• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les stéréotypes de genres prouvés !

Les stéréotypes de genres prouvés !

De nouvelles études scientifiques viennent confirmer le fait que les hommes et les femmes ont bien des personnalités différentes, et qu'il serait possible d'identifier un cerveau masculin ou féminin grâce à des tests. Or les résultats de ces recherches sont particulièrement intéressants en ce que ces différences se manifestent plus fortement dans des sociétés égalitaires et individualistes... Un étrange paradoxe qui ne plaira pas à la cause féministe. En effet, plus le pouvoir en place s'acharnerait à gommer les particularités inhérentes aux deux sexes, plus le comportement des individus correspondrait aux "stéréotypes de genre" tant décriés. Quelle conclusion pouvons-nous tirer de tous ces éléments ?

Tags : Droits de l’homme Femmes Théorie du genre




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 28 août 12:07

    Bien sûr qu’il y a des différences.

    Mais la miss défend le patriarcat qui veut des différences au niveau des droits entre les sexes.


    • vote
      Duke77 Duke77 28 août 14:50

      @sls0

      Quels sont les droits que les hommes ont et pas les femmes en France ?

      Tu n’as rien compris à sa posture. Tu es bloqué sur ce coup là comme tu l’as été avec le psy Suisse (ergologue) car ces gens ont un discours et une attitude imparable. Du coup, la dissonance cognitive dont tu fais preuve depuis que tu commentes sur ce site (sur le 11 septembre etc.) se révèle.

      Eh bien non, tu te plantes, cette demoiselle assume sa nature biologique, elle confirme s’épanouir dans la situation dans laquelle elle se trouve en étant un humain de sexe féminin vivant au 21e siècle en occident. Elle confirme ce que les gens ayant un peu de bon sens ont compris spontanément et ce qui leur fait rejeter la théorie du genre et le mouvement LGBTQ : un homme domine une femme physiquement, d’ailleurs la jouissance durant l’acte sexuel vient majoritairement de cette domination de part et d’autre sauf exceptions. Induisant que nous ne pouvons être traités de la même façon en toutes circonstances.

      Les affaires de violence faites aux femmes sont d’ailleurs rarement mises en corrélation avec les violences faites aux hommes qui sont d’une autre nature du fait de l’écart physique mais tout aussi intéressant : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Violence-physique-des-hommes-contre-violence-psychologique-des-femmes-60631.html

      En l’occurrence, si le mouvement féministe actuel n’était pas organisé par le système, le seul mot d’ordre aurait été : l’égalité des salaires entre hommes et femmes à postes équivalent. Cette revendication n’est quasiment jamais abordée par les portes paroles du mouvement alors qu’une femme touche 30% de salaire en moins qu’un homme, ce qui prouve sa fausseté. La demoiselle de la video l’a bien compris d’ailleurs.

      Plutôt que de nous sortir une énième fois ton point de vue sur un sujet que tu maitrise mal, écoute cette jeune femme, visionne ses vidéos pour te faire un avis valable. Ta science infuse n’intéresse personne !


    • 2 votes
      sls0 sls0 29 août 00:13

      C’est une ultracatho, avec un message ultracatho dans un emballage pas trop ultracatho.

      J’en ai vu pas mal de ses vidéos, même dans une de ses vidéos sa référence c’est rore sanctifica.


    • 2 votes
      sls0 sls0 29 août 00:25

      @sls0
      Autre référence de la miss :
      http://blog.catholicapedia.net/a-propos/


    • 1 vote
      Heptistika Heptistika 1er septembre 23:25

      @Duke77

      Les cathos aiment la science uniquement lorsque semble aller dans leur sens. Parlez-leur de la théorie de l’évolution, de l’héliocentrisme ou de la terre plate et voyez comment, d’un coup, ils détestent de la main droite cette science qu’ils aiment de la gauche.

      Il n’y a littéralement RIEN que puisse dire des cathos ne pouvant être trouvé en mieux ailleurs, le tout en se faisant l’économie d’un voile de superstitions archaïques.

      Pas de temps à perdre avec ces sacs à dissonance cognitive.


    • 1 vote
      CoolDude 28 août 14:14

      La théorie du genre est les stéréotypes de genre qui lui sont associés sont prouvés depuis longtemps en science sociale et le cerveau est plastique !


      Bref, cette question ne se pose pas... Le truc est de savoir ce qui est innée ou acquis !


      Les Filles aime naturellement le rose et les Garçons le bleu, c’est évident !


      Les Filles n’aime naturellement pas sciences...

      Sauf au Émirats Arabes Unis, ou elles sont très présentes dans ce domaine, vu qu’elles n’ont pas accès aux autres...


      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 28 août 14:46

        Très mauvais titre.

        Je comprends l’idée de faire dans la carricature et dans le putaclic pour attirer le chaland seulement ça donne du grain à moudre aux défenseurs de la théorie du genre qui n’auront meme pas besoin de faire dans l’homme de paille pour réfuter.

        Oui, il y’a bien des différences psychologiques entre hommes et femmes qui sont induites par des différences biologiques, cela suffit à contester cette théorie de confusion des genres. Cependant, ça ne veut pas dire que les stéréotypes sont « prouvés ». Les stéréotypes sont des constructions sociales et en fonction des sociétés ils peuvent être très différent, les stéréotypes féminins par exemple ne sont pas les mêmes suivant les zones géographiques et les époques, ils sont variables et on peut les faire varier. Le titre induit une confusion entre ce qui relève de la construction socio-culturelle et le fait biologique, c’est le meilleur moyen de donner le bâton pour se faire battre par les adeptes de la théorie du genre.



        • vote
          Duke77 Duke77 28 août 15:04

          @maQiavel
          Là, tu essayes de noyer le poisson. Tout le monde aura compris que ce que veux dire avoir un cerveau "genré". Cela signifie que le sexe d’un individu détermine aussi certains attributs physiques et des schéma mentaux qui leur sont associés.
          L’homme étant plus fort physiquement que la femme, il est évident que la nature a équipé ce dernier d’un cerveau adapté en conséquence, davantage tourné vers les tâches qui demandent de la force physique. La femme étant équipée biologiquement de mamelles pour alimenter le nourrisson, il est logique que son cerveau soit aussi plus performant pour prendre soin d’un bébé (ce qu’on appelle vulgairement l’instinct maternel).

          Quelques soient les zones géographiques, les "stéréotypes" dont tu parles sont toujours issus de ces mêmes prédispositions physiques et mentales. Ainsi, les hommes musulmans ont décidé de contraindre leurs femmes à dévouer leur vie à l’enfantement et à l’éducation des petits enfants car ils ne pouvaient pas allaiter et que leur force physique leur permettait de les y forcer. Les africains vont chasser et/ou travailler pendant que la femme s’occupe de l’enfant, de cultiver et de préparer la nourriture végétale etc.

          Tout revient toujours à la même cause : la biologie de l’espèce humaine et ses différences sexuelles physiques et... mentales !


        • vote
          Duke77 Duke77 28 août 15:19

          @maQiavel
          Le cerveau féminin fonctionne différemment du cerveau masculin, ce titre est très clair au contraire.


        • vote
          maQiavel maQiavel 28 août 16:57

          @Duke77

          « Le cerveau féminin fonctionne différemment du cerveau masculin »

          Voilà, ça ça aurait été un bon titre, dire qu’il y’a des différences psychologiques entre les cmales et femelles induites par des différences biologiques suffisent à déconstruire la théorie du genre. Mais dire que les stéréotypes sont prouvés, c’est donner le bâton pour se faire battre. Et là il est question des stéréotype qui sont des constructions sociales. J’ai publié ici des tas d’articles critique sur ce site contre la théorie du genre, par exemple ou , et beaucoup d’autres, je ne vois pas l’intérêt que j’aurais à noyer le poisson, faut arrêter de se ramener avec ce genre d’accusation à la moindre critique.

          Il faut aussi arrêter avec les « Tout le monde aura compris », sur ago certainement parce qu’il y’a une homogénéité idéologique sur le sujet, donc on peut raconter tout et n’importe quoi tant que ça contredit la théorie du genre et tout le monde sera content de toute façon. Mais il suffit de sortir de ce microcosme pour que ce soit autre chose, aller dire que « les stéréotypes sont prouvés » dans un milieu différent, surtout face à des gens qui ont vraiment travaillé ces questions, c’est se faire démonter à la moyenâgeuse en deux temps trois mouvements. Lorsqu’on critique une théorie, il faut être rigoureux et ce titre est caricatural.

          Ensuite, il y’a une chose qu’il faut comprendre, c’est que l’expression des déterminations biologiques dépendent de l’environnement. C’est assez simple à comprendre avec un exemple : il y’a des gens qui ont des prédispositions génétique à l’obésité. Mais ça ne veut pas dire que ces gens sont obèses. Vous mettez ces gens dans un environnement dans lequel ils ne peuvent extraire que peu de calories, comme dans le sahel par exemple, et ils ne seront pas obèses, au contraire leurs prédispositions deviennent un avantage parce qu’ils stockent mieux les graisses. Mettez-les dans un environnement hautement calorique, comme dans une société occidentale consumériste et la probabilité qu’ils soient obèses augmente. Mais ça ne veut pas dire qu’ils le seront, avec une activité physique régulière et en faisant attention à ce qu’ils ingurgitent, ils peuvent même etre plus maigres que la moyenne, donc l’environnement et le mode de vie joue un rôle décisif dans l’affaire. Je ne vais pas m’attarder là-dessus, je renvoie simplement à un très bon article publié à l’époque sur ago sur la conférence de Pierre-Henri Gouyon qui l’explique mieux que je ne le ferais jamais.

          Là, c’est pareil, ce n’est pas parce que les hommes et les femmes ont des prédispositions biologiques que cela va s’exprimer indépendamment de l’environnement, ces prédispositions vont se manifester dans des environnements socioculturels très différents et cela va donner naissances à des comportements différents et à des stéréotypes différents.

          Tu écris  « Les africains vont chasser et/ou travailler pendant que la femme s’occupe de l’enfant, de cultiver et de préparer la nourriture végétale etc. », sur ago ça passe mais je te déconseille d’énoncer une énormité pareille face à un auditoire de personnes qui ont quelques connaissances anthropologiques. « Les africains », ça ne veut rien dire, il y’a des tas de cultures différentes en Afrique et beaucoup ne correspondent pas du tout à ce tableau, dans certaines on retrouve au contraire les hommes qui se prélassent près de la case et les femmes qui vont bosser aux champs en mettant les enfants en bas âge sur le dos.

          Il y’a des tas de stéréotypes de genre, dont certains se contredisent en fonction des lieux et des époques, il y’a des travaux sur le sujet, dire que les stéréotypes de genres sont prouvés ( lesquels puisqu’ils sont différents ? ) est absurde. Par contre, oui, il y’a des différences biologiques entre hommes et femmes qui vont induire des différences psychologiques, mais elles vont se manifester différemment selon les environnements et donner naissance à des stéréotypes différents.



        • 1 vote
          rinbeau rinbeau 28 août 17:40

          Enfin, moi je lui prouve quand elle veut qu’il n’y a pas que le cerveau qui est genré !

          ça fait mauvais genre, mais merde avec une bouche pareille..



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès