• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Noix de coco, visio, dodo : ces télétravailleurs qui ont quitté la France à (...)

Noix de coco, visio, dodo : ces télétravailleurs qui ont quitté la France à cause du Covid

Le confinement pèse sur le moral de nombre de télétravailleurs. Certains, pour se rendre la vie plus agréable, ont décidé de changer d'air. Direction Bali, la Thaïlande, le Costa-Rica ou le Mexique. Brut est allé à la rencontre de ces expatriés (consultants en marketing, prof de tennis ou de yoga) qui vivent désormais dans un cadre de vie paradisiaque et n'ont plus aucune envie de revenir en France.

Un article à lire sur le phénomène des "nomades numériques" :

"Bientôt, des connards friqués pourront organiser votre plan de licenciement depuis leur hamac en Thaïlande", Frustration Magazine, 1er février 2021.

Tags : Voyages Travail Covid-19 Confinement




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 2 votes
    sls0 sls0 22 mars 17:30

    Tiens, pas de petit coucou de l’ile Maurice.

    Un visa touristique c’est sans problème, pour y vivre pour avoir le visa il faut justifier de 2700 euros de revenus par mois et pas seulement la première année.

    Il y en a qui sont parti sans visa d’immigration, au bout d’un mois ou trois ils sont expulsables dans certains pays.

    Le Costa Rica c’est plus facile, je crois que les conditions de revenus c’est 1000 dollars, un conseils on évite les coins à expatriés, tout est hors de prix.

    10 euros par nuit pour une chambre c’est pas cher ? Au Mexique c’est le prix d’un appart avec 3 chambres.

    Si on travaille via internet c’est faisable, qu’on soit délocalisé ne pose pas de problème. Si c’est pour bosser comme les locaux, pour être au dessus de la classe pauvre on fait plus de 50h par semaine minimum. Mais comme on arrive pas aux conditions de revenus on est expulsable dans certains pays.

    On peut vivre pour pas cher en vivant comme les locaux, si manger des haricots et du riz tout les jours ne dérange pas, ça vaut le coup.

    Une chose qu’il faut savoir que suite au tourisme où les gens vivent comme des nababs par rapport aux locaux, votre couleur de peau vous classe directement dans la classe riche, pour avoir des prix comme les locaux c’est parfois difficile.

    Le seul pays qui n’est pas chiant c’est le cambodge, on vas tout les ans refaire son visa, coté revenus sur place c’est pas trop ça.

    Si on veut garder le filet sécuritaire français ça coute un os. Sinon il y a des assurances santé locales, de 40 à 100 euros par mois, ça rembourse en fonction des primes, quand on arrive au quota max, ça ne rembourse plus.

    Oui, je casse des rêves, mais c’est que j’en ai vu des rêveurs boire la tasse et retourner la queue entre les jambes se remettre à l’abri en France. Ou j’étais il y avait une phrase qui tournait parmi les expats : comment repartir avec un million en France ? Il faut venir ici avec 5 millions. 30-40 ans en arrière c’était plus facile, on apportait ce qu’il n’y avait pas en local et coté immigration c’était plus que cool. Maintenant ça dépote coté université, il commence à avoir des caissières avec diplôme universitaire, oui ça coince aussi donc coté immigration il sont plus regardant. Des pauvres ils en ont assez, ils ne prennent que des relativement riches qui poseront moins de problèmes.


    • 5 votes
      juanyves 23 mars 13:01

      @sls0 Ja Ja Ja, le mec, il nous la refait encore une fois. Ça ne te lasses pas le copier/coller. Je ne sais pas si tu as connus Edgar Poe. Il n’a pas bougé de son fauteuil et il a raconté le monde de façon surprenante, mais toi c’est du n’importe quoi et toujours dans le registre "metro"(politain) ou faux Baba Cool à fric qui sait tout. T’inquiète là où t’es passé j’y étais et je t’ai vu des centaines de fois.


    • 1 vote
      V_Parlier V_Parlier 23 mars 22:35

      @sls0
      Même si je n’ai pas recueilli autant de précisions vécues sur le sujet ça ne m’étonne pas trop. D’ailleurs, ces télé-cadres télétravaillant "sous les cocotiers" déchanteront vite quand l’employeur se dira : Quitte à employer quelqu’un qui est à l’autre bout de la Terre, autant que ce soit au prix d’un gars au bout de la Terre ! Quand on délocalise l’emploi ce n’est pas pour payer des salaires aux normes françaises ! Je sens qu’on va bien rigoler, les années qui viennent, quand on va voir déchanter ceux qui chantaient les louanges du télétravail qui ne venait pas assez vite. Même pour ceux qui ne quittent pas le pays, avec la covidophobie il y a un paquet de boîtes qui vont se rendre compte que payer un gars qui ne vient pas sur place, ça coute moins cher quand c’est de bien plus loin... au salaire de bien plus loin smiley


    • 2 votes
      Clorocoquine Clorocoquine 22 mars 17:49

      Professeur de tennis par télétravail ? Heuuu ?

      https://www.youtube.com/watch?v=fiShX2pTz9A


      • 6 votes
        albert123 23 mars 10:28

        une qualité systématiquement absente chez les expats : le fait de fermer leur gueule.

        non contents d’avoir fuis égoïstement leur pays natal, ils trouvent le moyen de se rassurer de leur choix en tenter de nous faire bisquer avec leurs palmiers et leur plage sans prendre conscience que c’est eux qui sont exilés et que c’est eux qui cherchent à se raccrocher à leur pays natal par leurs vidéos.

        vidéos dont on se contrefout par ailleurs


        • 2 votes
          sls0 sls0 23 mars 10:36

          @albert123
          Jaloux parce qu’eux ont OSÉ bouger ?


        • 3 votes
          albert123 23 mars 11:20

          @sls0

          jaloux des comme vous , non vraiment pas, vous êtes tous insipides avec cet idéal préformaté et si convenu d’expat.

          des inutiles clones dégénérés du mondialisme. d’ailleurs vous même venez troller ici pour chercher votre dose de France.


        • 2 votes
          sls0 sls0 23 mars 11:43

          @albert123
          Après 9 ans de tropical je suis en France pour voir où s’en est avec les zombies.
          Quand j’aurai envie de revoir des sourires, des gens qui n’ont pas peur de la vie je repartirai.
          J’ai passé la moitié de ma vie hors de France, ça me va bien.
          Vous avez peur de l’étranger, je connais l’étranger.
          Vous êtes à l’aise dans votre vie médiocre ce n’est pas le cas de tous.


        • 4 votes
          albert123 23 mars 12:10

          @sls0

          "Vous avez peur de l’étranger"

          bien essayé mais non, 

          "Je connais l’étranger."

          non plus

          "Vous êtes à l’aise dans votre vie médiocre"

          toujours pas

          à la bataille naval, mon précédent com’ est ce qu’on appel un "touché coulé", je vous enverrais bien une bouée mais bon votre vie de troll coute trop cher à la société.


        • 3 votes
          juanyves 23 mars 13:03

          @sls0 Le truc c’est que les étrangers ils t’ont foutu dehors parce qu’ils en avaient marre de ton complexe de supériorité


        • 5 votes
          juanyves 23 mars 13:07

          @sls0 La vérité c’est que les "étrangers", ils t’ont foutu dehors parce qu’ils étaient fatigués de ton complexe de supériorité et de ton auto-suffisance. La Onda no la cogiste nunca.


        • 6 votes
          Conférençovore Conférençovore 23 mars 15:40

          @juanyves
          Il y a une autre hypothèse : le retraité de la SNCF, boomer cradingue patenté, s’est sans doute chopé une MST (à force de tripoter tout ce qui bouge sans trop être regardant sur les âges...) ou bien une pathologie nécessitant des soins lourds. Je raisonne en termes de probas... Ce n’est pas que je lui souhaite, soyons clairs. 

          Alors, comme dans ces merveilleux paradis qu’il nous vante, avec ces "étrangers" que lui "connaît (tous, hein... les 7,8 milliards d’étrangers, tous tout souriants et pas des "froussards" "fachots" comme ces "zombis" de Français hein !) bah tu peux toujours dégainer ta carte vitale mais mieux vaut sortir le chéquier, le sosot a du revenir au pays. C’est ainsi qu’il se retrouve dans son "meublé à 350 € charges comprises" et plein de fiel, à baver sur la vie des autres qu’il connaît bien évidemment. Bah oui, le sosot est un voyant extra-lucide : en deux phrases, il peut te dire où tu as vécu, ce que tu as mangé hier. Il paraît qu’il répare même les ordis à distance (bon, il est infoutu d’installer un navigateur avec bloqueur de pub au point de s’en plaindre sur plusieurs articles mais c’est un détail...).

          Evidemment c’est pas Chico (à qui il prétend verser des centaines d’€ par Western Union tous les mois, au lieu d’aider un étudiant Français qui rame... l’a qu’à bosser ce sale Français privilégié !) qui va le soigner le sosot... C’est évidemment un connard de Français. D’ailleurs dans 5 ans, quand il faudra le torcher alors qu’il sera grabataire dans un ephad et qu’il ne pourra plus juger de l’existence de Pierr Paul ou Jacques ici, bah ce n’est pas non plus Chico et Chiquita qui devront s’y coller. Ces derniers en auront rien à battre (et ils auront bien raison...). Moi, je dis respect Senor Chico ! Tou la bien baisé lé gringo ! smiley
          Enfin bref, le Ciseaux dans ses exploits habituels... 


        • 3 votes
          Zero9 Zero9 23 mars 16:10

          sls0 La définition parfaite du connard, plus besoin d’en chercher une.


          • vote
            joelim joelim 29 mars 21:18

            Ils ont probablement des parents suffisamment riches pour leur permettre de faire semblant de bosser dans des îles "de rêve". Ce n’est pas leurs employeurs (je ne parle pas de la prof de télé-yoga smiley ) qui ont accepté qu’ils pratiquent un télétravail d’aussi loin, je pense.

            Un peu comme ce reportage de trentenaires ravis de proclamer qu’ils ont décidé (de façon courageuse smiley ) de partir en préretraite dans les mêmes endroits.

            C’est Brut qui a fait ça rien d’étonnant, par copinage entre fils-filles d’oligarques ou hauts fonctionnaires on peut construire une réalité qui fait rêver les moutons de métropole. smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès