• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Que dit Sarkozy

Que dit Sarkozy


J’ai visualisé plusieurs des discours de Nicolas Sarkozy et je trouve assez consternant de voir comment doucement il opère ses dérapages.
Généralement il démarre sur des citations, ensuite vient le patriotisme et les valeurs de la France et ceux qui n’aiment pas la France, il enchaîne tout de suite sur le voile et l’excision, et la polygamie suivez mon regard. A ceux qui veulent vivre en France, la France ne demande au fond qu’une chose, c’est qu’ils admettent que la France ne commence pas avec eux mais qu’elle a commencé il y a bien longtemps et qu’elle veut seulement qu’on l’aime et qu’on respecte ses valeurs, qu’on prenne en partage son histoire, qu’on se sente partie prenante de sa destinée. Il n’y a pas de place en France pour la polygamie, pour l’excision, pour les mariages forcés, pour le voile à l’école, pour la haine de la France.
Ce qui me déconcerte, c’est que ça marche encore, le bouc émissaire. Est-ce ça réunir ? La haine on sait où cela mène. Ensuite il y aurait une façon d’être Français, il faudrait en être fier. La fierté serait le sentiment juste, mais faut il être à ce point désœuvré pour prodiguer de telles idées.

Ensuite vient l’éducation ou plutôt l’école, il est à nouveau destructeur et critique en faisant intervenir la morale. En combattant fortement la pensée unique, car il sait, Lui, ce qui est bien ou mal, ce qui est morale. Et bien sur la critique continue et pour être plus percutant, plus cynique il y va de son exemple du dessin de l’enfant comparé à Michel Ange et d’une autre fin du cid, là c’est vraiment ridicule, mot qu’il emploi, pour quelqu’un qui veut être président, au bar d’un comptoir ça va, et encore ! Il revient de nouveau aux citations car malheureusement il n’a rien à dire, et le public gobe. Il casse à la fois un naître et encense le corps enseignant, nous somme presque dans le sadisme. Pour en finir sur l’école, il veut inculquer le gout de l’effort, quand on sait ce qu’inculquer veut dire, ça fait un peu peur. Après l’école évidement viennent les jeunes et la « racaille », ce n’est plus une glissade là ! Ensuite c’est le rmiste, car après les voyous et les resquilleurs, un rapprochement est encore fait. La haine a fait son chemin, la manipulation aussi. La bête noire qui coûte sur votre travail, qui aurait même des droits, simplement de vivre, mais dans la rue, et encore. C’est extraordinaire de les entendre ainsi. Ils sont « inarrêtables ». Un Rmiste a droit au logement, au transports gratuits, à la voiture, aux vacances, à tout ce que vous voulez. Mais moi je dis aux Rmistes de France : je vois donnerai le droit à la formation pour occuper un travail, parce que la seule façon de vivre debout est de vivre du fruit de son travail pas de son assistance.

Le fait aussi de ne jamais nommer qui est qui « a les entendre ». Le pas vers le travaille ne reste qu’a franchir en passant par la pauvreté. Et c’est en moralisant le capitalisme qu’il va donner du travail à ceux qui veulent travailler, encore une belle séparation de ceux qui veulent et les autres ! Et puis il y a les anecdotes Lorsque nous avons sauvé Alstom, j’avais dit aux salariés en 2004 que nous n’augmenterions pas les salaires. Mais quand Alstom a retrouvé le chemin des profits, j’ai dit à ses dirigeants que la logique voulait que l’on récompense les ouvriers et les salariés qui avaient fait la richesse de l’entreprise.
Il enchaîne sur l’économie, à moins d’être un spécialiste, c’est le moment où les gens peuvent un peu se reposer. Puis l’Europe et les autres pays qui font mieux, c’est pourquoi il faudra taxer les importations, le mal vient toujours de l’extérieur, évidement ! Ensuite vient le couplet Le Pen à peine vitriolé. Pour s’assurer que son discours a bien été perçu avec le cerveau droit il fait lever l’assemblée. Grâce à un discours relativement vide, sans fond des millions de personnes vont faire leur choix.


Tags : Présidence Sarkozy




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 0 vote
    JESSIE (---.---.252.238) 2 mai 2007 16:49

    Dissection d’un très beau discours par des jeunes journalistes marxistes formés et endoctrinés par des profs "héros" de mai 68, c’est à dire des spécialistes de la DESINFORMATION en pratiquant au découpages et amalgames L’émission de SHLEDERMANN est réputée par les diffusions de trucages et de mensonges.


    • 0 vote
      dragondefeu (---.---.205.175) 2 mai 2007 19:00

      Tout a fait de ton avis,c’est un peu facile de rester les bras croisés, a critiquer toutes griffes dehors, un homme de terrain en mouvement.


    • 0 vote
      rafi2600 (---.---.16.158) 7 mai 2007 09:37

      où voit tu la haine ? Tu sais bien que aujourd’hui, beaucoup de français ont l’impression d’être oubliés par leur pays. Quel bouc émissaire ? Les privilèges injustes du régime de retraite à la SNCF ? Les quelque uns qui abusent du système d’allocations chômage en France et qui ne jouent pas le jeu de la recherche réelle d’emploi ? Ce n’est pas interdit de DIRE les choses. Cela permet de clarifier. Le système est aussi responsable dans la mesure ou il ne contrôle pas assez sévèrement les abus. Par exemple l’ANPE ne vérifie pas immensément la recherche d’emploi il faut bien le dire. Alors évidemment les gens sont autonomes ; Mais le principe du chômage, c’est que ceux qui travaillent sont solidaires le temps que celui qui ne travaille plus retrouve un taf. Actuellement le système permet de profiter sans réellement jouer le jeu, il est donc important de le reformer. Ce n’est pas de la haine des chômeurs, sinon il s’agirais d’éradiquer toute aide, ce n’est absolument pas le cas. Il s’agit de préserver ce système en le rendant moins injuste. Quelle haine ? Faire en sorte que les rmistes trouvent rapidement un emploi ce n’est pas de la haine ! "Le pas vers le travaille ne reste qu’a franchir en passant par la pauvreté." Ah bon ? C’est vrai que la richesse viendra peut être en restant au RMI ? Peut être que je vais paraître cynique, mais il me semble tout de même mieux de gagner 1000 € en travaillant que 800 en cumulant les aides. Même si effectivement cela ne fait pas beaucoup beaucoup : -/ "le mal vient toujours de l’extérieur, évidement" Cela illustre bien l’archaïsme d’une certaine pensée du style : on va tout faire differament mais on va y arriver parce qu’on est la France : - On va travailler 35 heures/semaines pendant 40 ans alors que tous les autres pays travaillent plus mais c’est parce que l’on a une meilleure productivité. Quelle plaisanterie !! : -D - On ne va surtout pas toucher à notre système de sécurité sociale et de retraite même s’il nous mène droit dans le mur à moyen terme et même dès aujourd’hui avec des déficits astronomiques.. - On va garder un système étatique peu efficace, où la seule possibilité de voir augmenter sa rémunération est l’ancienneté. La société des privilèges en quelque sorte. Et ce n’est pas opposer les gens que de dire cela. C’est au contraire en faisant rien que cela oppose les gens, donnant une impression d’injustice, comme par exemple par rapport aux régimes spéciaux. Quand un système se montre inefficace ou injuste, il faut le reformer. Ce n’est pas haïr une quelconque part de la population (ma soeur et ma belle soeur son profs et sont d’accord avec moi, et ne se sentent pas spécialement haïes : -) ). - l’idée que le travail se partage, que si l’on met les quiquas en préretraite, cela donnera du boulot aux jeunes, alors que cette politique mise en place par le gouvernement est irresponsable et relève presque du mensonge politque : quel avenir pour nos enfants avec dors et déjà 20 000€ par tête de pipe etc...

      Espérons que les reformes nécessaires se mettrons en place dans les cinq ans smiley


      • 0 vote
        lelorrain (---.---.122.216) 7 mai 2007 12:12

        La division, peut engendrer de la haine, ou la méconnaissance de l’autre. Dans notre système de sociétés, il y aura toujours des privilégiés, d’ailleurs un privilège sera toujours perçu comme injuste par celui qui ne l’a pas. La convoitise et la croyance ne mènent-elles pas aux conflits entre les individus ? C’est vrai qu’il y a des abus. Viser le rmiste ou celui qui défiscalise ? Lequel des deux profite-t-il le plus du système ? Relisez La Fontaine, "les animaux malades de la peste". Peut-on vouloir changer le monde sans vouloir se changer soi même ? Travailler moins pour dépenser moins serait aussi un moyen de faire baisser notre surconsommation, quand je pense que certains ont tellement de biens et ne veulent tellement pas payer d’impôts "partager" qu’on leur offre des aides "défiscalisations" alors qu’on pourrait aider les plus démunis à s’en sortir, en leur montrant simplement la marche à suivre, car les clefs dans ce système, il y en a, et plus d’une. Notre horizon dépend souvent de la direction dans laquelle nous regardons.

        Alain Descroix.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès