• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Clémentine

sur Le Dr Hélène Rossinot répond à 7 questions sur les vaccins contre le Covid : effets secondaires à long terme, baisse d'anticorps, cancer…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clémentine Clémentine 21 juillet 16:27

@abolab
Je suis allée voir les 4 liens que vous donnez pour fonder votre affirmation selon laquelle l’immunité naturelle suffit et la vaccination est inutile.

Premier article, je lis ceci (traduit) : "Prises ensemble, ces données établissent la justification d’un schéma de rappel vaccinal qui peut être utilisé pour induire sélectivement des réponses immunitaires qui augmentent l’étendue et la puissance des anticorps ciblant des régions RBD spécifiques de la glycoprotéine de pointe".

Le deuxième article montre que l’infection induit des anticorps capables de tuer les cellules infectées quelle que soit la sévérité de la maladie (mais ça ne dit pas que l’immunité naturelle suffit).

Le troisième article semble bien défendre le principe de la vaccination : "Après une seule dose de vaccination, le taux d’anticorps augmente fortement quel que soit le taux pré-vaccinal et quel que soit le type de vaccin administré. (...) En augmentant de manière significative les titres d’anticorps protecteurs, une vaccination à dose unique renforce la protection contre les variants. (...) En augmentant les taux d’anticorps neutralisants, le vaccin contre le SARS-CoV-2 peut renforcer leur capacité protectrice, en particulier contre les variants hébergeant des mutations d’échappement d’anticorps comme le variant sud-africain."

Enfin, voici ce que conclut le quatrième article (traduit) : "L’équipe d’Ellebedy a observé les premiers signes que le vaccin à ARNm de Pfizer devrait déclencher la production des mêmes cellules. Mais la persistance de la production d’anticorps, qu’elle soit provoquée par la vaccination ou par l’infection, ne garantit pas une immunité durable au COVID-19. La capacité de certaines variants émergents du SRAS-CoV-2 à atténuer les effets protecteurs des anticorps signifie que des vaccinations supplémentaires peuvent être nécessaires pour rétablir les niveaux, explique Ellebedy. "Ma présomption est que nous aurons besoin d’un rappel.""


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès