• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

julien

julien

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 284 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    julien julien 27 juin 20:39

    @sls0
    Et en matière de connerie vous êtes un expert !



  • 3 votes
    julien julien 18 juin 16:04

    @gaijin
    D’accord sauf sur l’aspect émotionnel qu’au contraire les féministes et autres "progressistes" cherchent à promouvoir pour mieux embrigader au détriment de la raison, de la logique, devant lesquelles leur discours délirant s’écroule.



  • 15 votes
    julien julien 15 juin 20:30

    @sls0
    La haine, la haine, les buses de votre genre n’ont que ce mot à la bouche face à ce type de sujets, mais pas la haine des criminels que l’on voit brûler, piller et tuer mais de celle venant de ceux qui tirent la sonnette d’alarme ! Vous avez raison quand on voit ces images on se dit que le premier problème de la France c’est le RN, y a pas de doute !
    Ces barbares que l’on voit sur ces images pourraient être en train de vous passer à tabac que vous continueriez tout en recevant les coups à dire que le vrai danger c’est l’extrême-droite.

    "Mais ça ne reste qu’un épiphénomène."
    Ils ont tendance à se multiplier vos épiphénomènes, mais c’est pas grave on fera face au réel à votre place.



  • 1 vote
    julien julien 29 mai 13:04

    @maQiavel
    "Il y’a effectivement dans cette famille des racistes, des anti-islam, des anti-homos, des anti-trans, des gens qui ont de la répugnance pour les gros et j’en passe."

    Il y en a, pas tous, loin de là, contrairement à ce que pense Orwell. Par ailleurs être anti-islam ne relève pas de la haine et on trouve aussi des anti-islam à gauche, significativement moins sans doute mais il y en a. Avoir de la répugnance pour les gros n’est un sentiment ni spécialement de droite ou de gauche il me semble. 

    "mais il y’a en commun une représentation mentale qui consiste en une sorte d’idéalisation de la « nature » qui serait un impératif à respecter un peu comme les dieux chez les Grecs"
    Dans la partie païenne de l’extrême-droite oui, sûrement pas chez les chrétiens d’extrême-droite et pas chez ceux qui ne sont ni païens ni chrétiens mais qui se placent à l’extrême-droite par opposition au mondialisme, à l’immigration de masse et à la perte d’identité.

    "qui justifie le rejet de personnes considérées comme contre nature "
    C’est mon sentiment que l’on retrouve cet état d’esprit encore davantage à gauche et à l’extrême-gauche qu’à droite et à l’extrême-droite, et Orwell l’illustre bien, encore une fois la caricature de monstre de haine que se font beaucoup de gens à gauche de bien des gens à droite et d’extrême-droite, des arriérés à éliminer (il y a quelques décennies il le faisait d’ailleurs allègrement) car ils sont en travers de l’avènement de l’homme nouveau cosmopolite et dégenré, de la société multi-culturelle, anti-capitaliste ou que sais-je.



  • vote
    julien julien 29 mai 11:41

    @maQiavel
    "Mais je n’ai pas lu qu’il a dit que les idées qui lui déplaisent sont systématiquement de la haine, il dit que lui il hait, je cite,

    il dit que lui il hait, je cite, « l’extrême droite, les fafs, les natios, les racistes, les antisémites, les islamophobes, les homophobes, les transphobes, les grossophobes  » 
    Peut être pas systématiquement mais pour celles de l’extrême-droite en l’espèce oui c’est le cas, les idées de ses principaux adversaires politiques sont réduites à de la haine, nous sommes assimilés d’emblée à des racistes, des antisémites, qui n’aiment pas les gros, les trans, tout ceux qui ne sont pas eux, bref quasiment des monstres de conte de fée. Que ces diabolisations soient issues d’une tactique politique ou d’une simple paresse intellectuelle, la haine qui en résulte n’est encore une fois pas légitime.

    "Mais alors, si la haine n’est pas le sujet, pourquoi vous revenez là-dessus en écrivant

    « Haïr tellement les haineux qu’on en vient à haïr la haine, ou l’inverse, c’est en effet tragique » ?"

    Vous êtes sérieux ? C’était plus un trait d’humour qu’autre chose, apparemment raté, pas le centre de ma réflexion et de mes réponses à Orwell.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès