• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de maQiavel

sur Les Kurdes appellent la Russie à faciliter le « dialogue » avec Damas


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

maQiavel maQiavel 13 octobre 13:41

Salut erQar

« Dans ton analyse tu considères que l’armée turc va partir aussitôt (après avoir assassiné), sans demander une concession aux russes et iraniens......tu penses vraiment que les turcs vont partir sans avoir trouvé une solution politique pour ses 3,6 millions de syrien..... »

------> Je n’ai jamais dit ça. Cela se jouera dans le plan à quatre constitué d’Ankara, de Moscou et de Téhéran et de Damas, c’est encore un autre aspect du jeu dont je n’ai absolument pas parlé.


« Pour info, l’akp (parti politique d’erdohan) est composé de 47 députés d’origine kurde, son chef de renseignement est kurde......alors être en guerre contre les kurdes  »

------> Je parle donc là des Kurdes qui ne sont pas dans le giron d’Ankara, je n’ai pas dit que l’AKP nourrit une haine raciale à l’encontre des Kurdes en général.


« je sais que tu étais un partisan du pyg ou pkk soit selon, mais j’espère que tu te rends compte que c’était un projet des élites mondialistes. »


------> Sans vouloir te vexer, je ne vais pas entrer dans les histoires de complotites aigues smiley, je laisse ça à merdaterre. Tout ce que je répondrai c’est ceci : on a tendance à réduire les discussions sur ces sujets au choix d’un camp selon des considérations morales ou ses intérêts, et ensuite à la défense de son camp mordicus et à l’affabulation de toutes les tares aux camps adverses. Moi ça m’emmerde  smiley . Je ne dis pas qu’il ne faut pas choisir un camp, on a évidemment le droit et certainement le devoir de défendre sa paroisse, mais je trouve que tout réduire à cela appauvri le propos, ça donne des analyses monodimensionnelles d’autant plus pauvres qu’elles sont majoritairement affectives. Ce que j’essaie de faire ici c’est de produire une analyse sur des dimensions spécifiques du conflit, qui soit froide, dépassionné et rendant compte de la situation complexe et évolutive des acteurs. Cela ne veut pas dire que je sois objectif et neutre, je ne suis pas un être m’exprimant d’un promontoire situé sur Sirius, j’ai des partis pris et ils influencent nécessairement mes analyses mais même si c’est impossible, j’essaie de m’extraire de mes affects pour multiplier les perspectives. Cet effort-là, même s’il ne permet pas d’atteindre le but, est important. J’ai de la sympathie pour le PYD et je l’assume mais cela ne m’empêche pas d’avoir la lucidité de conclure qu’ils ont fait de tragiques erreurs de calcul, que leur perspective stratégique est réduite, qu’il y’a peu de chance que leur projet politique subsiste et que la probabilité qu’ils finissent en variable d’ajustement des intérets des uns et des autres est forte. 

Ici, je ne parle que de stratégie.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès