• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La Théorie de Relativité Restreinte d’Einstein

La Théorie de Relativité Restreinte d’Einstein

Comprendre les fondements de la théorie de la relativité restreinte, et ses conséquences surprenantes : c'est possible ! Il suffit de parler suffisamment de Galilée avant... Le billet qui accompagne la vidéo : https://sciencetonnante.wordpress.com...

Tags : Recherche Energie Enseignement Science et techno



Réagissez à l'article

64 réactions à cet article


  • vote
    Vraidrapo 15 septembre 12:00

    Merci exposé parfaitement clair dont le plus grand nombre pourrait faire son profit.
    La comparaison des jumeaux illustre la déclaration d’Albert : plus on va vite plus le temps est court.
    Je suppose que dans la suite annoncée, ’E = mc2’ sera évoquée le débat excitant sur l’invariance de la masse.
    Cet enseignement nous avait tellement passionnés que nous avions envisagé, dans le bureau du Pr. Fehrenbach, de nous consacrer à cette discipline. La perspective de devoir nous rende au Chili pour préparer le Doctorat a refroidi nos ardeurs. D’un côté heureusement, car nous avons évité d’être confrontés à la Tragédie chilienne. Par contre, la tête dans les Étoiles, c’eut été préférable par les temps qui courent...


    • vote
      Vraidrapo 15 septembre 12:03

      @Vraidrapo (addendum)

      j’évoque le Chili et je tombe sur cet Article publié hier, quelle coïncidence...

      https://www.mondialisation.ca/11-septembre-1973-le-dernier-discours-de-salvador-allende/5545576


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 15 septembre 18:39

      L’auteur nous envoie encore une vidéo mensongère. C’est Poincarré et non Einstein qui a trouvé la théorie de la relativité.

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/albert-einstein-du-genie-a-l-136235


    • 2 votes
      matthius matthius 15 septembre 19:16

      @La mouche du coche
      Une formule ne fait pas une théorie. Einstein a lui su expliqué que l’univers était dans le vide, et que la lumière allait dans le vide, ce qui était inconcevable pour ses prédécesseurs.

      Poincaré n’a fait qu’interpréter Lorenz.


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 15 septembre 20:32

      @matthius

      Mais bien sûr. Vous, vous aimez les escrocs. Dès qu’il y a un mensonge quelque part sur le net, vous vous précipitez pour le relayer. Laide doit être votre vie.


    • 1 vote
      medialter medialter 15 septembre 21:22

      @La mouche du coche
      Matthius ne fait que singer des phrases qu’il lit sans les comprendre. Par exemple il ne sait pas que pour défendre sa R.G., Einstein a réintroduit de l’Ether à partir de 1916, notamment par cette affirmation à partir de laquelle il subit des critiques massives de part le monde scientifique : "Mais une réflexion attentive nous enseigne, cependant, que le principe de relativité restreinte n’implique pas de dénier toute existence à l’éther. Nous pourrions admettre l’existence d’un éther ; seulement, nous devons nous abstenir de lui attribuer un état de mouvement, c’est-à-dire que nous devons faire abstraction du dernier attribut mécanique que Lorentz lui a laissé"


    • vote
      CoolDude 16 septembre 00:28

      @Vraidrapo

      Plus on va vite plus le temps est court.

      En faite, non ! C’est mal dit... Le temps secouera normalement dans le référentiel du "On".

      Et le temps secouera aussi normalement dans le référentiel du "Non-On".

      Par contre, si un jour on compare les temps écouler dans le monde "On" et dans le monde "Non-On", la temps écouler dans le monde de l’objet le plus rapide, sera plus court.

      Si le monde du "Non-On" observe l’écoulement du temps dans le monde du "On", il pensera que celui-ci vie au ralentie... Et inversement.

      Mais quand on va vite, le temps ne ralentie pas dans son propre référentiel !

      D’où le titre de "Relativité Générale" de cette loi physique.


    • vote
      pegase pegase 15 septembre 16:20

      Très bonne vidéo ...

      Mais comment peut il dire que la vitesse de la lumière est un invariant dans tout les référentiels ????? C’est complètement faux puisque la vitesse de la lumière est ralentie dans un environnement proche du zéro absolu, voir quelques mètres / seconde dans je ne sais plus quel gaz liquéfié (à une température proche du zéro absolu)..... on voit carrément le faisceau progresser ...

      Selon wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_de_la_lumi%C3%A8re

      La vitesse de la lumière dans le vide est une constante physique et un invariant relativiste.

      OK, mais à quelle température ??? Proche du zéro absolu elle est certainement plus faible ...


      Je rajouterais : dans un référentiel donné, et seulement dans ce référentiel, et rien ne prouve qu’elle ne peut aller plus vite, dans le vide à des températures élevées par exemple ....

      .

      .


      • 2 votes
        Gollum Gollum 15 septembre 16:56

        @pegase

        Franchement ça ne me semble avoir aucun sens votre remarque sur la vitesse de la lumière et le zéro absolu…

        Dans l’espace il n’y a quasi pas de particules entre les galaxies. On doit être pas loin du zéro absolu et à mon avis la lumière s’y promène à l’aise…

        A l’inverse la lumière aura du mal à se balader à l’intérieur d’un mur de béton à température ambiante, et pour cause… smiley

        Donc ce qui compte c’est la densité de matière susceptible de perturber le trajet lumineux ou pas…

        Pour ce qui est du gaz liquéfié à température proche du zéro absolu je ne vois pas trop comment il pourrait être à l’état liquide.. Bref, vers le zéro absolu on doit avoir soit un solide, soit un gaz (dans le cas où les particules sont suffisamment éloignées les unes des autres)

        dans le vide à des températures élevées par exemple ....


        Assez contradictoire dans les termes. Par définition dans le vide il n’y a rien. S’il n’y a rien il n’y a pas non plus de température. 

        La vitesse de la lumière est en effet une constante dans le vide.. Et dans le vide il n’y a pas de notion de température, cela n’a aucun sens.

      • 5 votes
        medialter medialter 15 septembre 21:33

        @pegase
        "dans le vide à des températures élevées par exemple"

        *

        T’es vraiment un bouffon, dans le vide, la notion de température n’a pas de sens. Comment veux-tu avoir des températures élevées dans le vide, puisque la définition de la température, c’est l’état d’agitation des atomes ? smiley


      • vote
        yoananda yoananda 15 septembre 22:00

        @medialter
        je pense qu’il voulait dire dans l’espace et pas dans le vide...

        Par exemple, dans l’espace (qui n’est pas totalement vide) tu ne pourras t’approcher trop près du soleil, même si c’est "vide", plus vide que dans nos tubes à vide sur terre. Sur la lune, qui n’a pas d’atmosphère (1/100 million de la notre), la température au soleil peut monter à +120°C et descendre à -180°C.


      • vote
        medialter medialter 15 septembre 22:30

        @yoananda
        "tu ne pourras t’approcher trop près du soleil"

        *

        Tu ne pourrais t’en approcher parce que justement tu es matière, que le spectre solaire diffuse de l’IR différemment absorbé suivant la composition de cette matière, et que le spectre solaire diffuse des rayons X et Gamma dans l’UV à haute fréquence. Et, que je sache, la vitesse de la lumière reste constante dans cet environnement. Au centre du soleil, c’est encore pire, puisqu’un photon produit à cet endroit met 1 million d’années à sortir du soleil

        *

        "1/100 million de la notre"

        *

        Ce n’est donc pas du vide.


      • vote
        yoananda yoananda 15 septembre 22:41

        @medialter
        "que le spectre solaire diffuse de l’IR"

        Ouai, mais ça c’est un truc qui me défrises vois-tu. Je ne comprends pas ce truc.
        La chaleur c’est justement un mouvement moléculaire. A la surface du soleil, pas de soucis, y a du gaz chaud. Mais après dans le vide spatial plouf, ça produit une "onde" (plusieurs même, mais restons sur l’IR) qui se propage dans le vide spatial, donc dans presque aucune molécule, et puis plouf, au contact de la matière, cette onde se remet à agiter les molécules.
        Comment tu comprends ça toi ?
        Moi les ondes dans le vide, j’avoue, j’ai buggé à l’école puisqu’une onde il faut un milieu de propagation. Mais j’ai jamais pensé à demander à l’époque (je devais dormir).


      • vote
        medialter medialter 15 septembre 22:56

        @yoananda
        l’IR est une onde électromagnétique qui se propage dans le vide. Elle est absorbée par la matière (par exemple l’oxygène absorbe la bande des 750 nm) qui s’en trouve "agitée". C’est un transfert d’énergie ressentie comme chaleur


      • vote
        yoananda yoananda 15 septembre 22:58

        @medialter
        "l’IR est une onde électromagnétique qui se propage dans le vide."

        C’est ça qui me défrise. Je sais que c’est ce qu’on apprends. Je sais que c’est comme ça qu’on interprète les observations. Mais ça me défrise. On onde sans support ...


      • vote
        medialter medialter 15 septembre 23:10

        @yoananda
        Ca en a défrisé plus d’un, puisque même Maxwell associait à l’électromagnétisme le besoin de l’Ether. En sciences, seule l’expérience compte, et on n’a pas fini d’être défrisés, à commencer par la MQ


      • vote
        yoananda yoananda 15 septembre 23:11

        @medialter
        pas faux, mais la MQ me défrise moins depuis Yves Couder.


      • vote
        pegase pegase 15 septembre 23:13

        @medialter

        Ok dans ce cas oseriez vous dire qu’un récipient étanche dans lequel on a fait le vide (autant que possible), enfourné dans un four à céramique à plus de 1000°, la température à l’intérieur du récipient resterait faible ? 

        Bien sûr que non, puisqu’il est impossible de faire le vide total ...

        C’est vous le bouffon dans l’affaire !


      • 3 votes
        medialter medialter 15 septembre 23:20

        @pegase
        "Ok dans ce cas oseriez vous dire qu’un récipient étanche dans lequel on a fait le vide (autant que possible), enfourné dans un four à céramique à plus de 1000°, la température à l’intérieur du récipient resterait faible ? "

        *

        Mais comment pourrait-il y avoir une température puisqu’il est vide ? smiley Pegase, j’ai autre chose à foutre que de faire ton éducation


      • 1 vote
        pegase pegase 15 septembre 23:39

        @medialter

        Mais comment pourrait-il y avoir une température puisqu’il est vide ?  Pegase, j’ai autre chose à foutre que de faire ton éducation


        Mdr ... un dialogue de sourd avec medialter smiley 

        Il ne peut pas être vide , le vide absolu n’existe pas, celui obtenu en laboratoire contient encore quelques millions de molécules au cm3 (certes il y en a beaucoup moins dans l’espace inter stellaire) .... donc vos histoire de températures ne sont que spéculation théorique !


      • vote
        Zatara Zatara 15 septembre 23:42

        @yoananda
        très bon, Yves Couder, merci....


      • vote
        pegase pegase 15 septembre 23:54

        @Gollum

        La vitesse de la lumière est en effet une constante dans le vide.. Et dans le vide il n’y a pas de notion de température, cela n’a aucun sens.


        Ok, mais c’est seulement théorique ...

        La vitesse de la lumière mesurée dans un vide obtenu en laboratoire, à une température cryogénique sera forcément plus faible, puisque ce vide contient toujours une proportion importante de molécules ...

        l’ultra vide c’est 109 - 104 molécules par cm3

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Ultra-vide

        L’ultra vide est un niveau de vide très poussé, caractérisé par des pressions généralement inférieures à 10−7 Pa ou 100 nPa (10−9 mbar, 10−9 Torr). L’air dans une chambre à ultra-vide est donc des milliards de fois plus rare que l’atmosphère terrestre. Les techniques d’ultravide sont très utilisées dans la recherche, en microscopie et spectroscopie.


      • vote
        CoolDude 15 septembre 23:55

        @pegase

        Et c’est même pire que ça... Même en supprimant toutes les atomes, il y aurait encore des paires de particules et antiparticules qui se créeraient. Donc du mouvement, donc du temps !


      • vote
        pegase pegase 15 septembre 23:55

        @pegase

        10 puissance 9 (pas 109) ...


      • vote
        CoolDude 16 septembre 00:04

        @pegase

        Mais comment peut il dire que la vitesse de la lumière est un invariant dans tout les référentiels ?

        => Et même dans "son propre référentiel" ! Une particule relativiste n’est pas une entité corpusculaire. On le représente par un point, mais c’est faux. A aucun moment, on a le droit de dire "Je me mets dans le référentiel d’un photon par exemple" car il n’en a pas en fait. Ce n’est pas un point... Ce n’est pas un corpuscule.


      • vote
        sarcastelle 16 septembre 00:05

        @pegase

        .

        Il y a à des centaine de kilomètres d’altitude des couches où la température atteint des centaines de degrés, et pourtant les satellites n’en sont en rien affectés. 

        .

        "La température est très élevée" veut dire : les molécules présentes ont la vitesse moyenne correspondant à cette température. Mais, comme ces molécules sont très peu nombreuses, leurs chocs contre un solide sont incapables de lui apporter l’énergie qu’il faut pour le porter à la même température. Un thermomètre usuel ne pourra ainsi donner la température du milieu quasi-vide, et cette température n’a aucun autre sens que la vitesse des rares molécules. 


      • 1 vote
        yoananda yoananda 16 septembre 00:25

        @Zatara
        you’re welcome friend smiley



      • vote
        pegase pegase 16 septembre 01:26

        @CoolDude

        Surprenant ...

        Il y avait aussi un physicien qui prétendait avoir réussi à peser un photon dans son laboratoire .... alors que dans les équations il s’agit de masse nulle ...


      • vote
        pegase pegase 16 septembre 01:28

         ... ou plutôt calculé la masse avec l’aide de divers expériences ...


      • vote
        Gollum Gollum 16 septembre 08:58

        @pegase

        J’entends bien que dans le vide il y a encore des molécules… Encore que, il faudrait donner une échelle.. 

        Sinon malgré cela la phrase "haute température dans le vide" n’a aucun sens pour la bonne raison que les quelques molécules encore présentes cesseraient rapidement de s’agiter puisqu’en interaction avec… rien. Cessant de s’agiter on finirait par avoir des molécules immobiles et donc proches du zéro absolu..

        Et pour qu’elles s’agitent il faudrait qu’il y ait source de chaleur pas loin, avec rayonnement. Dans ce cas, votre "vide" ne serait plus vide du tout. Le Soleil par exemple balance des tas de choses dans l’espace. C’est le vent solaire.

        Dans le "vide" spatial inter galactique les quelques rares particules qui s’y baladent sont quasi immobiles, donc au zéro absolu, puisqu’il n’y a nulle part source de chaleur.

        CQFD.


      • vote
        yoananda yoananda 16 septembre 10:33

        @Gollum
        CQFPD

        "les quelques molécules encore présentes cesseraient rapidement de s’agiter puisqu’en interaction avec… rien. Cessant de s’agiter on finirait par avoir des molécules immobiles et donc proches du zéro absolu.."

        Non, sans interactions, elles continuent leur trajectoire (vide = pas de frotement) à l’infini. Elles s’immobilisent sûrement pas.


      • vote
        Gollum Gollum 16 septembre 10:47

        @yoananda

        Attention à ne pas confondre agitation de la particule avec sa trajectoire… ça n’a rien à voir. 

        Un gros caillou qui sa baladerait dans l’espace depuis longtemps aurait toutes ses molécules gelées, proches du zéro absolu, tout en se dirigeant vers un point X ou Y.


      • vote
        pegase pegase 16 septembre 10:49

        @sarcastelle

        Il y a à des centaine de kilomètres d’altitude des couches où la température atteint des centaines de degrés, et pourtant les satellites n’en sont en rien affectés.


        Justement parce qu’ils les font tourner comme un poulet dans une rôtissoire, équilibrant ainsi leur température, même la navette spatiale ils la font tourner ...

        Les molécules contenues dans le vide spatial sont suffisamment nombreuses pour freiner un faisceau laser ..


      • 1 vote
        pegase pegase 16 septembre 11:03

        @Gollum

        Sinon malgré cela la phrase "haute température dans le vide" n’a aucun sens pour la bonne raison que les quelques molécules encore présentes cesseraient rapidement de s’agiter puisqu’en interaction avec… rien. Cessant de s’agiter on finirait par avoir des molécules immobiles et donc proches du zéro absolu..


        Donc en gros vous dites "pour qu’il y ai de la température il faut de la matière" , ou encore "la température est liée à la matière" les photons réagissant au froid, c’est donc bien qu’ils réagissent comme de la matière ...

        ou peut être c’est seulement le gaz refroidit qui ralenti la propagation des photons dans les expériences de labo et non la température ? 

        ils annoncent sur certain sites 2,7° au dessus du zéro absolu dans l’espace interstellaire, donc il y a bien une température , peut être liée aux molécules résiduelles ?

        Bon je ne sais pas, je ne suis pas physicien cosmologiste, je me pose juste des questions smiley 


      • vote
        Gollum Gollum 16 septembre 12:06

        @pegase

        Oui c’est cela, la température correspond à l’agitation moléculaire. Plus c’est chaud plus l’agitation est intense..

         peut être c’est seulement le gaz refroidit qui ralenti la propagation des photons dans les expériences de labo et non la température ? 

        Oui c’est probablement plus lié à la densité qu’à la température. Mais comme vous ne nous donnez pas les sources, difficile de se faire une idée précise.

        Sur les 2,7° oui c’est probablement dû aux molécules résiduelles.. Mais si j’ai bonne mémoire je crois qu’il est quasi impossible d’atteindre le zéro absolu il reste toujours un peu d’agitation.. À vérifier.

         je ne suis pas physicien cosmologiste

        Moi non plus, il me reste encore quelques vagues souvenirs de choses et d’autres.. Rien d’autre. Je ne prétends donc pas à la fiabilité absolue. smiley


      • vote
        yoananda yoananda 16 septembre 13:14

        @Gollum
        "Cessant de s’agiter on finirait par avoir des molécules immobiles"

        ben non, elles ne peuvent pas s’immobiliser. Ou alors tu voulais dire autre chose ?


      • 1 vote
        Gollum Gollum 16 septembre 14:19

        @yoananda

        En fait elles ne s’immobilisent pas de façon complète en effet. Je crois. Par contre ne pas confondre trajectoire et quasi immobilité encore une fois. Toi tu me parlais de trajectoire… Rien n’est fixe dans l’univers. Tout est toujours en mouvement par rapport à d’autres référentiels.


      • vote
        sarcastelle 16 septembre 20:42

        @pegase

        .

        Ce n’est pas pour les molécules résiduelles qu’on fait tourner les satellites à la broche, mais à cause du soleil. 

        Contrairement aux rayons solaires les chocs des molécules arrivent de tout côté ; il n’y a rien à gagner à faire tourner le satellite pour cela.

        Les molécules résiduelles qui freinent la lumière du laser, je ne comprends pas ce que cela veut dire.


      • vote
        sarcastelle 16 septembre 20:56

        @pegase

        .

        Pour mon compte je ne comprends rien à vos photons qui réagissent au froid, etc.

        .

        La température de 2,7° absolus règne dans l’univers entier là où aucune source d’énergie n’existe, où même aucune particule n’existerait. Ce n’est pas la température d’un gaz de particules matérielles mais celle du "gaz" de photons du rayonnement cosmologique primordial (chercher ce terme) qui baigne le cosmos partout de façon isotrope depuis presque le Big Bang.

        Personne n’a vu le Big Bang, mais le rayonnement cosmologique primordial est parfaitement reçu par un radiotélescope.

        Ce rayonnement est apparu comme conséquence d’un événement particulier des tout premiers instants de l’univers.

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON







Palmarès