• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Eric_F

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 227 0
1 mois 0 7 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    Eric_F 30 novembre 21:03

    On peut constater, en lisant les commentaires, qu’Amazon a des partisans, et je reconnais qu’il m’arrive d’y faire des achats, notamment parce qu’on peut comparer les prix ce que l’on ne peut pas faire dans les centre commerciaux, à moins de passer successivement dans tous les magasins. Il est du reste étonnant que nos sociétés de VPC comme la Redoute ou la Camif n’aient pas flairé le créneau, pour s’ implanter solidement avant que n’arrive une multinationale (il est vrai que les articles peuvent venir de pays voisins, tout n’est pas dispo dans les entrepots). C’est la politique de livraison rapide et souvent gratuite qui a fait le succès du modèle, en plus des innombrables références proposées.

    Concernant la "surconsommation", il est vrai qu’en surfant on peut se laisser tenter par ce dont on n’a pas besoin, mais c’est tout aussi vrai dans les centres commerciaux, où en plus certaines enseignes poussent à prendre la carte pour acheter à crédit. Il y a surtout "déplacement" de consommation, anticipation d’achats qui auraient été faits ailleurs et plus tard. 

    Reste le bilan écologique de se faire livrer par des fourgonnettes qui optimisent leurs tournées plutôt que d’aller en voiture perso dans un grand centre commercial qui s’approvisionne par camions, c’est peut être équivalent. Et ça se développe dans la jeunesse, je le vois avec certains de mes enfants (trentenaires) qui ne vont en magasin que pour l’alimentaire frais, et commandent le reste en ligne.



  • 2 votes
    Eric_F 17 novembre 10:34

    @alanhorus
    La thèse selon laquelle ce sont les services secrets occidentaux qui ont "inventé" le djihadisme, et que ce sont eux qui "commanditent" les attentats terroristes en occident relèvent de la confusion mentale, en hystérisant le fait qu’il y a eu ponctuellement instrumentalisation de milices islamistes sur des terrains de conflits (contre les soviétiques, contre tel régime souverainiste, etc.). Par contre, on peut effectivement considérer que ces attentats sont en partie un retour de boomerang pour avoir joué à l’apprenti sorcier.

    PS : merci pour le lien vers le pdf du livre de Carr, mais je n’ai pas poursuivi loin la lecture, les thèses illumino-lucifériennes me paraissent pour le moins fantaisistes.



  • 3 votes
    Eric_F 17 novembre 10:10

    @zak5
    La thèse du beurre et de l’argent du beurre est certainement un des aspect du problème. Mais on ne peut pas contester qu’il existe réellement dans nos pays une large défiance dans la population à l’égard des musulmans en général [généralisation abusive], sur la base de griefs [justifiés] envers certains d’entre eux (les fondamentalistes vindicatifs, les djihadistes, etc.).



  • 1 vote
    Eric_F 17 novembre 10:03

    @DAChHtv
    La rationalité et les religions ne s’opposent pas si elles se concentrent sur leur domaine respectif, mais elles peuvent se complèter. La démarche de la science porte sur la connaissance du monde physique et de son fonctionnement, la démarche de la religion est de rechercher des explications sur ce qu’il y a en dehors de la matérialité (l’origine, la signification, l’objectif, la finalité...). La position a-religieuse est également basée sur une hypothèse métaphysique (hors du démontrable) selon laquelle il n’y a rien à chercher hors du monde physique.
    Le point de vue de la science n’est pas athée mais agnostique, ce n’est pas son domaine d’action.

    PS : il semble que vous avez un cookie qui insère une directive javascipt en fin de vos commentaires, essayez peut être avec un autre navigateur pour voir si c’est lié à ça.



  • 1 vote
    Eric_F 16 novembre 22:01

    Il est puéril de prendre dans la Bible des exemples ou la dissimulation est utilisée face à la nécessité de la situation -danger notamment-, et de les présenter comme si cela était un principe enseigné par ces religions. On trouvera tout autant ce genre de situation dans des textes bouddhiques, shintoïstes, etc.

    Mais d’autre part, le principe enseigné dans l’islam sous le nom de taqiya concerne des circonstances bien précises (cas de menaces...), et c’est abusivement que d’une part les jihadistes, et d’autre part les détracteurs de l’islam, la présentent comme une tactique générale de tromperie.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès