• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de jack Mandon

sur Le Pr Perronne démis de ses fonctions par Martin Hirsch : « Je suis un médecin, je me bats pour les malades »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack Mandon jack Mandon 19 décembre 2020 06:56

@ezechiel

  • C’est vrai, comme vous l’observez, il existe sans doute encore des journalistes respectueux et intelligents qui utilisent une dialectique humaine en mesurant l’espace qui sépare la bonne critique objective de la critique du journaleux inculte qui comme la plupart des macroniens traversent toujours la période oedipienne, malgré leur âge avancé. Ils ne sont pas terminés.
    Le besoin de tuer le père tellement puissant chez le psychopathe macron, cette poupée gonflable d’un capital dévastateur. Qu’ils aillent au diables ces petits dictateurs, depuis quelques années nous les subissons.

  • Je ne peux oublier tous les artistes qui se taisent en ne dénonçant pas les abus de ce pouvoir dévoyé. L’argent pollue les humains, nul homme n’est à l’abri de ce dilemme. C’est pourtant le peuple qui les idéalise.

  • Ecoutez Michel Onfray, dont je ne partage pas toutes les idées, mais qui explique clairement qu’en évitant l’agrégation et le parisianisme il n’a pas perdu son âme. Il ferait un bon politique si son coeur lui permettait. Sa manière d’évoquer la beauté simple de son père nous parle de son équilibre psychique, phénomène inverse chez l’erreur de la nature citée plus haut.

  • Les critères d’harmonie et d’équilibre devraient être fondamentaux dans les choix des électeurs. La sagesse devrait habiter les hommes responsables. Le pouvoir de la marchandise, le capital, même moribond occulte encore le bon sens mais aussi la raison. L’absence de maturité traverse toutes les classes sociales, c’est même la seule forme d’égalité universelle.

.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès