• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de juanyves

sur Éric Zemmour à Chaumont-sur-Tharonne sur la Fracture rurale


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

juanyves juanyves 31 janvier 12:11

@Conférençovore
Bravo pour la description de fond du problème. C’est bien un problème de dignité du travail, de sa rémunération et de sa pénibilité sans parler du prix qui doit être alloué pour l’acquisition de l’outil de travail, qui amènera un endettement à vie.
Penser résoudre le problème de fond en allouant 10000 balles pour une naissance rurale relève de la stupidité d’un bureaucrate qui ne comprend strictement rien au problème et d’une promesse de campagne électorale. Juste digne d’un Zorro qui arrive sans se presser mais aveuglé par son masque mal positionné.

Le prog d’EZ insiste bcp sur ce point : rétablir une agriculture locale donc avec des circuits courts et saine. Et oui, c’est une approche intelligente. Il faut juste élever un peu le débat et avoir ce type de données essentielles en tête plutôt que de se moquer.

Désolé mais ce sont juste des mots et des promesses de campagne électorale, la mesure concrète ce sont les 10 000 balles. Les politiques néo-libérales ne sont en aucun cas remises en question et la spéculation sur les terrres agricoles, il n’en parle pas et c’est la base du problème.
1ha de pré en Jura se vends 60 000 balles (et même si on trouve à 20 ou 30 000 le problème reste entier avec le Crédit Agricole), il en faut 30ha pour une agriculture paysanne d’élevage (5 ou 6 en maraîchage) et 200 pour le gouvernement. C’est pour ça que ça se désertifie. Si la volonté c’est la rentabilité à outrance avec un emploi massif de pesticides et engrais et machines il faut 200ha, ça veut dire des fermes très isolée donc problèmes de distance pour l’école, les activités pour les gamins, le toubib, les courses. Faire plus de gamins augmentent les problèmes. Mes parents étaient paysans et j’ai des frères et soeurs qui y sont de plein pied.
Zorro il arrive avec ses gros sabots c’est tout.
L’agriculture paysanne c’est aussi promouvoir le bio et combattre les perturbateurs endocriniens balancés avec tous les poisons du terroir, c’est interdire les macro-fermes. On peut douter de la cohérence dans le programme, quant à une promotion d’une agriculture de qualité indemne de perturbateurs endocriniens et respectueuse de son environnement, ensuite ce ne sont que des mots surtout quand on voit les sponsors.
Néanmoins le gros problème de l’agriculture hors gandes plaines c’est le prix de la terre et ça on en parle pas. Même problème pour les bar/tabac/alimentation de village impossibles à maintenir en respectant la loi.
Les promesses électorales sont faites pour être élu pas pour être tenues (D. Trump)

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès