• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de abolab

sur Catastrophe SEVESO d'Achères : mensonge de la préfecture sur la toxicité de l'incendie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

abolab 9 octobre 10:36

@sls0 L’INERIS semble aujourd’hui occupé par l’incendie de Lubrizol, autre enfumage majeur des autorités sur la dioxine, et leur site ne fait absolument pas mention dans leur fil d’actualités, en juillet, de l’incendie d’Achères.

Ce qui laisse présager la totale occultation de cette affaire et l’absence d’enquête de la part de l’INERIS. Aucune communication, plus de trois mois après, sur des mesures de dioxines n’ont été publiées...

Il semble que le traitement de cette catastrophe industrielle majeure d’un site SEVESO seuil haut soit passée à la trappe, au détriment de l’environnement et de la santé de la population.

Nous parlons ici en effet de matériaux chimiques particulièrement connus pour leur synthèse de novo de dioxines, et présents en grande quantité, pas de simple câbles électriques ou des plastiques.

Par vos remarques hors-sujet, vous semblez participer de l’enfumage généralisé et de la minimisation des catastrophes industrielles SEVESO, sans doute devriez-vous postuler pour un poste à la préfecture.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès