• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Feathers McGraw

Feathers McGraw

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 200 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Feathers McGraw Feathers McGraw 30 juin 20:21

    @Hieronymus

    Même impression. smiley 



  • 2 votes
    Feathers McGraw Feathers McGraw 29 juin 11:17

    @Ozi

    François Gervais a répondu : https://www.youtube.com/watch?v=gfEucc2L1hM smiley



  • vote
    Feathers McGraw Feathers McGraw 10 août 2017 13:31

    *pourvu que tout cela aille dans leur sens et serve leurs intérêts... 

    **tout le monde marche bien droit et fait honneur au pays !

    ***ils ne se rendent pas compte...
    **** la vie ne leur paraîtrait plus...


  • vote
    Feathers McGraw Feathers McGraw 10 août 2017 13:18

    Tout est question de camp. Sur ER, ils n’ont rien contre la domination, l’autoritarisme, la toute puissance des uns sur les autres, pourvu que tout cela aille dans leur sens et servent leurs intérêts. Y’a-t-il un Faurisson, un Soral ou un Dieudonné en Corée, qui peut en foutre plein la gueule à Pyongyang ? Ils vous diront sur ER que pas besoin parce que ce pays est parfait et rend heureux tout le monde, que la Corée du Nord c’est le paradis sur terre. Pas de publicité dans les rues, pas de détritus, tout le monde sait se tenir, vous vous rendez compte ?! tout le monde marche bien droit et font honneur au pays !... ils se pâment devant la Corée, se plaignent devant la dictature de notre pays, mais continuent de commander des livres sulfureux sur Kontre Kulture sans aucun problème. Il y a un Kontre Kulture en Corée ? qu’arriverait-il à un Choron que Soral admire tant, en Corée ? Ah bah non c’est vrai, la Corée c’est l’Eden bordel, pas besoin de Choron ni de Kontre Kulture ni de Faurisson là-bas. Tout le monde est heureux en Corée. Tandis que nous, en sirotant un bon cocktail au bord de la mer en lisant du Proust ou du Céline, en allant nous promener dans la montagne ou en allant à des concerts, en achetant tous les livres que l’on veut en librairie ou sur le net, en apprenant à jouer d’un instrument de musique ou en faisant des vidéos sur le net pour dire ce qu’on pense, ou simplement en commentaire, nous sommes vraiment malheureux, perdu, sans spiritualité aucune, privé de joie, de liberté, d’amour, de fierté, de dignité, nous sommes volés, abrutis, manipulés et violés à longueur de journée par le système américano-sioniste qui ne nous laisse pas respirer une minute... Oui ! Vive la Corée ! Heil Pyongyang ! 

    Tout ça me fait penser à la vague spirituale des sixties, quand les Beatles et d’autres artistes partaient dans les Indes auprès du grand gourou Maharishi Mahesh Yogi pour y trouver ce que l’occident ne leur apportait pas. Ils en sont vite revenus. smiley Le problème d’une grande partie des admirateurs de Soral et maintenant de la Corée, c’est qu’ils sont connectés en permanence sur le net, à se gaver jusqu’à l’ivresse de tout ce qui va dans leur sens, conforte leurs pensées, tout en passant à côté de la vie. Il ne se rendent pas compte à quel point ils se régénéreraient rien qu’en allant se promener à la campagne toute une journée. La vie ne leur paraîtraient plus aussi insoutenable et mensongère qu’ils le pensent. Vous me direz, ils le font, mais au sein de la communauté ER, donc, même lorsqu’ils sont dans les bois, ils restent dans leur idéologie et bouquinent leurs bouquins Kontre Kulture, comme les témoins de Jéhovah qui décrochent jamais, même en vacances ! smiley... C’est le problème du communautarisme, militantisme, qu’il soit religieux ou politique, ou social, on ne sort pas de son carcan idéologique... on n’arrive pas à décrocher réellement, à prendre du recul et à s’élever au-dessus tout pour enfin se rendre compte que la vie ne se résume pas qu’à ce qu’ils croient.



  • 3 votes
    Feathers McGraw Feathers McGraw 30 juillet 2017 13:57

    C’est marrant qu’on puisse faire ce genre de vidéo impunément et qu’à côté de ça on puisse prendre 5 ans de prison et 72000 euros d’amende pour une main au cul d’une fille dans le métro. Paradoxes d’une société qui pénalise à outrance tout en voulant repousser toujours plus loin les frontières de la décence et des mœurs sexuels. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès