• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’homéopathie en question : "Connaissez-vous Oscillococcinum ?"

L’homéopathie en question : "Connaissez-vous Oscillococcinum ?"

Pour se pencher sur les médicaments homéopathiques, rien n'est plus avisé que de s'interroger sur l'histoire du produit-phare des Laboratoires Boiron. Omniprésent dans les publicités et les pharmacies, Oscillococcinum va nous montrer comment travaillent et pensent les homéopathes depuis un siècle. 

Voici le premier épisode de la série :

D'où vient l'homéopathie, sur quels principes repose-t-elle ? Pour quelle raison ces principes ont-ils été posés ? Que nous disent-ils sur la valeur de la méthode mobilisée par leur inventeur ?

Tags : Santé Science et techno Médicaments Zététique




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 26 juin 16:28

    Que les gogos paient et que ça ne marche pas tant pis pour eux , c’est limite de la sélection naturelle.

    Le principale est que ce ne soit pas à la charge de la société.


    • 4 votes
      Hieronymus Hieronymus 26 juin 16:45

      @sls0
      j’ai visionné et j’attends la vidéo suivante
      que Occillo machin truc soit inopérant ne permet pas de condamner l’homéopathie dans sa globalité



    • 2 votes
      thierry3468 27 juin 08:21

      Selon le professeur Even,un tiers des médicaments ne servent à rien....Ont-ils disparu des rayonnages de votre pharmacie ?Tous les produits vendus en pharmacie ont-ils une efficacité prouvée ?L’homéopathie n’est pas très chère ,contrairement à l’allopathie.Des patients sont persuadés que l’homéopathie les soigne et doivent pouvoir continuer à les prendre .

      Le problème en réalité n’est pas l’efficacité de l’homéopathie mais son remboursement .Le gouvernement veut faire des économies et a décidé de le supprimer.


      • 3 votes
        Belenos Belenos 27 juin 08:31

        @thierry3468
        Ce qui est un très mauvais calcul car les anciens consommateurs d’homéopathie remboursée vont automatiquement pour une bonne part se tourner vers des médications bien plus coûteuses à tous les points de vue (mais remboursées) et moins inoffensives (dont il faudra soigner les effets indésirables avec d’autres médicaments encore, également remboursés).  


      • 2 votes
        tobor tobor 28 juin 00:51

        @thierry3468
        L’homéopathie est au plus efficace s’il y a peu de toxines, donc sur les bébés et jeunes enfants, personnes qui n’ont pas besoin d’être persuadé de sa guérison, laquelle se constate tout autant par d’autres. Mes enfants, soignés homéopathiquement depuis leur naissance, arrivent à l’âge adulte sans jamais avoir pris d’antibiotiques, sans jamais avoir eus de complications !
        Moi même, bourré de toxines, j’ai été soigné homéopathiquement après l’échec de traitements allopathiques. Le contraire s’est aussi déjà produit.
        .
        S’il ne s’agit que d’un effet placebo et que la mémoire de l’eau est du flanc, cette médecine gagne sur tous les tableaux et l’absence de remboursement des sommes minimes (sauf pour oscillococcinum et mucococcinum) que coûtent les granules est un moindre mal !


      • 1 vote
        thierry3468 28 juin 05:37

        @Belenos:Les utilisateurs d’homéopathie ne retourneront pas vers l’allopathie si l’homéopathie n’est plus remboursée.Très souvent,ils sont tournés vers l’homéopathie car les traitements conventionnels ont échoué ou pire s’avéraient toxiques.Les médicaments remboursés sont de moins en moins nombreux et les assurés doivent mettre la main à la poche s’ils veulent choisir leur thérapie.
        Il faut réduire les dépenses et donc l’homéopathie est sacrifiée.Il y a une campagne de communication avec de gros moyens qui vise à démonter l’efficacité de cette médecine et comme par hasard,le gouvernement s’empresse de vouloir dérembourser l’homéopathie .Imaginons une seule seconde que les pharmacies n’aient plus le droit de vendre tous les produits qui n’ont pas démontré leur efficacité:les pharmacies seraient presque vides.Aujourd’hui,les pharmaciens sont le plus souvent des "épiciers" tant la parapharmacie a explosé.Regardons tous ces rayons avec toutes ces poudres de perlimpinpin et autres granules miracle.Ce n’est plus de la science mais de l’épicerie.....Pour ma part,je trouve que l’hypothèse qui suppose que le corps a une capacité à s’autoréparer est pertinente.


      • 1 vote
        Belenos Belenos 28 juin 06:54

        @thierry3468
        L’homéopathie ayant un coût de 0,3 % (ou quelque chose comme ça, merci de corriger si je me trompe), sur l’ensemble des médicaments, il semble logique de supposer que la question n’est pas seulement comptable mais aussi idéologique, voire tout simplement psychologique. Il y a manifestement des gens que l’homéopathie énerve et qui veulent que le monde fonctionne uniquement sur leur paradigme à eux. Ces gens pensent que rien, absolument rien, même de très petit, même de minuscule, ne doit pouvoir exister en dehors de leur conception absolutiste et suprématiste de la réalité. Ces gens sont certains d’eux à 100 % de connaître la vérité ultime sur la santé et la médication, donc 99,7 % n’est pas suffisant pour les satisfaire. S’il reste 0,3 %, ils partent en croisade pour l’anéantir. 


      • 3 votes
        Belenos Belenos 27 juin 08:21

        Il est possible aussi qu’un médicament tire son efficacité du fait qu’on écrive sur le flacon qui le contient et la publicité qui le présente que c’est un médicament soignant telle ou telle maladie, et que ce ne soit pas un effet placebo pour autant, mais bien un effet objectif. Pour autant que nous vivions dans un monde quelque peu "objectif", un monde où existent apparemment des objets indépendamment des sujets qui les décrivent. Ce que je viens d’écrire ne pourra pas être compris par la majorité des lecteurs.  smiley


        • vote
          Conférençovore 27 juin 17:52

          @Belenos D’où la nécessité de tester en double-aveugle et rembourser que ce qui marche. Si les gens veulent à tout prix croire que cela fonctionne, qu’ils payent leurs soins. Mais on peut aussi faire rembourser par la sécu les désenvoutements... Après tout, certains croient en leur efficacité...


        • 1 vote
          tobor tobor 28 juin 00:58

          @Belenos
          En effet, tout ça ne sent pas forcément le vécu !
          .
          Et justement, l’effet placebo donne un résultat objectif ! Cette puissance est tout à son honneur, pourtant il garde une teinte péjorative de triche, de bluff, de naïveté !!!


        • 1 vote
          Belenos Belenos 28 juin 03:32

          @Conférençovore

          "D’où la nécessité de tester en double-aveugle et rembourser que ce qui marche." 

          Oui, ça parait logique pour un certain nombre de médications mais ce n’est pas toujours possible de mettre ce test en oeuvre. Par exemple, quel est le critère de "ce qui marche" dans le cas d’une maladie comme "la grippe", où il n’y a pas concrètement de traitement antiviral permettant de la "guérir" plus rapidement que le système immunitaire (même pas le Tamiflu en pratique dans la plupart des cas courants) ? Puisque le traitement est (presque) toujours symptomatique (diminuer la sensation pénible d’être dans le fameux état grippal) ce qui marche le mieux sera de l’ordre du ressenti : par exemple la disparition du mal de tête, avoir l’esprit clair, la sensation d’être moins fatigué (ouais bon, c’est vrai que la fièvre reste un critère un peu plus mesurable en théorie mais pas tellement en pratique dans la plupart des cas)... Et pour certaines personnes, ce qui marche, c’est de prendre une pilule d’une certaine couleur qui porte un certain nom et qui est accompagnée d’une notice précisant certaines indications. Mais cela ne pourra pas être évalué en double-aveugle ni même en simple aveugle. Et cela n’implique pas forcément que l’effet ressenti soit seulement subjectif car tout ce qui est objectivement réel n’est pas forcément objectivé ni même objectivable (de même qu’il existe des innocents ne pouvant prouver leur innocence et des coupables dont on ne peut démontrer la culpabilité). Du reste, il serait raisonnable, même dans le cas d’un effet purement subjectif, de considérer que le médicament censé atténuer la sensation de l’état grippal a bien accompli sa mission (mais on retournerait à sa fonction de placebo). 

          En revanche, le vaccin contre la grippe, qui coûte bien cher et qui est largement encouragé sur tous les médias, devrait pouvoir plus facilement être testé en double-aveugle sur une large population, vu sa prétention médicale bien plus élevée et plus objectivable (protéger de l’infection à la base). Mais en fait... non.  smiley https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccin_contre_la_grippe_saisonni%C3%A8re#Efficacit%C3%A9_et_utilit%C3%A9_du_vaccin_annuel

           
           


        • 1 vote
          Sparker 27 juin 10:22

          La maladie est-elle une fatalité ? là est la question, soigner est secondaire.


          • 5 votes
            brunov33 27 juin 21:50

            Je suis longtemps resté à l’écart de l’oscillococcinum. Et puis un jour, fatigué que le paracétamol ne fonctionne plus sur moi, je l’ai testé au début d’un état grippal. Et voici ce que j’ai constaté à chaque fois : disparition des symptômes pendant environ 6 heures, aux 2 conditions suivantes : être au début de la maladie, et ne rien avaler d’autre. Si j’oubliais ceci et que j’allais prendre un café par exemple, au bout de quelques minutes les symptômes grippaux revenaient. 

            J’ai également eu des résultats très positifs avec l’homéopathie sur un eczéma et des symptômes de Raynaud très pénibles. A chaque fois, j’ai fini par essayer cette solution au bout de plusieurs mois ou années parce que la médecine classique n’arrivait pas à me soigner.

            Pourquoi ces résultats ? Je n’en sais rien. Ce n’est pas logique, je le sais depuis longtemps. Ce que je réfute, c’est de dire que "c’est parce que j’y crois". J’ai tellement de contre exemples, dans un sens comme dans l’autre, que ce soit avec l’homéopathie ou la médecine classique, que cet argument ne tient pas. Je peux simplement dire la chose suivante : j’essaie, et je constate un résultat.

            Supprimons l’oscillococcinum, je n’aurai d’autre choix que de prendre les sirops que me prescrivent à chaque fois les médecins et qui n’ont jamais fonctionné sur moi (je les trouve totalement inefficaces mais ils sont remboursés, eux).

            Aujourd’hui, des gens pleins de certitudes (tant mieux pour eux) nous traitent de gogos ou d’imbéciles qui prennent un placebo ou du sucre. Alors qu’on essaie simplement des solutions alternatives là où la médecine traditionnelle échoue.

            Parce qu’on ne comprend pas comment l’homéopathie pourrait être efficace sur certaines pathologies, c’est donc que ça ne marche pas. En suivant ce raisonnement, puisqu’on n’a pas d’explication claire et prouvée de comment l’univers a pu exister à partir de rien, cela voudrait dire qu’il n’existe pas ?


            • 1 vote
              beo111 beo111 27 juin 23:05

              @brunov33

              Parce qu’on ne comprend pas comment l’homéopathie pourrait être efficace sur certaines pathologies, c’est donc que ça ne marche pas. En suivant ce raisonnement, puisqu’on n’a pas d’explication claire et prouvée de comment l’univers a pu exister à partir de rien, cela voudrait dire qu’il n’existe pas ?

              Oui, on le voit bien, le matérialisme n’est jamais bien loin du nihilisme.


            • 1 vote
              Belenos Belenos 28 juin 03:36

              @brunov33
              Merci pour ce témoignage plein de bon sens qui dit l’essentiel. 


            • 2 votes
              tobor tobor 28 juin 01:06

              D’horribles drogues qui circulent sous le nom de "médicaments" (benzodiazépines, opioïdes, neuroleptiques, antidépresseurs, etc...) et qui ont pour vocation de fidéliser la clientèle tout en lui ramollissant le cerveau sont prescrites à tout de bras et remboursées.
              Cherchez le dealer !


              • vote
                gaijin gaijin 28 juin 09:43

                " et pourtant ça marche"

                disent les utilisateurs aux modernes inquisiteurs de la religion scientiste ....

                l’information n’a pas d’effet disent ceux là même qui tentent de maitriser le réel du monde par l’information .....

                peut n’importe que ce qui me guérit ne soit pas réel si ça me me guérit disent les utilisateurs

                seule la matière existe disent les zélateurs du positivisme car descartes seul est juste et grand et auguste comte est son prophète ......

                et puis de toute façon un magicien a prouvé que benveniste avait tord c’est donc bien que la preuve que la science est objective ...

                amen ( le fric )


                • 1 vote
                  Djam Djam 28 juin 21:40

                  Comme dans tout, la France et une partie des français, du haut de son arrogance matérialiste et de son scientisme pathologique continu de prendre un retard colossal en matière de nouvelle médecine.

                  On comprend que le Pr Montagnier se soit barré en Chine où il continue de travailler, entre autres, à partir des travaux de J. Benveniste sur la mémoire de l’eau. Mémoire démontrée depuis des années déjà par Masaru Emoto. Loin des dogmatiques mandarins de la science mécaniste (les pauvres...), ces courageux chercheurs-trouveurs avancent pendant les français s’étripent pour maintenir leur petit science chimique à laquelle ils tiennent temps.

                  Médecine vibratoire, information subtile, polarité cellulaire, médecine quantique, de ces champs de recherche absolument captivants, nos médicastres de la mécanique de bagnoles n’envisagent même pas de s’intéresser. ben non, puisqu’ils ont raison d’en rester à leur corps-machine dans lequel l’on se contente de changer les pièces et de taire les symptômes.

                  Ah mais c’est que ça rapporte gros de faire dans l’étouffe symptômes, n’s’pas ? Un homme chroniquement patraque c’est tout de même plus profitable qu’un bien portant !

                  La méconnaissance crasse du pecus vulgum est telle que la chimie et la médecine de bourin qu’on maintient en France a encore de belles années devant elle, et des millions de malades chroniques avec...

                  Misère de l’ignorance...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zodiac

Zodiac
Voir ses articles







Palmarès