• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

julien

julien

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 315 0
1 mois 0 7 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    julien julien 7 avril 12:10

    @méditocrate
    C’est au contraire une analyse très intéressante et juste.



  • 1 vote
    julien julien 1er avril 18:35

    @méditocrate
    "Ensuite comme le disait un démographe la question raciale n’est un problème que lorsqu’elle sert un dessin politique de division, "
    Et ce n’est pas le cas ici où l’on trie les gens en fonction de leur couleur de peau à l’entrée de réunions supposément contre le racisme, les organisateurs établissant ainsi que pour eux 1) les blancs ne peuvent pas être victimes de racisme et 2)que le blanc est le raciste et le non-blanc sa victime ? Le problème est que l’idéologie de ces dinguos ne s’arrête pas là, on a ainsi vu l’université Evergeen organiser une journée "sans blanc", où ceux de la zone autonome de Seattle proposer des réunions sur la voie publique où les blancs étaient interdits de prise de parole, vous ne voyez vraiment pas dans tout ça de "volonté malveillante" et de pente inquiétante ?



  • 5 votes
    julien julien 29 mars 17:53

    @sls0

    "Si j’écris que l’eau mouille, vous allez aussi sortir votre couplet : le monde ne se limite pas à votre nombril ?
    Je parle de ce que je connais, l’expérience de ma vie je connais.

    A voir votre réponse fuyante, le Julien n’a jamais eu de problème de racisme anti-blanc. Pour l’instant sur un échantillon de deux, il y en a deux qui n’ont pas eu de problème de racisme anti-blanc, vous et moi."

    Encore une fois six lignes pour ne rien dire, que vous ou moi n’ayons pas été victime de racisme anti-blanc ne prouve rien. Si vous et moi n’avons jamais été violé on peut en conclure que le viol n’existe pas ? Parler de phénomène comme celui-ci, juger de leur existence ou pas en fonction de son expérience personnelle est sans intérêt, c’est ce que j’essaye de vous faire comprendre.

    "Ce livre plait à l’extrême droite, c’est le même discours non étayé par des études.
    Il y a de nombreux cas dans ce livre, c’est bien mais ça ne vaut pas une étude avec sa rigueur. Ici c’est de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours.
    "
    C’est marrant comme vous êtes prêt à vous faire un avis arrêté uniquement à travers votre vécu, mais quand c’est le vécu rendu "à travers neuf entretiens représentatifs des nombreux témoignages reçus", là ça n’a plus de valeur, c’est "l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours".
    Bref...



  • 10 votes
    julien julien 29 mars 16:44

    @sls0
    "J’en ai côtoyé du colored dans ma vie, je n’ai jamais eu de problème de racisme anti blanc."
    On vous l’a déjà dit mais il faut apparemment vous le répéter : le monde ne se limite pas à votre nombril.

    "Vous même vous n’avez jamais eu de problème de racisme anti blanc, c’est du fantasmé ou idéologique mais non factuel."
    Déclaration nulle et non avenue, vous n’en savez rien.
    Le racisme anti-blanc existe déjà à travers ces réunions et les autres manifestations de lutte contre le supposé "privilège blanc" et ensuite dans nos rues, spécialement celles des banlieues, de plus en plus.
    https://www.amazon.fr/racisme-anti-blanc-parler-d%C3%A9ni-r%C3%A9alit%C3%A9/dp/2919139045 
    Ecrit non par un méchant facho blanc mais par Tarik Yildiz, enseignant à sciences-Po, excusez du peu ! 

    Il y a dedans de nombreux cas documentés pour que vous arrêtiez avec votre déni raciste, il n’est pas trop tard pour que vous deveniez un véritable anti-raciste.



  • 14 votes
    julien julien 29 mars 15:52

    @sls0
    "A une réunion de gros, on y voit que des gros. S’il y a un maigre ce sera peut être un nutitionniste invité."
    Rien à voir avec des "réunions de gros", le problème est à la fois de sous-entendre que les blancs ne peuvent pas être victimes de racisme, ce qui est une énormité, et aussi de laisser penser que la simple présence d’un blanc puisse être considéré comme une menace ou une présence malaisante du seul fait de sa couleur de peau. Bref encore une fois ces réunions établissent le blanc comme le raciste et le non-blanc comme sa victime incapable de racisme, c’est du racisme à l’état pur.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité