• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Jean Robin contre Fantômette

sur Immigration : quelles conséquences sur l'économie ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 27 décembre 2019 10:04

@maQiavel

"Donc il ne faut pas croire que la fin de l’immigration de travail en 1974 et le regroupement familial de 1976 a transformé l’immigration saisonnière de travail en immigration permanente d’installation..."

Dans le fait, si, puisqu’à la période concernée commence la désindustrialisation du pays et l’essor du chômage de longue durée. L’usine Renault de Boulogne-Billancourt ferme ses portes en 1992 par exemple, après les mines, Manufrance, Creusot-Loire etc. Ajoutez toute la politique anti-raciste des années 1980 (SOS-racisme en 1985) et nous avons l’immigration de remplacement, la génération des "beurs" et des voleurs de mobylette puis le rap, les cités etc. Je précise que Georges Marchais était opposé à l’implantation de longue durée des travailleurs immigrés encore en 1981. Le maire PCF de Vitry empêchait par la manière forte l’implantation d’un (troisième) foyer d’immigrés en 1980 dans sa ville.

Marchais avait vu juste, l’immigration étant l’arme du capitalisme de l’époque pour conjurer la hausse ancienne du niveau de vie. "Quant aux patrons et au gouvernement français, ils recourent à l’immigration massive, comme on pratiquait autrefois la traite des Noirs, pour se procurer une main-d’oeuvre d’esclaves modernes, surexploitée et sous-payée"  "C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage."

Mais les Maqiavel de l’époque et les Hélios ont voté Mitterrand...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès