• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de maQiavel

sur La nation selon Tatiana Ventôse


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

maQiavel maQiavel 2 mars 22:31

@yoananda2

Il faut savoir que même dans notre régime de propriété actuel, le droit de propriété n’est pas absolu ( aucun droit ne l’est d’ailleurs). Par exemple, si je suis agriculteur, je n’ai pas le droit de déverser des engrais empoissonné dans mon exploitation sous prétexte qu’elle m’appartient. Simplement parce que ces engrais vont empoisonner la nappe phréatique, ce qui aura des conséquences sanitaires. C’est pour ça qu’il y’a des règles d’usages de la propriété. Ta voiture t’appartient et pourtant lorsque tu roules, du dois respecter le code de la route. Il y’a des domaines où la réglementation publique va devenir très importante et d’autres moins mais il n’existe pas de situation où la propriété privée peut s’exprimer sans la réglementation publique. Et ça, c’est parce que la propriété privée est sociale dans ses origines ( ce qui est impossible à comprendre en partant des robinsonnades). C’est la même logique pour le déboisement, il existe toute une législation du défrichement. Et on peut empêcher une société de déboiser pour plusieurs motifs divers et variés, comme la protection de l’environnement.

« pourquoi ne pas désigner des "tuteurs" pour la nature ? des gens dont on saurait qu’ils sont impliqués dans sa préservation et qui (idéalement) démontreraient des connaissances et compétences  ».

Je ne suis pas contre, comme je l’ai dit, je peux changer d’avis. La question que je me pose, c’est pourquoi attribuer des droits à la nature en lieu et place d’une réglementation publique organisant sa protection ? On arrive au même résultat, non ? C’est pareil pour le chien. Pourquoi lui octroyer des droits en lieu et place d’une réglementation pour les propriétaires de chiens ? Et derrière ces interrogations, j’ai une crainte. A force de donner des droits à tout et n’importe quoi, on prête le flanc aux délires sur le droit des robots.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès