• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Aujourd’hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c’est que nous sommes infiniment plus nombreux qu’hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d’adhérer s’imposeront à notre esprit.
Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d’une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d’aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l’oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu’est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la réflexion et l'écriture... ce danger !
Nul doute !

Tableau de bord

  • Premier article le 29/01/2013
  • Modérateur depuis le 13/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 51 209 1467
1 mois 2 13 418
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 3 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 9 juillet 08:29

    Que cette polémique autour des propos de Paxton au sujet du régime de Vichy, entre deux eaux minérales, gazeuses ou pas, ne nous empêche surtout pas de rappeler ceci :

     Alors que 75 % des juifs vivant en France ont échappé à la déportation, nous Français, n’avons pas à rougir de ce que la France, collectivement, à pu afficher comme visage, et ce pour les raisons suivantes :

     – La France fut occupée dans le cadre non pas d’une opération menée par une Allemagne indisposée par un Empereur décidément ingérable, dans la mémoire des événements de 1815…  – cocktail et champagne, négociations franco-anglo-prussienne -, mais bien plutôt dans le contexte historique d’un cataclysme d’une guerre mondiale la plus meurtrière de l’histoire, au cours de laquelle 45 millions de civils y laissèrent leur vie ; en effet, pour la première fois dans un conflit, le nombre de victimes civiles sera supérieur à celui des victimes militaires. En cela, cette Seconde guerre mondiale annoncera les grandes boucheries des bombardements civiles du Vietnam, du Cambodge, du Bangladesh, du Timor oriental… et plus près de nous dans le temps : de l’Irak.

    – Les forces d’occupation étaient guidées par une idéologie – le nazisme – qui avait placé au cœur de son dispositif de domination et de répression ainsi que d’asservissement, entre autres minorités, et/ou Peuples constitués (les Slaves pour ne pas les citer) les Juifs d’Europe.  

    – Les pleins pouvoirs constituants votés à Pétain offrira à ce dernier et à sa Révolution nationale (RN) l’opportunité de mettre en oeuvre un programme qui a placé, lui aussi, au coeur de ses préoccupations les Juifs (et les étrangers ainsi que de tous les opposants passés et à venir ) : exclusion de l’enseignement, des médias, des administrations, des industries culturelles et autres. En effet, cette idéologie se proposait de ramener la « condition juive » en France à ce qu’elle était sous l’ancien régime contre une Révolution Française qui apporta aux Juifs le droit d’accéder à la Citoyenneté pleine et entière ainsi que contre le décret Crémieux de 1870 qui accorda d’office la citoyenneté française aux 35 000 Juifs d’Algérie ; décret abrogé par ce même régime en Octobre 1940.

     Pour ces trois faits aussi historiques que concomitants, c’est tête haute et droit dans les yeux que l’on doit pouvoir à la fois répondre à Paxton et à ceux qui seraient tentés de nous accablés de tous les maux, nous tous collectivement, à propos de cette période de notre histoire car, aucun pays qui a eu le malheur de réunir ces trois conditions propices à tous les catastrophes humaines dans une simultanéité aussi ravageuse que mortelle, n’a pu ou su épargner, comme nous l’avons fait, les populations les plus menacées.



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 7 juillet 10:50

    @PumTchak

    "Donc le but est d’arrêter de jouer au stupide « c’est la faute à qui ? »"

    Continuez donc de traiter les effets sans vous en prendre aux causes et aux responsabilités derrière ces causes... vous perdrez alors votre temps, aussi sérieusement que sûrement. 




  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juillet 08:29

    @PumTchak

    Vous mentionniez un lieu vers un site - lien que je n’ai pas retrouvé ( si vous voulez bien y faire référence à nouveau)... sur la page d’accueil de ce site, un article mentionnait le fait qu’il n’y aura pas de " bombe démographique" - la population mondiale devrait se stabiliser... si la "décrue" est plus lente en Afrique (rurale principalement tx de natalité 5 - tx 3 dans les grandes villes) c’est à cause de la pauvreté... mortalité infantile plus élevée... besoin de plus de bras pour se nourrir.... 

    Aussi... on a le droit de parler du verre à moitié plein aussi... Drac aurait pu le faire... même si, avec lui, dans les dernières minutes de ses recensions, ça finit toujours "au café du commerce" : fausses questions, fausses problématiques, fausses réponses... A ce sujet  : penser que l’on peut au vu et au su de tous laisser se noyer les hommes, les femmes et les enfants... c’est déjà bien idiot car totalement irréaliste ... et plus encore... alors que l’on sait d’où ils viennent et où ils embarquent tous.... gardant à l’esprit que l’on a quasiment un droit d’ingérence illimité dans toute cette partie du monde - en Libye aussi et surtout étant donné qu’il n’y a plus d’Etat digne de ce nom.... 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 5 juillet 17:09

    @Serge ULESKI

    " les pays développés, leaders économiques et militaires, paieront très cher leur refus, depuis les années 30, de permettre un développement parallèle afrique-europe avec un réel souci de justice dans une relation gagnant-gagnant. "


    Rien de surprenant ce refus puisque c’est notre prospérité qui était en jeu. 





  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 5 juillet 17:05

    @PumTchak

    On se détend. On respire un bon coup. Tout va bien. Même si votre commentaire a tous les attributs d’un commentaire de groupie (de Drac et de Smith ?) Gardez surtout un esprit critique à l’égard de ceux dont vous croyez partager les vues : "Je ne lis jamais les journaux qui reflètent mes opinions de peur d’en changer" - dixit Eric Satie. 

    1 - Toutes les prévisions démographiques de ces cent dernières années se sont avérées erronées. Quant aux conséquences qui ont pu en être tirées... toutes ont bien évidemment subies le même sort.

    2 - Je connais le parcours de ce Stephen Smith (le bénéfice de l’âge sans doute) ; un Smith qui tient depuis une vingtaine d’années plusieurs discours en fonction de ses interlocuteurs. Face à Finkielkraut, il se lâche ; sans doute se sait-il en terrain ami ; ce discours du type "les Africains sont bons à rien" (pour le résumer), il le tient depuis 20 ans maintenant. Et c’est pas Finki qui le contredira. Et je m’interroge sur ce revirement. 

    3 - Le sujet de mon commentaire concerne les analyses qui sont faites à propos du sous-développement endémique de l’Afrique ; qui fait ses analyses ; qui sont ceux qui ont le vent en poupe à propos d’une vision dé-responsabilisante du pourquoi et du comment de ce sous-développement vis à vis de l’Occident.

    4 - Quant au point de vue de Drac (que mon billet n’aborde pas ; encore une fois, le sujet de mon billet ce sont les analyses à propos de l’Afrique) ... flottille sur l’océan, qui décide et qui doit décider de qui va mourir, et qui va vivre... cette question et cette décision (réflexion de café du commerce) ne sont déjà plus envisageables. Ne pas avoir compris ça, dénote une méconnaissance du point de non retour moral que nous avons atteint ici en Occident ; car la morale c’est plus fort que tout pour les médias et plus encore quand le cynisme et les coups tordus se portent d’autant plus à merveille que ces mêmes médias ne sont pas là pour en parler.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès