• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Tristan Kamin, ingénieur en sûreté nucléaire

Tristan Kamin, ingénieur en sûreté nucléaire

Avec la flambée des prix et l'augmentation de la demande, la question de la production de notre électricité s’est invitée dans le débat. Les avis sont tranchés, et parmi les positions idéologiques, il peut être difficile de s’y retrouver.

Pour comprendre les enjeux liés à notre électricité, l’évolution de la situation, et nos perspectives, je reçois Tristan Kamin, ingénieur en sûreté nucléaire.

Tags : Politique Energie Nucléaire Prospective et futur




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    mat-hac mat-hac 1er décembre 2021 11:32

    Tristan ne connaît pas le recyclage des déchets nucléaires par le thorium, le projet MYRRHA, le laser.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er décembre 2021 12:02

      Les SMR russes sont au thorium.


    • vote
      sls0 sls0 1er décembre 2021 12:51

      @mat-hac
      Mais il connaît son boulot, ce qui est faisable, rentable.
      On a un réseau électrique prévu pour du gros, on peut faire du gros. Quand j’écris on peut, je devrais dire on doit.
      Si on a un réseau faiblard et mal interconnecté vive les SMR.
      Le sujet de la vidéo c’est l’avenir de la France et non du Zimbabwe.
      Avec le stock de combustible non complètement utilisé on en a pour des milliers d’années avec des surgénérateurs, on pourra envisager d’autres filières après, dans 1000 à 2000 ans.


    • vote
      Zip_N 7 décembre 2021 17:35

      D’avenir lorsqu’il n’y aura plus d’arbre et plus de pétrole ? Une énergie d’ avenir proche pour diminuer les maladies actuelles liées aux émissions d’énergies dangereuses pour la santé ? Le nucléaire c’est du cancer pure à l’état brut, le charbon et pétrole c’est du cancer aléatoire et stochastique, c’est pas une énergie miraculeuse. Lorsque l’on voit la difficulté qu’à le monde a éteindre et contrôler un feu de forêt. C’est surtout le présent qui compte, l’avenir nucléaire le dira si il n y a pas d’autres catastrophes, plus y a de catastrophes moins il y aura d’avenir. C’est comme pour la pollution avec le pétrole dans une moindre mesure.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès