• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de medialter

sur Michel SIDOBRE présente "ET NOX FACTA EST " de Patrick MILANI offert à l'occasion du confinement pour le Covid-19


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

medialter medialter 8 avril 15:44

@medialter
Bonjour, je reviens pour vous donner mes impressions sur ce film. Attention, mes opinions peuvent être ressenties abruptes, mais avec moi, pas de surprise, pas de langue de bois, rien que de l’authentique
*
Ce que je n’ai pas aimé :
Le cliché éculé de la dualité, la lutte du bien contre le mal, avec le bien qui gagne
Le manque de réalisme : les sectes sataniques opérant en France sont bien plus profondément instaurées, et vu les huiles que l’on y trouve, elles sont en règle générale protégées. Si un jour elles devaient être poursuivies, ce ne serait pas 2 petits flicaillons locaux qui en viendraient à bout, mais un immense travail national de fourmis de police non corrompue, ce n’est pas demain la veille
— Manque de crédibilité de certains acteurs (que je ne citerais pas) ; j’ai plutôt entendu des textes récités, avec du français trop académique, souvent exprimé machinalement, sans qu’on y sente l’émotion du personnage. Vous, par ex, le rôle de grand méchant vous va très bien, mais vous faites vraiment pas méchant, vous laissez trop transparaître votre côté sympa
*
Ce que j’ai aimé :
La qualité de la recherche iconographique, je dois reconnaître avoir pris mon pied devant certaines scènes, notamment avec la zik qui les accompagnait
— La qualité des discussions théologiques, qui étaient presque comme des débats en live, et bien intégrés dans le film
La qualité de l’approche théologique de la dimension sexuelle, et les problématiques qu’elle suscite
La richesse et les diversité des lieux, des prises de vues, des mises en scène. Là, on en prend plein les yeux. Du coup, ça m’a donné envie de retourner à Minerve, j’y suis passé il y a une dizaine d’années. Idem pour cette immense librairie-cathédrale, près d’une écluse, dans laquelle je suis passé, mais je ne me souviens plus où elle se trouve
— La cerise sur le gateau, cette petite phrase quasi-prophétique (j’imagine que le film a du être tourné l’année dernière) : "On attend une guerre ou une pandémie" smiley
*
En résumé, ce film est une réussite sur le plan technique. Je suis plus réservé sur le fond. J’aurais aimé savoir sur quelle base ésotérique se fonde la puissance des 2 soeurs transférées 8 siècles plus tôt. En tous cas j’espère que vous allez poursuivre, avez vous conscience que vous êtes un vrai contre-pouvoir à vous tous seuls ? Vous pourriez en dénoncer, des choses indénonçables, sous le couvert d’une fiction, comme les romanciers d’antan dénonçaient les travers de leur époque sous la houlette de personnages inattaquables. Merci pour cette article, et mes remerciements au réalisateur, j’imagine le taf monstrueux que ça a du être.
Cordialement


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès