• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Que sait-on vraiment d’Oumuamua ?

Que sait-on vraiment d’Oumuamua ?

Cette semaine, on se penche sur notre premier visiteur interstellaire. Que sait-on vraiment d’Oumuamua ?

Tags : High-tech Astronomie Science et techno Espace Science-Fiction




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 13 novembre 20:51

    5 micros/s² sacrée accélération, ce n’est pas avec mon télescope que j’aurai pu le mesurer.

    Chaque objet dégage de l’énergie proportionnellement à sa température. Le côté chaud rayonne alors avec une énergie supérieure à celle du côté froid. La nature irrégulière de l’astéroïde implique une émission de rayonnement inégale, ce qui pourrait, en principe, conduire à une accélération anormale. 

    Les deux astronomes partent sur une voile solaire, ça ne correspond pas aux variations de luminosité. Son épaisseur serait de 0,3 à 0,9mm d’après leurs calculs.

    Une forme longiline oui, une voile non.

    Un scientifique doit avoir de l’imagination mais doit aussi avoir de la rigueur. Rien n’affirme leurs dires mais la variation de luminosité l’infirme.

    La lumière varie d’un facteur de 10 tout les 7,3h. C’est cylindrique avec un rapport de 1/10.


    • vote
      JL 14 novembre 08:48

      @sls0
       
       ’’5 micros/s²

      ’’
       
       C’est une unité d’accélération, ça, la (ou le) micro ? ça vaut combien de m/s²

       ?


    • vote
      CoolDude 14 novembre 13:40

      @sls0

      Et moi qui avait espéré que les Oumuamuamien.ne.s (sont ils.elles.autres genré.e.s comme nous, telle est la question ?) vous rembarque au passage dans leurs longs voyages. Ben c’est loupé apparemment ! Tant pis...

      Ça m’attriste énormément.

      PS :
      Vu votre esprits est trop "Balaisiens" pour nous autre simple Terriens, pourriez vous nous expliquer comment cette objet de couleur ORange et en forme de cylindre allongé accélère en quittant le système solaire, sans que l’on puisse l’expliquer par un dégazage massif, ni par la poussée des rayonnements solaires ?

      Petit rappel sur le fonctionnement d’une voile solaire (d’épaisseur au standard Terrien de 5 à 10 micromètre) :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Voile_solaire

      Rien à voir avec un quelconque effet thermique. Enfin bref...

      PS2 :
      C’est là que l’on se rend compte que l’on est à la ramasse. Et là que fait tout bon "Pseudo-Intellectuel" qui ne veut pas admettre son ignorance etc... C’est d’ignorer le problème ou de rejeter la faute sur les autres...

      Ahhh... Le Déni !

      PS3 :
      J’ai vu encore dans des articles l’injonction que les scientifiques devaient utiliser le rasoir d’Ockham. Les scientifiques ? Ou les Pseudo-Journaleux qui déforment leurs propos à des fins Marketing.

      Concernant ce fameux truc "Rasoir"... Outre ce que j’ai déjà sur le sujet, il ne faut pas oublie la complétude de l’explication.

      Si cette explication est la plus simple mais qu’elle n’explique que la moitié des faits...


    • 1 vote
      sls0 sls0 14 novembre 15:57

      @JL
      Avec un N ça va mieux, c’est micron, millième de mm ou millionième de m.


    • vote
      sls0 sls0 14 novembre 17:50

      @CoolDude
      Je suis allé voir les données des deux astronomes, c’est là que j’ai eu l’accélération de 5 microns/s².
      La vitesse de l’objet à mimima est de 27km/s. 1,8518X10E-10, il faut du précis pour mesurer.
      Le VLT quand il sera fini en version interféromètre il atteindra 0,003 seconde d’arc. Pour mesurer un écart de vitesse de cet ordre il faudra compter une journée de VLT.
      Je ne dit pas que cette accélération est fausse mais difficilement mesurable et dans une zone d’erreur de mesure. Pour rappel, c’est une zone d’erreurs de mesure qui avait fait que des médias avaient parlé de vitesse supérieure à la vitesse de la lumière.
      C’est toujours ces deux astronomes qui parlent de voile solaire ce que contredit l’observation et non moi. Ils parlent d’une épaisseur de 0,3-0,9mm pour permettre cette accélération.

      Je ne suis pas spécialiste, pas d’éjections de gaz, pas de voile solaire. Comme explication :
      9,4x10E-6 d’accélération due à la radiation solaire au niveau de la terre par m². A la limite vu sa surface, les 5 microns tiennent la route si le caillou pèse 1kg mais comme la radiation diminue avec le cube de la distance, ça pousse de moins en moins.
      Dans l’espace le coté au soleil chauffe et à l’opposé le froid sidéral. Chaleur>énergie>radiation>poussée. Des poullième en plus.
      Des pouillièmes en poussée pour des pouillèmes de variations de vitesse "mesurées".
      C’est 2 astronomes qui sortent une hypothèse non suivie par les autres astronomes en général. Un non événement sauf pour les soucoupistes.

      Si les soucoupistes on des arguments qui tiennent la route ça m’ira très bien. A cette distance la spectrographie marche du tonnerre, si on dit qu’il n’y a rien qui sort c’est qu’il n’y a rien qui sort en gaz.
      La spectro permet de voir de la présence d’eau coté nébuleuse d’Orion. Ce n’est pas pour rien que les ufologues sérieux sont équipé de lentille de diffraction pour filmer un événement.

      Franchement je n’ai pas d’avis là dessus.
      Un objet intersidéral ? Quand Andromède rencontrera la voie lactée, il en aura des objets intersidéraux, même des étoiles intersidérales.

      Depuis le début de l’histoire, le domaine de connaissance a incroyablement augmenté surtout depuis le XVIIème siècle. Mais tout n’est pas connu. Il faut savoir dire je ne sais pas. Ceux qui n’y arrivent pas mettent ça sur le compte d’entités encore moins explicables, le rasoir d’Ockham peut servir, ce n’est pas la panacée mais en général ça fonctionne pas mal.
      Pour le cas de l’objet ce n’est pas hors du domaine de connaissance mais limite coté mesures. 10 chiffres derrière la virgule quand même sans compter la parallaxe.
      J’ai un théodolite T2, je mesure théoriquement le décimilligrade. (0,0001) c’est moins que l’épaisseur du trait et les turbulences atmosphériques. De la théorie à la pratique il y a une distance.


    • vote
      CoolDude 14 novembre 18:14

      D = 1/2 A*T² => A = 2D/T²
      D = distance en m
      A = accélération en m/s²
      T = temps en s

      Niveau Première.

      C’est des secondes au carré => C’est une fonction exponentielle.

      Delta de Distance en une journée : 1,86 km

      Delta de Distance en deux journée : 7,46 km

      ...

      En un semaine : 91,4 km

      En deux semaine : 366 km

      ...

      En un mois : 1790 km

      En deux : 6940 km

      ...

      Et on est capable d’estimer la taille de l’objet qui est de 400 m.


    • vote
      CoolDude 14 novembre 18:24

      Et on est capable d’estimer la taille de l’objet qui est de 400 m... voir 200 m.


    • vote
      sls0 sls0 14 novembre 21:57

      @CoolDude
      Commencez à multiplier vos chiffres par 10.
      1 jour c’est18,6km, pendant ce temps à 27km/s l’objet aura parcouru 2332800km, 125419 fois l’espace suplémentaire dû à l’accélération. A 115km/s (vitesse en juin) c’est 534192 fois l’espace suplémentaire dû à l’accélération. C’est d’un cinq millionième de précision qu’on parle.
      L’objet ne se déplace pas perpendiculairement par rapport à la terre mais retourne dans l’espace intersidéral. Prendre des mesures angulaires on sait très bien le faire depuis longtemps mais vaut mieux que ce soit perpendiculaire. Si ça s’éloigne on l’a dans l’os coté précision.

      Pour plus de détails autant aller sur le site du VLT, ce sont eux qui ont fait les mesures avec Hawaï. Il y a même en lien la parution dans nature.

      Pour info : on voit d’autan mieux la queue de comète que ses grains sont fins. Si les grains sont gros on a pas de traces de dégazages malgré leur présence.
      Un peu comme les pêts, il y en a des repérables et d’autres non. En général ils sont repérables par le bruit ou l’odeur. Même vous vous êtes plus à l’aise lorsque l’un des votres est silencieux et sans hydrogène sulfuré.
      Sa couleur rouge serait due au bombardement des rayons cosmiques, ça a peut être décapé les plus fins parmis les grains.


    • vote
      CoolDude 15 novembre 19:05

      @sls0

      Commencez à multiplier vos chiffres par 10.
      1 jour c’est18,6km

      Non non, pour un objet avec une accélération constante de 0,5 um/s*s, au bout de 24 heures il se sera déplacé 1,86 km, etc... Et au bout d’un mois de 1790 km et deux mois 6940 km.

      Vous êtes copain avec AssTropGeek !?

      Le VLT quand il sera fini en version interféromètre il atteindra 0,003 seconde d’arc. Pour mesurer un écart de vitesse de cet ordre il faudra compter une journée de VLT.

      Ou pas du tout. Il suffit de faire une mesure de position juste de temps en temps Mr Le Scientifique Super Rigoureux.

      V=D/T

      D = distance en m
      T = temps en s

      Rien n’affirme leurs dires...

       !?

      Moi, j’ai une hypothèse !

      Mouuuaaahahaha est peut être constitué de "Gaz Noir" ou de "Matière Noire" voir d’"Energie Noire"...


    • vote
      sls0 sls0 16 novembre 17:31

      @CoolDude
      5 micro mètre c’est 0,000005 mètre, vous avez vu d’où vient votre erreur. 1/2x0,000005x (3600x24)^2.
      Avec vos chiffres ce n’est plus 5 millionièmes le précision mais 50 millionièmes, vous pouvez garder votre 1,8 km si ça vous chante.
      "Il suffit juste de prendre une mesure juste".
      Avec un objet qui s’éloigne de nous, le juste est relatif, en parallèle on titille le 5 millionièmes, en presque perpendiculaire on multiplie ces 5 millionièmes par la cotangente de l’angle, on arrive dans les 200 millionièmes de précision.

      Au fait merci, grâce à vous je me suis payé le descriptif du VLT, génial quand même le bestiau.
      Cocorico, c’est un français qui a sorti le principe de l’interférémotrie pour la mesure de dimension dans l’espace (loi de Fizeau)


    • 1 vote
      Belenos Belenos 15 novembre 05:34

      "Que sait-on vraiment d’Oumuamua ?"

      Que ses parents auraient pu lui donner un prénom français ! 


      • vote
        Zatara Zatara 16 novembre 08:29

        @Belenos
        Oumoimoi aurait été plus explicite, mais ça reste parfait pour l’époque...


      • vote
        PumTchak PumTchak 15 novembre 09:15

        C’est peut-être notre Monolithe, qui revient nous faire un petit coucou après

        2 001 000 années : voir si on est toujours là ou nous rappeler au souvenir de son message énigmatique. A 95 000 km heure, il a dû en visiter des système stellaires, à se prendre des rayonnements sur le caillou. Après avoir contourné le Soleil, un bon mois lui suffit pour dépasser la Terre. Il lui faut cinq bonnes années pour quitter le système solaire (Neptune est à 4,5 milliards de km).


        Bon voyage.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès