• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Thomas Branthôme : « On a substitué l’aristocratie de richesse à celle de (...)

Thomas Branthôme : « On a substitué l’aristocratie de richesse à celle de naissance »

Alors qu'on peine parfois, aujourd'hui, à s'entendre sur les définitions de république, de laïcité ou de gauche, l'historien du droit et des idées politiques Thomas Branthôme, auteur, avec Jacques de Saint Victor, d'une "Histoire de la République en France" aux éditions Economica, est l'invité de la Midinale.

http://www.regards.fr

VERBATIM

Sur la notion de République

« Certains se posent la question de savoir si le mot République n’est pas un mot vide de sens. »
« La République, dans son sens originel, est un idéal. »
« La République est un régime politique qui s’oppose au pur individualisme. »
« Si la République, c’est chercher le bien commun, on peut considérer par définition qu’un monarque peut le faire. »
« Chez Spinoza, pour qu’un Etat soit fort, il faut qu’un grand nombre y participe. »
« Du côté de Rousseau, ce qui compte, c’est la question du souverain et, selon lui, ce doit être le peuple. »

Sur la laïcité

« Le débat actuel gagnerait à être éclairé par le temps long. »
« On a tendance, quand on parle de la laïcité, à se focaliser sur la loi de 1905. »
« L’idée de la République, c’est que nous devons avoir une loi commune et le catholicisme lui-même n’a pas le droit de s’en exempter [dès 1790]. »
« Il y a une confusion du fait que les valeurs et les idées anglo-saxonnes ont pénétré l’esprit français. »
« La laïcité doit nous engager à repenser l’articulation entre individu et collectif. »

Sur la gauche

« La gauche pourrait avoir comme définition la lutte contre l’ordre injuste. »
« Pourquoi l’idée de gauche est remise en cause ? Parce que les mots ont épousé les hommes et que l’on rejette les mots après avoir rejeté les hommes. »
« Il y a une critique de la gauche à faire, mais au nom de la gauche. »
« Le ralliement progressif des gauches occidentales au libéralisme entraîne une confusion. »
« A partir du moment où les gauches ne sont plus dans une lutte pour un monde plus égalitaire, plus juste, qui renoue avec l’idée aristotélicienne qu’on est social et que l’on doit partager et que les disparités des fortunes mettre en péril le commun, alors la confusion se fait entre droite et gauche. »
« Depuis quelques années, la différence entre droite et gauche se fait sur le sociétal : la lutte pour les minorités… combats très importants mais qui ne peuvent pas être les seules finalités. »
« C’est autour de la question économique que va se refonder la question droite/gauche. »

Sur la notion de République aujourd’hui

« N’est pas républicain celui qui s’en vante. »
« C’est autour de la lutte contre les privilèges que l’on a formé le républicanisme jacobin. »
« La République n’est pas un cadre figé qu’on donnerait clefs en main. »
« La République, on doit la faire aimer. »
« La République et donc l’Etat, c’est le service public. »
« Depuis 1789, on a substitué l’aristocratie de richesse à l’aristocratie de naissance. »

Tags : Droit Histoire Laïcité




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    Sozenz 1er octobre 15:09

    excellent interview . merci pour le post .



    • vote
      JL 1er octobre 18:04

      «  A partir du moment où les gauches ne sont plus dans une lutte pour un monde plus égalitaire, plus juste, qui renoue avec l’idée aristotélicienne qu’on est social et que l’on doit partager et que les disparités des fortunes mettent en péril le commun, alors la confusion se fait entre droite et gauche. »

       

      ’’ Depuis 1789, on a substitué l’aristocratie de richesse à l’aristocratie de naissance.’’

       

      Normal, il y a une forte pression de la part des oligarques à revenir à l’Ancien Régime : on appelle ça une révolution conservatrice, non ?

       

       ps. « Ne pas laisser le capital régner, voilà ce qu’est être de gauche. » Frédéric Lordon


      • vote
        ged252 2 octobre 09:59

        Le mecton raconte n’importe quoi, il se pointe avec son diplôme de "monsieur je sais tout" : historien, auréolé du prestige du diplôme universitaire décerné par l’Etat FrOncé.

        .

        Comme quoi Lacan a toujours raison .

        L’université c’est  :" les rangs consacrés de ’ignorance ensieignante"
        .
        Démonstration pour ceux qui ont écouté la vidéo, les autres peuvent fermer leur grande bouche, merci d’avance.

        .

        Définition d’aristote dans la politique
        .
        La république est un terme générique, qui désigne un gouvernement avec l’assentiment de la majorité.
        .
        Générique, ça veut dire que c’est un genre. Il existe donc 4 sortes (4 espèces) de république :
        .
        1) — Si la majortié veut être gouverné par les riches, on a une république qui s’appelle une ploutocratie.
        2) — Si la majorité veut être gouvernée par un roi, on a une république qui s’appelle : royauté.
        3) Si la majorité veut être gouverné par la majorité, ou les pauvres, qui sont toujours les plus nombreux, on a une république démocratique : une démocratie.
        4) Si la majorité veut être gouverné par les meilleurs, on a une republique aristocratique.

        .
        Voilà c’est trop complliqué pour vous ? Trop difficile à comprendre ?


        • 1 vote
          Sozenz 2 octobre 19:22

          @ged252
          Si la majortié veut être gouverné

          sauf que la majorité ne sait pas vraiment ce qu’ elle veut  ; c est la raison pour laquelle ; ils se laissent bercer par de beaux discours menteurs ( oui , l humain aime plus l illusion que la verité , le gros con .. ) du coup ils perdent de vu l essentiel : le bien commun .
          A chaque fois on se remet à la sauce de la fable "le corbeau et le renard" .
          de plus et c est bien ce que tu dis plus loin . les gens n enregistrent pas ce qu on leur a déjà ou ce qu’ il ont vécu dit . ça n imprime pas
          jusqu’ à ce qu’ ils s’ en prennent vraiment plein le gueule .

          du coup faut attendre qu’ assez de personnes s en prennent assez dans la gueule pour qu’ ils puissent enfin penser ; se poser les bonnes et penser enfin " BIEN COMMUN" ( qui est le B-A BA)
          au Bout de quelques millénaires . on va peut etre y arriver pour de vrai à ce foutu " Bien commun"

          pour conclure donc ; votre énoncé des 4 sortes de republique. on en a un peu rien a battre . si l esprit est pourri ; vous pourrez mettre n importe qu’ elle forme ça fera toujours de la merde (s il ne met pas au premier plan le bien commun )


        • vote
          ged252 2 octobre 10:12

          Tout ça ça veut dire simplement que le mecton n’a pas lu la politique d’Aristote. Il parle d’un sujet qu’il ne connait pas et qu’il ne maitrise pas.

          .

          Mais c’est un sophiste, en réalité, puisque un sophiste c’est "quelqu’un qui veut paraître sage, ou savant, sans l’être réellement, pour en tirer un bénéfice financier"

          .

          Le bénéfice financier, ici, pour les universitaires c’est la salaire qui leur est versé à la fin du mois, mais pour cela il faut que les gens, la masse, pensent que ce sont des gens qui savent, ... Et il faut qu’ils paraissent savants ET sages .. c’est à dire qu’ils recherchent le bien commun.

          Et que les gens du commun se reconnaissent, eux, par rapport aux universitaires, comme des ignorants

          .

          Mais en dehors de ce bénéfice financier, il y a évidemment un bénéfice narcissique, dans la mesure où les gens, la masse, s’inclinent devant eux, et les reconnaissent comme des savants, des sages, c’est-à-dire des gens qui leur sont supérieurs et leur accorde l’estime et la considération correspondantes.

          .

          Mais en réalité ce sont des sophistes, c’est à dire des tartuffes.


          • vote
            ged252 2 octobre 10:16

            J’ai DEJA expliqué tout cela, mais comme ici, sur ce forum, les français, les FDS je veux dire, ne comprennent rien, ils ne mémorisent rien non plus.

            .

            Le fait qu’ils ne mémorrisent pas les choses les plus simples, ça veut dire qu’ils ne les comprennent pas, et qu’en réalité, ce sont des paumés.


            • vote
              ged252 2 octobre 10:19

              Je ne parle pas évidemment des sophistes de ce forum, ni je ne m’adresse à ceux qui ne se complaisent que dans la pratique de l’injustice et du mensonge.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès