• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Totalitarisme numérique : le rêve des élites devient la réalité des (...)

Totalitarisme numérique : le rêve des élites devient la réalité des peuples

Un totalitarisme numérique ressemble à cela :

Une "entité supérieure" (les "élites organisées" détenant tous les pouvoirs) exerce un contrôle total, via les technologies numériques, sur la masse des "individus non organisés" (la population générale).

Ce contrôle numérique total s'établit progressivement, tout en expliquant au peuple qu'il n'a pas vraiment le choix, mais que de toute façon c'est pour son bien : préserver sa santé et sa sécurité en combattant des périls à l'échelle de l'humanité (crises sanitaire, climatique, économique, énergétique, alimentaire, migratoire...)

La population générale n'a évidemment pas son mot à dire sur les modalités de ce contrôle, et l'"entité supérieure" pourra ainsi punir ou promouvoir les individus contrôlés (identifiables partout et tout le temps) selon son bon vouloir.

A la servitude volontaire s'ajouteront des techniques plus ou moins sophistiquées de manipulation des individus et des foules, afin que ce totalitarisme devienne une norme acceptée par tous.

L'exemple chinois est assez terrifiant, et il n'a pourtant pas encore atteint tout son potentiel...

Quand ce modèle sera généralisé au monde entier, il n'y aura plus aucun contre-modèle pour freiner les avancées du totalitarisme globalisé...

 

 

Le 5 février 2022 / Ma femme a du crédit | Documentaire LCP

Une société entièrement placée sous surveillance. Des caméras dans les rues, une pour deux habitants. Des applications sur le téléphone portable qui vous tracent à chacun de vos déplacements et enregistrent tout de vos habitudes de consommation. Voilà le quotidien de Lulu et de ses compatriotes, confrontés à cette technologie qui juge leurs vies chaque jour, chaque heure, chaque seconde. Lulu est la femme de Sébastien Le Belzic. Journaliste installé à Pékin depuis 2007, il a décidé de filmer son quotidien pour comprendre en quoi cette révolution technologique et sociale impacte la vie de son épouse.

 

 

Le 25 juillet 2023 / Surveillance de masse : pouvons-nous y échapper ? | Les débats de Débatdoc

Tous les Chinois ont désormais un double digital, noté, calibré, jugé par les ordinateurs du parti, qui vit sa vie dans les serveurs informatiques de Pékin. La loyauté fait gagner des points. Les critiques font baisser le crédit. C'est le quotidien de Lulu et de ses compatriotes, confrontés à cette technologie qui juge leurs vies chaque jour, chaque heure, chaque seconde. Lulu est la femme de Sébastien Le Belzic. Journaliste installé à Pékin depuis 2007, il a décidé de filmer son quotidien pour comprendre en quoi cette révolution technologique et sociale impacte la vie de son épouse.
Pour en débattre, Jean-Pierre Gratien reçoit Olivier Tesquet, journaliste spécialisé dans les questions numériques à Télérama. Auteur de : État d'urgence technologique - Premier Parallèle - 2021. Anthony Dufour, journaliste et producteur du documentaire. Jean Gabriel Ganascia, professeur à la faculté des sciences de Sorbonne Université et Président du comité d'éthique du CNRS, chercheur en intelligence artificielle. Auteur de : Servitudes virtuelles - Seuil - Mars 2022

 

 

Le 20 août 2023 / Le crédit social de l'UE : portefeuille et euro numériques • Nicolas Dupont-Aignan

 

 

Le 16 janvier 2023 / Sommes-nous tous espionnés ? Olivier Tesquet dévoile qui vous suit à la trace - T'as Capté

00:00 : Qu'est-ce que la surveillance ?
04:12 : Son origine
16:59 : Les Big Tech
23:29 : Snowden
32:11 : L'accélération depuis le Covid

 

 

Annexe :

 

 

Le 4 juin 2023 / Pourquoi Tiktok a (déjà) détruit votre futur

Vous avez déjà l'équivalent de deux électrodes dans le cerveau... et voici les effets que ça provoque... (Voir aussi : Comment TikTok a baisé le cerveau d'une génération, le 5 février 2023, Léo Duff)

 

 

Le 14 mai 2023 / Éric SADIN contre ChatGPT : "Un développement technologique qui procède d’une haine du genre humain."

"La vision qui est à l’œuvre, ce sont des développements technologiques qui procèdent d’une haine du genre humain."

 

 

 Klaus Schwab et le crédit social : "Si on n'a rien à cacher, il ne faut pas avoir peur"

Klaus Schwab (2016) :
« Tout va être transparent. Il faut s'habituer, se comporter ainsi. (...)
Si on n'a rien à cacher, il ne faut pas avoir peur. »

 

 

Voir aussi l'article :

Loi Justice : tous connectés, tous surveillés ? / le 22 juillet 2023

 

Tags : Internet Chine Société International Science et techno Police Réseaux sociaux Surveillance Intelligence artificielle Transhumanisme Smartphone Crédit social




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Le Glaude Le Glaude 21 août 2023 22:27

    .
    Nicolas Bonnal ne croit pas au "Réveil" de la population !

    .
    .
    CITATION de Nicolas Bonnal ........ « la Connerie humaine est telle , que même si le vaccin était efficace à 0% , les gens se vaccineraient . Les types , ils sont dans un tel état de léthargie et d’abrutissement , tu peux tout leur faire , il n’y a rien qui réagit. »

    .
    .
    VIDÉO — 2 minutes

    .
    .
    https://twitter.com/strategieduchoc/status/1506991731853885443

    .
    .



    • 6 votes
      Le Glaude Le Glaude 22 août 2023 02:53

      .
      Google conclut un accord avec l’ONU et l’OMS pour lancer un nouvel outil mondial de CENSURE !
      .
      .

      En partenariat avec les Nations Unies (ONU) et le Forum économique mondial (WEF), le géant de la technologie Google déploie un nouveau programme de censure qui vise à empêcher toute liberté d’expression partout dans le monde.

      .

      LaToya Drake, responsable du News Lab de Google, a révélé que le nouvel appareil « Fact Check Tools » de son employeur a pour objectif « d’améliorer la qualité de l’information ». Son objectif déclaré, selon un observateur extérieur, est « d’éliminer la dissidence sur tout sujet sélectionné par Google ».

      .

      Le Google News Lab lui-même, dont nous savons maintenant qu’il est simplement un fournisseur de fausses nouvelles, se décrit comme « une équipe au sein de la Google News Initiative (GNI) dont la mission est de collaborer avec les journalistes pour lutter contre la désinformation ».

      .

      GNI, au cas où vous ne le connaîtriez pas, est un programme de Google qui « travaille avec les éditeurs et les journalistes pour lutter contre la désinformation ». En d’autres termes, il s’agit de la division de censure d’entreprise de Google.

      .

      Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir Drake inciter les soi-disant « vérificateurs de faits » et les journalistes « approuvés » à utiliser des outils numériques de Google comme « Data Commons », qui a été spécialement conçu pour les éditeurs de fausses informations afin de « vérifier l’authenticité et l’exactitude ». de ce qui est rapporté comme actualité :

      .

      En relation : Google complote depuis au moins les élections de 2016 pour éradiquer les informations indépendantes du Web dans le cadre d’une « solution finale » mondialiste.)

      .

      Google est l’incarnation du mal

      .

      Il existe quatre principaux domaines de préoccupation auxquels Google consacre l’essentiel de ses efforts de censure :

      .

      • Statistiques sur le coronavirus de Wuhan (Covid-19)
      • La Banque mondiale
      • Les statistiques criminelles du FBI
      • Statistiques sur le réchauffement climatique fournies par l’OMS et l’ONU

      .
      Concernant le covid, Google veut garder un couvercle sur tout scepticisme et toute information qui pourrait dissuader les gens de croire que la « pandémie » était réelle, ou les dissuader de se « vacciner » avec l’un des « vaccins » publiés dans le cadre de l’opération Warp Speed.

      .

      La Banque mondiale est au centre des marais en tant que mastodonte financier contrôlé par les mondialistes qui dirige les affaires mondiales, de sorte que toutes les informations sur cette entité doivent être entièrement contrôlées et aseptisées pour empêcher la vérité de s’échapper.

      .

      Le Bureau fédéral d’information (FBI) suit les données sur la criminalité, y compris les meurtres, qui indiquent massivement que les Noirs sont les pires contrevenants dans de nombreuses catégories, et Google ne veut pas que les gens l’apprennent.

      .

      Et enfin, tout ce qui concerne le changement climatique ou le réchauffement climatique doit s’aligner sur le récit officiel, sinon il ne passera pas le processus de « vérification des faits » que Google a construit.

      .

      Ce nouveau programme de Google est le produit d’un plan pluriannuel décrit dans le Pacte numérique mondial de l’ONU, qui existe pour mettre fin à tous les récits qui ne sont pas approuvés par les mondialistes.

      .

      « Le cœur de notre mission est de fournir un contenu fiable et des opportunités de liberté d’expression sur nos plateformes, tout en limitant la portée de la désinformation/désinformation, de l’extrémisme violent et d’autres contenus préjudiciables », a expliqué le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à propos de la section « Responsabilité du contenu ». que Google s’appuie pour censurer.

      .

      « Ce ne sont pas des problèmes faciles, c’est pourquoi nous soutenons les efforts de collaboration qui permettent à des entreprises comme Google de poursuivre le travail que nous faisons déjà pour développer des politiques claires et transparentes et les appliquer sans égard au parti politique ou au point de vue. Nous travaillons pour augmenter des sources faisant autorité et réduire la diffusion de contenus préjudiciables, dans les recommandations et ailleurs. »

      .

      Google a également ce qu’on appelle une équipe « Jigsaw » qui lance de nouvelles initiatives de censure comme le « prebunking » d’informations, qui vise à arrêter la propagation de contenu de « désinformation » potentiellement viral avant même qu’il n’ait la chance de décoller et de circuler.

      .
      .
      https://www.profession-gendarme.com/google-conclut-un-accord-avec-lonu-et-loms-pour-lancer-un-nouvel-outil-mondial-de-censure/


    • 6 votes
      Le Glaude Le Glaude 21 août 2023 22:55

      .
      Pour ceux qui n’ont toujours pas compris l’utilité des Monnaies Numérique !

      .
      .

      Marc Gabriel Draghi ........  « Les Gouvernements peuvent programmer les MNBC (Monnaies Numériques de Banque Centrale) pour restreindre les achats indésirables , fixer des dates d’expiration »

      .
      .
      https://www.businessbourse.com/2023/06/29/coucou-les-esclaves-2-0-marc-gabriel-draghi-les-gouvernements-peuvent-programmer-les-mnbc-pour-restreindre-les-achats-indesirables-fixer-des-dates-dexpiration/


      • 4 votes
        Conférençovore Conférençovore 23 août 2023 14:38

        J’ai de plus en plus de mal avec ce genre d’affirmation : "La population générale n’a évidemment pas son mot dire sur les modalités de ce contrôle, et l’"entité supérieure" pourra ainsi punir ou promouvoir les individus contrôlés (indentifiables partout et tout le temps) selon son bon vouloir."

        D’abord je ne crois pas une seule seconde à ce pauvre bon petit peuple qui serait comme pris en otage. Combien d’entre vous avez des comptes sur les réseaux sociaux sur lequels vous étalez votre vie et la livreze en pâture à tous les services de renseignement ? La vérité, c’est que l’écrasante majorité de la population consent à son propre asservissement. L’auteur a bien raison d’évoquer la servitude volontaire mais la tonalité globale de tout cela reste la même : méchantes élite face à brave petit peuple innocent et forcément victime de ces salauds. Que nous le voulions ou pas, nous dirigeons vers une société de la surveillance généralisée. En réalité, nous y sommes déjà et depuis très longtemps.

        En vérité, la proportion de personnes capables de se déconnecter complètement des réseaux est infime : probablement quelques marginaux dans le pays et je ne parle pas de personnes marginalisées parce que malade mentaux, camés, clochards paumés mets de Jean qui souhaitent réellement vivre en ermite. J’ai présenté un de ces marginal sur un de mes articles mais ce type de profil est tellement rare ici que je suis à peu près certain qu’il n’excède pas une ou deux centaines pour tout le pays.

        Il n’est pas populaire de le dire et l’on passe pour un salopard en général quand on le fait mais la vérité est que tout ce qui se met en place actuellement se fait avec le consentement de l’écrasante majorité de la population.


        • vote
          microf 24 août 2023 13:42

          Au moins du côté occidental, l´ex-Dissident soviétique Mr. Wladimir BUKOKSKY les avait avertit.

          Á l´occasion du 50ème annivesaire de la révolte hongroise de 1956, l´ex-Dissident soviétique a été invité á Bruxelles, et il a prononcé un Discours, et dans ses mots, ceci : j´ai vécu dans votre futur, cela n´a pas marché.

          https://youtu.be/7Ze5ZmpTSqk?si=jYuZGzbZH2HF3OYF



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès