• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de abolab

sur Le Dr Hélène Rossinot répond à 7 questions sur les vaccins contre le Covid : effets secondaires à long terme, baisse d'anticorps, cancer…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

abolab 21 juillet 17:33

@Clémentine

Ne déformez pas mes propos... Ce qui est important ce n’est pas l’opinion d’un tel ou tel, mais les données scientifiques. Ouvrez les yeux, la plupart des études scientifiques finissent par un appel implicite au financement de la part d’investisseurs pharmaceutiques, en suggérant l’efficacité de telle ou telle molécule...

La plupart des études scientifiques se basent également sur des données et des hypothèses incomplètes. C’est pourquoi la médecine doit se fonder non pas sur telle ou telle étude, mais sur un faisceau d’indications qui ensemble suggère qu’elle est la meilleure approche.

La position de l’OMS de ne vacciner que 30% de la population (les plus fragiles et exposés), est raisonnable. La position du gouvernement français de vacciner la totalité de la population sur la base de deux ou trois études de l’industrie pharmaceutique est non seulement irraisonnable mais scandaleuse.

Les données scientifiques montrent que les convalescents de la COVID-19 ont une forte réponse immunitaire acquise, supérieure à celle des vaccins, qui est efficace sur les variants les plus contagieux. C’est une indication que la COVID-19 n’est pas du fait d’un manque de réponse immunitaire acquise mais d’un problème associé à l’immunité innée, du fait de problèmes métaboliques préexistants (la forte concentration tissulaire en cholestérol en est un, d’où l’association de la maladie avec l’obésité).

Vacciner les personnes à risque ne les protège donc pas de futurs variants ou de nouveaux virus, car leur terrain métabolique n’est pas soigné... C’est juste une course contre la montre contre la prochaine infection quelle qu’elle soit.

Pour les personnes non à risque, aucun avantage ou bénéfice de la vaccination, d’autant plus que ce sont elles qui peuvent assurer une immunité collective plus robuste avec l’immunité naturelle.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès