• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Collision galactique, quand la voie lactée fusionnera avec Andromède
#73 des Tendances

Collision galactique, quand la voie lactée fusionnera avec Andromède

Il existe là haut un objet 1 200 milliards de fois plus lourd que notre soleil et fonçant vers vers nous à la vitesse de 430 000 kilomètre par heure (*120 km/s )
Cet objet est une galaxie, celle d'Andromède, et son destin est déjà écrit, nous allons la percuter. Et pour assister à cette collision dantesque, il suffit de patienter quelques milliards d'années puis de lever les yeux au ciel. Ce que vous voyez actuellement à l’écran est une simulation, vu depuis la surface d’une hypothétique planète de notre galaxie, de ce carambolage cosmique qui devrait commencer d'ici 3 à 4,5 milliards d'années. 
Dans ces futurs lointains, la fusion progressive de notre voie lactée avec celle d’andromède
va transformer le firmament en véritable feu d’artifices ; car en venant s’entremêler les nuages de gaz des deux galaxies vont former des zones de haute densité en contraction et ainsi engendrer la formation de centaines de nébuleuses et de milliards de nouvelles étoiles qui embraseront les cieux de cet époque de mille feux.

On ignore encore avec précision si cette fusion galactique commencera par un choc frontal, chaotique et violent, ou si elle sera - dans un premier temps - plus progressive, comme dans une danse à deux où les protagonistes dans de langoureux mouvement de va-et-vient commencent par se frôler avant de finir par s’enlacer.

Dans tous les cas, que cette collision soit frontale ou progressive toutes les simulations s’accordent pour dire qu’au terme d’un processus qui devrait s'étaler sur 7 milliards d'années, une fusion complète est inévitable. Ainsi à la suite d’une chorégraphie s’étalant sur plusieurs milliards d’années, les deux galaxies spirales vont finir par se disloquer et fusionner, laissant inévitablement laisser derrière elle une seule et unique galaxie géante elliptique dans laquelle les mouvement de rotation des étoiles ne s’organisent plus dans le plan d’un disque mais désormais selon des orbites désordonnées et chaotiques dans un jeu de circonvolutions complexes autour du centre galactique.

Au cours de ce carambolage cosmique, du fait de la taille dérisoire des astres au regard des distances interstellaires qui les séparent, les risques de collisions resterons infime,
au point que l’on estime que la probabilité que deux étoiles rentrent en contact est inférieure à celle qu’auraient deux balles de fusil, tirées au petit bonheur la chance par deux soldats ennemis distant de plusieurs kilomètres, de se heurter en plein vol. Malgrès tout, au terme d’un long processus, les trou noir supermassifs trônant au centre de chaque galaxie devraient eux dangereusement se rapprocher, se mettrent à se tourner autour jusqu’à finir par fusionner. Et après un tel évènement, peut-être sera t-il temps de changer de nom et d’appeler la géante nouvellement formée "Milkomeda" ou "Andromilka" (*termes formés par la fusion “d’andromède” et de “milkyway”)

Bref, les galaxies ne sont pas immuables, en perpétuelle évolution elles se frôlent, se télescopent, fusionnent et ces interactions n’ont rien d'exceptionnel. Pour s’en convaincre il suffit de scruter le ciel profond à l’aide de nos télescopes, là haut des fusions on peut en observer des milliers qui impliquent des galaxies de tout type et de toutes masses. En fait, bien que l’espace soit extraordinairement vaste, dans le cosmos, près de 95% des galaxies sont regroupées en couples, en groupes ou en amas, comme ici où l’on peut voir (*ama des Sextete de Seyfert- distance : 200 millions d'années-lumière) pas moins de cinq galaxies gravitationnellement liées les unes aux autres et en phases - dans un futur relativement proche - de finir par fusionner pour n’en former à terme plus qu’une.

Tags : Astronomie Espace




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 21 juillet 12:51

    Superbes images, quand on regarde dans un télescope on est déjà heureux quand on voit une petite tache grise.


    • vote
      nicolas nicolas 21 juillet 17:09

      Un beau feu d’artifice en perspective, mais nous serons déjà depuis longtemps au royaume des ombres.


      • vote
        Jean Ducoin 21 juillet 18:45

        Il est où le problème ? une incarnation moyenne c’est entre 30 et 70 ans (fourchette due à l’écart type). T’as le temps d’en mettre des couches en vies pleinement remplies de super interaction avec la matière. Genre Batman.

        Bon, entre nous, les vrais super-héros sont les paysans qui se sacrifient pour une vie de chierie, et donner à grailler aux crétins des villes qui ne s’en rendent pas compte, mais, que ceci reste entre nos personnes raisonnables, qui admirent le miracle du maintient de l’équilibre de ... de... Alors que bon franchement, Malthus avait dû avoir des visions pleines de couleurs comme un tableau du centre Pompidou, et, toute justice rendue, méritait un placard de médailles haut comme un ... placard, pour service rendu aux survivants. 


        • vote
          Scalpa Scalpa 22 juillet 00:43

          C’est Andros qui va être dans la méde.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès