• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Michel Onfray : Généalogie de l’Islam - Un paradis à l’ombre des (...)

Michel Onfray : Généalogie de l’Islam - Un paradis à l’ombre des épées

Michel Onfray nous propose sa vision des textes islamiques en eux-mêmes (il ne fait pas appel aux résultats récent de l'islamologie). Il commente les textes (Coran, Sirah, la biographie de Mahomet, les Haddiths, les paroles de Mahomet) pour ce qu'ils disent. Il racontre de nombreux miracles réalisés par Mahomet et comment cette figure s'oppose à celle d'un Christ qui jamais ne tue ou n'encourage à la violence.

Je vous présente à la suite de la vidéo mes analyses islamo-critiques.

Maintenant je vous propose mes propres interprétations sur les "miracles mahométans". Selon moi, il y a plusieurs explications possibles, à la lumière du fait que j'ai passé des années à enquêter sur les "mystères" en tout genre, et que j'ai cotoyé un milieu où les miracles étaient (presque) monnaie courante (dans le discours du moins).

Passons-les en revues :

  1. tout est faux, c'est simplement inventé, comme ça permet de fasciner les foules, de manipuler. La Sirah a été écrite bien après la vie de Mahomet, peut-être en compilant tout un tas de récits "magiques" qui étaient relativement courants chez les païens. C'est cohérent avec ce qu'on sait aujourd'hui sur la génèse de l'Islam, religion issue d'une secte "judéo-nazaréene" (les ébionites que Onfray évoque), le Coran serait recopié au moins en partie du Talmud. Ce serait un messianisme qui visait à reconstruire le temple de Jérusalem pour hâter le retour du Christ (ce qu'ont fait les arabes après la conquête de la ville "sainte"), construit a posteriori pour justifier le pouvoir acquis par les Califes.
  2. ce n'est pas faux, mais ce n'est pas vrai. Je vais prendre l'exemple de Mahomet qui se fait ouvrir le torse, arracher le coeur, nettoyer, puis remettre par un gus venu le "purifier". En fait, ça fait furieusement penser à un récit d'une expérience de sortie du corps, un voyage astral. C'est le genre de truc qu'on peut vivre "de l'autre coté". Et de nombreux "miracles" semblent tout à fait rentrer dans ce cadre. Mahomet aurait été (si tant est qu'il a existé) un mystique, comme il y en a plein (allez faire un tour à Rennes le Chateau, la région en est farcie), sauf que lui aurait eu des ambitions. J'en ai croisé plusieurs dans ma vie qui racontaient le même genre de choses. Des personnes influençables peuvent tout à fait tomber sous la coupe de gourous de la sorte et même se convaincres qu'elles ont assité à un miracle. J'en ai vu beaucoup.
  3. c'est vrai, littéralement. Et finalement, que peut-on en déduire ? Mahomet est censé être un grand homme, mais à bien y regarder, c'est plutôt l'inverse. Nous, pauvres humains "normaux", quand on a un problème, on doit trimer pour le résoudre nous même. Quand on est malade, on souffre et on doit trouver un bon médecin ou un bon traitement, quand quelqu'un nous menace, on doit souvent composer avec lui ou la loi. La, rien de tout ça avec Mahomet, si quelqu'un le contrarie, Dieu le tue pour lui. Si un de ses proches est malade, ou blessé, Dieu le guerit pour lui. Finalement, tout est facile pour Mahomet, car Dieu est la pour résoudre tous ses problèmes magiquement, sans avoir se creuser la tête en respectant les lois de la physique comme nous autres pauvres mortels. Je ne trouve pas que ça grandisse le personnage. C'est à cette personne qu'on serait censé faire confiance pour résoudre nos problèmes alors que lui n'a pas eu à le faire ? Bien sûr, l'idée c'est que précisément, si on suit ses commandements, ce serait Dieu qui les résoudrait à notre place. Mais dans la pratique on voit bien que ce n'est pas le cas, qu'il y a un vice caché. Sinon les musulmans ne seraient pas obligé de faire autant de guerre, ou d'égorgement, Dieu le ferait à leur place micaculeusement. Si ceux qui suivaient les enseignements de Mahomet faisaient autant de miracles que lui, alors pourquoi pas, ça se tiendrait. Mais si c'était le cas, ça se saurait. Hors rien ne corrobore cette version.

On peut appliquer le même genre de raisonnement à la religion chrétienne. Jésus le dit lui même, que si on suit ses enseignements on fera autant que lui voire plus : marcher sur l'eau, guérir par imposition des mains, multiplier les pains, parler en langues, etc... Hors dans la pratique, en dehors des guérisons "spontanées" (qu'on retrouve partout dans le monde, chrétiens ou pas) on n'a pas beaucoup vu les autres miracles. Je ne connais pas beaucoup de chrétiens qui refusent d'aller voir un médecin quand ils sont malade et qui se contentent de prier ...

Tags : Religions Islam Michel Onfray




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • vote
    yoananda2 14 janvier 12:05

    Tiens, un exemple intéressant, Jessica Schab, ancienne prophétesse du new-age, dans l’amour qui channelisait je ne sais qu’elle entité (archange Gabriel par exemple) toussa toussa qui à eu le cran et l’honnêteté d’avouer que c’était bidon, qu’elle s’était laissée emportée. Sur sa chaine elle explique son parcours ... maintenant, elle fait du rap ! lol avec sa voix pas du tout faite pour ça et son look pop star, mais bon ...



    • vote
      yoananda2 14 janvier 12:22

      @Laconicus
      merci, la vidéo ou elle raconte, c’est mieux que sa chaine ou il faut chercher cette vidéo ... smiley


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 14 janvier 15:56

      Que d’approximations dans le seul premier 1/4 d’heure... le sentiment qu’Onfray ne maîtrise pas le sujet est assez fort. C’est davantage de la généalogie comparée d’ailleurs. Une de ses erreurs (assez commune) est précisément de faire un mélange du coran et de la tradition prophétique. Or on a clairement plusieurs époques : celle d’Uthman (fin 7ième), celle des bio (9ième) et celle de la fixation des hadiths dits "authentiques".

      L’islam ne s’est pas constitué en "quelques années seulement". La prétendue révélation en dure déjà 23. Ensuite, avant d’avoir un coran à peu près fixe, il faut attendre Uthman, soit 20 ans de plus et la fin du 7ieme siècle pour avec des références islamiques en général (pièces de monnaies, etc). Et ensuite, plusieurs siècles se passent jusqu’au 10ieme pendant lesquels l’islam va s’inventer et écrire sa propre histoire en quelques sortes.

      Au passage, Onfray se soumet en plus à la terminologie islamique ("Le prophète"...). C’est horripilant.

      Sinon, les juifs n’attendent pas un "prophète" mais, selon eux, le messiah/messie et Jésus n’est pas davantage un "prophète" pour les chrétiens mais ce messie. Ce sont des erreurs tout de même assez grossières dans cet exposé...

      Pour ce qui est de la lecture allégorique en revanche, il ne faut pas trop chercher loin. La situation la plus répandue chez les musulmans est l’ignorance de leur propres textes (qu’on retrouve chez d’autres fidèles de d’autres religions). A cela s’ajoute des traditions et superstitions. Pour ceux qui les connaissent, ils sont coincés : soit ils admettent que ces épisodes surnaturels, les qualités alléguées de thaumaturge de leur prophète, etc sont effectivement des allégories (c’est rare mais ça arrive), soit ils justifient ces épisodes par le pouvoir divain lui-même et c’est l’attitude la plus répandue. Le coran étant supposé être la parole incréé, on ne peut remettre en cause sa véracité : des lors, il faut trouver des reponses (que l’on va trouver dans les tafsirs auxquels Onfray ne s’est pas interessé de son propre aveu) et en general c’est une combinaison : avancer le coup du "contexte", des interprétations dans les cas les plus gros.

      Une confusion quasi permanente entre science et croyance ( d’où leur problème profond dans le rapport à la science, leurs fameux "miracles scientifiques") se degage de tout cela et nombre de musulmans n’en sortent jamais (si ce n’est au contact de sociétés où cette séparation est faite).

      Exposé un peu raté je trouve.


      • 1 vote
        yoananda2 14 janvier 16:14

        @Conférençovore

        Exposé un peu raté je trouve.

        Si tu maîtrises mieux le sujet qu’Onfray, je t’invites à faire un exposé toi même. Si tu souhaite rester anonyme c’est facile.

        L’islam ne s’est pas constitué en "quelques années seulement".

        Il dit que comparé à la chrétienté c’est beaucoup plus rapide. Le "gros" de l’Islam (Coran + conquête) ça a quand même été fulgurant.

        Onfray se soumet en plus à la terminologie islamique

        Oui, il dit que c’est son angle d’approche, de parler sans remettre en cause la version musulmane. C’est un choix, on peut en faire d’autres.

        La situation la plus répandue chez les musulmans est l’ignorance de leur propres textes

        Oui mais il parle de l’Islam, pas des musulmans.


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 14 janvier 17:56

        @yoananda2 Je pourrais en faire un article ou un podcast plutôt éventuellement. Ça demanderait bcp de taf et se replonger dans toute cette merde...

        Quand je dis que c’est raté c’est à plusieurs niveaux : D’abord, il nous explique à plusieurs reprises qu’il s’inscrit dans une perspective historique. Purtant dans son exposé il mêle des époques très différentes, 7e siècle 9e, 10-11ie et à ce niveau c’est brouillon. Oui l’islam s’est rapidement étendu (pour des raisons différentes selon les contrées) mais son corpus scripturaire a mis facilement 3 siècles à se fixer. Encore aujourd’hui, il y a des réflexions en cours sur les hadith sahih de Bukhary en A.S. Je ne sais pas trop où ils en sont mais j’ai l’impression qu’Onfray voit l’islam comme une doctrine totalement figée dès Uthman...

        Ensuite il a délibérément choisi d’écarter les exégèses, alors que ce sont elles qui permettent de comprendre comment les "savants" interprètent ces phénomènes surnaturels qu’il relate. Cela étant c’est un travail absolument colossal, même pour un gros bosseur et en plus il n’est pas arabophone. Bon en anglais on trouve une littérature assez importante tout de même. Ce qui me dérange aussi (j’ai remarqué ça dans son "le crépuscule d’une idole"), c’est son approche un peu scolaire.

        Bref, un peu déçu mais c’est aussi un cours un peu général... donc ce sont peut-être mes attentes qui ne correspondaient pas à ce qu’il allait présenter.


      • vote
        yoananda2 14 janvier 18:09

        @Conférençovore
        bien sûr Onfray fait des raccourcis. C’est le format "1h" qui veut ça sachant que vu le sujet il faut déjà prendre 1000 précautions oratoires. Pour quelqu’un qui connaît bien, oui, c’est "brouillon" et moi perso j’aurais mieux aimé une autre approche. Mais je trouve quand même intéressant les récits des différents miracles dont on entends peu parler somme toute.
        C’était aussi pour moi l’occasion d’écrire ma propre vision de ces phénomènes, et je pense que c’est intéressante de voir si "c’est l’intervention de Dieu" (sous entendu le même Dieu qui aurait dicté un bouquin) tient la route. Après tout, c’est la clé de voute de l’Islam.
        Clé de voute en train de s’effriter petit à petit avec les recherches récentes en islamologie.
        Au sujet des haddiths sahi, oui, en effet, MbS à demandé une révision pour retirer ceux qui étaient trop "violents". Quelque chose comme ça. Ca date de quelques mois. Ce n’était pas pour préserver l’occident des attentats, mais parce que ça servait de caution à l’état islamique pour attaquer les Saoud (largement considérés comme support du grand Satan en raison de leur alliance avec les USA).


      • vote
        Laconicus Laconicus 14 janvier 22:38

        @Conférençovore
        "Au passage, Onfray se soumet en plus à la terminologie islamique ("Le prophète"...). C’est horripilant."

        Ce point particulier ne m’agace pas plus que ça, parce que c’est une convention courante de désigner un personnage historique par une fonction qui lui a été attribuée, quand bien même serait-elle usurpée, quand bien même ne voudrait-on pas spécialement la valider, quand bien même le personnage concerné ne serait pas vraiment historique mais plutôt mythique ou légendaire. De plus, cela peut être entendu avec ironie, selon le ton du propos. Par exemple, les dictateurs et autres chefs autoritaires sont souvent nommés par le terme grandiloquent et exotiquement ridicule de leur fonction, sans que cela constitue pour autant une façon de légitimer le régime politique qu’ils ont incarné : le Conducător, le Führer, la Caudillo (qui fait penser à "godillot" en français). Et puis ne doit-on plus dire "le Christ" en tenant un propos historique d’un point de vue non chrétien ? Même notre système de datation, aussi bien dans le langage courant que dans les études scientifiques, se réfère à "Jésus-Christ" ("avant" ou "après"). Or, "Christ" n’était pas le nom de famille de Jésus, le terme signifie "l’Oint" (celui qui a reçu une onction), c’est la forme grecque de "Messie". Et puis on appelle bien le Père Noël "Père Noël", alors que je sais depuis mes 5 ans que c’est en réalité mon oncle Gilbert qui n’avait même pas d’enfant.  smiley



      • vote
        Laconicus Laconicus 14 janvier 22:41

        @Conférençovore
        "Ça demanderait bcp de taf et se replonger dans toute cette merde... "

         smiley C’est toujours plus laborieux d’écrire "Les mille façons de cuisiner le céleri" quand on n’aime pas le céleri.


      • vote
        Laconicus Laconicus 14 janvier 22:49

        @Conférençovore
        "Bref, un peu déçu mais c’est aussi un cours un peu général... donc ce sont peut-être mes attentes qui ne correspondaient pas à ce qu’il allait présenter."

        Quand le sujet est une montagne, aucun chemin ne peut en parcourir toute la surface. Donc, c’est une contribution qui vient s’ajouter à d’autres et, effectivement, sous la forme d’une présentation un peu générale. Ce qu’on pourrait lui reprocher, ce sont d’éventuelles erreurs historiques ou des contresens, mais pas d’être incomplet. 


      • 1 vote
        Laconicus Laconicus 14 janvier 22:53

        @Laconicus

        "C’est toujours plus laborieux d’écrire "Les mille façons de cuisiner le céleri" quand on n’aime pas le céleri."

        "Quand le sujet est une montagne, aucun chemin ne peut en parcourir toute la surface."

        Je viens de me rendre compte que j’ai posé les deux premières sentences miraculeuses d’un nouveau livre de sagesse d’inspiration divine.  smiley


      • vote
        yoananda2 15 janvier 13:02

        @Laconicus

        Ce qu’on pourrait lui reprocher, ce sont d’éventuelles erreurs historiques ou des contresens

        tu peux en dire plus ? ça m’intéresse de savoir s’il a commis ce genre d’erreur. J’ai creusé pas mal de sujets autour de l’islam mais pas certains de ceux qu’il évoque ici.


      • 2 votes
        Super Cochon 15 janvier 22:10

        @Conférençovore
        .
        yoananda2 est une ignorante , ne te donne pas la peine de te fatiguer à lui répondre .
        Merci pour tes informations supplémentaire qui sont des preuves de bonne connaissance du sujet .


      • vote
         Saladin Saladin 15 janvier 22:18

        @Conférençovore Faux ! Le Coran du temps du prophète de l’islam est le même que nous avons aujourd’hui à l’heure où j’écris ces mots http://www.leparisien.fr/societe/royaume-uni-decouverte-d-une-des-plus-anciennes-versions-manuscrites-du-coran-22-07-2015-4964375.php


      • vote
         Saladin Saladin 15 janvier 22:33

        @Conférençovore  La situation la plus répandue chez les musulmans est l’ignorance de leur propres textes (qu’on retrouve chez d’autres fidèles de d’autres religions). 

        Ce n’est qu’une énième minable projection, quand on sait que le musulman a besoin des textes du Coran pour faire ses prières ou qu’il apprends le Coran dès sa prime jeunesse. Tout les musulmans sont au fait de leur textes, sauf ce que vous appelez musulmans et que nous, nous appelons racailles.
         


      • 2 votes
        Super Cochon 15 janvier 22:42

        @Saladin
        .
        FAUX ! ......... Une découverte importante de milliers de manuscrits coraniques qui datent des VIIe et VIIIe siècles a été faite à Sanaa (Yémen) en 1972 . Ils confirment que le Coran officiel , censé être intouchable et intouché , a subi des modifications .
        .
        La version finale , censée être celle d’Othman, a été fixée au Caire en 1923, 1300 ans après la mort de Mahomet.


      • vote
         Saladin Saladin 15 janvier 22:59

        @Super Cochon Ben celui de Birmingham venant plus tard réfute cela. Ça fait bien longtemps que plus personne ne parle de celui du Yémen, faut vous mettre à jour.


      • vote
        ezechiel ezechiel 16 janvier 00:32

        @Saladin "Le Coran du temps du prophète de l’islam est le même que nous avons aujourd’hui à l’heure où j’écris ces mots"

        Absolument pas. Les feuillets constituants le Coran ont été détruits ou rectifiés selon les intérêts des califes conquérants pour justifier leur pouvoir. D’ailleurs, les premiers exemplaires du Coran sont très difficiles à déchiffrer pour un lecteur arabe.



      • vote
        Conférençovore Conférençovore 16 janvier 08:59

        @Laconicus "Ce qu’on pourrait lui reprocher, ce sont d’éventuelles erreurs historiques ou des contresens, mais pas d’être incomplet. "

        Je lui reproche d’avoir survolé, d’entretenir la confusion historique de part le choix de ses sources. C’est un peu comme s’il s’était trompé de montagne à gravir... Sa réflexion sur le parallèle ab (le père), Abou Qasim / Abraham / Jésus est interessante même si elle n’a rien de nouveau.


      • vote
        Laconicus Laconicus 16 janvier 09:21

        @Conférençovore

        D’une façon générale, Onfray n’est pas mauvais prof à l’oral (il a donné plusieurs bons cours dans son université populaire) mais il est inégal à l’écrit (par exemple, son petit bouquin sur Sade est médiocre et presque idiot par moment). Je ne pense pas qu’il soit superficiel par paresse (ce qui est courant à notre époque), mais qu’il surestime sa capacité de synthèse : il croit trop vite avoir fait le tour de la question. Bref, il apporte quelque chose (par exemple contre le freudisme), mais il n’est pas vraiment fiable. 


      • vote
        Laconicus Laconicus 16 janvier 09:31

        @Saladin

        C’est une découverte très intéressante. Mais le contenu en sera-t-il divulgué si ce Coran des origines contient l’aveu que toute cette histoire de message divin communiqué par un ange était à la base un simple canular et que son auteur contrit demande au monde entier de lui pardonner cette plaisanterie qui a trop bien marché et trop longtemps duré ?   smiley


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 16 janvier 09:55

        @Laconicus Nous partageons la même appréciation du personnage. Pour son travail, n’ayant lu que son crépuscule (qui est un bon travail sur l’escroquerie freudienne), je ne peux que me contenter de celui-ci et des quelques vidéos que j’en ai vu.


      • vote
         Saladin Saladin 16 janvier 16:15

        @Conférençovore L’islam comme toute chose a écrit son histoire avec le temps, mais le Coran s’est écrit du temps du prophète de l’islam. Nous en avons la preuve avec ce Coran daté au carbone 14 https://youtu.be/xST15AcS7sQ


      • vote
         Saladin Saladin 16 janvier 17:53

        @Laconicus Pardonner pour la civilisation qu’il a fait naître en plein milieux du désert et ce, du temps de votre obscure moyen-nage où vous brûliez les femmes sur le bûcher pour cause de sorcellerie ? Surement pas !


      • vote
         Saladin Saladin 16 janvier 23:03

        @Super Cochon Oui c’était dans les années septante, mais aujourd’hui très récemment nous en avons découvert d’autre qui montre que le Coran du temps du prophète de l’islam est le même que celui que nous avons aujourd’hui sous les yeux . Et c’est pas moi qui le dit https://youtu.be/xST15AcS7sQ


      • vote
        Zip_N 14 janvier 16:03

        "on n’a pas beaucoup vu les autres miracles"

        On c’est les chrétiens ? vous parlez aux noms de qui ?

        Un athée proclamé qui se veut tantôt avocat et juge des religions un jour sur 2 est pas crédible. Onfrey est quelqu’un qui provoque l’ingérence et la discorde.

         "Je ne connais pas beaucoup de chrétiens qui refusent d’aller voir un médecin quand ils sont malade et qui se contentent de prier ..."

        Les quelqu’un que vous connaissez, ils vont voir un médecin chrétien ? vous vous renseignez souvent sur le sujet ?

        "marcher sur l’eau, guérir par imposition des mains, multiplier les pains, parler en langues, etc..."

        Vous êtes né de la dernière pluie ? Ostéopathie vous en avez déjà entendu parler ? d’une manière générale vous croyez qu’on peut guérir sans utiliser les mains ? en les gardant dans le dos et soigner avec les yeux en baissant les yeux pour regarder de plus près ? Les boulangeries vous en avez entendu parler ? les chrétiens parlent des multitudes de langues, plus que n’importe quelle autre religion, ça vous à échappé ? D’une manière générale, marcher sur l’eau est plus facile que marcher sous l’eau sans nager. 


        • vote
          Zip_N 14 janvier 18:32

          "on n’a pas beaucoup vu les autres miracles"7

          Je sais pas en quels noms vous vous exprimez mais vous pourrez leur dire que
          du temps de Jésus il y avait de la neige et des glaciers, ce miracle pourrait disparaître dans l’oubli et l’ignorance.

          L’eau douce vient des nuages. Jésus a un pouvoir avec l’eau et les nuages. Oui l’eau donne le pouvoir. sans eau la marche est pas possible et s’arrête. Les pays qui ont des grands fleuves et surfaces d’eau douce marchent mieux que ceux qui s’en éloignent jusqu’à leur antipode. La quantité d’eau définit la quantité de marche. et de vie. Les grandes montagnes enneigées ou la marche est possible font naitre de leur versant les fleuves, et les petites montagnes font naitre des rivières qui abreuvent ceux qui vont marcher à leur sommets. En hiver dans les régions froides vous pouvez marcher sur l’eau lorsque la glace est gelée. Cela peut signifier qu’il a marché dans les montagnes, loin de la Judée et de sa Galilée natale, traversé des étendues d’eau gelées ou vivent les chrétiens.

          Par ailleurs sur l’eau et dans les nuages, péniches, bateaux, avions les gens marchent dedans ils ne sont pas en lévitation et ne rament pas. Avant Jésus rien de tout cela.



            • 1 vote
              Vraidrapo 15 janvier 10:08

              @ezechiel
              Merci c’est très instructif.
              Il y a de tout très peu de "bon".

              Par exemple :
              du ridicule
              -Abraham, Moïse, Jésus sont des prophètes Musulmans, tout appartient à l’Islam. La communauté musulmane a donc été injustement dépossédée de ses biens par l’Occident... (anachronisme)
              -Pour Iquioussen, la cathédrale Notre Dame de Paris a été construite par des architectes Musulmans.

              ... ( au proche orient ce sont des chrétiens qui construisaient les mosquées, le plus célèbre Sinan, un Arménien...)
              -les Musulmans ont inventé la médecine, les mathématiques, la cartographie, l’algèbre, la trigonométrie, les logarithmes, le calcul intégral, les livres et les bibliothèques, l’écologie, la Société Protectrice des Animaux (SPA). Ils ont construit les premiers hôpitaux.

              du concret (quand on sait de quoi la CIA est capable) :
              Iquioussen développe des thèses complotistes : les attentats islamistes perpétrés par Mohamed Merah, ceux du 11 septembre, de Madrid, de Londres, etc... sont des complots orchestrés par l’Occident et les sionistes,

              Il aurait été plus percutant s’il avait cité les prétextes à l’agression (US-GB) contre Saddam Hussein. Mais je crois me souvenir que Saddam était plutôt laïc... alors !?

              Bon, heureusement, tout ça manque de rigueur. Il parait que Ramahan est plus habile. Comme le débat religieux ne m’intéresse pas...

              Mimar Koca Sinan ibn Abd al-Mannan (turc ottoman قوجه معمار سنان آغا ) dit Sinan, ou encore Mimar Sinan (l’« architecte Sinan »), né vers 1488/1491 à Kayseri, en Anatolie (Turquie), et mort en 1588 à Constantinople, est un architecte ottoman d’origine chrétienne, ingénieur, créateur de l’architecture classique ottomane, qui intégra les traditions proche-orientales et byzantines.


            • vote
               Saladin Saladin 15 janvier 22:25

              @ezechiel Oui mais ça c’est dans genèse 17/20 Je t’ai aussi exaucé touchant Ismaël : voici, je l’ai béni, et je le ferai croître et multiplier très-abondamment. Il engendrera douze Princes, et je le ferai devenir une grande nation.


            • vote
               Saladin Saladin 15 janvier 22:47

              @Vraidrapo Les plus grands médecins étaient juifs du temps de Jésus. 

              On sais que le Miracle de Moise pour combattre les puissants magiciens de pharaon était la magie. Quel était la force de Jésus ? La guérison pour impressionner les plus grands guérisseur de son époque. Et le dernier est le verbe qui est dans le Coran pour réduire à néant les maîtres de la prose qu’étaient les arabes de la Mecque.


            • vote
              ezechiel ezechiel 15 janvier 23:43

              @Saladin " Je t’ai aussi exaucé touchant Ismaël : voici, je l’ai béni, et je le ferai croître et multiplier très-abondamment. Il engendrera douze Princes, et je le ferai devenir une grande nation."

              Oui, mais pourquoi ne postez-vous pas le verset juste avant ?
              "Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. "

              "Dieu dit à Abraham : Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera ; car c’est d’Isaac que sortira une postérité qui te sera propre. "
              Genèse 21:12

              L’Alliance de Dieu est faite avec Isaac, et non Ismaël.


            • vote
               Saladin Saladin 15 janvier 23:58

              @ezechiel Peut être parce que Dieu ne fait pas alliance avec la Banque.


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 16 janvier 09:23

              @ezechiel En gros dans le coran, il est question d’un "enfant longanime". Les coranistes disent qu’il s’agit d’Ismaël. Leur prophète est le prétendu arrière-petit fils d’Hachem qui serait lui-même un descendant d’Ismaël. L’idée centrale (qu’Onfray aurait pu développer s’il était un peu plus calé), l’enjeu plus précisément, est la filiation ismaélienne. Tout part de là.

              Pour expliquer l’épisode du bûcher ardent , les musulmans disent qu’il y a eu une erreur dans la Bible (entre autres explications). L’expulsion d’Ismaël et Agar est relatée différemment mais surtout le coran inverse les rôles des deux enfants en prétendant que Ismaël est l’ainé (c’est un bâtard, mais il est vrai qu’il est l’aîné, mais faux que c’est avec lui que s’est faite l’Alliance... Ils jouent également sur le fait que la bible annonce qu’il aura 12 enfants, etc), et que c’est avec lui qu’Abraham va reconstruire la kaaba. Évidemment, tout cela ne change rien au fait que le reste de l’histoire ne tient pas puisque Ismaël le batard n’a aucun lien avec certains "prophètes" ultérieurs reconnus par l’islam. A ce propos le coran fait d’incroyables erreurs chronologiques qui ne peuvent s’expliquer que par le fait que c’est un texte bricolé : il est même possible (thèse complotiste mais crédible) que ces erreurs aient été volontairement ajoutées par les judéo-nazaréens.

              L’islam fait juste une réappropriation complète avec inversion des rôles pour justifier l’idée de peuple, de communauté bénie de dieu.


            • vote
              Laconicus Laconicus 16 janvier 09:35

              @Conférençovore
              "A ce propos le coran fait d’incroyables erreurs chronologiques"

              Impossible qu’il contienne des erreurs chronologiques puisque le Coran est "incréé" (en dehors du temps).  smiley


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 16 janvier 10:08

              @Laconicus Incréé ne signifie pas sans temporalité mais signifie être sans avoir été créé. La "récitation" a prétendument eu lieu entre 610 et 632. A propos de leur torche-cul, les barbus qui ne sont pas d’accord sur grand chose à part considérer que tous ceux qui ne soumettent pas brûleront en enfer pour l’éternité, s’accordent au moins sur ça.


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 16 janvier 10:17

              @Laconicus D’ailleurs pour paraphraser l’aut’ débile, "faut pas prendre Dieu pour un con". Et pour cette erreur, bismillah, il te condamne (j’ai mes sources...) à la géhenne où les flammes te consumeront perpétuellement. Ainsi soit-il. Ça t’apprendra mécréant !


            • vote
              Laconicus Laconicus 16 janvier 10:36

              @Conférençovore
              "Incréé ne signifie pas sans temporalité mais signifie être sans avoir été créé."

              On peut se demander de quelle temporalité pourrait relever "ce qui est sans avoir été créé". Mais, de toute façon, ça ne change rien : "ce qui est sans avoir été créé" ne peut pas contenir d’erreur chronologique. Car qui aurait commis l’erreur... et à quel moment ? smiley
              Au-delà du fétichisme du livre, cette réflexion me semble plus intéressante : 
              http://consciencesoufie.com/le-temps-une-illusion-a-vivre/


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 16 janvier 12:28

              @Laconicus Ça ne change rien à ta condamnation. La tribu réunifiée a voté et sa décision est irrévocable [gros plan sur le flambeau encapuchonné par la main experte de Denis Crevard]. smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

yoananda2


Voir ses articles







Palmarès