• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Victoria Abril sauve l’honneur des acteurs et actrices...
#49 des Tendances

Victoria Abril sauve l’honneur des acteurs et actrices...

Admirable intervention de Victoria Abril, actrice franco espagnole, sur le Coronacircus, les ephads, le masque, le vaccin, le confinement, tout y passe : sous titres Français.

Les artistes, acteurs et écrivains courageux et libres se comptent sur les doigts d'une main, n'hésitez pas souligner les noms de ces trop rares personnes dans les commentaires.

Tags : Cinéma Liberté d’expression Coronavirus




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Tchakpoum Tchakpoum 16 mars 15:08

    Ouais, j’avais vu, superbe. Je ne sais pas ce que c’était comme conférence de presse, mais elle l’a complètement détruite.

    Sur ses infos en France, j’avais l’impression qu’elle était abonnée à la chaîne youtube Décoder l’Eco...

    Une nana bien informée et une grande intelligence explicative. Plus claire et efficace, par exemple, qu’un Chouard (même s’il me reste sympathique). Il faudrait la mettre devant un Blachier, juste pour le plaisir.

    Pour sauver l’honneur de acteurs et des actrices, il en faudrait un peu plus qui osent parler... Ici, Victoria Abril montre plutôt qu’elle est incomparable.


    • 3 votes
      Tchakpoum Tchakpoum 16 mars 15:24

      @Tchakpoum

      En fait, la charge est plus longue que ça. Elle s’en est pris aussi à Macron.
      https://www.agoravox.tv/culture-loisirs/people/article/victoria-abril-sauve-l-honneur-des-88898
      Mais les vidéos plus longues que je trouve ont été niquées par les Google, Facebook, Macron et consorts.


    • 5 votes
      Yakaa Yakaa 16 mars 15:27

      @Tchakpoum
      Elle était visiblement là pour parler de cinéma.  smiley

      .
      Bon, ça doit faire plus de 40 ans que je l’apprécie en temps qu’actrice (et qu’elle me fait fantasmer smiley ), donc je ne suis pas franchement objectif.
      .
      Mais quelle femme... Comment elle a atomisé les 2 larves qui l’entourent...


    • 2 votes
      Yakaa Yakaa 16 mars 15:31
      La presse aux ordres lui tombe dessus :
      .
      Victoria Abril s’emporte contre le « Coronacircus », cette « farce », lors d’une cérémonie en Espagne

      .En pleine dérive complotiste, l’ex-muse de Pedro Almodovar a comparé le vaccin à un poison. Avant de clamer son envie de revenir définitivement en ses terres ibériques, où les libertés fondamentales ne sont, selon elle, pas menacées.


    • 2 votes
      Tchakpoum Tchakpoum 16 mars 15:32

      @Yakaa

      Pas de problème, fantasmez-la comme ça vous chante, elle mérite amplement son sex appeal.


    • 2 votes
      Hijack ... Hijack ... 17 mars 00:31

      @Yakaa

      Pareil que toi, j’ai tjrs admiré cette femme ... en tant que femme, en tant que personne, en tant qu’actrice.
      Je ne la connaissais pas dans ce registre ... comme quoi, lorsqu’on est bon quelque part, on est bon (presque) partout.


    • 1 vote
      Yakaa Yakaa 17 mars 09:19

      La vidéo originale de meilleure qualité, mais sans sous-titres.
      https://youtu.be/McdD-vUuYcU


    • 3 votes
      ezechiel ezechiel 16 mars 19:53

      Elle a eu le courage de dire ce qu’elle pense, en sachant que cela suiciderait sa carrière en France, c’est rare et appréciable.


      • 1 vote
        Yakaa Yakaa 17 mars 09:17

        @ezechiel
        Je pense qu’après environ 44 ans de "carrière" et étant donné sa notoriété, elle s’en fout un peu des conséquences.


      • 2 votes
        wendigo wendigo 17 mars 06:56

        Une grande actrice à qui aura passé sa carrière à regarder son cul et elle finit en nous collant une belle paire de cojones sous le nez et encore une fois avec humour et talent !


        • 1 vote
          Tchakpoum Tchakpoum 17 mars 12:14

          @Yakaa

           Sur votre profil

          Impossible militant, car toujours à contre courant des milieux dans lequels j’évolue,
          je conchie autant l’esprit binaire des pour que des contres
          .

          Je m’y reconnais complètement. Au point que quand je sens la grande claque dans le dos qui me dit « Hein, que t’es d’accord avec nous ? », je sais que c’est la fin des haricots pour moi et que je vais disparaitre du groupe. Pas par esprit de contradiction, mais parce qu’avec des gens à zéro écarts de ressentis et d’opinions, le fonctionnement possible des activités s’éteint. Aujourd’hui, les passeurs n’ont plus leur place. C’est exactement ce que paye un Etienne Chouard.

          Un avantage à ce profil : je suis un bon animateur de réunions. Je me contente de relancer la balle (la gérer pour décanter les propos) et de noter ce qui est dit dont je restitue la synthèse. Et quand on me déclare : « C’est intéressant ce que tu as dit », ben, je leur demande ce que j’ai dit… Très efficace pour construire et mettre en œuvre un projet.

          Au niveau national, il n’y a plus rien à construire et toutes les raisons qui restent à présenter sont les frustrations et les dissensions. Le temps des passeurs comme des constructeurs n’est plus. On est passée d’une société centrée sur les activités à celle centrée sur les opinions. Une démocratie sans participation aux activités est vaine. A moins de changer d’échelle et de reprendre au niveau local où la réalité reprend sa place sur les concepts.


          • 1 vote
            Yakaa Yakaa 17 mars 13:07

            @Tchakpoum
            Merci, je me sens mois seul...
            Je n’en tire vraiment aucun orgueil surtout que c’est plutôt pénible à vivre, en ce moment particulièrement ou je suis plus ou moins en contact avec des collectifs "antitotalitaires, anti-masques, pour la liberté de respirer, et même le collectif référent Réinfo-covid de ma ville..
            .
            Si je suis extrêmement critique avec la politique sanitaire gouvernementale et le traitement par 99% des médias et partis, je ne peux pas m’empêcher de l’être avec les position de certains membres de ces collectifs.
            Entre les positions New-Age de certains (prières, méditations collectives, offrandes aux anges proposées...)
            les positions pro-Quanon ou pour le coup Conspi-délirantes, j’ai souvent du mal à me sentir en phase et donc de m’engager à leur côté.
            Malgré tout j’ai bien conscience que la situation exige de s’unir autour de ce qui nous réunit afin de viser une cause commune.
            Mais j’ai horreur de pouvoir être assimilé à ce que je ne suis pas...
            .
            Malgré tout, cela constitue l’occasion d’un très gros travail sur soi, c’est loin d’être confortable, mais très intéressant intérieurement.


          • 1 vote
            Yakaa Yakaa 17 mars 13:11

            @Tchakpoum

            "A moins de changer d’échelle et de reprendre au niveau local où la réalité reprend sa place sur les concepts."

            Je pense que l’on a vraiment besoin de vraies rencontres en dehors des écrans et que tout ce qui permets de tisser du lien est une victoire contre le Covidisme et sa mécanique d’isolement, de mise à distance.

            En ce moment je me remets à croire eux vertus de l’art, mais en dehors des institutions qui l’asphyxient toujours.


          • vote
            Tchakpoum Tchakpoum 17 mars 22:06

            @Yakaa

            Encore un extrait traduit de la prestation de Victoria Abril. Cette fois-ci la comparaison des politiques sanitaires entre l’Espagne et la France, dont je finis parfois par me demander si ce n’est pas le pire pays au monde.
            https://twitter.com/Kemiour/status/1372177491440369665

            Je n’en tire vraiment aucun orgueil

            Non, c’est un tempérament, c’est tout. C’est un inconvénient à l’esprit de chapelle, il y a une boite où je n’ai pas pu rester car j’éclatais de rire quand il ne fallait pas et parce que j’ai mal compris le team building.

            En activités associatives, et c’est logique, je moisis en syndicat (pas pu tenir plus de quatre ans et c’était par nécessité, relativement à un mandat de secrétaire de CE) et je respire d’énergie en collectifs. C’est le tempérament caméléon qui sait s’imprégner des différents mondes et faire comprendre celui des uns à d’autres qui sont dans un monde différent. Ce n’est pas la versatilité non plus car le passeur a sa cohérence et développe ses propres radicalités sur lesquelles il transige peu, ou mal. Elles sont souvent appréciées, mais parfois aussi, personne ne les comprend (« Mais je croyais que tu … », ben non).


          • vote
            albert123 18 mars 11:29

            A par son propre honneur, Abril n’a sauvé l’honneur d’aucun des trous du cul collabos issu de l’entre soi gaucho mondain dégénéré.

            il en faut plus d’un (et d’une dans le cas présent) pour laver l’immonde couche d’indécence des membres de ce milieu d’hypocrites faussement humanistes et vraiment égoïstes.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès