• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean Luc Mélenchon nettoyeur de la Vème ou 1er ministre ?

Jean Luc Mélenchon nettoyeur de la Vème ou 1er ministre ?

Le 5 mai à la Bastille vu de chambéry et de l'intérieur du cortège

Un reportage collaboratif.

 

Tags : Politique Manifestation Jean-Luc Mélenchon




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 23 votes
    cassia cassia 6 mai 2013 19:02

    Un mégalo qui nous joue du violon, ça donne Mélenchon !


    • 19 votes
      Moutonphobe Moutonphobe 6 mai 2013 19:17

      La finance doit être effrayée de voir le franc mac Méluch nommé 1er ministre...


      • 1 vote
        logan2 8 mai 2013 01:19

        Ce qui me fait frémir moi c’est de voir quelqu’un qui a un cerveau, qui est donc capable de réfléchir, quelqu’un doué d’intelligence et qui à cause d’un délire complotiste sur les francs maçons, en arrive à inverser et à rejeter toute la réalité et ainsi à cesser de réfléchir.

        Je veux bien admettre que cela doit être reposant de tout analyser de façon binaire, franc maçon / pas franc maçon.

        Mais au bout d’un moment, à force de voir les gens se foutre de votre gueule quand ils lisent vos inepties répétées comme un péroquet, cela devrait quand même peser dans la balance non ?


      • 7 votes
        Lettres de Strasbourg Lettres de Strasbourg 8 mai 2013 06:04

        Mais MORT DE RIRE QUOI ALLO ? Non, désolé Logan2, mais maintenant tu passes à la casserole : 


        Donc pour toi, un peu comme feu Besancenot, le bourgeois facteur, attaquer Mélanchon pour hauts faits maçonniques releve du complotisme ?

        Bon, éh bien maintenant essaye de te demander quelle est la cohérence d’un leader "de gauche" se proclamant l’ennemi de la finance, alors qu’il fait lui même partie d’une loge qui compile lesp lus grand capitalistes et ultralibéraux de ce pays ? Si tu n’est pas initié à ces sciences, ce que je crois au vu de ta puérilité, je vais t"en informer, étant moi même un ancien 3e degré. Le frère Mélanchon est tenu à la plus grande solidarité envers ses frères de loge, bien avant ses compatriotes. Si un Dassault vient lui demander ceci, Frère Méluche devra faire cela. Voici comment ca se passe, bollos.

      • 4 votes
        Moutonphobe Moutonphobe 8 mai 2013 11:48

        Logan,

         

        A force d’être cocu, on ouvre les yeux, non ?


      • 4 votes
        amest 6 mai 2013 20:05

        Le pouvoir de la finance, c’est l’Europe et la soumission des politiques nationales.

        Mais le combat contre l’Europe, c’est Le Pen et Dupont Aignan.

        Une sixième République n’y changera rien.
        C’est une façon plus "soft" de contester la politique économique.

        • 1 vote
          logan2 8 mai 2013 01:35

          Prétendre que le problème se situe dans un rapport de force europe / national, c’est précisément vous détourner du véritable problème, l’ordre social en France, c’est nier la lutte des classes et les politiques menées pour défendre les intérêts d’une minorité, et donc se tromper totalement de politique économique et sociale.

          Marine Lepen tout comme le PS et l’UMP défend la même idéologie du système, celle de l’austérité.


        • 11 votes
          QaviQeQuarQo davideduardo 6 mai 2013 21:40

          J aimerai que les frontdegauchistes m expliquent comment ils peuvent se prévaloir du socialisme bolivarien si leurs institutions sont si radicalement différentes ? :



          alors que melenchon veut une 6eme république parlementariste qui laisse le choix de l élection du gouvernement a l assemblée,

          les gouvernants sudaméricains ont fait éxactement le contraire quand ils sont arrivés au pouvoir : une constitution de type gaulliste, qui donne beaucoup de pouvoir au président et au peuple via des referendums fréquents (amélioré des initiatives populaires et de la révocation) et en enleve au parlement.
          C est ce qu on fait chavez et rafael correa en équateur quand il ont lancé une nouvelle constitution.

          • 8 votes
            Tartoquetsches 6 mai 2013 22:30

            Melenchon, propose la synthèse des deux : constituon de la 6me écrite par une assemblée du peuple, NON PROFESSIONEL DE LA POLITIQUE et dont le mandat s’arrêtera une foi la constitution écrite.

            Il fait le pari que forcément une assemblée de citoyens non PROFESSIONEL de la politique optera pour une constitution metant l’intérêt général devant l’interet particulier de la finance et des lobbys de toutes sorte.

            Élu président son rôle serait de mettre en place cette constituante, tout en essayant de l’orienter:référendum révocatoire, rôle de la finance, lien avec l’Europe...

            Voilà son raisonnement, pas d’homme providentiel, (risque de dérive futures,)mais une constitution ultra légitime, puisque écrite par le peuple dans l’intérêt général, il rejoint donc un peu les thèses de CHouard...même s’il ne va pas,aussi loin que lui.

            En ce sens c,est bien une voie originale.


          • 2 votes
            QaviQeQuarQo davideduardo 6 mai 2013 23:55

            L avantage d avoir un homme qui représente le pouvoir est qu il suffit simplement de lui couper la tete quand le peuple est en colere (en image bien sur... par la révocation)


            J opte donc pour l homme providentiel, qui, certe peut amener des mauvaises surprises, et concentrer les pouvoirs dans les mains d un homme qui pourrait en abuser, comme tout nos derniers dirigeants,
            mais la révocation et d autres contre pouvoirs sont la pour veiller.


            Avec le parlementarisme tout puissant, c est pire, car a defaut de vouloir un homme providentiel, on espere une assemblée providentielle, qui, si elle est entierement corrompu (je n ai pas peur de dire "tous pourris") est impossible a changer : révoquez sarkozy, cahuzac, géant et woerth et vous n aurez pas "purifié" la politique pour autant.

            On peut révoquer un homme, on ne peut révoquer un systeme

          • 1 vote
            QaviQeQuarQo davideduardo 7 mai 2013 00:01

            pour ce qui est de la constituante, j attend de voir



            je sais que l utopie de chouard de tirer au sort l assemblée constituante est pour l instant impossible a faire rentrer dans les esprits.

            les élire, oui, mais comment ?

            si c est les partis qui présente leur candidat atitré oficiellement ou officieusement, cela sera une farce politicienne, masi attendont de voir,

            je ne veut pas faire de mauvais proces d intention.


          • 1 vote
            logan2 8 mai 2013 01:30

            La corruption d’une assemblée n’est pas un fait du hasard, cela tient aux règles institutionnelles avant tout. A partir du moment où vous placez les élus dans une situation d’irresponsabilité, n’ayant jamais de compte à rendre au peuple, et retirant aux citoyens tout recours, alors vous favorisez la corruption.
            Cela tient aussi aux scrutins.
            Aux règles des campagnes électorales. Leur organisation. Leur financement.
            Aux liens avec les médias. Et notamment à la réalisation ou non du principe d’iségoria.
            Enfin quand vous abandonnez des questions essentielles à des personnes non élues ( ministres diplomates technocrates ) qui vivent dans l’or des palais et ne se mélangent qu’aux riches et aux financiers, comme c’est le cas depuis 1945 au niveau international.
            C’est comme cela que vous créez une oligarchie, des assemblées corrompues et non représentatives.
            Il n’y a donc rien qui nous condamne à des assemblées comme vous les dénoncez. Il existe des moyens pour se protéger de ces dérives. Et donc d’avoir des assemblées qui jouent leurs véritables rôle de représentation démocratique.
            En l’occurrence un gouvernement émanant d’une assemblée, donc un gouvernement élu, c’est sans doute mieux qu’un gouvernement désigné par un chef de l’état dont l’élection ne tient finalement le plus souvent qu’au rejet de l’autre candidat en face.


          • vote
            QaviQeQuarQo davideduardo 8 mai 2013 13:23

            La corruption d’une assemblée n’est pas un fait du hasard, cela tient aux règles institutionnelles avant tout. A partir du moment où vous placez les élus dans une situation d’irresponsabilité, n’ayant jamais de compte à rendre au peuple, et retirant aux citoyens tout recours, alors vous favorisez la corruption.


            au fond qu est ce que cela changerait la révocation des députés ?
            On aurait révoqué cahuazac, et alors ? la belle affaire....
            en cas de non respect de promesse tenus , c est tout un groupe parlementaire qu il faut révoquer, ce qui serait tres difficile, voir impossible
            Généralement , on révoque le chef : le président , le maire, le préfet, le chef de police,,,, apres, au nouveau dirigeant de voir avec qui il veut travailler.
            le président, peut, par exemple une fois élu peut dissoudre l assemblée que le peuple a jugé corrompu en demandant la révocation, et une nouvelle election parlementaire aurait lieu.


            Enfin quand vous abandonnez des questions essentielles à des personnes non élues ( ministres diplomates technocrates )

            Y a t il vraiment une différence entre eux et les élus ?
            Quelle diffrence entre baroso (jamais élu) et dominique strauss khan (élu) ?



            En l’occurrence un gouvernement émanant d’une assemblée, donc un gouvernement élu, 

            En quoi est il plus "élu" que s il l est par un président ?
            Le jour ou il le sera d une assemblée tirée au sort , ou d un systeme en araignée d assemblée dans chaque canton, on pourra parler de "mieux" démocratique, en attendant, espérer qu une centaine d encravatées se moralisent est un voeux pieux.



            Mais vous ne répondez pas exactement a ma question
            vous pensez donc, qu en laissant autant de pouvoir au président,  la constitution du venezuela et de l equateur sont de mauvaises constitutions ?

          • 1 vote
            simplesanstete 8 mai 2013 22:19

            La 4eme religion, le marxisme, en a un bon coup dans l’aile, 140 ans d’une théorie vraisemblable is over.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tvnetcitoyenne

tvnetcitoyenne
Voir ses articles


Publicité





Palmarès