• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Nucléaire : l’agacement du président de l’Autorité de sûreté face à la politique (...)

Nucléaire : l’agacement du président de l’Autorité de sûreté face à la politique énergétique

« Je ne souhaite pas, en tant que président de l’Autorité de sureté nucléaire, que la poursuite d’exploitation des réacteurs nucléaires en France soit la variable d’ajustement d’une politique énergétique qui aurait été mal calibrée », a insisté Bernard Doroszczuk, le 14 décembre 2022 au cours d'une audition au Sénat. 

Tags : Politique Nucléaire Science et techno Polémique Electricité




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • christophe nicolas christophe nicolas 18 décembre 2022 13:17

    il a raison, c’est complètement fou et irresponsable de greffer le débat du nucléaire sur les sanctions contre le Russie alors même qu’il y a des fuites sur certains de nos réacteurs.

    Lorsqu’on retire 5% du marché de l’énergie, les prix peuvent doubler, tripler sans que cela soit suivi d’une régulation du marché puisque que ce n’est pas un problème lié au marché du travail.

    Pourquoi les rois du pétrole du moyen-orient n’augmentent-ils pas leur production ? Parce qu’ils étalent leur production en fonction de leurs besoins financiers, ils ne vont pas vider leurs réserves de pétrole contre de la monnaie de singe qu’on fabrique par des quantitative easing, ils ne cèdent pas à nos caprices alors même qu’ils ne sont pas dupes du narratif dont on nous bourre le mou. Comment voulez vous leur tordre le bras lorsqu’on voit l’état de l’Ukraine qui a suivi l’occident ? Les gars se disent qu’il ne faut justement pas suivre les conseils de l’occident s’ils ont un peu de bon sens paysan.

    De plus, la recherche nucléaire n’est plus qu’un mort vivant pour ses mensonges aggravés en 2012, lorsqu’ils ont infirmé le résultat correct des neutrinos supraluminiques, alors relancer le nucléaire n’est pas à l’ordre du jour et si ça ne plait pas, dites vous que les accidents pourraient se succéder parce que la providence déteste les hypocrites. Comme l’Allemagne fut à la tête de cette cabale car elle dirigeait le Cern, il faut leur écraser les burnes dans le domaine de l’énergie tant qu’ils ne se repentent pas au lieu de les aider, et faire le ménage chez nous des pitres qui complotent dans le nucléaire à l’instar de ceux qui complotent dans le domaine de la santé pour imposer un vaccin génétique empoisonneur.

    Certains corrompent des experts au top niveau, ils les font parler comme des marionnettes et tout part en vrille car tout devient inique au nom de la bonté et d’une vérité mensongère portée à bout de bras par les médias. C’est tout ce que la providente déteste !!!


    • jjwaDal 18 décembre 2022 13:48

      C’est pourtant ce qui se passera, car c’est l’idéologie et non pas une réflexion technique et de choix sociaux qui prévaut dans le débat sur nos infrastructures énergétiques. Si la majorité de la population acceptait de se chauffer à 16° l’hiver et les coupures de service électrique tous les quatre matins, on pourrait poursuivre sur la trajectoire de dilapider notre argent sur des technologies qui nous garantissent l’aléatoire et l’intermittent en même temps que la dépendance non plus envers les fournisseurs de combustibles mais bien des matériaux de construction des collecteurs de ces énergies diffuses (solaire et vent déjà).
      Il se trouve que la majorité de la population apprécie le confort énergétique actuel et préfèrerait des solutions le maintenant, le reste étant largement du détail. Les allemands ont clairement choisis leur mix et le volet pilotable sera constitué de GNL en grande partie tiré des gaz de schistes (bien plus écologique pour l’écologie politique que le nucléaire), sinon par du charbon...
      Sa mise en garde ne sera clairement pas entendue.
      Pour les neutrinos, ceux connus sont dotés de masse (extrinsèque comme pour les autres particules) et donc ne peuvent voyager qu’à une vitesse inférieure à celle de la lumière. Une expérience sur un GRB lointain (de mémoire) a clairement indiquée que les neutrinos étaient arrivés avec un retard indéniable par rapport aux photons annonçant la nouvelle de cette explosion.
      Il n’est pas exclu que des neutrinos insensibles au champ de Higgs (donc "non massiques") existent, mais tout ceux qu’on détecte le sont.


      • Unchained 18 décembre 2022 18:31

        Bof, on a liquidé le nucléaire et on veut liquider GDF en pleine crise de l’énergie ukrainienne... On a restreint l’hydro-électrique et on promeut les éoliennes/panneaux voltaïques dont on doit racheter le KWH 3 fois son prix..... et tout cela par hasard ou un grand plan escroc de la bande à Macron ?


        • hase hase 18 décembre 2022 22:34

          @Unchained
          On n’a pas liquidé le nucléaire... c’est beaucoup plus compliqué, et plus intéressant que ça.


        • hase hase 18 décembre 2022 22:39

          Pendant toute ma jeunesse, il était évident pour tout le monde que jamais l’énergie ne devait être privatisée. C’est d’une logique absolue. Mais les sirènes du profit, le mensonge, l’arnaque aux électeurs, etc, ont fait l’inverse, ont transgressé l’interdit.

          Eh bien voilà, on en voit les effets.

          Je crois qu’on ne va rien résoudre de tout ça, on va vivre des épreuves qui vont nous amener, malgré nous, à une société plus sage, plus riche en profondeur, appauvrie en artifices, en surabondance nuisible et en fanfreluches addictives.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès