une fois qu’ils se sont rendus compte qu’un enfant était suspendu dans le vide et qu’ils ont vu un homme en train de monter. Il eut également été concevable, avec un peu moins de voyeurisme, que personne ne filme. La réalité n’en aurait pas été pour autant abolie.

          Ce que vous dites sur le père est très révélateur de votre mode de pensée. La presse nous parle de lui, le procureur de Paris François Molins nous donne des informations sur lui... mais, selon vous, il est concevable qu’ils mentent tous, qu’ils soient tous de mèche pour nous parler d’un personnage imaginaire ? Bref, que vous faudrait-il pour croire ce qu’on vous dit sur ce père ? Toute information donnée par la presse ou la justice est possiblement fausse ; toute photo serait possiblement fausse ; tout nom donné serait possiblement faux aussi, n’est-ce pas ? Alors comment discriminez-vous ce qui est croyable et ce qui ne l’est pas ?

          Les photos que vous montrez sont de si mauvaise qualité qu’on ne peut dire si les pieds sont dans le vide ou insérés dans le grillage. Concernant votre histoire de harnais, si ce dernier existait, il faudrait forcément que des fils sortent par devant, ce qui soulèverait le T-shirt de l’enfant (ce qu’on ne voit pas). Enfin, l’expert que vous mentionnez (Jean-Yves Narquin) n’est autre que le frère de Roselyne Bachelot, maire FN de Villedieu-le-Château (Loir-et-Cher) et coupable d’abandon de famille. Je n’ai aucune raison de me fier à ses supposées connaissances en science physique.

          Une question : comment analysez-vous la naissance de votre conviction "complotiste" dans cette affaire ? Est-ce d’abord la conviction d’une "impossibilité physique" ? Ou plutôt le fait que cet événement a été instrumentalisé pour donner une bonne image des migrants (et qui vous fait déduire que l’événement lui-même a dû être fabriqué à cette fin) ? Bref, s’il n’y avait eu aucune instrumentalisation, pensez-vous que vous auriez eu la même conviction ?


        • 2 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 3 juin 2018 18:28

          @Hieronymus
          Je cite Narquin : "un corps d’un garçon de 4 ans et demi de 20 kg environ tombant de 3 m c’est 550 kg à arrêter ! (...) on vous enfume !!!"

          On pourrait connaître les calculs qui l’amènent à ce résultat ?

          Si ce qu’il dit était vrai, il faudrait en conclure qu’aucun homme au monde ne peut se rattraper d’une chute de 3 mètres, car aucun homme, même le plus fort, ne pourrait arrêter 550 kg. Mais nous savons tous que c’est faux. Un athlète de haut niveau (Usain Bolt, Mike Tyson...) n’aurait pas grand mal à se rattraper d’une chute de 3 mètres. J’en déduis que Narquin nous enfume.


        • 3 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 3 juin 2018 18:46

          J’ajoute que nul ne sait comment les choses se sont passées mais que Narquin suppose que l’enfant se serait rattrapé uniquement avec ses bras. Spéculation gratuite. Il est tout à fait possible qu’une partie de son corps ait frappé le haut de la rambarde, ce qui l’aurait considérablement ralenti, et qu’ensuite il se soit accroché tant avec ses pieds (il s’est arraché un ongle) qu’avec ses mains.


        • 3 votes
          Vraidrapo 3 juin 2018 20:28

          @Sutter Kane
          Il faut raisonner en terme d’impulsion :

          m v = F dt => F = m v /dt

          (la masse du gamin) x (la vitesse acquise) au moment de la griffe sur la rampe / par la (durée) jusqu’à l’immobilisation ( qq dixièmes de seconde)

          Pour la vitesse acquise : v = Racine carrée (2 x 9,81x H)

          H hauteur de chute en mètre...

          Pour ceux qui aiment les calculs à la louche et vous aurez l’impulsion en Newton.


        • 7 votes
          troletbuse 3 juin 2018 21:24

          @Vraidrapo
          https://calculis.net/vitesse#chutelibre

          Si tu mets la hauteur d’un étage soit 2.60m, le site te donne la vitesse acquise quelque soit le poids, cela fait 7.15 m par seconde soit environ 25km/h

          Son énergie cinétique est donc de 1/2 mv² en admettant qu’il pèse 10 kg

          .5 * 10 * 7² = 245 joules /m²/s²

          Costaud le gosse pour s’arrêter instantanément. Des bras de fer. Et quel reflexe ! Mettre les mains du coté de la rambarde et la saisir, tout cela en une demi-seconde. Chapeau  smiley


        • vote
          Vraidrapo 4 juin 2018 00:11

          @troletbuse
          Ça n’est pas assez significatif de raisonner en Énergie, il vaut mieux raisonner en Force (= Impulsion). C’est plus "parlant"


        • vote
          Vraidrapo 4 juin 2018 00:22

          @Vraidrapo
          si j’applique "ma" formule avec une vitesse de 7 m/s, une masse de 10kg et un Dt de 0,5 seconde, on obtient :

          10 x 7 : 0,5 == 140 Newtons soit # 14 kgf

          est-ce qu’un gamin de 4 ans en chute libre peut s’agripper avec une force instantanée de 14 kgf sachant que par la suite il a soutenu sa propre masse de 10kg soit un poids de # 10kgf ?

          Il faudrait tester des gamins du même gabarit mais, on est loin des chiffres importants que certains avancent


        • 1 vote
          Et Hop ! 4 juin 2018 15:36

          @Sutter Kane : " qu’« on » (qui ?) aurait monté de toutes pièces cette affaire en risquant réellement la vie d’un enfant "

          L’enfant ne risque rien, il a les pieds posés et il est solidement tenu par l’homme qui est derrière la cloison de séparation avec le balcon d’à côté. La femme qui est juste derière est probablement sa mère.

          Un enfant de 3 ans et demi pèse environ 12 kg, donc c’est facile de le porter et de le tenir solidement.


        • vote
          Vraidrapo 4 juin 2018 16:15

          @ZardoZ
          vous voulez rire je suppose

          Bien sûr que je veux rire ! Je pensais que n’importe qui a compris qu’il suffirait d’adapter la masse, dans le calcul, pour obtenir un résultat ad-hoc (comme dirait Tintin !) ou idoine si on n’aime pas RG.

          Je suppose que la masse musculaire est proportionnelle à celle du gamin...

          On peut même imaginer un sujet muni d’un gilet de sécurité se lancer dans le vide en tenant une corde avec des gants. Lorsque sa hauteur de chute a atteint la distance voulue, des vérins latéraux tendent brusquement la corde et on voit si le sujet garde la corde en mains ou s’il va la lâcher... On peut augmenter la hauteur de chute progressivement ( de 50 cm en 50 cm) pour ne pas faire n’importe quoi

          C’est plus facile à vérifier (et moins cher) que d’envoyer un vrai Boeing contre un Pentagone...

          Parmi ceux qui glosent "aux conspi !" je me demande combien sont capables d’appréhender un calcul basique de chute libre, surtout parmi les Trolls anonymes du système, ces abrutis, idéalistes du court terme pour le malheur de leurs propres enfants...


        • vote
          Pierre Régnier 4 juin 2018 20:02

          @Vraidrapo

          Quand il militait au PSU Bérégovoy était très estimé, même, semble-t-il, par ses adversaires du parti.

          Cet homme honnête a pu trouver insupportable l’accusation de malhonnêteté parce qu’il avait bénéficié d’un ami d’un prêt sans intérêt.

          Comme par ailleurs c’est lui qui était chargé de mettre en application une politique très éloignée de ce qu’il avait voulu pour son pays, ce dont il se rendait compte jour après jour, ça faisait beaucoup à supporter.


        • 1 vote
          Vraidrapo 4 juin 2018 21:24

          @Pierre Régnier
          Et un PV d’autopsie, c’est pas bien ?.. Pour couper court à toutes les hypothèses rebattues comme la vôtre et tant d’autres ?

          Autopsie - autopsie - autopsie ... ad infinitum


        • 5 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 5 juin 2018 01:09

          @Hieronymus
          Figurez-vous que, moi aussi, je n’ai que des souvenirs désagréables de vous. Un homme qui affiche, comme vous, ses sympathies négationnistes ne force pas mon respect et n’attire pas ma sympathie.

          Je n’ai jamais été injurieux, je vous ai seulement parlé franchement, ce à quoi vous n’êtes pas habitué, puisque, ici, généralement, ne viennent vous parler qu’une poignée d’intervenants qui sont tout aussi marginaux que vous. Je représente sur ce site la majorité silencieuse, qui pour une fois prend la parole pour vous dire vos quatre vérités. Lorsque vous dites des absurdités, je vous le dis sans détour : ça ne s’appelle pas une insulte, mais de la sincérité. Vous êtes trop délicat Hieronymus, peu apte à supporter la contradiction.

          Comme je l’ai déjà dit (et vous ne me contredirez pas), vous seriez incapable de tenir les propos que vous tenez ici à visage découvert dans la "vraie vie", car vous savez pertinemment que tout le monde se foutrait de vous. On vous prendrait vite pour un "zinzin", un dérangé du bulbe, à voir des false flag à tous les coins de rue. Il n’y a qu’ici que vous retrouvez (comme au bistrot) une dizaine d’individus qui délirent comme vous ; vous tiendriez tous sur un palier d’immeuble. Sur ce forum, vous êtes souvent majoritaires parce que, comme au bistrot, seuls les poivrots ouvrent leurs bouches très fort et, ce faisant, font fuir la clientèle, plus sobre, plus modérée, plus intelligente. Et, un jour ou l’autre, il n’y a plus qu’eux à venir dans ledit bistrot, parce que les autres, la majorité des gens normaux, n’a pas envie de les fréquenter.

          Je psychologise les choses car j’essaie sincèrement de vous comprendre : vous êtes un spécimen, fort rare, c’est un fait. Je suis peut-être un brin désagréable avec vous, parce que vous dites des choses extrêmement choquantes qui, je le répète, dans la "vraie vie", vous vaudraient des baffes, ou qu’on vous jette des cailloux. Mettre en cause, sans la moindre raison, le père de cet enfant, le voisin, que vous désignez presque comme une cible (car ce serait un imposteur), toutes ces abjections conspirationnistes que vous débitez en permanence, c’est choquant. Imaginez que vous soyez vous-même l’objet de telles spéculations : imaginez-vous à la place du voisin ou du Malien, imaginez que des poivrots du Net spéculent sur le fait que vous faites partie d’un méga complot, que vous êtes un manipulateur, bref un salaud, alors que vous venez juste de sauver la vie d’un enfant. Comment est-ce que vous supporteriez ça ? Cela vous ferait plaisir ? Le voisin, d’après ce qu’on lit, vit très mal cette situation.

          Concernant les photos de mauvaise qualité, ce sont les vôtres qui le sont, celles que vous brandissez comme des preuves. D’autres photos sont de meilleure qualité et montrent clairement que les pieds de l’enfant sont pris dans le grillage (mais ces photos ne vous intéressent pas car elles contredisent votre thèse). Comme on le voit sur cette photo, les mailles du grillage étaient largement assez larges pour permettre à un enfant de 4 ans d’y passer les pieds.

          Pour finir : pourquoi mon refus de croire à une grosse manipulation ? Car aucun de vos arguments ne tient la route. Est-ce si dur à comprendre ? Ce n’est pas un refus a priori, mais sur la base de vos arguments (si faibles). Dans la thèse officielle, la seule chose surprenante, c’est que l’enfant ait pu se rattraper (on en saura peut-être plus à ce sujet dans quelques jours). Dans votre version, tout est invraisemblable. D’ailleurs, vous vous abstenez bien de nous livrer une version détaillée de ce qui a pu se passer, vous contentant de dire (en très gros) que c’est une manipulation. Mais rentrez donc dans les détails, dites-nous comment tout cela a pu se mettre en place... Il est très facile de pointer une étrangeté et de dire que tout est faux ; il est plus difficile d’aller au bout de sa logique et d’expliquer dans le détail comment l’opération de manipulation a pu être organisée. Quelles sont toutes les complicités ? Comment un enfant a pu être accroché dans le vide sans qu’aucun témoin ne le voit ? Etc. Au plaisir de vous lire (lorsque vous aurez cessé de bouder).

          Et puis vos insinuations, vos calomnies sont puantes. Quand vous relayez une vidéo qui dit que le voisin est membre d’une association pro-migrants, sur quelle source cela repose ? Aucune. Pure intox, mais qui ne vous dérange pas. La déontologie et vous, ça fait deux, on l’a compris.

          PS : c’est bien vous, Hieronymus, qui souteniez pour le 11-Septembre la thèse des hologrammes (pas d’avions du tout) ? Comment voulez-vous qu’on vous prenne au sérieux après ça ? smiley


        • vote
          Vraidrapo 5 juin 2018 05:05

          @Pierre Régnier

          En 2018, vous n’êtes pas capable de trouver des informations objectives, tout seul ?

          le refus opposé à Gilberte Bérégovoy qui jusqu’à son dernier souffle demanda un exemplaire du rapport d’autopsie…

          http://archive.francesoir.fr/actualite/societe/pierre-beregovoy-ete-execute-23101.html


        • 5 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 5 juin 2018 15:42

          @ZardoZ
          Allez consulter.

          Je suis venu parler avec vous par charité, car c’est vraiment la cour des miracles ici. Mais vous n’êtes pas intéressé par un discours sensé. Restez donc entre vous, entre marginaux : vous alimentez ensemble vos névroses respectives. Mais sachez tout de même que vous vivez dans une toute petite bulle et que le monde extérieur existe, et que ce monde pense très différemment. Le monde vous fait peur et vous vous réfugiez entre conspis, entre gens perturbés et effrayés qui voient des méchants et des complots partout ; c’est votre choix. Le choix de la marginalisation et de la radicalisation (vous suintez la haine, la frustration, l’agressivité...). Je n’ai pas besoin que vous me preniez au sérieux, car je suis pris au sérieux dans des milieux autrement plus valorisants qu’un forum alternatif. Ce n’est probablement pas votre cas, qui n’avez que ce petit univers virtuel pour vous valoriser (avec les quelques marginaux qui vous ressemblent et que vous ne devez jamais croiser dans la "vraie vie", tant ils sont rares à trouver).


        • 2 votes
          Sutter Kane Sutter Kane 20 juin 2018 02:31

          @ZardoZ
          Je ne me ridiculise pas en tenant des propos sensés, que 100 % des gens sains d’esprit tiennent aussi (vous ne l’ignorez pas, car vous vous savez très isolé dans la "vraie vie"). Ce que je viens faire parmi vous ? Étudier la faune que vous constituez, vous et vos quelques congénères conspis (vous représentez la population d’un petit village français, tout au plus, ne l’oubliez jamais). Je note que votre état mental ne s’améliore pas : votre paranoïa continue de vous faire penser qu’une entité secrète me paie pour venir échanger avec vous. Il est sans doute inutile de vous dire que cette entité n’existe pas, qu’elle ne hante que votre imagination perturbée. Je ne cherche pas à vous convaincre ; c’est parfaitement vain, vu que vous êtes, sur ce forum, parmi d’autres cas tout aussi perturbés que vous, et que vous vous renforcez mutuellement dans vos délires respectifs. Il faudrait commencer par vous isoler d’eux pour tenter de vous soigner. Je vous observe donc simplement, comme on observe un animal de laboratoire. Vous n’êtes rien d’autre, sachez-le, dans cette grande expérience à ciel ouvert qu’est le web.


        • vote
          Belenos Belenos 20 juin 2018 02:51

          @Sutter Kane
          "le monde extérieur existe"

          Ou l’inverse. La possibilité d’un monde extérieur à notre ego, c’est ce forum. Et tout le reste que nous prenons pour la réalité est notre rêverie qui tourne en rond. 


        • 5 votes
          CoolDude 2 juin 2018 20:47

          Pour moi une chose est sûre... L’histoire de la partie de Pokemon Go du père, ça c’est du bidon.



            • 3 votes
              Sutter Kane Sutter Kane 2 juin 2018 21:16

              Discussion autour des propos de Bercoff sur France 5 (avec Hélène Jouan, chef du service politique d’Europe 1, Sonia Devillers, journaliste et animatrice sur France Inter, et Jean-Michel Aphatie).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès