• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Clémentine

sur Le Dr Hélène Rossinot répond à 7 questions sur les vaccins contre le Covid : effets secondaires à long terme, baisse d'anticorps, cancer…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clémentine Clémentine 21 juillet 15:34

@abolab
Vous dites : "L’immunité naturelle est documentée comme étant la meilleure protection individuelle et collective contre la pandémie et donc devrait être la norme pour toutes les personnes non à risque."

Des chercheurs ont certes découvert que l’immunité naturelle, acquise après une infection au SARS-CoV-2, durerait au moins un an, soit la même durée que celle conférée par les vaccins. Ces mêmes chercheurs soulignent pourtant que leurs conclusions ne doivent pas détourner le public de la vaccination.

Voici ce qu’ils écrivent :

"Avant de supposer que les personnes atteintes d’infections documentées par le SRAS-CoV-2, que ce soit par des tests de diagnostic par réaction en chaîne par polymérase ou par la présence d’anticorps, sont protégées contre de futures infections, il y a 2 mises en garde. Premièrement, nous ne savons pas combien de temps dure l’immunité naturelle. Deuxièmement, nous ne savons pas si l’immunité naturelle contre le virus de type sauvage est également protectrice pour les variants du SRAS-CoV-2 (virus avec des variations génétiques). Comme l’ont indiqué Spellberg et ses collègues, parvenir à une immunité collective par infection naturelle est un processus long et douloureux et, historiquement, la seule maladie humaine à être éradiquée, la variole, a été éradiquée par la vaccination, et non par l’infection naturelle.

Parce qu’il est probable que la vaccination et les antécédents d’infection naturelle soient une meilleure protection que l’infection naturelle seule, toutes les personnes doivent être encouragées à se faire vacciner même si elles ont déjà été infectées par le SRAS-CoV-2. Bien que non prouvée, il est possible que la vaccination confère une immunité plus large aux variants que l’infection naturelle. Et parce que nous ne savons pas combien de temps durera la protection vaccinale ou s’il y aura des variants qui échapperont à la protection vaccinale, nous pourrions avoir besoin de rappels de vaccination et/ou de vaccinations reformulées à l’avenir."


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès