• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Aujourd’hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c’est que nous sommes infiniment plus nombreux qu’hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d’adhérer s’imposeront à notre esprit.
Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d’une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d’aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l’oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu’est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la réflexion et l'écriture... ce danger !
Nul doute !

Tableau de bord

  • Premier article le 29/01/2013
  • Modérateur depuis le 13/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 285 1297
1 mois 0 18 0
5 jours 0 11 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 8 novembre 12:06

    Merci de revoir votre copie.



  • 5 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 8 novembre 11:51

    Qui dénoncera le complot anti-complotiste qui n’est qu’une campagne destinée à discréditer toute tentative d’investigation du réel qui n’ait pas été au préalable validée par ceux qui ne souhaitent pas que l’on puisse répondre au questionnement suivant : qui fait quoi, à qui, où, comment, pour-quoi et pour le compte de qui ? Questionnement essentiel ; on en conviendra tous, en priorité ceux qui n’ont rien à perdre et tout à gagner en lucidité, en discernement et en actions à entreprendre afin d’exposer au grand jour les agissements des acteurs de la domination et leurs relais en politique et dans les médias. 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 8 novembre 11:37

     


    Le poids économique, politique et médiatique des cibles du racisme, à savoir les populations issues de notre "ancien" empire colonial, est quasiment nul ; d’où la complaisance avec laquelle les médias, la justice relativisent le racisme dont ils sont les victimes ; d’où aussi la tolérance à l’égard des propos racistes : Zemmour dans tous les médias depuis 15 ans et d’autres encore – Finkielkraut par exemple. 

    On notera le fait suivant : ceux qui dénoncent ce qu’ils croient être un "racisme anti-blanc" n’ont jamais participé aux manifestations contre le racisme à l’endroit de ces populations ou ne les ont jamais soutenues ; de plus, un nombre conséquent d’entre eux ont aussi la fâcheuse habitude de nier ce racisme.

    Tous ceux qui assimilent la dénonciation du racisme par ceux qui en sont les victimes comme du "racisme anti-blanc" sont à rapprocher de ceux qui dénoncent comme "ressentiment, envie ou jalousie" la dénonciation des injustices sociales par les plus démunis – les victimes ; ce qui, soit dit en passant, n’est pas le cas lorsque ce sont des sociologues et autres universitaires qui s’en font l’écho ; ceux-là sont généralement traités de « gauchistes. » 

    Qu’est-ce à dire ? 

    La dénonciation du "racisme anti-blanc" c’est encore et surtout la continuation par d’autres moyens (subterfuges) du racisme anti-arabe, anti-musulman et anti-africain. 

     



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 8 novembre 11:20

    Le poids économique, politique et médiatique des cibles du racisme, à savoir les populations issus de notre "ancien" empire colonial, est quasiment nul ; d’où la complaisance avec laquelle on relative le racisme dont ils sont les victimes. 

    Ceux qui dénoncent ce qu’ils croient être du "racisme anti-blanc" n’ont jamais participé à une manifestation contre le racisme à l’endroit de ces populations ou ne l’ont jamais soutenue. Un nombre d’entre eux ont aussi la fâcheuse habitude de nier ce racisme.

    Tous ceux qui assimilent la dénonciation du racisme par ceux qui en sont les victimes comme du "racisme anti-blanc" sont à rapprocher de ceux qui dénoncent comme "ressentiment, envie et jalousie" la dénonciation des injustices sociales par les plus démunis. 

    Qu’est-ce à dire ? 

    La dénonciation du "racisme anti-blanc" c’est encore et surtout la continuation du racisme anti-arabe, anti-musulman et anti-africain par d’autres moyens. 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 8 novembre 11:05

     

    La bulle médiatico-politique qu’est Ruffin (grande gueule, petit bras) est en train d’éclater : après avoir lâché Chouard, le voilà qui refuse finalement de se joindre à la manif contre l’islamophobie car y seront présents des individus avec lesquels il ne partage rien... Encore un qui a du mal avec ceux qui ne lui ressemblent pas ! Courageux mais pas téméraire... Ruffin est maintenant fin prêt pour rejoindre l’équipe de Ruquier, le samedi soir. Chroniqueur Ruffin ? 


Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès