• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > De l’intelligence artificielle à la singularité technologique

De l’intelligence artificielle à la singularité technologique

Les Mardis de l’Espace des sciences avec Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à l’Université Pierre et Marie Curie et président du Comité d’éthique du CNRS. Faut-il craindre l’intelligence artificielle ?

Être scientifique consiste à philosopher, c'est à dire définir, tester et expérimenter sur ses limites, puis les limites de l'humain.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Kepler#Kepler_pr%C3%A9curseur_de_la_science-fiction

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gottfried_Wilhelm_Leibniz

https://fr.wikisource.org/wiki/Monadologie

https://fr.wikisource.org/wiki/Gottfried_Wilhelm_Leibniz

La 5G et la 8K à écrans réflectifs sont des technologies de rupture.

https://solidariteetprogres.fr/tous-les-articles/?recherche=robot+galileo

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franklin_Delano_Roosevelt#Pr%C3%A9sidence_(1933-1945)

Une IA faite par des étudiants brésiliens :

https://www.lazarus-components.org/Projects-with-sources-and-components/Professions/Science-Industry/Conscious-Artificial-Intelligence/

http://www.lazarus-ide.org/

 

Tags : High-tech Développement Durable Histoire Robotique Informatique Nanotechnologies Prospective et futur Philosophie Science et techno Science-Fiction Intelligence artificielle




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    numocobo 22 mars 12:03

    Propagande ou prosélétysme, a vous de voir.

    La réalité, c’est que les ia "codé a la main" existante sur le marché (DPI, IDE, EPR ...) sont gaffeuse, déviantes et décevente autant pour ses "utilisateur", que pour ses "administrateurs".

    La réalité, c’est que les ia de la laboratoire, auto générés dans des jeux de la vie, sont sucidaires, canibales, asociales, irationelle, titanique.... Bref elle ne sont pas viable, elle sont dangeureuses et inutiles.

    Il y a deux choses troublantes, les ’ruches mixtes’, type 4chan Reddit, qui mélangent l’inteligence humaine et artificielle en mousse structurée. Et les ’segment libre’, les tas de logiciel auto-négociants, qui trouvent des solution originales.

    Je dirais que les base acumulative (les question-réponse avec interfaçage, qui progressent, apprennent dans le temps) sont les IA les plus merveilleuses, les plus surs, les plus désirables. Elle sont les successeurs des bibliothèque a index.

    La "créativité" par un mélange de graine folle et de tri codé a la main, c’est de la merde. Un ingénieur normal avec un logiciel de simulation normal est plus créatif. L’ia a un mépris souverain des paramétres mineurs, elle est trop concentrée....

    La question de la propriété de sa propre voix, danse, capacité "artistique ou technique" a produire qqchose, qu’on peut siphoner avec une caméra, un micro ou autre, est d’actualité, sous-débat de "la propriété du travail mécanique."

    La réglementation des la distribution initiale ou différée donnée, personnelles, confidentielle secret défense, se pose. Un juste milieu dois étre trouvée entre le <3 et le $, tout deux ignobles a l’excess, tout deux défendables dans leurs réusites.

    La question de la réglementation de l’identification faciale, par exemple, de l’usage administratif et commercial, artistique et civil, militaire et spatial, des nouveaux outils disponible

    La question des timout de rétribution de la mémoire non consulté, de fréquence des effacement aléatoire, de permettre ou non, ou partiellemnt aux hommes de faire oublier les machine sur ordre, et sous quelles modalités. 

    La réglementation des expériences sur l’inteligence artificielle de type 2, ce pose. L’actuelle doctrine, machines expérimentales sans actioneurs, isolement logique top marché, machine avec actioneur, inférieures a la sécurité local, est enfantine.

    Il faut controler strictement la bariérre dogmatique auto-réplication / intelligence artificielle, plus que jamais d’actualité. Toujours donner a l’ia une fenétre sur l’extérieur et une position logique d’isolement, ainsi qu’une durée de vie.

    On cherche a creer des machines d’organisation de l’intellience, des ruches, des bases de données, plus long-d’une-vie, personelles, complexes. On veux une couche numérique au dessus du social, au dessus du core, au dessus du reptilien.

    Le reste, c’est de la religion. La singularité est une apocalypse.

    GLOIRE A OMMNIMESSIA.


    • 2 votes
      Belenos Belenos 23 mars 10:57

      Il n’y a pas et il n’y aura jamais "d’intelligence artificielle". Accepter d’utiliser cette expression frauduleuse pour désigner des machines à calculer (si performantes soient-elles), c’est accepter de se faire violer mentalement par un slogan, c’est le signe qu’on est un esprit faible et soumis qui lèche les crachats sur les trottoirs de la pensée la plus vulgaire. Ce qu’il faut craindre, ce sont les êtres humains qui se comportent comme des machines, qu’ils soient ou non des scientifiques professionnelles. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès