• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Georges Kuzmanovic : ancien proche de Mélenchon, il dénonce ses (...)

Georges Kuzmanovic : ancien proche de Mélenchon, il dénonce ses trahisons

Un nouvel entretien passionnant ! Georges Kuzmanovic est l’invité de Livre Noir. Le Président de République souveraine, ex porte-parole de Jean-Luc Mélenchon nous livre les coulisses de la stratégie islamogauchiste de la France insoumise. Spécialiste de geopolitique, celui-ci analyse aussi très finement les conséquences dramatiques de la guerre en Ukraine.

Tags : Politique Développement Durable Jean-Luc Mélenchon Monnaie Crise financière Polémique




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 2 votes
    hase hase 30 juin 17:15

    Le petit patronat aussi embauche en priorité les tchèques, les algériens et autres immigrés !


    • 1 vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er juillet 10:00

      Les propos de Georges Kuzmanovic font sens et il s’exprime clairement. 


      • 1 vote
        yoananda2 1er juillet 11:09

        Ha ben ça change du politocard français langue de bois habituelle. Mais bon ... il n’est pas originaire de France mais de Yougoslavie, probablement un pays ou la propagande est moins forte et ou les mentalités sont encore "à l’ancienne" pas trop domestiquées, capable de dire qu’un chat et un chat.

        Du coup, pour un gars de gauche, son discours est tout à fait audible et intéressant.

        En particulier son analyse geopol.

        Je note qu’il plane un peu quand même sur le "retour de la France". Ce qui a été grand par le passé, ce n’est pas la France mais son peuple. Et son peuple est mourru. Il ne sera plus "grand", il n’y aura plus de grand retour.

        Je note que même i’interviewer qui est censé être de "droite" ou pire parle de "jeunes" au lieu de dire jeunesse immigrée, parce que la jeunesse française blanche des périphériques (du moins ce qui en reste) ne vote pas Melenchon, c’est un truc de bobos et d’immigrés, jeunes ou vieux.

        Ce vocable de "jeune" pour pas dire bledard ou "issus de l’immigration" ou racaille de cités selon le contexte est comprehensible de la part du système, mais pas dans la bouche d’un média qui se présente comme une alternative.


        • 1 vote
          V_Parlier V_Parlier 1er juillet 14:23

          @yoananda2
          Pas très étonnant, les gauches de l’Est (principalement extra-européennes donc non-standardisées) n’ont pas cet esprit qu’on appelle maintenant "woke", et elles ne sont pas forcément anti-conservatrices. Ce n’est pas pour autant que j’y adhère sur tout mais ce fait mène souvent à de multiples incompréhensions par ailleurs.


        • vote
          yoananda2 1er juillet 15:26

          @V_Parlier
          évidement les muzz ne sont pas dans le délire LGBTQIA+ (dénomination officielle ONU), sauf si ça se passe sur le toit d’un immeuble.
          Mais par contre, le wokisme étant un gloubi boulga d’écologisme, de féminisme, lgbtisme, immigrationisme, islamisme, judéophilisme et autre pleurnichisme ben en fait, de facto les muzz sont embringués dans le wokisme ... du moins pour l’instant.
          Dans qq années, démographie aidant, on en reparlera, mais la, pour le moment le wokisme étant l’autre nom de l’anti blanchitude, bah, les muzz ont toute leur place la dedans.
          imho


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 2 juillet 11:04

          @yoananda2
          " c’est un truc de bobos et d’immigrés, jeunes ou vieux."

          Un peu plus compliqué que cela : c’est un truc d’urbains (on le voit bien avec toutes les villes de gauche : Paris, Nantes, Rennes, Grenoble, etc), de remplaçants (69% des muz ont voté Merluche au 1er tour : ce sont eux qui font désormais les élections depuis au moins le duel Sarko-Hollande perdu par Sarko), de jeunes décérébrés par l’éduc antinat et d’une bonne partie des fonctionnaires. 

          Les FDS de campagne (donc les prolos blancs) votent en écrasante majorité RN/Reconquête.Les vieux, qu’ils soient de la campagne, des périphéries ou des centres votent en large majorité extrême-centre ou droite molle.

          "ben en fait, de facto les muzz sont embringués dans le wokisme ..."

          Je crois surtout qu’ils s’en foutent et regardent tout cela en réalité de loin. Tant que le wokisme permet de culpabiliser les blancs chrétiens et leur pomper de l’argent pour assurer la redistribution à leur profit, ça leur va : les blancs qui se détruisent entre eux avec, pour résultat, un grand désert nihiliste et une ruine du capital social, c’est toujours bon à prendre. Et tant que le wokisme permet également de faire la promo de leur mode de vie islamique au nom de la liberté de chacun à faire n’mporte quoi et de banaliser son expression dans nos sociétés, ils prennent aussi mais... sans s’extasier non plus.
          Cette très très relative adhésion (perso, je ne connais aucun muz qi adhère à ces conneries mais toujours pareil... tant que ça leur profite...) n’est que très temporaire. C’est une des qualité des muz : nous avons la montre, eux ont le temps comme dit le proverbe. Les histoires de chars techno et de types en latex tenus en laisse, ils savent très bien comment ils les gèreront plus tard. C’est exactement ce qu’avaient répondu les barbus fréristes que Béatrice Bourges (anti-mariage gay) avait sollicité : "faites vos lois à la con autorisant les homos à se marier... OSEF car quand nous serons aux manettes, on appliquera la charia et, de fait, elles seront abrogées...".

          Les délires wokistes sont incompatibles avec la religion de pets puisqu’ils consistent à détruire la tradition. Ca leur va, parce que les woke ne pipent mot sur celles pourtant totalement arriérées des muz mais ça s’arrête là. L’objectif des barbus est d’islamiser le monde entier, d’imposer un nouvel ordre islamique, pas de laisser prospérer la trans-identité, les boîtes à partouzes gay et autres art dégénéré. Ils avancent donc tranquillement leurs pions, multiplient les mosquées chez les koufars tout en ne cédant jamais rien dans leurs pays, voire en augmentant la pression sur les rares non-muz qui restent, et comme tu le dis, la démo fait le reste.

          Quant au peuple français, dire qu’il est mort est une projection pessimiste classique (chez de nombreux gens de droite) à tout le pays et faite à partir des milieux urbains. Les campagnes sont au contraire de plus en plus droitisées. Par chez moi, on a élu un député RN et pourtant ce n’est pas une terre classique de ce parti comme peut l’être le nord ou PACA. Je me souviens comment ça votait il y a 5, 10, 20, 30 ans et plus... c’était le baron local RPR qui tenait tout et le FN faisait 5-10%. Les électeurs FN rasaient les murs. Aujourd’hui, tu dis que tu votes RN/Reconquête, personne ne tique. Je suis dans un département très peu remplacé (mis à part l’agglo principale et deux, trois villes moyennes où on doit avoir 20-30% de remplacement).
          La reconquête sera difficile mais le peuple de France est toujours là. Et si le temps joue en faveur des muz, leur présence croissante et ce que cela implique, le nombre de FDS qui se réveillent est également croissant. Sera-ce suffisant ? Sans doute pas mais rien ne nous dit qu’avec certains événements...


        • 2 votes
          MAZIG 1er juillet 12:19

          Le type qui pose les questions insiste absolument sur des thématiques chères au RN. Des questions qui sont de toute évidence orientées et qui font partie du NUPES bashing à conté de celui pratiqué par le patronat , les médias et la bien-pensance monopolisant l’espace médiatique ,auquel doit Melenchon doit faire face , et qui le pousse à réflechir avec un certain pragmatisme tenant compte des rapports de force , et que l’invité semble ou feint ignorer. Quiconque refuse de participer au lynchage médiatique des musulmans est automatiquement traité d’isalmo-gauchiste , ce qui est une absurdité totale dans la mesure ou les islamistes sont aussi anti communistes que les ricains. Par contre , quand on observe quels sont les individus qui contribuent le plus à promouvoir les théories nazies en France , on tro ve une majorité de gens de confession juive , très affiliés à l’apartheid israelien , et pourtant personne n’ose parler de judéo-nazisme , qui lui est une réalité tout à fait palpable et évidente , car on a la trouille de toucher à cette caste qui organisée et sachant se défendre contrairement aux musulmans qui sont les souffre-douleurs de tous les parias , les frustrés et les ratés de la société capitaliste.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès