• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Colloque "Le nucléaire du Futur"

Colloque "Le nucléaire du Futur"

Actuellement nous avons des réacteurs nucléaires à uranium et à eau. Ces réacteurs ont été choisis pour créer des bombes atomiques. Ces réacteurs produisent beaucoup de déchets. Ils correspondent aux réacteurs de 3e génération. Les réacteurs de 4e génération sont les réacteurs à neutrons rapides en France ou à thorium par exemple. Eux peuvent s'arrêter sur demande. Ils peuvent aussi recycler des déchets de la fission à l'uranium. Ils consomment ou ne créent pas de plutonium.

 

Marcel Boiteux, Introduction

 

Daniel Heuer, Les réacteurs à thorium :

 

Jacques Bouchard, la quatrième génération :

 

Christophe Béhar, pourquoi choisir les réacteurs à neutrons rapides :

 

Carlo Rubbia, le futur du nucléaire :

 

Pascal Colombani, conclusion :

 




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 3 votes
    scalino scalino 12 août 2014 12:01

    intéressant cela montre bien une chose que beaucoup de monde oublie souvent, la maitrise du nucléaires n’est pas vieille (60-70 ans) et il y a encore beaucoup d’amélioration a faire dans ce domaine n’en déplaise a ceux qui disent que le nucléaire c’est dépassé 


    • 4 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 12 août 2014 15:28

      Le nucléaire, comment "çà" marche ?
      .
      Le matière nucléaire est de la matière très agitée qui chauffe beaucoup et très très longtemps. Une centrale nucléaire fonctionne en mettant de la matière radioactive concentrée en barre dans de l’eau, afin de faire chauffer l’eau, ce qui crée de la vapeur d’eau. Cette vapeur d’eau est mise sous pression afin de faire tourner une simple turbine à vapeur, qui elle crée de l’électricité, voilà le principe d’une centrale nucléaire.
      .
      Nos monstres leaders ont choisi la matière la plus dangereuse de la planète rien que pour faire chauffer de l’eau, et faire tourner une turbine à vapeur ... la honte !
      .
      A Tchernobyl, pour approcher les barres d’uranium en fusion, les russes y avait envoyé leurs robots de l’espace ultra-solide. Ces robots n’ont pas tenu + de 5 min près de la source radioactive ... C dire le niveau de nocivité du nucléaire, même les robots Transformers n’y résistent pas.


      • 1 vote
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 12 août 2014 18:26

        @Jamicoton : Si les principes d’agitation et d’immobilité dépasse ton entendement, tu devrais étudier les sciences sacrées pour avoir un point de vue + élevé sur la science ...


      • vote
        Deedoff 14 août 2014 07:23

        Vidéos intéressantes.


        Je propose d’autres sujets sur le nucléaire en général et la radioprotection sur le site suivant.

        • vote
          christophe nicolas christophe nicolas 14 août 2014 22:16

          J’ai eu peur, j’ai cru que Daniel Heuer était le frère de Rolf, vous savez le Dir du Cern... Non, il est bien de chez nous ce Monsieur...


          Bon, ne mettez pas de litière pour chat, c’est dangereux... Moi je conçois des machines de décontamination, en fait des espèces de tours de distillation... Je vous expliquerais ça un jour, c’est génial, avec récupérateur de chaleur et zéro déchet à la fin... 

          Ils produisent, ils font des déchets et je ramasserais les pépites... je ne vais plus m’emmerder à tenter de publier gratos....

          En tout cas, ce ne sera pas gratuit mais je ne vous laisserais pas sans solutions et puis j’ai un projet un peu coûteux sur Dozulé.

          • vote
            alain38 15 août 2014 18:40

            Il est légitime que chacun puisse s’exprimer, mais la moindre des choses est de parler de sujets que l’on maîtrise.

            - les réacteurs à eau pressurisée comme l’EPR sont totalement impropres à la production de matière fissile pour la bombe.

            - l’EPR peut (ou pourra quand il fonctionnera) utiliser sous forme de MOX à 100% le plutonium des réacteurs actuels, qui le recyclent déjà à 30%

            - que signifie "s’arrêtent à la demande" ? Tous les réacteurs à fission sont pourvus d’un dispositif d’arrêt d’urgence. Après l’arrêt de la réaction en chaîne, tous se retrouvent avec des produits de fission qui continuent à dégager de la chaleur qu’il faut évacuer.

            Le nucléaire du futur devrait éviter ces inconvénients : d’abord, avec les RNR, utiliser le plutonium généré au cours de la réaction. Et être capable d’"incinérer" les déchets radioactifs les plus nocifs. Puis avec la fusion, ne plus créer de déchets à haute activité.

            L’énergie nucléaire a été découverte il y a un peu plus d’un siècle. On a su l’utiliser à des fins pacifiques il y a un peu plus d’un demi-siècle. Il ne faudra pas plus de quelques décennies, si on en la volonté et qu’on ne se réfugie pas sous des dogmes prétendument "écologistes", pour supprimer les inconvénients des filières actuelles dans le nucléaire du futur.

            Avec à peine plus d’ambition, on pourrait même s’engager à supprimer les "préjudices" laissés par le nucléaire du début, en traitant les déchets produits pour les rendre inoffensifs, au lieu de les enterrer. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès