• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > On tue nos usines - Le sucre français sacrifié

On tue nos usines - Le sucre français sacrifié

Voyage au pays de la désindustrialisation. Et merci Bruxelles !

 

Tags : Politique Industrie




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 3 votes
    ahtupic 23 septembre 10:06

    Le sucre est moins cher sauf pour les consommateurs. Donc plus de bénéfices pour les importateurs. C’est le ruissellement


    • vote
      mat-hac mat-hac 23 septembre 18:42

      @ahtupic
      Je pense qu’on devrait retrouver le sucre roux artisanal.


    • 2 votes
      louis 23 septembre 10:55

      2 sucreries fermées en Normandie sur l’hôtel des producteurs et des bénéfices allemands , je vais parler de celle de Cagny 14 , que je connais ,les allemands refusent de la vendre a des repreneurs dont les betteraviers eux mêmes qui se sont regroupés pour la reprise ( les allemands sont malins , pour justifier la non vente de l’usine , ils vont garder le site pour faire du stockage , probablement de sucre allemand , pour protéger leur production de betteraves et c’est en ce nom que les producteurs français eux vont devoir fermer boutique avec la bénédiction des pouvoirs publics français .

      Pour les politiques il est plus judicieux d’envoyer des CRS massacracrer des ouvriers et des paysans plutôt que de se bouger le cul pour les protéger des agressions de sociétés capitalistes étrangères qu’ils ont laissé racheté ces site de production .


      • 1 vote
        pegase pegase 23 septembre 12:09

        @louis

        Ils sont très agressifs les allemands, en ce moment il y a une vaste affaire d’escroquerie immobilière en cours, des allemands qui rachètent des actifs à la boite où ils travaillent et où ils sont eux même sociétaires, en gros la boite a acheté les biens immobiliers au prix fort, et les sociétaires rachètent ces biens à la société pour leur compte personnel à vil prix ... C’est du détournement de biens sociaux camouflé ... en plus ils empruntent à une banque française alors qu’ils sont allemands, cherchez bien l’erreur ...

        Les français trop gentils, un peu naïfs, vont se faire dépecer smiley


      • vote
        louis 23 septembre 16:16

        @louis
        Je voudrais glisser dans l’oreille des décideurs politiques régionaux , nationaux et ceux qui sont candidats a la reprise , que pour contrecarrer cette Sté , il suffit de construire une sucrerie juste a côté


      • 1 vote
        thierry3468 24 septembre 05:33

        J’invite tout à chacun de s’intéresser à Tereos qui est l’exemple typique de l’entreprise française qui se développe énormément à l’étranger en sacrifiant sa production en France.Le sucre produit au Brésil est meilleur marché que le sucre français.Le consommateur pourrait avoir le pouvoir d’infléchir de telles politiques en orientant ses achats mais il ne faut pas rêver.Il n’y a pas de solidarité ou si peu car tout a été fait pour briser les liens entre les gens.Le règne de l’individualisme et de l’égoïsme ont cassé cette solidarité.


        • 1 vote
          beo111 beo111 24 septembre 09:44

          Bon, une petite remarque vu que j’ai pas pu visionner jusqu’au bout, la vidéo s’est figée chez moi, au moment où les élus locaux disent qu’ils ne peuvent rien faire, sinon accompagner.

          Je leur rappelle tout de même qu’ils peuvent contribuer à empêcher que la catastrophe ne s’empire, voire même mieux donner un coup d’arrêt au capitalisme multinational.

          Je leur rappelle qu’ils ont élu et qu’ils rééliront des sénateurs qui doivent se prononcer sur le CETA, et ce sera d’ailleurs le dernier vote national concernant les traités dits de seconde génération, c’est-à-dire ceux qui incluent le concept de loi payante : si un pays souhaite interdire un produit qui lui parait nocif, il pourra toujours le faire, mais il devra payer à l’industriel étranger le manque à gagner si ce dernier, ce qui est fort probable, en fait la demande auprès d’un tribunal d’arbitrage.

          Bref, on va se laisser mourir petit feu, incapables d’interdire les importations mortifères, mais si peu chères donc très compétitives, vu que les droits de douane sont quasiment éradiqués.

          Donc, je le dis clairement, les élus locaux (95% du corps électoral qui élisent les sénateurs) ont une responsabilité immense dans le destin de la France ou de ce qui en reste, et disons le aussi de la planète vu que lorsqu’on favorise le "libre échange" sur la planète, eh bien on augmente considérablement le transport de marchandises, donc les émissions de gaz à effet de serre.

          Donc, à moins que le capital ait le temps de corrompre suffisamment de sénateurs avant le renouvellement, il n’est pas excessif de prétendre que les municipales de 2020 seront les élections les plus importantes de la Vème République.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

JOVTOD

JOVTOD
Voir ses articles







Palmarès