• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Comment limiter la transmission aérienne du COVID ?

Comment limiter la transmission aérienne du COVID ?

La transmission du COVID par les aérosols obéit à des principes physiques que l'on peut analyser pour mieux lutter contre ce mode de contamination. [TL ;DW : si le taux de CO2 dépasse 800ppm, ouvrez les fenêtres !]

Tags : Covid-19




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 1er mai 13:43

    Une réponse simple, mesurer le taux de CO2.

    Les appareils de mesure leur zone verte c’est jusqu’à 700-800ppm, donc il y a même pas à interpréter, si c’est vert pour le confort, c’est vert pour le covid.

    Si le capteur de l’appareil de mesure c’est du NDIR les mesures seront correctes. On a du bon à partir de 50-60€.

    Ca fait un bail que le cas de la chorale aux USA est connu, on savait pour les aérosols et le chant mais ce n’était pas quantifié.

    Presque un an après Bazant & Bush donne une réponse quantifiée.

    Une méthode simple, un restaurateur mesure le taux de CO2 de sa salle et agit en conséquence via l’aération ou l’ouverture des fenêtres.

    Pareil pour les classes ou au boulot.

    On a aussi compris que temps d’exposition en extérieur est nul donc une distance de 1-2m est suffisante. Le masque n’est donc pas une nécessité.

    Maintenant je regarde l’étude de Bazant et Bush de plus près, après un regard en diagonale ça parait robuste.


    • vote
      racbel 1er mai 13:45
      Comment limiter la transmission aérienne du COVID ?Depuis quand un virus voyage par les airs ?
      Cet abruti doit confondre avec les bactéries

      • vote
        sls0 sls0 1er mai 14:10

        @racbel
        Les virus voyagent dans les airs depuis qu’il y a des virus.
        Un virus ses dimensions sont en général 1000 fois inférieures à celles d’une bactérie, c’est même un meilleur candidat.
        Dans le cas du covid vu que que sa couche extérieure c’est du cholestérol il ne survie que dans des goutelettes ou milieu humide.
        Le Racbel n’a certainement jamais vu de brume ou de brouillard donc pour lui une goutelette ne peut pas rester en suspension un certain temps.

        Au fait, c’est qui l’abruti ?


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er mai 22:17

        @racbel

        "Depuis quand un virus voyage par les airs ?"

        Depuis que les gouttelettes d’eau (contenant des virus ou pas) peuvent se déplacer dans l’air. Donc en gros depuis qu’il y a du brouillard et des nuages sur Terre. 

        "ces scientifiques ont observé que des virus génétiquement similaires, pouvaient se retrouver à des milliers de kilomètres de distance. Ils avaient émis à l’époque l’hypothèse du transport par les airs.

        Pour vérifier cette hypothèse, ils sont allés installer récemment deux collecteurs dans les Montagnes de la Sierra Nevada en Espagne, à 2500 et 3000 mètres d’altitude. Et c’est là, dans ces « filets à papillons », qu’ils ont découvert des milliards de virus et des dizaines de millions de bactéries."

        https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-carre/l-edito-carre-14-fevrier-2018

        https://www.caminteresse.fr/sciences/les-nuages-des-nids-a-microbes-11141335/

        https://sciencepost.fr/quand-des-virus-affectent-le-phytoplancton-cela-peut-aboutir-a-une-modification-des-nuages/


      • 3 votes
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er mai 21:52

        Quel dommage qu’on ne puisse ouvrir les fenêtres quand on est à l’extérieur, parce que ce serait une solution simple pour renouveler l’air et éviter la concentration de virus dans une rue déserte, sur une plage ou dans une forêt... et pouvoir s’y promener sans masque !! Malheureusement, il n’y a pas de fenêtre dans la rue, sur les plages, dans les forêts. C’est pourquoi il faut porter un masque à l’extérieur, afin que les virus puissent bien être piégés et concentrés dans le tissu humide collé à notre bouche et à notre nez.  smiley 


        • 2 votes
          vesjem vesjem 2 mai 10:06

          2 connards corrompus publient un papelard dans le "lancet" pour faire croire qu’un virus se transmet essentiellement par l’atmosphère, à la seule fin entretenir la peur et la psychose du quidam face à la "bête" , et ainsi encourager la vaccination !

          alors qu’on sait que 98% des contaminations se produisent par le contact des mains, le reste par postillons (notamment des soignants au contact des malades)

          à quels conflits d’intérêts se soumettent ces 2 abrutis en opération commandée ? du même genre que l’étude bidonnée sur les dangers de la chloroquine dans la même revue 


          • 2 votes
            juanyves 2 mai 10:47

            Toujours la même histoire et rien de nouveau. Évidemment que la brume ce sont de goutelettes qui peuvent se déplacer. Les bisous aussi, mais des goutelettes beaucoup plus grosses.

            Toutefois la question n’est pas là. Pour que les goutelettes se déplce à 2 m il faut qu’il y ait du vent. Pour que les goutelettes contaminent il faut qu’elles soient contaminées. Pour 3 connards qui vont tousser à ta tête des gens sans masque et à se promener dehors ou au travail ou dans le métro on nous a imposé toute cette chienlit, avec des histoires d’asymptomatiques qui contaminent sans tousser et sans être malade. C’est là le délire parce qu’un malade contaminant il reste chez lui à se soigner avec l’aide de son médecin. Et l’on tombe malade l’on se soigne. La première des choses c’est être en bonne santé. Pour cela avoir des aliments sains de l’eu pure et de l’air respirable. Ensuite s’il y a des complications il faut avoir un système sanitaire fonctionnel et efficace avec des lits. Mais l’effort doit être fait sur les malades pas sur les bien portant. C’est la le délire.
            Comment ça se transmet on le sait, inutile de se masturber la tête. Occupons nous des malades et surtout évitons de rendre malades des gens sains en les faisant flipper, en les empêchant de se rencontrer, en les empêchant de chanter, de s’embrasser, de faire du sport, de vivre. Basta ya de la masturbation, de la dictature de la peur et surtout du passeport sanitaire..


            • 1 vote
              albert123 2 mai 18:17

              Pour ceux qui ont peur de respirer l’air de cette planète, il n’y a pas grand chose d’autre à faire que de la quitter,

              bon vent, je ne vous retiens pas, vous avez tout mon soutient pour cette formidable aventure transhumaine.

              bye


              • vote
                Scalpa Scalpa 3 mai 23:53

                Pourtant il semble avoir des tentacules a la place des ailes le voltigeant virusvoltant.


                • vote
                  Scalpa Scalpa 4 mai 00:02

                  Si il sait nager il n’est plus nécessaire de respirer a travers une pipe a eau.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès