• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Stupeur

Alice, 19 ans (ad vitam æternam), fille unique (même en présence de mes quatre frères et soeurs), tutoyeuse incorrigible. 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 27/11/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 75 535 1290
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1342 1342 0
1 mois 13 13 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Stupeur Stupeur 22 août 09:32

    @Joe Chip
    "Diagnostiqué schizophrène à 15 ans", attention, ça vient de la présentation du livre par l’éditeur... Ce n’est pas l’auteur du livre qui écrit ça (il relève différents "troubles neurologiques" présents chez K Dick, et il n’est pas question de schizophrénie dans le livre de Peake).

     La biographie de Sutin est citée plusieurs fois en référence dans le livre de Peake.

     



  • 1 vote
    Stupeur Stupeur 21 août 21:46

    @matthius
    Oui, pourquoi pas smiley



  • vote
    Stupeur Stupeur 21 août 19:49

    (en vrac...) : Laura Kasischke, David Vann, Sherman Alexie, Donna Tartt, Jean-Paul Dubois, Paolo Bacigalupi, Stephen Baxter... smiley



  • vote
    Stupeur Stupeur 21 août 19:42

    2001 : l’odyssée de l’espace
    Roberto Lasagna
     
    « 
    On a souvent dit, à juste titre, que l’histoire du cinéma de science-fiction se divise en deux parties : l’avant et l’après 2001 : L’Odyssée de l’espace. Aujourd’hui, l’année 2001 est un futur désormais passé depuis longtemps et l’histoire ne s’en souviendra pas pour une entreprise spatiale, mais pour une attaque aérienne dans le ciel de New York. Même 1968, année de "révolution" sur la planète Terre, a à présent cinquante ans et presque aucune de ses utopies ne s’est réalisée. Mais l’Homme attend encore et attendra toujours, un pas de valse au milieu des étoiles, un message des espaces infinis, un univers meilleur, un foetus cosmique dans lequel renaître ; et 2001 : L’Odyssée de l’espace reste le chef-d’oeuvre de Kubrick et le meilleur film de science-fiction jamais réalisé, infiniment plus riche, infiniment plus mystérieux et infiniment plus moderne que les films de science-fiction modernes.
     »



  • vote
    Stupeur Stupeur 21 août 19:40

    Le feu et le récit
    Giorgio Agamben
     
    « 
    Qu’est-ce qui se joue dans la littérature ? Quel est ce « feu » que le « récit » a perdu et qu’il essaie, à tout prix, de retrouver ? Et qu’est-ce que la pierre philosophale que les écrivains, avec le même acharnement que les alchimistes, s’efforcent de produire au four de leurs paroles ? Et qu’est-ce qui, enfin, dans tout acte de création, résiste obstinément à la création et confère ainsi à l’oeuvre sa force et sa grâce ? Et pourquoi la parabole estelle le modèle secret de tout récit ?
    Tout comme dans Profanations et dans Nudités, Giorgio Agamben réunit ici en dix essais les motifs les plus urgents et les plus actuels de sa recherche. Et comme toujours dans ses écrits, l’interrogation sans relâche sur le « mystère » de la littérature, mystère poursuivi ici jusque dans ses aspects les plus matériels (la transformation de la lecture dans le passage du livre à l’écran) s’entrelace avec une méditation sur l’autre mystère de la modernité – éthique et politique, cette fois.

     »

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès