• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron le Titanic : une ex-députée LREM révèle les dessous de la (...)

Macron le Titanic : une ex-députée LREM révèle les dessous de la macronie

Attention, il n’y aura pas de canots de sauvetage pour tout le monde !

Frédérique Dumas a, comme beaucoup de français, cru en Emmanuel MACRON, lui qui voulait briser les codes. Mais, la volte-face de ce dernier après son élection, a été une véritable douche froide, au point de dire qu’il y avait deux hommes en lui : celui d’avant les élections, et celui d’après. Finalement, c’est l’affaire Benalla qui a été l’élément déclencheur de sa prise de décision de quitter le parti de la République en Marche.

Les informations qu’elle délivre sont très intéressantes, tout comme les questions qu’elle pose : « Jusqu’où l’être humain est capable d’aller ? »

Dans cette interview, on y parle d’Agnès BUZIN, de Nicolas Hulot, d’Edouard Philippe et bien évidemment, et même surtout, d’Emmanuel MACRON.

Et on apprend à quel point cet homme « …n’écoute que lui-même », qu’il veut tout diriger. Ceci pourrait encore aller si ses décisions étaient cohérentes et sensées, mais ce n’est pas le cas, il est inconsistant, instable, dans un délire total, dans un monde imaginaire que personne ne comprend. C’est peut-être cette incompréhension qui l’a fait passer pour une personne intelligente par certains, alors qu’il fallait peut-être voir tout simplement une pathologie latente.

Pour elle, tout le fonctionnement de l’état est à remettre en cause.

Question : ce portrait et ces informations sur Emmanuel MACRON, ne sont-ils pas révélateurs d’une attitude de dictateur ?

Tags : Politique Emmanuel Macron LREM




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • 5 votes
    beo111 beo111 28 avril 09:08

    Je ne suis pas d’accord. Macron est loin d’être fou. Et à sa place, chacun d’entre nous aurait pris le melon comme lui. Imaginez, parti de rien ou de pas grand chose, ce petit énarque découvre les joies de la banque d’affaire. Il devient ministre, puis Président en quelques années, s’assure une majorité à l’Assemblée Nationale...

    Non, je comprends tout-à-fait que ce mec se sente plus intelligent que les autres. Et même si c’est le cas, c’est lui qui est sur le trône, qu’a t-il à faire de ce que disent les autres ? Les autres suivent leurs trajectoires respectives, et lui la sienne. En plus, il n’est pas au dessus de tout. Il a un idéal et un maître. C’est l’Union Européenne et le mondialisme.

    La députée, elle, c’est vrai, a une conscience.

    Pour m’en assurer je suis allé voir ce qu’elle avait voté sur le CETA. Ouf, elle a voté contre.

    Et les députés, ces soit-disant représentants du peuple qui ont voté pour peuvent se faire du mouron. À la libération, ya pas que les cheveux qu’on va leur couper.

    Que dire de cette interview d’un peu plus d’une heure ?

    Déjà qu’elle n’est pas très intéressante. La députée nous dit ce qui se passe en haut, dans la tête d’épingle du gouvernement. La bande des quatre. C’est la vérité, mais ce n’est pas très intéressant. On s’en doutait.

    Oui, bon aussi elle explique pourquoi les masques confectionnés en Chine tardent à venir.

    Par contre, cet entretien téléphonique avec Denis Robert marque peut-être le début de la révolution. Car rappelons nous ce qui s’est passé la dernière fois. C’est Mirabeau qui par le verbe a enclenché un processus irréversible. Lorsque les représentants du Roi sont venus, il leur a dit de dégager. Ici c’est les représentants du peuple.

    D’ailleurs la députée se trompe lorsqu’elle dit que les députés n’ont aucun pouvoir. Ils en ont un énorme, conféré par la Constitution. Mais son sentiment d’impuissance vient tout simplement du fait que le Président dispose d’une majorité de toutous à l’Assemblée, qui sont prêts à voter n’importe quoi pour un bon nonosse.

    Là où elle se trompe aussi, c’est qu’elle sous-estime le pouvoir du verbe, de la parole présidentielle. Elle sait très bien argumenter, mettre en perspective — on le voit par exemple lorsqu’elle exhibe l’exemple allemand au sujet les municipales —, mais elle ne se rend pas compte que lorsque le chef de l’État dit quelque chose c’est comme ça et pas autrement, dans l’État.

    D’ailleurs au passage, au sujet des municipales, elle n’a qu’une vision partielle. Car c’est la droite qui a insisté pour qu’elles se tiennent. La bande des quatre en avait rien à foutre, donc elle a écouté ce qu’ont dit les représentants officiels des partis, notamment le numéro deux de la République, à savoir le président du Sénat.

    Alors que dit-elle qui pourrait enclencher quelque processus que ce soit ?

    Je sais pas vraiment en fait, mais je le sens. Je peux me tromper et je me trompe sans doute et je voudrais votre avis.

    Elle dit qu’en dépit de nos différences il faut travailler ensemble. Mais elle ne dit pas ça au gouvernement, mais au peuple et aux citoyens actifs.

    Une petite note de gaîté pour finir, le cas du citoyen Legendre. Il est très bien élevé ce toutou, et il n’a rien à craindre de l’épuration. Il fait tellement pitié que je pense même qu’il sera promu.


    • 12 votes
      Simple citoyenne Simple citoyenne 28 avril 09:12

      @beo111 Bien sûr qu’il est dingue !


    • 14 votes
      TotoRhino TotoRhino 28 avril 11:52

      @beo111

      « Je ne suis pas d’accord. Macron est loin d’être fou. »

      Vous établissez un raisonnement sur la base d’un postulat erroné donc, à partir de ce constat, votre long commentaire n’a plus beaucoup d’attrait… Car il n’est pas dit qu’il était fou, mais que c’est un psychopathe / sociopathe. La psychopathie n’est pas une maladie mentale ni la « sociopathie ».


      « Et à sa place, chacun d’entre nous aurait pris le melon comme lui. »

      Ouarf, quelle affirmation ! Prouvez-la !

       

      « Non, je comprends tout-à-fait que ce mec se sente plus intelligent que les autres. »

      Mais encore ? Vous le comprenez ou vous l’acquiescez ?

       

      « Et même si c’est le cas, c’est lui qui est sur le trône, qu’a t-il à faire de ce que disent les autres ? »

      Heu…

       

      « Et les députés, ces soit-disant représentants du peuple qui ont voté pour peuvent se faire du mouron. À la libération, ya pas que les cheveux qu’on va leur couper. »

      Montrer du doigt les députés pour démarquer E. Macron… serait-ce une manœuvre grossière ? Ne vous éloignez pas du sujet.


      « Que dire de cette interview d’un peu plus d’une heure ? »

      Ben, sans tergiverser sur le contenu à proprement parler, vous en avez déjà beaucoup dit !


      « La députée nous dit ce qui se passe en haut, dans la tête d’épingle du gouvernement. La bande des quatre. C’est la vérité, mais ce n’est pas très intéressant. On s’en doutait. »

      Qui ça « on » ? Vous représentez un groupe, un parti ?

       

      « D’ailleurs la députée se trompe lorsqu’elle dit que les députés n’ont aucun pouvoir. Ils en ont un énorme, conféré par la Constitution. »

      Je pense que les avis sont très partagés sur ce point…

       

      « Là où elle se trompe aussi, c’est qu’elle sous-estime le pouvoir du verbe, de la parole présidentielle. Elle sait très bien argumenter, mettre en perspective — on le voit par exemple lorsqu’elle exhibe l’exemple allemand au sujet les municipales —, mais elle ne se rend pas compte que lorsque le chef de l’État dit quelque chose c’est comme ça et pas autrement, dans l’État. »

      Si, elle s’en rend compte, et c’est la raison pour laquelle elle dit qu’il faut revoir entièrement le fonctionnement de l’état. Car elle ne complaît pas de cette situation, et c’est aussi mon cas, mais bon, vous pouvez vous en satisfaire de votre côté, sachez simplement que d’autres pensent différemment et que ce n’est pas pour autant qu’ils sont dans le faux.


      « D’ailleurs au passage, au sujet des municipales, elle n’a qu’une vision partielle. »

      Je pense au contraire qu’elle est plutôt bien placée et que nous, nous n’avons qu’une vision partielle des choses ; mais peut-être avez-vous des sources à nous faire partager sur le sujet ?


      « Car c’est la droite qui a insisté pour qu’elles se tiennent. La bande des quatre en avait rien à foutre, donc elle a écouté ce qu’ont dit les représentants officiels des partis, notamment le numéro deux de la République, à savoir le président du Sénat. »

      Heu, le président du Sénat est le représentant officiel d’un parti ?

      Concernant les (vrais) représentants des autres partis, ils ont bien dit ne pas avoir été consultés sur le sujet, il faut voir la vidéo de Médiapart sur le sujet.


    • 2 votes
      beo111 beo111 28 avril 14:22

      @TotoRhino

      Pfff, mais on s’en fout de savoir si Macron est manipulateur, fou, psychopathe, sociopathe ou que sais-je encore.

      L’important tout le monde le sait. C’est le chef des armées. Et si t’es pas content il te répond à coups de flash-ball dans la gueule.

      Tu ne peux pas parler directement au chef des armées.

      Il faut passer par des représentants politiques.

      Des députés.

      Dès que tu as compris tu me fais signe.


    • 7 votes
      TotoRhino TotoRhino 28 avril 14:44

      @beo111
      Derrière ce "on", vous êtes combien dans ta tête ?

      "Tu ne peux pas parler directement au chef des armées."

      Lol, mais je n’ai rien demandé moi  smiley

      A te lire, il semble qu’aucun des présidents passés n’aient écouté, le peuple, leurs conseillers ou plus simplement les membres de leur propre gouvernement. Sans aller jusqu’à dire que c’est le B.A. ba de ce qu’un chef d’état doit faire, il n’en demeure pas moins qu’un minimum d’écoute est indispensable, sinon on tombe dans une forme de dictature, ni plus ni moins. Et lorsque l’on se rend compte qu’une forme de dictature peut naître dans une république, deux choix s’oppose à nous : l’accepter ou changer de république pour ne plus revivre ça.

      Tu me fais signe si tu as compris, hein ?!


    • 1 vote
      beo111 beo111 28 avril 16:07

      @TotoRhino

      Ah ben, confinement oblige, et sur les conseils de notre Président bien-aimé, j’ai pris le temps de lire ces temps-ci.

      Je vais pas tout raconter, mais j’ai notamment lu deux bouquins de Chico Xavier sur la médiumnité, donc forcément je suis pas tout tout seul dans ma tête.

      Sinon globalement mon analyse, et après je te laisse conclure, on se dit à la prochaine.

      Bon, déjà on est d’accord qu’il est sourd.

      Il ne l’était peut-être pas au début, mais ça il l’est devenu et ça c’est clair.

      Mais ce n’est pas le plus important. Car après tout, niveau nuisance pour la France, micron reste infinitésimal face au nabot.

      C’est le nabot qui a complètement vassalisé la France aux ÉUA via la réintégration dans le commandement intégré de l’OTAN, il a alourdi le karma du pays face aux populations libyennes, il a endetté la France comme jamais.

      La France a toujours plus ou moins été une dictature, on s’en plaignait déjà au temps du Général de Gaulle (là le "on" c’était pas moi, j’étais pas né, d’ailleurs "on" en français ça veut dire le plus souvent "quelqu’un mais pas moi"). Ou plus précisément c’est une oligarchie on va dire.

      Soral parle d’une démocratie de marché, ce qui revient à peu près au même.

      Mais les institutions de la Vème ne sont pas à remettre en cause me semble-t-il. Après tout, l’Assemblée Nationale dispose du droit de déposer une motion de censure. Donc si les représentants du peuple sont mécontents d’un gouvernement, eh bien le gouvernement il dégage et on en parle plus.

      Le problème me semble-t-il c’est le système de désignation des députés. C’est ce que j’essaye d’expliquer dans mon blog.

      À la prochaine, et au plaisir.


    • vote
      mmbbb 29 avril 14:39

      @beo111 Macron est un peitit Napoleon sans armée qui a su prendre le pouvoir dans un pays déstructuré ou les partis ne représentent rien notamment le PS qui a sombre ce jour la . Macron , c est notre Kennedy , il a ete promu par son image et le verbe . La gestion de la crise du COVID 19, a néanmoins donné les limites a cette gesticulation permanente confinant a la propagande et a la limite du verbe .
      Les retraites notamment ayant vote pour lui se souviendront de sa sollicitude .
      Il est vrai que Macron pourra prétendre est le sauveur de la nation et le rempart a la montée du " populisme " tant il sait jouer ce registre , Il a fait des cours de theatre 
      Neanmoins , s il est reellu , c est a désespéré de ce peuple 


    • 12 votes
      Simple citoyenne Simple citoyenne 28 avril 09:11

      Ce mec ( Macron) est complètement fou c’est officiel ! A poil le Macron ! A poil le Alexis Kohler ! A poil le traitre de Jean Pierre Jouyet ! A poil le Castaner ! Quand on entend un témoignage pareil tu n’as qu’une envie c’est de monter à l’Élysée et leur casser la gueule !


      • 9 votes
        rita rita 28 avril 09:24

        Macron est un malade mental profond, atteint de paranoïa aigue incontrôlable, laissant ses délires devenir des lois ?

        Sa secte est un grave danger pour notre pays, il n’y a plus de limites dans sa folie ?

        Mais que "Fée" la police ?



          • 7 votes
            albert123 28 avril 09:52

            Comment appel t’on une personne qui confond l’intelligence avec la malignité propre aux pervers narcissiques et aux psychopathes pour venir ensuite (car décue et frustrée d’avoir été trompée / trahie par celui qui suscitait tant d’admiration auparavant) en dénoncer (à tord) l’inutilité ?

            une dinde manipulable,

            ce qui semble être le cas d’une vaste majorité des élus à l’échelle nationale, qui de toute évidence n’ont jamais eu le moindre contact avec une intelligence exceptionnelle pour confondre celle ci avec la malignité des trous du cul qui composent ce gouvernement.


            • 1 vote
              TotoRhino TotoRhino 28 avril 10:00

              @albert123
              "... pour venir ensuite en dénoncer (à tord) l’inutilité ?"
              Pourquoi à tort ?


            • 1 vote
              albert123 28 avril 11:27

              @TotoRhino

              parce que confondre l’intelligence et la malignité pour ensuite faire porter le chapeau des conséquences de la malignité sur le dos de l’intelligence est une erreur


            • 2 votes
              albert123 28 avril 11:36

              @albert123

              En l’état cette personne est tout à fait capable de remettre le couvert avec une autre fausse « idole » car elle n’a toujours pas compris


            • 1 vote
              louis 28 avril 11:56

              @albert123
              Il est vrai qu’il ne faut pas confondre intelligence et la rouerie qui elle est utilisée pour compenser le manque d’intelligence .


            • 2 votes
              TotoRhino TotoRhino 28 avril 12:03

              @albert123
              Je ne pense pas que ce soit une raison suffisante pour faire taire une personne. D’autant qu’une majorité de gens (aussi mince soit-elle) a voté pour E. Macron.
              Ce personnage est en fait manipulateur hors pair qui est arrivé à ses fins, voilà tout.
              Non, le plus dur aujourd’hui c’est de faire admettre aux gens qu’ils ont eu tort de voter Macron : il est plus facile de convaincre une personne de partager votre avis, que de lui faire admettre qu’elle s’est trompée.
              En ce sens, l’interviewée a le mérite d’avoir pris très vite (ce fut même la 1ère à le faire) la décision de quitter ce gouvernement.
              Tout ça pour dire que l’erreur est possible, surtout lorsqu’on à faire à un champion de la tromperie.


            • 5 votes
              albert123 28 avril 12:18

              @TotoRhino

              macron n’a trompé que les plus manipulables, il n’est champion en rien, et il n’est dangereux que pour une raison : ceux qui sont prêts à se faire berner sont légion, 

              voir dans macron un génie de la manipulation c’est juste ne pas admettre la médiocrité de ceux qui se sont fait manipulés et leur donner des excuses, 

              la réalité c’est juste qu’à ce niveau (celui de la nation) il n’y a plus que des blaireaux et des seconds couteaux.

              le niveau de « l’élite » actuel est juste déplorable, la forme a pris le pas sur le fond, et l’inversion des valeurs imposées petit à petit engendre cette médiocrité et cette inaptitude au jugement adéquat, au sens critique et à la discrimination, 

              tous ces gens sont parfaitement adaptés à cette société malade et seuls les plus crédules croient encore qu’ils puissent la guérir.

               


            • 2 votes
              crow crow 28 avril 12:59

              Quelle naïveté de sa part, pour une responsable politique elle n’est pas trop fute-fute, à l’image d’ailleurs de toute la clique gouvernementale, choisie justement pour ce qu’elle est par le chef des dindes d’escadrille . Je l’ai écouté en faisant autre chose, pas envie de pourrir le confinement que je lui dois.


              • 7 votes
                Djam Djam 28 avril 14:22

                Cette Frédérique Dumas est confondante de naïveté... ou alors elle feint de l’être, ce dont je ne suis pas certaine du tout...

                Ses réponses sont ponctuées de "moi, j’ai cru que..." ou de "j’étais persuadée que..." Nous sommes donc bien dans la croyance.

                Naïve, pour sûr elle l’est, car entrer dans un mouvement (En marche) qui reprend à peu près le même slogan qu’à l’époque de la campagne de Lecanuet, indique déjà que les auteurs (les inénarrables "communicants") ont une imagination de bulot et que Mme Dumas a plongé dans cette esbroufe notoire.

                Elle n’ose pas non plus aller plus loin que sa naïveté (?) lorsqu’à 42:18 elle dit "y’a quelque chose (au-dessus ? ailleurs ? en-dessous ?) qui fait que..." ou encore à 44:46 "y’a une raison supérieure à ça...".

                Ben y’a quoi au-dessus ma belle ?? Il y a tout simplement ce que les ricains appellent le "deep government", en français : le pouvoir profond. Et de quoi est-il constitué ce pouvoir profond, madame Dumas ? Et bien, des réseaux bancaires mondiaux (Rothschild, où à émargé Macron et... son conseiller de l’ombre Alexis Kholer) et autres lobbies d’influence néfaste, clubs et fondations, Siècle et Cie...

                Mme Dumas ne semble pas être au fait du comment fonctionne le pouvoir depuis toujours. Elle n’a pas compris, apparemment, que les gouvernements, devenus de simples troupes théâtrales appelées Gouvernances, n’ont plus aucun pouvoir et que tout président n’a de mission que celle de gérer les soubresauts sociaux après chaque réforme dictée par le prototype de gouvernement mondial qu’est l’Oignon Européen sous influence mondialiste totalitaire.

                Kholer est la corroi discrète de transmission entre les réseaux du mondialisme et les peuples devenus bouillie indistincte. Macron et lui sont potes depuis leurs études de technocrates hors sol. Ils ne sont pas plus intelligents que quiconque, le nombre de diplômes démontre au contraire que plus ils en ont et moins ils ont de conscience et de pensée autonome.

                On entend souvent des gens critiquer la 5ème république qui ne "serait plus adaptée" aux impératifs de notre époque. Rien n’est plus faux, le problème ce sont les hommes qui se font faire "présidents". Macron n’a et n’aura jamais la stature d’un Chef d’Etat (puisqu’il n’y en a plus) mais uniquement celle d’un gestionnaire de banque régionale.

                Macron n’est pas fou, il est surtout narcissique à souhait comme le sont tous les prétendants à la starisation, sorte de pseudo garantie d’éternité. Il ne sait pas ce que c’est que d’être un homme, encore moins un Père. Il ignore ce qu’est une vraie guerre ni ce qu’apporte un service militaire à un jeune homme. C’est un vieil adolescent, genre de Tanguy qui aurait été poussé par son agent artistique à tenir le rôle d’un Prospéro alors que son emploi se limite, au mieux, à Tartuffe.

                 


                • 1 vote
                  Djam Djam 28 avril 15:07

                • 2 votes
                  chantecler 29 avril 08:54

                  @Djam
                  Pas vraiment d’accord .
                  "confondante de naïveté"
                  Elle avait envie de s’occuper de politique , elle voulait toucher de ses mains , elle voulait voir , elle y a été et elle réalisé sans doute ce qu’elle savait déjà :
                  mission impossible : elle y a cru , elle ne le pense plus .
                  Car il y a une grande différence entre savoir présupposer et réaliser dans le concret dans l’expérience .
                  ....
                  Autre chose sur la supposée folie d’ E.Macron .
                  -pervers narcissique : tout à fait .
                  -psychopathe : attention !
                  en pratique , sur le terrain , un psychopathe est ingérable : dangereux, souvent meurtrier , il se situe et passe son temps entre l’internement psychiatrique et la prison .
                  Non, Macron est un P.N comme il y en tant malheureusement , à la base et surtout en remontant l’échelle sociale et les hiérarchies , et bien évidemment plus le pervers est haut , et il fait tout pour monter , plus il est dangereux socialement .
                  ....
                  Certains patrons , beaucoup de financiers , de responsables , d’experts et de politiques sont excessivement dangereux , (sans oublier certains journalistes, éditorialistes , experts , qui relèvent de la participation au pouvoir et de la propagande.idéologie) et d’autres .... sont de grands pervers narcissiques .
                  ...
                  Pour le reste merci pour cette vidéo issue de "Le média" et pour la qualité du débat associé.


                • vote
                  Djam Djam 30 avril 10:10

                  @chantecler

                  J’insiste, si vous me le permettez... cette dame était bien naïve. Comme vous l’écrivez, elle est allé voir, et elle a vu. Avant d’aller voir, elle avait bien (si on écoute bien ses réponses) une vision presque idéale de la chose politique.

                  Quand on étudie de près les mœurs politiques de notre époque et les nombreux scandales et malfaisances de ce milieu on ne peut pas y aller sans se douter que l’eau du marécage dans lequel ces individus frayent soit tout sauf pure.

                  Je pense, après avoir beaucoup observé et écouté Macron, que cet homme n’est en aucun cas un "psychopathe" comme l’affirment certains ennemis de ce petit monsieur. Il est narcissique jusqu’à la pathologie, comme l’est également un certain Sarkozy.

                  Ce narcissisme ordinaire est l’une des caractéristiques que notre "modèle de société" produit à la chaîne. Terre de l’invention de l’individu (les fameuses "lumières" révolutionnaires), la France a intégré dès la fin de la guerre de 45 le pire de la sous-culture américaine : ce leurre qu’ils nomment "self made man".

                  Le cocktail self-made-man + individualisme = un profil archi égotique dont l’obsession est la "réussite" à tout prix, en clair : se réaliser sous forme de starisation de soi. La valeur "travail" élevée au rang de clef-ouvrant-tous-les-possibles à pollué les esprits et la "modernité" en a fait, avec le toxique "progressisme" une voie quasi religieuse qu’on rencontre dans la plupart des multinationales où le post-moderne déspiritualisé croit trouver un sens à sa vie.

                  Macron est un homme de son temps : égo surdimensionné, émotionnel d’acteur raté et goût prononcé pour la séduction discursive. La comm’ s’est installée à tous les étages et tout président d’état à notre époque se doit d’être une sorte d’acteur capable d’endosser un rôle de devanture et de lire des discours "storytellés" par d’autres petits pervers ordinaires que sont les auteurs des scénarii vendus aux masses à chaque cirque électoral.



                  • vote
                    keiser 28 avril 19:16

                    @paulau

                    Oh purée ! ...
                    Je croyais que ce site avait disparu dans les limbes depuis longtemps. smiley


                  • vote
                    paulau 28 avril 19:59

                    @keiser
                    C ’est un site qui a parfois des fils intéressants


                  • vote
                    keiser 28 avril 20:15

                    @paulau

                    Je connais bien, j’y ai participé depuis le début ( 2004 ? je sais plus)
                    C’est pour cela que je suis surpris par sa réouverture.
                    Il y avait eu une autre tentative qui n’a pas fonctionné.
                    Faut dire qu’on avait fait le tour et épuisés les sujets.
                    Il y avait eu aussi un squattage politique néfaste dont je tairais le nom.
                    Dommage que toutes les anciennes discussions n’aient pas été reprises.
                    Merci pour l’info.


                  • 6 votes
                    Pyrathome Pyrathome 28 avril 17:33

                    On imagine que c’est la moins con qui a quitté le radeau de la méduse en premier, mais que dire des autres ??

                    Déjà, il fallait sérieusement manquer de jugeote et d’intuition pour soutenir un tel pervers narcissique manipulateur corrompu embauché par Rothschild et stipendié par neuf milliardaires détenant le monopole des merdias.....

                    Nous de très loin, en tant que "citoyen lambda" on devinait déjà la vacuité crasse de cet énergumène déséquilibré à la langue fourchue et les dents bien blanches pour faire des sillons dans le parquet, alors ceux qui l’ont côtoyé de près n’ont vraiment aucune excuse mis à part l’intéressement ou la crétinerie bisounours....

                    Une armée Mexicaine de vermines ayant pour seul objectif que de piller la France et massacrer le peuple à coups de tombereaux de bobards éhontés !


                    • 2 votes
                      Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 avril 20:32

                      Salut l’auteur,


                      Merci pour cette vidéo, d’ailleurs dans l’après-midi, j’ai placé son url dans deux réponses que j’ai faite à un article de Fergus 12


                      Ensuite, j’ai un article que est actuellement en modé, si ce dernier est validé, je le placerais dans mes réponses, . Comme il est également sur mon blog, je le place à l’instant en rajout.



                      @+ P@py



                      • vote
                        Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 avril 22:54

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                        Mon article actuellement en modé dresse la longue liste des mensonges, des turpitudes, des action délibérés ayant entraîné la mort .Homicides par négligences, mise en danger délibéré de la vie d’autrui, non-assistance à personne en danger, détournement de biens (disparition des stocks de masques et de chloroquine)  etc etc , de Jupiter et de son équipe de branguignols !


                        Oui, ce sont les 16.000 morts de trop par rapport à l’Allemagne qui me donne la force de dire ce que j’avais sur le cœur , c’est-à-dire « le démâtage » de tous ces dangereux nuisibles ! !


                        .. mais hélas pour l’instant question pour que l’article soit validé, c’est plutôt courage fuyons !


                        @+ P@py


                      • vote
                        mmbbb 29 avril 14:53

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py Il faut être juste Un rapport du Sénat soulignait en 2015 , la baisse du stock de masques , Il pointait les inquiétudes de cette négligence . Hollande a aussi une responsabilité 
                        Par ailleurs, la France et l Allemagne consacrent en point PIB , le même taux de dépenses dans la santé a savoir 11 % ( 11, 7 % pour l Allemagne )
                        C est du même ordre Cependant l Allemagne a eu des strocks de masques de test et des lits de réanimation en nombre superieur
                        On est en droit de se poser cette question " ou passe ce pognon de dingue en France " 
                        Si il y a une reflexion a retenir à cette crise et de l apres , est de diligenter des audits precis afin de donner des informations de cette gestion a la francaise qui parait être une exception culturelle 
                        En point PIB , 56 % sont consacres aux depenses publiques ! 
                        L argent du contribuable se perd comme l eau dans roches calcaires dont on voit a peine les résurgences 


                      • 2 votes
                        ahtupic 29 avril 17:03

                        Oui mais c’est grâce à des imbéciles comme elle qu’on l’a eu. 18 mois pour s’apercevoir que c’était un salopard alors qu’il suffisait de voir quelques bribes de sa campagne pour comprendre.

                        Je ne l’ai même pas écoutée, la vidéo.


                        • vote
                          ahtupic 1er mai 18:52

                          La pouffe pourrait-elle nous expliquer cette interview qui l’a séduite ? Lamentable. Une imbécilité sans nom de son Jupiter

                          https://www.youtube.com/watch?v=m9oAbV15n8o



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès