• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de maQiavel

sur Comment la République romaine s'est-elle enlisée dans la crise ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

maQiavel maQiavel 14 octobre 11:02

@Claudec

« La terre était alors peuplée de moins de 250 millions d’êtres humains, alors qu’ils seront bientôt 8 puis plus de 11 milliards ! De quoi changer la donne, non ? »

 

------> Non. Historiquement il a déjà existé des configurations de croissance démographique et de baisse de disponibilité des ressources. Certes, le système monde est très récent, donc ces configurations n’existaient pas à l’échelle de la planète mais sur des territoires limités mais elles enseignent tout de même pas mal de chose.

Mais là on est un peu HS avec la crise de la république romaine qui est un autre type de crise, une crise institutionnelle liée à l’accroissement des inégalités sociales qui va aboutir à un changement de régime. Et localement, on retrouve aujourd’hui ce type de crise à divers endroits de la planète.

Vous dites que nous ne vivons pas une crise politique ni même de société et je ne suis pas du tout d’accord avec car notre crise a aussi des dimensions politiques et sociétales. Les crises n’ont pas une nature unidimensionnelle, leurs causalités et conséquences sont multiples et se superposent. C’est comme pour la fable des aveugles qui palpent un éléphant et qui concluent l’un après l’autre que l’animal est une trompe, une défense, de grandes oreilles, une queue ou de grandes pattes, non l’éléphant c’est tout cela à la fois, limiter notre crise actuelle à une augmentation de la démographie et à l’hyper consommation des ressources est très réducteur ( même si cet aspect a une importance capitale).

 

Pour ce qui est des progrès scientifiques et techniques, ils ne changent pas grand-chose aux mécanismes profond du déroulement des crises, ils n’en changent que la forme.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès