• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Aujourd’hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c’est que nous sommes infiniment plus nombreux qu’hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d’adhérer s’imposeront à notre esprit.
Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d’une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d’aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l’oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu’est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la réflexion et l'écriture... ce danger !
Nul doute !

Tableau de bord

  • Premier article le 29/01/2013
  • Modérateur depuis le 13/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 62 481 1489
1 mois 3 68 47
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 23 mars 19:21

    La banalité des acteurs aujourd’hui anonymes qui ont accompagné les grandes erreurs politiques de leur temps !

     

    Si l’histoire met un point d’honneur à ne retenir que les figures de proue des grandes catastrophes politiques qui sont aussi des catastrophes humaines, pour autant, il est bon de ne pas oublier les petites mains qui ont accompagné en leur temps jusqu’à leur ultime conséquence, auprès de ces figures maintenant historiques, les grandes et moins grandes erreurs de prises de décisions politiques. 

     

    Quelques centaines ils ont été, une poignée peut-être aussi, des milliers souvent, acteurs aujourd’hui anonymes, souvent ternes, d’une banalité déconcertante, qui n’auront pas su dire « Non ! » à un engrenage de décisions ou d’absence de décisions condamnables car peu soucieux de leurs conséquences humaines et morales. 

     

    Ses petites mains serviles que l’histoire aura tôt fait d’oublier, hélas ! portent aujourd’hui les noms de Darmanin, Ndiaye, Salomon (porte-parole de la com de l’Elysée), Buzyn (« J’ai alerté tout le monde ! - sauf le public), Penicaud, Guérini, Ferrand qui, jour après jour, accompagnent dans le mensonge par omission et le chantage à l’union nationale sacrée ( « Mesdames, Messieurs, l’heure n’est pas à la polémique ! ») et de combien d’autres dans les médias, dans nos administrations, dans le privé (les cliniques semblent réticentes à l’idée d’accueillir des patients contaminés)… la gestion d’une crise sanitaire de pénurie et non de la mise hors de danger des populations. 

     



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 23 mars 19:20

    La banalité des acteurs aujourd’hui anonymes qui ont accompagné les grandes erreurs politiques de leur temps !

     

    Si l’histoire met un point d’honneur à ne retenir que les figures de proue des grandes catastrophes politiques qui sont aussi des catastrophes humaines, pour autant, il est bon de ne pas oublier les petites mains qui ont accompagné en leur temps jusqu’à leur ultime conséquence, auprès de ces figures maintenant historiques, les grandes et moins grandes erreurs de prises de décisions politiques. 

     

    Quelques centaines ils ont été, une poignée peut-être aussi, des milliers souvent, acteurs aujourd’hui anonymes, souvent ternes, d’une banalité déconcertante, qui n’auront pas su dire « Non ! » à un engrenage de décisions ou d’absence de décisions condamnables car peu soucieux de leurs conséquences humaines et morales. 

     

    Ses petites mains serviles que l’histoire aura tôt fait d’oublier, hélas ! portent aujourd’hui les noms de Darmanin, Ndiaye, Salomon (porte-parole de la com de l’Elysée), Buzyn (« J’ai alerté tout le monde ! - sauf le public), Penicaud, Guérini, Ferrand qui, jour après jour, accompagnent dans le mensonge par omission et le chantage à l’union nationale sacrée ( « Mesdames, Messieurs, l’heure n’est pas à la polémique ! ») et de combien d’autres dans les médias, dans nos administrations, dans le privé (les cliniques semblent réticentes à l’idée d’accueillir des patients contaminés)… la gestion d’une crise sanitaire de pénurie et non de la mise hors de danger des populations. 

     



  • 3 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 23 mars 19:19

    La banalité des acteurs aujourd’hui anonymes qui ont accompagné les grandes erreurs politiques de leur temps !

     

    Si l’histoire met un point d’honneur à ne retenir que les figures de proue des grandes catastrophes politiques qui sont aussi des catastrophes humaines, pour autant, il est bon de ne pas oublier les petites mains qui ont accompagné en leur temps jusqu’à leur ultime conséquence, auprès de ces figures maintenant historiques, les grandes et moins grandes erreurs de prises de décisions politiques. 

     

    Quelques centaines ils ont été, une poignée peut-être aussi, des milliers souvent, acteurs aujourd’hui anonymes, souvent ternes, d’une banalité déconcertante, qui n’auront pas su dire « Non ! » à un engrenage de décisions ou d’absence de décisions condamnables car peu soucieux de leurs conséquences humaines et morales. 

     

    Ses petites mains serviles que l’histoire aura tôt fait d’oublier, hélas ! portent aujourd’hui les noms de Darmanin, Ndiaye, Salomon (porte-parole de la com de l’Elysée), Buzyn (« J’ai alerté tout le monde ! - sauf le public), Penicaud, Guérini, Ferrand qui, jour après jour, accompagnent dans le mensonge par omission et le chantage à l’union nationale sacrée ( « Mesdames, Messieurs, l’heure n’est pas à la polémique ! ») et de combien d’autres dans les médias, dans nos administrations, dans le privé (les cliniques semblent réticentes à l’idée d’accueillir des patients contaminés)… la gestion d’une crise sanitaire de pénurie et non de la mise hors de danger des populations. 

     



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 23 mars 19:18

    La banalité des acteurs aujourd’hui anonymes qui ont accompagné les grandes erreurs politiques de leur temps !

     

    Si l’histoire met un point d’honneur à ne retenir que les figures de proue des grandes catastrophes politiques qui sont aussi des catastrophes humaines, pour autant, il est bon de ne pas oublier les petites mains qui ont accompagné en leur temps jusqu’à leur ultime conséquence, auprès de ces figures maintenant historiques, les grandes et moins grandes erreurs de prises de décisions politiques. 

     

    Quelques centaines ils ont été, une poignée peut-être aussi, des milliers souvent, acteurs aujourd’hui anonymes, souvent ternes, d’une banalité déconcertante, qui n’auront pas su dire « Non ! » à un engrenage de décisions ou d’absence de décisions condamnables car peu soucieux de leurs conséquences humaines et morales. 

     

    Ses petites mains serviles que l’histoire aura tôt fait d’oublier, hélas ! portent aujourd’hui les noms de Darmanin, Ndiaye, Salomon (porte-parole de la com de l’Elysée), Buzyn (« J’ai alerté tout le monde ! - sauf le public), Penicaud, Guérini, Ferrand qui, jour après jour, accompagnent dans le mensonge par omission et le chantage à l’union nationale sacrée ( « Mesdames, Messieurs, l’heure n’est pas à la polémique ! ») et de combien d’autres dans les médias, dans nos administrations, dans le privé (les cliniques semblent réticentes à l’idée d’accueillir des patients contaminés)… la gestion d’une crise sanitaire de pénurie et non de la mise hors de danger des populations. 

     



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 21 mars 12:10

    UFC Que choisir :

    Faut-il porter des gants quand on fait ses courses ?

    La question se pose, alors qu’une étude publiée mardi 17 mars dans la prestigieuse revue médicale New England of Journal Medicine indique que le virus peut persister sur les emballages en plastique pendant 2 à 3 jours, et sur ceux en carton pendant 24 heures.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès