• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jack Mandon

jack Mandon

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 14/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 108 69
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires




  • 5 votes
    jack Mandon jack Mandon 14 janvier 10:24

    @jack Mandon

    Souvenez vous qu’au terme de 2019 de chaudes manifestations, sur les retraites entre autre, enflaient et bien sur inquiétaient la poupée gonflable du capital de l’Elysée,,,c’est emphatique comme un titre de noblesse.

    Il existe des moyens subtils pour brouiller les pistes. La peur orchestrée par la machine à tuer gouvernementale a utilisé un moyen majeur "la peur"

    Quelques semaines plus tard, le corona blabla, le masque, le confinement etc...

    En quelques semaines, cette action meurtrière a fait périr des centaines de milliers d’humains sur la planète, résolvant d’un seul coup en partie le problème des retraites, des vieux des pauvres et des chomeurs et par la même occasion l’enfermement des manifestants, maintenant réduits au silence.

    Sous la terreur on a coupé des têtes pour moins de ça.



  • 4 votes
    jack Mandon jack Mandon 14 janvier 10:04

    @Étirév

    Bien entendu mais le peuple tarde à réagir dans sa léthargie d’esclave.

    Quant aux politiques du palais Bourbon dans leur majorité sont fantomatiques.

    La démocratie est vraiment un totalitarisme le plus abouti.



  • 6 votes
    jack Mandon jack Mandon 14 janvier 09:54

    L’action sanitaire est une chose mais il faut dénoncer l’oligarchie malfaisante.

    Les tyrans et criminels responsables de cette infamie politique, médiatique et médicale ne peuvent s’en tirer comme cela.

    La France n’est pas une déchetterie stalinienne macronienne.

    Les ennemis de la vie sont malades psychiquement ou hélas tout simplement contaminés par la finance. Big Pharma rien à secouer,

    Des lâches, salopards et crétins mortifères empoisonnent le monde et détruisent l’humanité, ils sont autrement redoutables qu’un virus de grippe saisonnière.

    C’est une guerre mondiale qu’il nous déclarent ils faut qu’ils crèvent, d’une manière ou d’une autre, ils sont tout simplement nuisibles !




  • 8 votes
    jack Mandon jack Mandon 19 décembre 2020 06:56

    @ezechiel

    • C’est vrai, comme vous l’observez, il existe sans doute encore des journalistes respectueux et intelligents qui utilisent une dialectique humaine en mesurant l’espace qui sépare la bonne critique objective de la critique du journaleux inculte qui comme la plupart des macroniens traversent toujours la période oedipienne, malgré leur âge avancé. Ils ne sont pas terminés.
      Le besoin de tuer le père tellement puissant chez le psychopathe macron, cette poupée gonflable d’un capital dévastateur. Qu’ils aillent au diables ces petits dictateurs, depuis quelques années nous les subissons.

    • Je ne peux oublier tous les artistes qui se taisent en ne dénonçant pas les abus de ce pouvoir dévoyé. L’argent pollue les humains, nul homme n’est à l’abri de ce dilemme. C’est pourtant le peuple qui les idéalise.

    • Ecoutez Michel Onfray, dont je ne partage pas toutes les idées, mais qui explique clairement qu’en évitant l’agrégation et le parisianisme il n’a pas perdu son âme. Il ferait un bon politique si son coeur lui permettait. Sa manière d’évoquer la beauté simple de son père nous parle de son équilibre psychique, phénomène inverse chez l’erreur de la nature citée plus haut.

    • Les critères d’harmonie et d’équilibre devraient être fondamentaux dans les choix des électeurs. La sagesse devrait habiter les hommes responsables. Le pouvoir de la marchandise, le capital, même moribond occulte encore le bon sens mais aussi la raison. L’absence de maturité traverse toutes les classes sociales, c’est même la seule forme d’égalité universelle.

    .



  • 18 votes
    jack Mandon jack Mandon 18 décembre 2020 19:37

    Ce pouvoir "stalinien" poursuit son oeuvre cynique d’intoxication et de violence généralisées. C’est la révolte de la médiocrité et de l’inculture sur les praticiens authentiques. Ce vivier de misérables macroniens se développe de la manière virale avec une dangerosité autrement plus inquiétante que la grippe saisonnière. Le peuple découvre au fil des jours que les véritables tueurs ce sont eux. Auront ils le bon sens de disparaitre de la scène politique avant la tragédie finale ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité