• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Où sont les hommes ?

Où sont les hommes ?

Libre journal de la liberté politique du 29 novembre 2017 animé par Anne-Sophie Hongre-Boyeldieu dans lequel elle recevait Sylvain Durain, Pierre Hillard, Marion Sigaut et Virginie Vota pour parler de la féminisation de la société, la dévirilisation des hommes et les conséquences.

Tags : Livres - Littérature Société Histoire Philosophie Précarité Féminisme


Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Belenos Belenos 6 décembre 12:17

    Très amusant d’entendre ces adorateurs d’un fils de Dieu puceau et célibataire faire l’éloge de l’homme viril et chef de famille.  smiley


    • 1 vote
      le celte le celte 6 décembre 12:37

      @Belenos
      Pardon Dieu tout lumineux, mais au risque de te contredire il me semble bien que Jésus était marié et que l’église à fait croire aux peuples sauvages que la chasteté pour tous avait aussi pour but d’éviter la propagation des épidémies de variole.


    • 2 votes
      Belenos Belenos 6 décembre 12:42

      En donnant comme modèle un Jésus qui, bien que bel homme, n’aurait prétendument jamais fait jouir une femme ni même essayé (donc un Jésus homosexuel ou impuissant), il était logique que la religion chrétienne aboutisse à cette société d’hommes impuissants où nous nous trouvons actuellement. Cette situation n’existe pas dans les autres cultures. Et maintenant, les cathos viennent pleurer que c’est trop injuste que l’homme viril ait disparu. Vous voulez le voir, votre Jésus, ecce homo : 

      http://conchitawurst.com/fileadmin/template/img/background/conchita_01.jpg


    • 1 vote
      Belenos Belenos 6 décembre 12:45

      @le celte
      "Pardon Dieu tout lumineux, mais au risque de te contredire il me semble bien que Jésus était marié."

      Ca, je le sais bien, vu j’étais invité à la noce comme tous les autres dieux. Même que la Madeleine était fort belle, avec son air à la fois innocent et insolent et ses longs cheveux parfumés.   smiley


    • vote
      zzz999 6 décembre 14:11

      @Belenos

      Le voeu de célibat est une invention des hommes et l’imposition du célibat aux prédicateurs a même été condamnée dans des termes sans ambiguité par Saint Paul dans sa lettre à Timothée (1 timothée 4 versets 1 à 4) la qualifiant d’enseignement de démons. Plusieurs apôtres était d’ailleurs mariés. Cerise sur le gâteau, plusieurs livres de la Bible sont attribué à des femmes ce qui est fort de café pour un enseignement soit disant misogyne et phallocrate.


    • 1 vote
      Belenos Belenos 6 décembre 22:54

      @zzz999
      "Le voeu de célibat est une invention des hommes"

      Je n’en doutais pas. Qui d’autre aurait pu inventer ça ?


    • 1 vote
      Gollum Gollum 6 décembre 13:31

      Comme Bélénos j’ai tendance à sourire quand je vois des cathos se plaindre de la perte de virilité des hommes. Je redonne ce que j’ai écrit ailleurs :


      J’ai toujours pensé que cette façon de privilégier le croire sur le savoir, accompagné d’ailleurs de la soumission à l’autorité, avait tendance à créer de l’inversion sexuelle... Et c’est bien ce que l’on a tendance à observer en effet.

      Cette vidéo a l’art de mélanger plein de choses fausses avec des vraies. Les vraies : les dérives modernes. Les fausses : le fait que l’oserait dans une société matriarcale par exemple et le fait que celles-ci engendrent de la violence..

      • vote
        Gollum Gollum 6 décembre 13:32

        l’oserait  —> l’on serait smiley


      • vote
        zzz999 6 décembre 14:04

        @Gollum

        On est pas dans une société matriarcale mais dans une société où plus grand monde ne reconnait sa gauche de sa droite sur ce sujet comme sur tant d’autres.


      • vote
        Gollum Gollum 6 décembre 17:49

        @zzz999

        Là je suis d’accord. Dans bien des domaines on marche sur la tête.


      • vote
        pegase pegase 6 décembre 21:56

        @Gollum

        Perte de virilité ? 

        ah bon ? .. ici à la campagne déjà il faut fendre 30 stères de bois pour espérer survivre au froid hivernal smiley 

         il a déjà fait -10°, il y a 60 cm de neige dehors, et la saison ne fait que commencer...

        Illustration pas loin de la réalité, même aujourd’hui ...

        https://www.youtube.com/watch?v=-60DF5eId7M



      • 1 vote
        Gollum Gollum 7 décembre 10:00

        @pegase

        Dans les campagnes ce sont les femmes qui allaient à la messe pendant que les hommes les attendaient au bistrot...


      • vote
        pegase pegase 7 décembre 12:39

        @Gollum

        J’ai toujours vu autant d’hommes que de femme dans les églises ...

        Ici c’est plutôt des fermes auberges avec un statut juridique particulier, eux ils font du chiffre qui frise le million d’euros, voir bien plus, sans parler des stations de ski ......

        Comme celles ci, c’est juste impressionnant le monde qu’ils brassent ....

        http://rouge-gazon.fr/

        https://www.skiinfo.fr/vosges/la-bresse-hohneck/webcams.html?id=2340


      • 2 votes
        zzz999 6 décembre 14:02
        Où sont les hommes ?

        Ils consultent leurs avocats avant d’aborder une fille qui leur plait.......enfin pour les plus riches, les autres vont voir la veuve poignet....de plus en plus !


        • 2 votes
          Gollum Gollum 6 décembre 18:01

          La fin vaut son pesant de grattons…


          Le jeune Sylvain Durain résume ainsi : Cette perte de virilité est liée à la mort du Roi (parlons en de ce Roi justement. C’était un castré psychologique notoire qui ne voulait pas du pouvoir et qui a pleurniché quand il a su qu’il devenait Roi), au judaïsme (là ça devient très fort avec comme modèle de Dieu un dieu vengeur colérique au possible et assez guerrier sur les bords) et enfin à la Kabbale. Alors là, les bras m’en tombent. Le grand coupable c’est la Kabbale !

          Misère… smiley

          Et le Pierre Hillard de rajouter : la Révolution de 1789 puise ses origines dans la Kabbale… Là c’est du lourd : l’Aïn-Soph est l’être suprême de Robespierre ! smiley

          Ces gens sont fous. Et bien sûr ils veulent rechristianiser la France.

          Et si finalement ça venait de là ? :  il n’y a plus ni homme ni femme, car tous vous êtes un en Jésus-Christ.. Saint Paul (Épitre aux Galates 3,28) smiley

          • 1 vote
            albert123 6 décembre 18:32

            "Où sont les hommes ?"


            auquel on pourrait répondre "là où sont les femmes (les vraies)"

            ce qui tout de suite met en pièce les femmes qui ont posées cette minable question dont la compréhension de la réponse n’est accessible qu’a celles ayant dépassées le stade de petite fille narcissico- néo féministe enfermée dans une posture victimaire permanente ayant pour unique objectif de ne jamais affronter le réel et les relations de causalité.

            les petites filles (trop nombreuses car mises en avant par une société aux valeurs de merde) ne fréquentent que les cercles où l’on croise de jeunes trous du cul (également mis en avant) mais comme la logique leur échappe, elle ne comprennent pas que les hommes (les vrais) sont ailleurs, là où l’on trouvent de "vraies" femmes.

            Remarquez bien que le trou du cul qui convoite la petite conne, ne rencontre pas plus de "vraies" femmes de son coté.

            Pour le reste la masculinité est certainement moins amochée dans les cercles traditionnels et / ou catho, tant ces milieux ne cautionnent pas la vision porcine du mâle blanc, cause de tous les problèmes des néo féministo gauchistes qui se plaignent sans cesse de ne pas "trouver d’homme" par ailleurs.







            • 1 vote
              Gollum Gollum 6 décembre 19:07

              Je suis allé par curiosité sur le site de Virginie (charmante) et je suis tombé sur ça : https://www.youtube.com/watch?v=98ie9FIzQbU


              Après avoir avoué qu’elle a eu un débat intéressant avec Conversano (Soral doit être content) vers 6’50" elle dit qu’il faut user de violence contre les hérétiques que cela est légitime…

              Charmante la gamine mais voilà où veut nous emmener toute cette clique réactionnaire d’ultra-droite catholique. Le retour du bon vieux temps où l’on pouvait user de violence contre les hérétiques…

              Ben je peux vous dire que je ne me laisserai pas faire...

              • vote
                Zatara Zatara 6 décembre 19:12

                @Gollum

                Ben je peux vous dire que je ne me laisserai pas faire...

                C’est exactement ce qu’elle dit :

                https://www.youtube.com/watch?v=98ie9FIzQbU&feature=youtu.be&t=425


              • 1 vote
                Gollum Gollum 7 décembre 10:04

                @Zatara

                Pas compris. Elle, elle dit qu’elle doit résister de son point de vue. Mais elle dit bien que l’on doit utiliser la violence contre les hérétiques, comme au Moyen-Âge.

                Autrement dit les néo-cathares d’aujourd’hui (il y en a) seraient susceptibles de se voir l’obligation d’abjurer et d’embrasser la "vraie" foi… Bref, ces cathos tradis sont toujours aussi dingos… et c’est d’autant plus effrayant que ça sort de la bouche d’une jeune femme apparemment douce comme une colombe..


              • vote
                le celte le celte 7 décembre 08:12

                Je déplore l’absence de laïcité dans cet article ! smiley

                Tous les prétextes sont bons pour défendre les intérêts d’un dogme venu de Rome qui a conditionné les esprits depuis 2000 ans et qui a particulièrement disséqué le matériau du vivant pour l’organiser de manière pyramidale hyper-hiérarchisée. 

                Une société dans laquelle un enfant sur trente ne serait pas celui du père déclaré, et la découverte récente que les mammifères sont plus proches génétiquement de leur père que de leur mère ne peut, me semble t-il, produire d’autres conséquences qu’une frustration schizophrénique généralisée.


                • 3 votes
                  medialter medialter 7 décembre 11:17

                  "Où sont les hommes ?"
                  *
                  L’Homme est toujours là, en retrait, en spectateurs des fiottes, des sous-mâles, des serpillières qui se font lessiver par la féminisation active du système à laquelle ils ont participé. Et en acteur furtif à l’apparition des phéromones. On reconnaît un Homme à la distance féline qu’il a su mettre entre la déliquescence de son environnement et lui-même, à la capacité qu’il a su mettre en place de reculer d’un pas, ou d’avancer d’un pas. Et comme l’Homme a su rester un fauve, il campe souvent en forêt, et on s’imagine qu’il n’existe plus



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès