• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Serge ULESKI Serge ULESKI 1er décembre 06:31

Tout le monde le redoutait, sauf les classes les plus aisées car ces dernières ont des marges importantes de "régression" (si l’on peut dire), cette réforme des retraites initiée en 2018 n’a pas pour but de réduire les injustices ou les inégalités de traitement ou bien d’harmoniser les différents régimes ; non, cette réforme n’a qu’un but : pour le plus grand nombre, réduire le montant des retraites versées dans les années à venir ; de 20 à 30% selon les statuts et les âges d’entrée sur le marché du travail. 

Si la "répartition" est maintenue, resurgit toutefois le spectre de la "capitalisation" qui depuis les années 90 hante le système. 

Une étude du magazine Challenges - à la tête duquel on ne pourra pas soupçonner la présence d’une rédaction gauchiste, anti-libérale et anti-capitaliste -, ne laisse aucun doute à ce sujet.

Seule incertitude : ça commence quand et pour qui en priorité ? 

 

Toutefois, il faut savoir placer cette réforme, après tant d’autres, dans le contexte d’une mondialisation (dont l’U.E est l’instrument, ici sur notre continent) qui n’a qu’un but : la hausse des profits et la baisse des salaires, des droits et des protections dans une mise en concurrence de tous contre tous. 


Macron est mandaté pour ça ; il sera jugé par ses commanditaires (l’oligarchie mondiale) sur ses capacités à mener à bien les réformes qui s’imposent s’il souhaite que sa crédibilité demeure intacte car une autre carrière l’attend à l’international dans 7 ans. 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON