• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La vie des chasseurs cueilleurs Bochimans

La vie des chasseurs cueilleurs Bochimans

Les cueilleurs-pêcheurs-chasseurs sont les enfants de la terre. Ils la parcourent en recueillant partout ce qu’elle leur offre. Ce ne sont pas des conquérants qui la mettent au pillage ; ils ne succombent pas comme eux à la disette et à la violence que leur rapacité engendre. De la manne terrestre découle une satisfaction immédiate en nourriture, en vêtements, en habitats, en techniques, en art culinaire, en tissage, en recherche de la beauté et de l’agrément ; une satisfaction qui ne passe ni par l’argent, ni par l’échange, ni par la tyrannie d’un chef.

La vie des chasseurs-cueilleurs Bochimans

« Les sociétés primitives qui, refoulées par la "civilisation", subsistent dans des contrées arides ou difficiles d'accès sont communistes [...] Ainsi l'U.R.S.S. n'est pas communiste mais les États-Unis d'Amérique l'étaient il y a encore quelques siècles ! Nous n'entendons pas ramener l'humanité à ce stade. [...] Il importe cependant de réhabiliter l'humanité primitive et préhistorique. [...] Du communisme passé au communisme à venir, il y a une profonde différence. D'un côté il y a une société qui utilise son environnement en sachant s'y adapter, de l'autre côté il y a une société fondée sur la transformation continue et en profondeur de cet environnement. Entre ces deux communismes la période des sociétés de classe paraîtra avec un peu de recul une étape douloureuse mais relativement courte de l'histoire humaine. Maigre consolation pour ceux qui continuent d'y être immergés ! » Un monde sans argent : Le Communisme, 1976

Publié par BHÛ sur jeudi 2 mars 2017

 

Pour les rares cueilleurs-chasseurs survivant aujourd’hui et qui parviennent encore à échapper aux pressions énormes de la civilisation visant à les transformer en esclaves (c'est-à-dire en paysans, en sujets politiques, en salariés), il ne reste que les terres les plus marginales, les lieux isolés non encore revendiqués par l’agriculture et les conurbations.

Les San (connus sous le nom de Bochimans) de l'aride désert du Kalahari, au sud de l'Afrique, travaillent moins et sont moins nombreux à travailler que leurs voisins agriculteurs. De plus, en période de sécheresse, ce sont aux San que les paysans s'adressent pour survivre.

Même si les cueilleurs-chasseurs actuels mangent plus de viande que leurs ancêtres préhistoriques, la nourriture végétale constitue toujours l'essentiel de leur menu dans les régions tropicales et subtropicales. Les San du Kalahari dépendent de la cueillette pour 80 % de leur alimentation. Le régime global des cueilleurs est meilleur que celui des cultivateurs, la disette est très rare et leur état de santé est généralement supérieur, avec beaucoup moins de maladies chroniques.

 

 

Tags : Afrique Culture Etonnant




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 15 janvier 12:32

    Les bushmen, c’est pas des contes et légendes pour les enfants ? Dans les dessins animés, t’as toujours une merde, un troll dans la nature. Là apparemment, c’est des vrais. T’as quand même une tendance à te foutre de leur gueule. Ils sont dans le désert depuis 100 000 ans les mecs. Déjà tu te dis il y’a un problème, il y’a bien un weekend ou tu te tires.

    On devrait raser leur habitat et couler une dalle en béton. Déjà ça ferait plus propre. Ensuite tu fais des parkings, une zone commerciale pour les chinois qui arriveront. Il faut être visionnaire, essayer de se bouger le cul mais le bushman, il s’en fout, on ne sait pas ce qu’il branle habillé en feuille de salade. Il est ou ton pouvoir d’achat ? Bouge-toi, essaie de t’intégrer. Essaie de trouver un stage. Les mecs n’ont aucune identité, ils ne sont inscrits sur aucun registre. C’est quoi leur nationalité ? Ils n’ont pas de drapeau, d’armée, pas de bombes atomiques, pas de siège au conseil de sécurité. C’est quoi leur projet ? Parle moi mondialisartion , parle moi technologie numérique , parle moi transition écoologique , fais moi réver. Aucune conversation les mecs … 


    • 1 vote
      gaijin gaijin 15 janvier 14:05

      @maQiavel
      et puis défois ils ne seraient pas coupable d’infraction aux lois du marché ?

      mais pas de soucis la main invisible ( quoique armée ) les a chassé de leurs territoires ( pas d’acte de propriété ou alors établit il y a 100 000 ans ils ne le retrouvent plus ) au prétexte qu’ils chassent dans un parc national protégé ( les animaux pas les humains, quoique les humains selon le darwinisme soient des animaux .....)

      bref salauds de bushmen qui font rien qu’à tout compliquer ..............


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 15 janvier 14:23

      @gaijin

      Des parasites incapables se prendre en main et esclave de leur mode de vie merdique.

      Mais pas de panique , on parviendra tot ou tard à relocaliser ces sauvages en zone urbaine et à leur faire connaitre les bienfaits de la civilisation. Dans leurs bidons villes insalubres, ils seront dans l’obligation de payer un loyer, de scolariser leurs enfants, de payer l’électricité et l’eau courante et bien entendu de subvenir à leur nourriture et de se soigner. Cela signifie que pour pouvoir survivre, ils vont enfin pouvoir aller vendre leur force de travail comme tout le monde. Voilà le progrès. Leur pouvoir d’achat passera du néant à quelque chose qui soit chiffrable et selon les analyses économétriques, ils se seront enrichis. Ce sera la énième démonstration que la mondialisation aura permit un enrichissement global par ruissèlement. 


    • vote
      jimontheair jimontheair 15 janvier 15:21

      @maQiavel

      N’empêche que quand tu te fais un petit safari à la va vite et que tu tombes sur un salademan qui glande au milieu de ta route, ça te casse la moyenne ! 


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 15 janvier 15:42

      @jimontheair
      Il n’est inscrit dans aucun registre, il n’a aucune identité, quelque part il n’existe pas le mec. T’aurais du l’écraser. 

      Blague à part, on est entrain de faire référence à un grand sketch, c’est le sommet de ce qu’on peut faire en termes d’humour noir. Gigantesque. 


    • 1 vote
      jimontheair jimontheair 15 janvier 15:53

      @maQiavel

      Oui mai enfin bon c’est quand même un mammifère quoi, je pensais que tu savais ça  smiley 

      Excellent sketch, très drôle, très intelligent, subtil, profond même, subversif à souhait aussi ; grand grand humoriste. Même un peu plus qu’humoriste d’ailleurs... 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès