• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Aujourd’hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c’est que nous sommes infiniment plus nombreux qu’hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d’adhérer s’imposeront à notre esprit.
Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d’une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d’aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l’oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu’est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la réflexion et l'écriture... ce danger !
Nul doute !

Tableau de bord

  • Premier article le 29/01/2013
  • Modérateur depuis le 13/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 54 220 1483
1 mois 0 7 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 29 octobre 17:09

    @Belenos

    Le désir d’un enfant qu’un test ADN nommera vôtre ( certes, en partie seulement en ce qui concerne la GPA) cette trace indélébile, cette transmission des gènes, filiation établie une fois pour toutes, ce désir-là est sans doute irrépressible... aucune adoption ne pourra en venir "à bout". 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 29 octobre 17:01

    @Belenos

    La GPA ouverte aux homos hommes et femmes  ?.. ça c’est un autre débat...... (d’ordres religieux et/ou psychanalytique) l’important c’est qu’il puisse s’agir de deux parents aimant et fiables (économiquement et moralement) 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 29 octobre 17:00

    @Qirotatif
    La GPA ouverte aux homos hommes et femmes  ?.. ça c’est un autre débat...... (d’ordres religieux et/ou psychanalytique) l’important c’est qu’il puisse s’agir de deux parents aimant et fiables (économiquement et moralement) 



  • 4 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 28 octobre 20:16

    La «  GPA initiée par Marc-olivier Fogiel et son couple » est sans doute le pire cas de figure qui soit en ce qui concerne les conditions dans lesquelles les faits se sont déroulés : en d’autres termes... cette GPA, c’est vraiment tout ce qu’il ne fallait pas faire :


    1 - chercher à l’étranger la protection de la loi pour donner satisfaction à un désir de paternité dans des conditions jugées illégales dans son propre pays ;


    2 - rentrer avec "le fruit" de son délit dans ce pays, défiant ainsi la loi en toute impunité tout en donnant le sentiment que tout est permis à ceux qui en ont les moyens et plus encore, à ceux qui appartiennent à cette caste médiatique qui ne se refuse décidément rien ;


    3 - provoquer un sentiment d’injustice caractérisée auprès des couples qui ne pourront évidemment pas tous accéder à cette " pratique sociale" nouvelle de procréation et de gestation pour autrui, faute de moyens matériels et financiers ;


    4 - solliciter une GPA auprès d’une personne totalement étrangère à son histoire personnelle, avec laquelle on n’a tissé aucun lien dans le temps, aucune relation par le passé, dénote un mépris pour la mère porteuse, son statut, tout en refusant de prendre en compte la nature très particulière du service auquel on a recours ;


    5 - avoir monnayé auprès de cette personne une gestation dont on est bien incapable d’évaluer les conséquences passées, présentes et à venir auprès de ce qui s’avère être "une prestation de service" : conditions de la grossesse ; environnement ; précédents ; motivations de la mère porteuse ; contraintes ; de quelle nature est la nécessité chez la « mère porteuse » de remplir cette fonction ?....



    Alors que les conditions suivantes devraient être réunies dans le cadre d’une GPA qu’une loi autoriserait :


    1 - pour les couples hétéro et homo ;


    2 - ce couple devra être constitué depuis plusieurs années, preuves à l’appui ;


    3 - cette GPA exclurait les célibataires ;


    4 - la personne de son choix devra faire partie du cercle relationnel du couple, là encore, depuis plusieurs années, preuves à l’appui ;


    5 - « la mère porteuse » sera autorisée à "prêter" son corps une seule et unique fois dans toute son existence ;


    6 - aucune compensation financière susceptible de représenter un gain qui s’apparenterait à une "plus-value" ou à un "profit" quelconque ne pourra être envisagée ; seule une compensation calculée a minima sera accordée .................................................


    Si ces conditions sont remplies… comme on pourra le remarquer, cette GPA s’apparentera alors davantage à un "don" qu’à un service ; don d’une mère porteuse proche d’un couple connu et reconnu par la donneuse... dans le cadre d’une véritable relation établie dans le temps, et ce bien avant l’expression du désir d’avoir recours à cette pratique d’un côté comme de l’autre.

     



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 22 octobre 09:48

    Sinon... quels sont ses revenus ? De quoi, de qui vit-il ? Suivez l’argent, s’il y en a - et il y en a fatalement.... 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès